Posts Tagged ‘ultrafascisme’

Mort au Maroc du patron du plus grand fonds souverain au monde, plus de 600 milliards de dollars…

avril 1, 2010

Abou Dhabi – Cheikh Ahmed Ben Zayed Al-Nahyane, mort dans un accident au Maroc, était à la tête de l’ADIA (Abou Dhabi Investment Authority), le plus grand fonds souverain du monde, avec des avoirs estimés à plus de 600 milliards de dollars.

Cheikh Ahmed, né en 1969, était le frère de cheikh Khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, le souverain du riche émirat pétrolier d’Abou Dhabi et président des Emirats arabes unis.

Il était présenté par Forbes dans son classement de 2009 comme le 27e personnage le plus influent du monde.

Discret, cheikh Ahmed était depuis 1997 directeur général de l’ADIA, créé en 1976 et qui gérait les excédents financiers de l’émirat d’Abou Dhabi.

Cet émirat contrô le 95% de la richesse pétrolière des Emirats arabes unis, une fédération de sept membres. Il est membre de l’Opep avec des réserves prouvées de brut de 97,8 milliards de brut, les cinquièmes du monde.

Dans un rapport annuel publié le 15 mars, le premier du genre, l’ADIA a indiqué avoir investi entre 60 et 85% de ses avoirs en Amérique du nord et entre 25 et 45% en Asie et sur les marchés émergents.

Mais ADIA n’a jamais révélé le montant de ses avoirs, estimés à 627 milliards de dollars par l’Institut SWF.

Le Fonds a fait parler de lui lorsqu’il était venu au secours de groupes en difficultés aussi prestigieux que Citigroup, la première banque américaine, dans laquelle il avait investi 7,5 milliards de dollars fin 2007.

L’un des nombreux frères de cheikh Khalifa, président de l’ADIA, cheikh Ahmed était depuis 1996 président du Conseil d’administration de la Fondation caritative Zayed, du nom de son père, le fondateur de la fédération des Emirats, décédé en 2004.

Père d’un garçon de deux ans, cheikh Ahmed était connu pour sa passion de la chasse au faucon, une vieille tradition dans les monarchies arabes du Golfe.

Né à Al-Aïn, une ville-oasis dans l’émirat d’Abou Dhabi, cheikh Ahmed était depuis 2005 membre du Conseil supérieur du Pétrole de cet émirat. En 1997, il avait occupé les fonctions de sous-secrétaire d’Etat aux Finances et à l’Industrie.

Cheikh Ahmed a été victime d’un accident d’ULM (ultra-léger motorisé) le 26 mars au-dessus d’un lac de barrage près de Rabat. Son corps a été retrouvé mardi et il sera inhumé mercredi après-midi à Abou Dhabi

Un deuil national de trois jours a été décrété aux Emirats arabes unis où les drapeaux seront mis en berne à partir de mercredi, a indiqué le ministère émirati des Affaires de la Présidence dans un communiqué.
source

C’est toujours suspect la mort d’une telle personne, surtout par ces temps de faillite généralisée.
Un fond souverain avec 600 milliards sous gestion, c’est une arme de guerre, et le général est mort !

Le FBI veut être votre ami Facebook

mars 20, 2010

L’agence américaine du renseignement s’est mise à la mode du web collaboratif et l’utilise pour obtenir de précieuses informations, selon le document d’une présentation rendu public.

L’Electronic Frontier Foundation a obtenu un document du FBI (PDF) qui indique que les agents du service de renseignement américain sont déjà présents sur les sites Facebook, Twitter, MySpace et LinkedIn.

Ils y échangent des messages avec des suspects, identifient les amis de ceux-ci ou recueillent des renseignements. Le tout sous de fausses identités.

Ces révélations pourraient mettre le FBI dans l’embarras. L’an dernier, une Américaine du Missouri a été accusée de fraude parce qu’elle avait créé une fausse identité MySpace pour communiquer avec une adolescente. À la suite de son canular, une jeune fille de 13 ans s’était suicidée.

Les conditions d’utilisation de Facebook et MySpace indique qu’il est interdit de fournir de fausses informations.

Les agents du FBI semblent bien au fait de ces règles, mais ne sont pas certains que les enfreindre soit illégal.

«Si un agent viole les conditions d’utilisation, s’agit-il « d’activité illégale »», demande-t-on dans le document.

Le document présente également des techniques pour vérifier les alibis de suspects, notamment en allant vérifier leurs allées et venues sur les sites de réseautage social. Il avertit en outre les agents d’être prudents dans leurs amitiés virtuelles avec des juges.

L’Electronic Frontier Foundation, un groupe de défense des libertés individuelles, a également mis la main sur un plan de cours (PDF) pour les employés du ministère du revenu américain (Internal Revenue Service) qui porte sur les sites de réseautage social.

Il indique que les employés ne peuvent utiliser de fausses identités pour enquêter sur les payeurs de taxes.

«Les employés ne peuvent mentir sur leur identité, même sur internet. Vous ne pouvez utiliser de l’information sur des sites internet en vous enregistrant sous de fausses identité», lit-on dans le document.
cyberpresse

Bon, deux choses, le FBI crée de faux profil et infiltre les réseaux sociaux, soit, c’est grave mais c’était évident, en revanche je reste sur le cul quand je lis qu’il est interdit de fournir des fausses informations sur facebook, c’est vraiment la meilleure celle la !!!!
J’espère mal comprendre tellement c’est dingue !
Je croyais que la nana qui est accusée d’être responsable du suicide d’une ado était accusée d’avoir manipulé la gamine et non parqu’elle avait créé une fausse identité.

Bref, c’est vraiment louche cette histoire, en tout cas, si vous utilisez facebook ou my space, il est évident que vous ne devez pas donner votre véritable identité et des informations véridiques sur vous même, idem pour les photos, les vdéos de votre vie ou de votre famille, utiliser seulement ces plateformes pour diffuser des informations, votre vie privée, elle est justement privée, iriez vous collez vos photos au tabac ou dans un train ?
Dans le même genre j’ai vu une pub à la télé ou une assurance propose que vous lui donniez tous vos papiers importants via une base de données virtuelle afin de les sauvegarder d’un sinistre ou je ne sais quoi, incroyable débilité, les gens se font déposséder leur vie.
Les services de renseignement n’auraient jamais imaginé que le travail de collecte d’information devienne si simple…
Mon Dieu comme les gens sont tarés.