Le grand naufrage obligataire : l’Europe sombrera-t-elle avant les Etats-Unis ?

“Les Etats-Unis s’installent dans les déficits géants”, constatent L’Agefi. Bon, ce n’est certainement pas la découverte du siècle. Les Etats sont endettés et les Etats-Unis sont super endettés. Chaque jour nous apporte son nouveau lot de chiffres alarmants.
Je ne sais pas vous, cher lecteur, mais à MoneyWeek, nous avons l’impression d’observer le Titanic en train de couler lentement mais sûrement. L’iceberg a laissé une faille béante dans la coque, l’eau glacée s’y engouffre à toute vitesse, tout le monde s’en rend compte mais personne ne fait rien. Ah si, un surveillant de pont agite de temps en temps le doigt en direction de la brèche en marmonnant : “ce n’est pas bien, ce n’est pas sérieux, attention hein !”.
Que la catastrophe approche, nous n’en doutons. La seule question que nous nous posons, c’est savoir lequel des deux navires – européen et américain – coulera en premier.
L’Agefi annonce que les Etats-Unis auront besoin d’emprunter 1 753 milliards de dollars en 2010, soit plus que les émissions obligataires de tous les pays de la zone euro réunis (1 000 milliards de dollars).
De ce côté-ci de l’Atlantique, ce n’est pas plus encourageant. Les pays de la zone euro ont emprunté 110 milliards de dollars depuis le début de l’année – un record, nous apprend le Financial Times. Nous ne le contesterons pas : réussir à emprunter autant de milliards en un mois, cela tient de la gageure. Quant aux dettes à venir, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Aujourd’hui, la France tentera de placer 7 à 8 milliards d’obligations à long terme.
Il n’y a personne à la vigie. Que font les agences de notation ? Elles froncent les sourcils, elles profèrent quelques menaces. Et puis quoi ? Et puis rien. Pas d’instructions pour rejoindre le premier canot de sauvetage qui se présenterait sur votre chemin.
L’agence Fitch s’acharne, tous les mois, à mettre en garde les Etats-Unis, rejoint sur ce point par Moody’s : l’endettement américain est trop important, le poids de la dette les fragilise. Conclusion, ils risquent de perdre leur AAA. Mais pas tout de suite, non, dans quatre ou cinq ans… Faut-il s’étonner ce que ce genre de menaces n’ait aucun effet ?
Les cales du Titanic américain sont bien chargés de dettes, mais l’européen presque tout autant. Et les Etats-Unis l’emportent encore sur le terrain de cette fameuse confiance des investisseurs – qui n’est pas toujours bien placée.
“Le Portugal peine à son tour à emprunter”, remarque Le Figaro. Hier le pays a essayé de mettre sur le marché pour 500 millions d’euros d’obligations… et a dû rabattre ses exigences à 300 millions d’euros.
Révélateur n’est-ce pas ? Tout d’abord c’est le signe qu’une vraie crise est en préparation sur les obligations d’Etat. Mais c’est aussi l’aveu d’une manipulation flagrante sur les obligations grecques qui se seraient arrachées il y a quelques jours. Et pourtant la situation économique de la Grèce n’est pas meilleure que celle du Portugal. A MoneyWeek, cela nous conforte dans l’idée que l’émission obligataire grecque n’a pas été si réussie que cela.
Les menaces qui pèsent sur la zone euro ont pour principale conséquence de renforcer les obligations américaines. Les investisseurs vont évidemment se détourner de la dette obligataire en euros pour se réfugier dans les bras de l’Oncle Sam. Du moins pour un temps.
A MoneyWeek, nous pensons qu’à moyen terme, l’apparente attractivité des T-Bonds volera en éclats. C’est d’ailleurs l’avis de Nouriel Roubini comme il l’expliquait dans une tribune accordée il y a quelques jours aux Echos : “Les Etats-Unis et le Japon pourraient être les derniers touchés par la colère des marchés : le dollar est la principale monnaie de réserve dans le monde et l’accumulation des réserves de changes – en bons et obligations au Trésor américain pour la plus grande partie – continue de monter en flèche. […] Pourtant, si l’indispensable assainissement des finances publiques est retardée, les investisseurs se montreront de plus en plus prudents, même avec ces pays”.
Et Roubini d’envisager une explosion en vol du dollar : “Si les Etats-Unis utilisent l’inflation comme moyen de réduction de la valeur réelle de leur déficit, le risque d’un écroulement chaotique du dollar américain augmenterait de manière significative. Les créanciers étrangers de l’Amérique n’accepteraient pas la réduction drastique de la valeur réelle de leurs actifs en dollars – qu’une dévalorisation de cette devise entraînerait par le biais de l’inflation et la dévaluation. Une ruée désordonnée vers la sortie pourrait mener à la chute du dollar, une flambée des taux d’intérêt à long terme et une grave récession en W”.
Sauve qui peut ! Nos lecteurs d’abord !
moneyweek

Cette semaine a été très difficile sur les marchès, Madrid a perdu 6% avant hier et 1,3 aujourd’hui, 10242, il y a un mois l’Ibex était à 1223.
Le Cac a perdu 2,75%hier et 3,40 % aujourd’hui, à 3563 points, il était à 4045 il y a un mois, LOL, et c’est pareil pour toutes les bourses mondiales :
Dow Jones à 1012 points avec un plus bas à 9840 aujourd’hui et il était à 10725 il y a moins d’un mois
le footsie est à 5060 points
le Nikkei est à 10057 points
le Hang seng chinois est à 19665 points et il était à 22400 il y a un mois et c’est le même ordre de grandeur pour le footsie, le dax, le nikkei, en un mois toutes les bourses ont perdu en moyenne 10 %, les problèmes sont de plus en plus sérieux, nous sommes passés de banques qui risquent la faillite à des États qui risquent la faillite.
Nous savons tous que ces montants faramineux de dettes imposées par les cartel bancaires ne pourront pas être remboursées, il va forcement se passer un truc pas cool…

Nous allons tous sombrer en même temps, les économies, les banques sont trop interdépendantes, je me demande par ailleurs si les problèmes de toyota ne sont pas un exemple de l’intensification de la guerre économique, je dis cela parceque le gouvernement US veut attaquer toyota en justice, une sorte de revanche sur la société qui a tué l’industrie automobile américaine.Si des preuves, fabriquées ou pas, démontrent que l’entreprise a voulu cacher les problèmes, toyota est cuit, et ce n’est pas ford qui se plaindra.

Bref, quand on sait des trucs comme ça et qu’on écoute les journaux, j’ai l’impression que ce n’est pas le même monde, la distortion est énorme.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 Réponses to “Le grand naufrage obligataire : l’Europe sombrera-t-elle avant les Etats-Unis ?”

  1. Alcide Says:

    Un article qui doit être lu, qui je pense fait le point sur la situation. Un article qui montre que la débauche financière actuelle n’est pas du libéralisme mais plutôt du totalitarisme.

    Certainement Les résultats d’une entente entre le gouvernement et les cartels bancaires ,pour leur plus grand profit.
    Il ne faut pas oublier que ce sont surtout les salariés et le peuple en général sur le plus besoin d’une monnaie stable et honnête afin de pouvoir échanger leur travail ou leur épargne contre ce qu’il souhaite acquérir.
    De même, on ne le dira jamais assez, mais c’est une grande perte de liberté d’être obligé de passer par un papier-monnaie que nous n’avons pas librement accepté. Petit à petit l’État ,les gouvernements successifs, nous ont rogné toute notre liberté, les nouvelles générations ne s’en aperçoivent même plus habituées qu’elles sont à être dans une société devenu progressivement totalitaire.
    Les marionnettistes ont donné la licence au peuple, mais ce n’est pas la liberté

    http://www.forum-monetaire.com/wp-content/uploads/2010/02/extension.pdf

  2. Alcide Says:

    … »Très franchement, nous pensons que toute prévision en dehors de deux ans dans l’environnement actuel est inutile. Tout ce que nous savons, c’est que nous ne voyons pas comment les conditions peuvent s’améliorer. »
    Et l’analyste Bob Chapman,( The International Forecaster) d’envisager que la guerre est une hypothèse à retenir comme possibilité pour le gouvernement US de se dégager de l’emprise de la dette!
    Cela devient franchement très inquiétant si les analystes sérieux, ceux qui l’ont démontré dans le passé puisque eux vivent des abonnements de leurs lettres d’investissement (pas comme les trous du cul genre Attali et compagnie qui sont quasi fonctionnaires du système et richement payés par le nabot pour de vagues études…)
    Envisager la guerre car il ne voient aucune solution et pour le moins, un effondrement total du système !!!
    Le site goldseek est une mine d’informations, à lire tous les jours car les choses bougent très vite actuellement.
    http://news.goldseek.com/InternationalForecaster/1265214237.php

  3. fonzibrain Says:

    merci pour les site alcide, tu te trend compte que nos pires craintes se matérialisent chaques jours, c’est vraiment bizarre comme sensation…

    prend soin de toi,

  4. fonzibrain Says:

    hello, voila mon mail fonzibrain@yahoo.fr

  5. M.R.Mestiri Says:

    Les emprunteurs sont désigné mais qui sont au juste les prêteurs? Comment sont-ils si riche? d’où vient leur colossale liquidité? cet argent est-il si propre? >Et une dette cela se négocie, cela peut même s’annuler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :