Posts Tagged ‘torture’

Près de 60% des américains seraient pour le simulacre de noyade. Attendez vous à une reprise de la guerre contre le terrorisme, c’est à dire des attentats.

janvier 6, 2010

Fifty-eight percent (58%) of U.S. voters say waterboarding and other aggressive interrogation techniques should be used to gain information from the terrorist who attempted to bomb an airliner on Christmas Day.
A new Rasmussen Reports national telephone survey finds that just 30% oppose the use of such techniques, and another 12% are not sure.
Men and younger voters are more strongly supportive of the aggressive interrogation techniques than women and those who are older. Republicans and voters not affiliated with either major party favor their use more than Democrats.
Seventy-one percent (71%) of all voters think the attempt by the Nigerian Muslim to blow up the airliner as it landed in Detroit should be investigated by military authorities as a terrorist act. Only 22% say it should be handled by civilian authorities as a criminal act, as is currently the case.
(Want a free daily e-mail update? If it’s in the news, it’s in our polls). Rasmussen Reports updates are also available on Twitter or Facebook.
Homeland Security Secretary Janet Napolitano has been forced to backtrack on some of her earlier assurances about the quality of the government response to the incident, and news reports have revealed that U.S. intelligence had prior warnings about the bomber. Thirty-four percent (34%) of voters now rate the government’s response to the attempted bombing as good or excellent, but 35% say the response has been poor.
All these findings are explained in part by the belief of 43% that when it comes to national security the U.S. legal system worries too much about protecting individual rights. That’s up four points from November.
Just 17% say the system is too concerned about protecting national security at the expense of individual rights. Twenty-eight percent (28%) believe the balance between the two is about right.
A couple of years ago, the number who believed the system worried too much about national security was roughly the same as the number who thought it was too worried about protecting individual rights.
But since April there has been a shift away from the view that the legal system is too worried about national security.
Forty-six percent (46%) of voters believe current airport security procedures are not strict enough, That marks a 13-point increase from April 2008.
The Detroit bomber was on a flight coming from Amsterdam, and 34% say airport security in other countries is not as strict as it is in the United States.
Fifty-four percent (54%) of voters say the United States should take full control of security measures at foreign airports so that anyone flying here would have to go through U.S. security. Twenty-nine percent (29%) oppose that idea, and 16% are undecided.
Seventy-nine percent (79%) now think it is likely there will be another terrorist attack in the United States in the next year. That’s a 30-point jump from the end of August when just 49% of Americans felt that way.
In the wake of the Christmas Day incident, belief that the terrorists are winning the War on Terror is at its highest level in over two years, and nearly half of U.S. voters say America is not safer than it was before 9/11.
In August, 65% said it is at least somewhat likely that waterboarding and other harsh interrogation techniques helped secure valuable intelligence information from suspected terrorists.
Fifty-eight percent (58%) of voters said in April that the Obama administration’s release of CIA memos about the harsh interrogation methods used on terrorism suspects during the Bush years endangered the national security of the United States.
Forty-nine percent (49%) disagree with the Justice Department’s decision to investigate the treatment and possible torture of terrorists during the Bush administration.
Thirty-six percent (36%) agree with Attorney General Eric Holder’s naming of a veteran prosecutor to probe the CIA’s handling of terrorists under the previous administration.
As part of President Obama’s plan to shut down the terrorist prison camp at Guantanamo Naval Base in Cuba, the United States has been sending some of its detainees to other countries. News reports indicate that some of those sent to Yemen have since returned to terrorist activities and may have helped train the Detroit bomber.
Support for closing the Guantanamo facility has been dropping since the president announced it just after taking office, and most voters are now opposed. In August, 75% were at least somewhat concerned that dangerous terrorists would be set free if the Guantanamo prison camp is closed and some prisoners are transferred to other countries.
Fifty-one percent (51%) of voters oppose the Obama administration’s decision to try the confessed chief planner of the 9/11 attacks and other suspected terrorists in a civilian court in New York City rather than before a military tribunal at Guantanamo. Twenty-nine percent (29%) think the civilian trials are a good idea.
Most voters also said the massacre at Fort Hood, Texas by a Muslim Army officer should be investigated by military authorities as a terrorist act rather than by civilian authorities as a criminal act.
Sixty-three percent (63%) say political correctness prevented the military from responding to warning signs from Major Nidal Malik Hasan that could have prevented the Fort Hood shootings from taking place.
Confidence in Obama’s handling of national security issues has suffered since the Christmas Day bombing attempt.
rasmussenreports.com

Début de traduction google :

Cinquante-huit pour cent (58%) des électeurs américains affirment que le simulacre de noyade et d’autres techniques d’interrogatoire agressives devraient être utilisés pour obtenir des informations auprès du terroriste qui a tenté de bombarder un avion de ligne le jour de Noël.
Un nouveau Rapports Rasmussen sondage téléphonique national constate que seulement 30% s’opposent à l’utilisation de ces techniques, et un autre 12% ne sont pas sûrs.
Les hommes et les jeunes électeurs sont plus fortement favorables à l’techniques d’interrogatoires agressifs que les femmes et ceux qui sont plus âgés. Républicains et les électeurs non affiliés à l’une des parties principales favoriser leur utilisation plus que les démocrates.
Soixante et onze pour cent (71%) de tous les électeurs pensent que la tentative des musulmans du Nigeria de faire exploser l’avion de ligne où il atterrissait à Detroit doivent être examinées par les autorités militaires comme un acte terroriste. Seuls 22% pensent qu’elle devrait être traitée par les autorités civiles comme un acte criminel, comme c’est actuellement le cas.
suite traduction google

Bon, il faut déja savoir que le simple fait de poser ce genre de question fait le jeu des malsains.Je veux dire par la que ce sont ces sondages qui façonnent l’opinion public, ce n’est en aucun cas le contraire, c’est à dire l’expression d’une opinion.

Ceci étant dit, il faut comprendre que ce genre de sondage exprime avant tout l’atmosphère générale, l’ambiance du moment et surtout nous éclaire sur la reprise imminente de la guerre contre le terrorisme.Si on demande  » la torture vous gêne ?  » c’est que la torture est utilisée et que l’on nous habitue à ces méthodes, simplement en nous en parlant.Notre système dépasse vraiment l’entendement, l’Autorité ne se cache même plus.

Le délire du faux attentat de détroit, le nigerian faisant son mélange devant tout le monde au lieu d’aller aux WC, disant à qui veut l’entendre qu’il est allé au Yemen chercher sa bombe et qu’il bosse pour Al Qaida, LOL, c’est incroyable quand même.Personnellement, je pense qu’après que le père du jeune nigerian ait alerté la CIA(si c’est vrai), ces derniers l’ont enlevé, lui ont MK ultra-isé le cerveau et l’ont mené droit dans l’avion, sans bien sur passer les portic de sécurité.En effet, il semblerait que la société qui s’occupe de la sécurité de l’aéroport d’Amsterdam schiphol est la même qui était chargé du WTC, une fois de plus LOL ! Une bonne vieille société d’extrémistes juifs.

Et voila que le Yemen est officiellement la cible des assassins occidentaux en croisade contre les musulmans, parce que franchement, après la destruction de la Somalie(des tonnes de déchets radioactifs et le pillage des ressources halieutiques), après 13 ans d’embargo, la destruction totale de l’Irak son occupation et l’irradiation d’une grande partie de son territoire, après la destruction et l’occupation d’un pays déja à terre depuis 30 ans, l’Afghanistan, voila que le pakistan est profondément déstabilisé, ayant perdu toute souveraineté, se faisant bombarder chaque jour son territoire, ou bien voyant sa population mourrir dans des false flag attentat suicide, voila que l’Iran est à deux doigt de se faire détruire à coup de missile nucléaire et qui se débat contre une PSYOPS américano sioniste, menant le pays à la guerre civile, et aujourd’hui c’est le tour du Yemen.


Alex Jones: l’attentat manqué du vol de Détroit S/T
envoyé par hussardelamort. – L’actualité du moment en vidéo.

Vous vous rendez compte quand même, tout les pays musulmans de la péninsule arabique jusqu’au Pakistan sont attaqués, occupés, ou déstabilisés par les USA . Et dire qu’il y a des tarés pour avancer que ce sont les musulmans les terroristes.Somalie, Yemen, Irak, Iran, Afghanistan et Pakistan, avec l’Arabie Saoudite vassalisée, et le Liban subissant les excès de folie sioniste.En fait, le Soudan et la Syrie sont également dans le collimateur.
Et je ne parle même pas de la Palestine.

C’est incroyable, c’est quasiment tout le monde musulman qui est attaqué par les États-unis, seuls ceux qui se soumettent et collaborent peuvent espèrer conserver leur pouvoir.
Et personne n’en parle, pire, dans un soucis de propagande évidemment nécessaire, ce sont les musulmans qui sont stigmatisés et qui représentent une menace pour nous autres occidentaux.C’est magnifique ! Nos dirigeants se comportent comme des nazis(ceux qui tuent des gens en masse) et nous, le peuple, nous collaborons.

Qui ne dis mot consent.

En plus de cette mascarade Umar Farouk Abdulmutallab,( trop fort le nom, on est sure que c’est un musulman ), il y a un autre évènement interessant, le 30 décembre (les talibans sont fort aussi), un officier de l’armée Afghane s’est tué en tuant 7 agents de la cia.

 » Les talibans ont revendiqué l’attaque suicide menée, selon eux, par un officier de l’armée afghane. Il a activé des explosifs qu’il portait sur lui au cours d’une réunion d’agents de la CIA sur la base opérationnelle avancée Chapman, dans la province de Khost, non loin de la frontière avec le Pakistan.

« Cette attaque meurtrière a été menée par un valeureux membre de l’armée afghane alors que ces officiels (les agents de la CIA-NDLR) étaient occupés à réunir des informations sur les moudjahidine », a déclaré un porte-parole des insurgés, Zabihullah Moudjahid, contacté par Reuters. » yahoo

Pourtant, aujourd’hui la version change, ce serait un salafiste jordanien bossant en réalité pour la CIA qui les aurait finalement trahi en se faisant sauter au millieu des agents.
Trop bon, la base du scénario ne change pas, il est juste enjolivé, à la hollywood quoi !

 » Le 30 décembre, sept agents chevronnés de la Central Intelligence Agency (CIA) américaine ont été tués sur la base Chapman, en Afghanistan, victimes d’un kamikaze ayant revêtu un uniforme de l’armée afghane. Selon plusieurs sources, le meurtrier était en fait un agent double : il aurait été recruté par al-Qaïda pour infiltrer les espions de la CIA… pour lesquels il aurait travaillé des mois durant afin de donner le change.  » le figaro

Ils sont excellent au Figaro,  » sept agents chevronnés « , le scénario va jusqu’ à dire que le Jordanien avait un uniforme de l’armée afghane, histoire de coller à la réalité de l’action des Talibans.

La réaction américaine est la suivante :
 » l’agence est déterminée à poursuivre ses opérations antiterroristes, a toutefois assuré un officiel au Washington Post.L’attaque sera vengée  »

Nous ne sommes pas sortis de l’auberge, en plus, histoire de ne pas en faire trop, les services secrets le figaro que le 20 javier 2009 des somaliens avaient voulu atteindre le nouveau président.

La guerre contre le terrorisme fait son grand retour.
Psyops te revoila, false flag, manipulation, mensonge, racisme vont nous occuper en 2010.

La chronique Agora enfonce le clou,c’est la triche et la manipulation qui font croire à la reprise,c’est de la pure spéculation dans tout les sens du terme.

septembre 16, 2009

crisepolitique2

▪ Aux Etats-Unis, les actions ont atteint cette semaine un niveau record sur les 10 derniers mois. N’y cherchez pas d’explication rationnelle ; vous n’en trouverez pas. Les actions montent parce que les actions montent.

C’est une bonne chose, même si ce n’est pas complètement logique.

Avant-hier, nous avons appris que 550 000 Américains se sont inscrits au chômage la semaine dernière. C’est bien, nous a-t-on dit, parce que ce nombre aurait pu être plus important. C’est cette analyse qui a fait les gros titres pendant plusieurs semaines, modifiant les perceptions des investisseurs et engendrant des ordres d’achat.

Une fois encore, nous n’avons rien à redire de ces bons résultats ; mais nous ne demandez pas d’accepter la logique douteuse qui produit ces bons résultats.

Les investisseurs pleins d’espoir, les analystes haussiers et les politiciens intéressés ne cessent de répéter que l’économie américaine (et mondiale) se remet. Ce contingent du verre à demi plein fournit toujours plus de données « moins mauvaises » pour soutenir ses affirmations… sans oublier de mentionner que le cours des actions ne fait qu’augmenter (ce qui implique évidemment que rien ne peut aller mal puisque la Bourse va si bien).

Peut-être que les haussiers ont raison d’être haussiers, à la fois pour la Bourse et pour l’économie. Mais votre chroniqueur ne parvient pas à se débarrasser de ses doutes tenaces. Bien sûr, il voit que le prix des actions augmente. Et il voit également que l’économie américaine n’est pas tombée dans un précipice. Mais il n’arrive pas à détecter le moindre signe de véritable reprise économique dans le monde réel là où les vrais gens essayent de conserver leur emploi et de ne pas perdre leur maison.

▪ Il ne parvient pas non plus à détecter le moindre signe démontrant que les individus et les PME ont de nouveau accès au crédit.

Cette apparente contradiction perturbe votre chroniqueur depuis plusieurs semaines. Certes, les grandes entreprises ont vendu de nouvelles émissions de dettes pour la somme record de 926 milliards de dollars au cours des huit premiers mois de cette année.

Et pourtant… et pourtant… les financements restent difficiles à obtenir pour ceux qui n’ont pas engagé de banquier d’investissement. M. et Mme Tout le Monde ne peuvent pas obtenir de financement si facilement.

« Comment est-ce possible ? » se demande votre chroniqueur. « Comment les marchés du crédit peuvent-ils faire étalage des caractéristiques de la normalité quand, simultanément, la plupart des Américains ne peuvent pas obtenir de crédit ? »

Nous ne connaissons pas la réponse, mais nous avons une théorie : les marchés du crédit ne se remettent pas, ils font seulement semblant.

Deux tendances visibles se développent en même temps dans les marchés du crédit… et elles semblent se contredire mutuellement. Tout d’abord, les spreads du crédit se contractent. Ce qui signifie que les rendements sur la dette à haut risque, par rapport aux rendements du Trésor, ont chuté de façon catastrophique depuis l’automne dernier. A première vue, ce phénomène signifie que les créditeurs sont de plus en plus enclins à financer les emprunteurs à haut risque.

▪ Mais voilà le problème, avec cette analyse simpliste : les spreads du crédit décrivent seulement la valorisation des obligations qui existent déjà ; les spreads ne vous disent rien en ce qui concerne le volume ou les termes des nouvelles émissions. Ce sont les bilans des banques qui racontent cette histoire.

Quand les bilans s’allongent, le prêt s’étend lui aussi. Quand les bilans se contractent, le prêt aussi. Devinez quoi ? Les bilans se contractent. Cette contraction résulte en partie des événements tels que les saisies et les pertes sèches. Mais cette contraction résulte également d’un fait très simple : les banques ne prêtent pas… de leur propre aveu.

« Les banques ont durci leurs critères pour tous les types de prêt au cours du dernier trimestre », a récemment expliqué Bloomberg News, « et affirment espérer maintenir des critères stricts pour les prêts au moins jusqu’à la seconde moitié de 2010, a annoncé la Fed dans son enquête trimestrielle Senior Loan Officer publiée le 17 août. La plupart des banques ont cité une réduction de la tolérance au risque et ‘des perspectives économiques plus incertaines’ comme étant les principales raisons de la restriction des crédits accordés aux entreprises, et 35,2% d’entre elles déclarent s’être ‘durcies ». Le montant des prêts à effet de levier, par exemple — celui que les sociétés de private equity utilisent pour financer les achats d’entreprises — a diminué et a atteint les 67,7 milliards de dollars cette année, contre 311,2 milliards en 2008 et 962,9 milliards en 2007.

Idem pour toutes les catégories de prêts à la consommation. Le crédit devient rare. Mais même si les banques n’avaient pas avoué leur durcissement en matière de crédit, nous l’aurions constaté de nous même.

▪ La quantité de prêts et d’emprunts sur les bilans des banques américaines diminue depuis des mois. Pourtant, dans un même temps, les spreads du crédit ont rétréci. Comment est-ce possible ?

Voici ce qu’en pense votre chroniqueur : les banques d’investissement comme Goldman Sachs et JP Morgan, avec de nombreux fonds de couverture, empruntent de l’argent à des taux d’intérêt très bas et achètent des dettes d’entreprises à plus haut rendement. Pendant que cet effet de levier se produit, les prix des obligations à haut rendement et leurs rendements chutent.

C’est un simple carry trade, mais c’est un carry trade qui fait rétrécir les spreads du crédit… et qui pousse les analystes de Wall Street à déclarer que les marchés des instruments à taux fixes fonctionnent normalement. Mais cette déduction simpliste est peut-être trop simpliste… et fausse. Les spreads rétrécissent parce que les spéculateurs spéculent et les arbitragistes arbitrent. A la fin de toute cette spéculation et de tout cet arbitrage, Goldman Sachs annonce des bénéfices solides, mais M. et Mme Tout le Monde ne peuvent toujours pas obtenir de crédit automobile.

En d’autres termes, les marchés du crédit ne fonctionnent peut-être pas aussi normalement qu’ils en ont l’air.
http://www.la-chronique-agora.com/articles/20090916-2112.html

Que dire de plus,c’est une analyse simple de la situation,on ment aux gens,il n’y a pas de reprise,les grosses banques se gavent.
Plus on ment et plus on attend,plus la situation sera explosive.
J’ai bien peur que le plan de justice d’exception pour la grippe ou le rétablissement de la peine de mort en europe ne soient liés à ce futur effondrement économique et social.

On va en prendre plein la gueule.

Celui qui, tout au long de la journée, est actif comme une abeille, fort comme un taureau, bosse comme un cheval ; et qui, le soir venu, est crevé comme un chien, devrait consulter un vétérinaire, il est fort probable que ce soit un âne ! »(Chang Ying Yue), philosophe chinois .

août 26, 2009

sarko-esclavage-web

QUAND ALLEZ VOUS VOUS REVOLTEZ
QUAND ALLEZ VOUS ARRETEZ D’ÊTRE EXPLOITÉS
AVEC CE QUE VOUS GAGNEZ,VOUS POUVEZ SIMPLEMENT ALLEZ TRAVAILLER
RIEN DE PLUS
CELA S’APPELLE DE L’ESCLAVAGE
RIEN DE MOINS

Ultra lol,dans la série 24h, Jack Bauer fait semblant de menacer de tuer les enfants d’un terroriste,et on apprend aujourd’hui que la CIA a menacé de tuer les enfants d’un suspect du 11/09!

août 24, 2009

jack-bauer

« La CIA a menacé de tuer les enfants d’un suspect des attentats du 11 septembre 2001 lors d’interrogatoires consignés dans un rapport jusqu’alors secret, que le département américain de la Justice a rendu public ce soir. « On va tuer tes enfants » si d’autres attentats sont perpétré sur le sol américain, aurait lancé un interrogateur à Khalid Sheikh Mohammed, selon l’un de ses collègues de la CIA cité dans ce document déclassifié.

Un autre interrogateur aurait averti un terroriste présumé, détenu par les services secrets américains, que sa mère serait violée sous ses yeux s’il ne se montrait pas coopératif. L’agent incriminé a toutefois nié avoir proféré une telle menace. Ce rapport, rédigé en 2004, examinait en détail les traitements réservés par la CIA aux individus soupçonnés d’activités terroristes, dans le sillage des attentats du 11-Septembre. Il a été déclassifié à la suite d’une action en justice menée par l’Union américaine pour les libertés civiles. »
article le figaro

Et gardez toujours à l’esprit que l’on vous dit ce que l’on veut bien vous dire,nos gouvernements sont profondément malsains,les vols secrets de la CIA,abou ghraib,bagram,ou les bateaux prisons ne sont que l’arbre qui cache la forêt.
Ce sont nous gouvernements qui terrorisent des milliers de gens quotidiennement,et pour rien,ils se doivent alors d’extorquer de faux aveux.

Notre compromission va nous couter chère,extrèmement chère.