Posts Tagged ‘or’

Une Ancienne Juge Israélienne Préconise Qu’Israël Utilise La Propagande Des Nazis

juillet 7, 2010

Hadessa Ben Itto juge israélienne à la retraite conseille aux responsables politiques d’Israël d’utiliser les mêmes tactiques que les Nazis en matière de propagande de guerre.

Lors d’une conférence qui s’est tenue la semaine dernière à Londres à laquelle assistaient 150 experts juridiques expérimentés juifs et qui portait sur la manière d’améliorer les efforts de propagande d’Israël dans le monde , Ben Itto a dit :

« nous devons apprendre des tactiques Nazis «.

Ben Itto a précisé lors de cette conférence qu’Israël devrait adopter les tactiques utilisées par les Nazis après qu’ils eurent distribués les Protocoles des Sages de Sion : refuser tout compromis et continuer leur combat dans les tribunaux bien qu’ils n’aient pas eu de preuve des Protocoles.

« J’ai réfléchi là-dessus, sur notre propagande, et rien ne fonctionne car l’histoire est compliquée et le monde est habitué à ce qui est sensé » a-t-elle expliqué.

« Je suis arrivée à la conclusion que nous devons utiliser ces tactiques dans les tribunaux dans le monde entier tout comme les Nazis – en tenant compte des différences – utiliser les tribunaux pour répandre notre message ».

En d’autres termes la juge à la retraite Ben Itto préconise qu’Israël – et ses agences et agents d’influence tels le CRIF et consorts – ait partout recours aux tribunaux afin de faire passer mondialement son message de propagande que tout le monde connaît : Israël ne fait que de se défendre, Israël est la victime, tout le monde est contre « nous », tout le monde est antisémite.

Il semble que cette juge n’ait pas pris la peine de lire le rapport d’un autre juge lui aussi sioniste, Richard Goldstone, qui accuse ouvertement Israël d’avoir commis des crimes de guerre et peut être mêle des crimes contre l’humanité contre la population civile palestinienne de Gaza lors de l’attaque « Plomb Durci » fin 2008 début 2009.

La bataille juridique contre Israël aura lieu tôt ou tard et nul doute que les preuves accablantes contre le régime sioniste : crimes de guerre et contre l’humanité, torture, pillage, vol de terre, nettoyage ethnique, apartheid, feront que la comparaison avec le régime Nazi sera minus pour ce dernier car le régime Nazi a sévi 5 ans alors que le Sionisme impose ses crimes à l’humanité depuis plus de 60 ans.

Oui Madame Ben Itto la bataille va se livrer devant les tribunaux – le plus rapidement sera le mieux pour tous, les Palestiniens qui subissent un nettoyage ethnique des plus scandaleux, traités au quotidien comme des sous humains, encagés, et les Juifs anti sionistes, ceux qui le proclament mais aussi les centaines de milliers qui crient en silence contre cette abomination sioniste – et le jour où cette bataille commencera ce sera le début de la fin du régime sioniste.

La Justice est au service de la Vérité et non de la propagande.

Ces propos tenus par une juge israélienne à la retraite témoignent à quel point non seulement les militaires et les politiques sont corrompus en Israël mais également les juges et c’est cette corruption qui fera s’effondrer le régime sioniste.

Le Titanic Sioniste est entrain de sombrer.

« Pas par la Force mais par mon Esprit ».
planete non violence

Et pour les tarés qui n’y croit pas, voila le site d\'info juif qui le dit.

Des dégénérés, ils sont totalement fous, cette juive extrémiste invoque les nazis comme guide, c’est du délire complet. Et la bien sur, il n’y aura aucune critique internationale, imaginez que ce soit Ahmadinejad qui ait dit ça, les médias le répèteraient sans cesse :  » il l’a dit, « je veux faire comme les nazis », vous voyez c’est un nazi, il faut attaquer l’iran  »
Ils touchent le fond , ces pauvres juifs extrémistes sont devenenus une fois de plus complètement fou. J’ai bien peur qu’ils nous jetent dans une guerre dévastatrice pour le monde entier. N’oubliez jamais ce qui c’est passé en Russie, le pays a vécu une véritable apocalypse.

Après la déflation, il ne faut pas oublier l’inflation…

juillet 2, 2010

Voilà qui est très troublant, cher lecteur. Paul Krugman a raison… du moins sur un point.

« Nous sommes aujourd’hui, je le crains, dans les premières phases de la troisième crise », a écrit le prix Nobel dans un éditorial du New York Times mardi. Il a ainsi trempé les orteils dans une piscine autour de laquelle nous hésitons depuis un bon moment.

« Cela ressemblera sûrement plus à la Longue Dépression [de la fin des années 1800] », continue Krugman, « qu’à la Grande Dépression, beaucoup plus grave. Mais le coût — pour l’économie mondiale et surtout pour les millions de vies ruinées par le manque d’emplois — sera sans aucun doute énorme ».

L’admettre nous est particulièrement difficile, au point que nous avons failli nous étouffer avec notre tartine de ce matin, mais… Krugman a raison.

Enfin, du moins jusqu’à ce qu’il suive son commentaire d’un conseil à l’attention des dirigeants présents au G20 : cette crise sera en réalité un « échec de la politique… les gouvernements sont obsédés par l’inflation alors que la vraie menace, c’est la déflation ; ils prêchent la réduction des dépenses alors que le vrai problème, ce sont des dépenses mal choisies ».

▪ La déflation aujourd’hui, l’inflation ensuite. Là, nous sommes d’accord. Mais comment allons-nous régler une crise des dépenses si nous dépensons plus ? Et si nous empruntons pour dépenser ? Qu’en est-il des déficits et des dettes sous lesquels nous croulons déjà ?

La crainte de Krugman vient du fait que la délégation américaine du G20 s’est décidée à mettre en place des « mesures d’austérité » après le sommet. Eux et d’autres économies développées ont préparé des plans budgétaires qui vont réduire les déficits de moitié d’ici 2013 et stabiliser ou réduire le ratio dette /PIB des gouvernements d’ici 2016″, explique le gros titre du rapport des réunions du week-end.

Mais au final, nous ne pensons pas que Krugman doive s’inquiéter de quoi que ce soit. Dans les premières minutes de notre film I.O.U.S.A, nous avons fait un montage des différents présidents en train de déclarer la guerre aux déficits et à la dette de la nation, en remontant jusqu’à Eisenhower.

Nous pourrions ajouter à cette liste cette fameuse promesse publiée dans une page d’opinion du Wall Street Journal en 2007, et signée du président d’alors, George W. Bush. « Nous pouvons rééquilibrer le budget fédéral d’ici 2012. Début février, je soumettrai un budget qui fera exactement cela ».

« Trop de gens », répond Dan Amoss, rédacteur de Strategic Short Report, « confondent l’activité économique, mesurée par le PIB, avec le progrès économique. Le progrès implique généralement une augmentation du niveau de vie entraînée par une augmentation de la productivité et une baisse des prix à la consommation ; comme ça s’est passé lors de l’industrialisation des Etats-Unis à la fin du XIXe siècle ».

« La route vers la servitude telle que définie à l’origine par Hayek emmène désormais l’économie mondiale sur l’un de ces deux chemins : »

« Des plans d’austérité douloureux et une déflation qui détruiraient ce qui reste du système de devises d’aujourd’hui en mettant en avant l’épargne et en encourageant la formation de nouvelles richesses ; ou des injections de relance sans fin dans les économies avec la promesse d’austérité ‘dès que l’économie se sera remise d’aplomb’. »

« Le second chemin est le plus probable d’après moi, parce qu’il est plus populaire d’un point de vue politique — surtout une fois que le camp des ‘pro austérité’ en Europe découvrira à quel point leurs économies sont dépendantes de l’Etat-providence. Avec un peu d’espoir, une masse de personnes critiques qui préfèrent la liberté à l’illusion d’une sécurité économique peuvent nous aider à nous défaire du pouvoir effrayant des gouvernements et des banques centrales ».

Mais d’après les prises de décisions dont nous avons été témoins ces dernières années — des décisions guidées principalement par des considérations politiques — je n’ai pas beaucoup d’espoir.

« Malheureusement, la plupart des économies occidentales sont aujourd’hui complètement dépendantes des dépenses gouvernementales. Chacune des injections fiscales et monétaires dans les banques zombies va devoir être de plus en plus importante pour effacer les symptômes de manque causés par la perte du dernier plan de relance ».

« Les entrepreneurs ont tout compris à ce jeu et cessent progressivement de participer de manière saine et productive à l’économie. Cette perte de la confiance des entrepreneurs dans le système va finir par accélérer la chute de toutes les devises papier ».

Amen !
chronique agora

On est pas sortis de l’auberge, en même temps on le sait, c’est déja ça, pensez à ceux qui croient que tout va bien, les pauvres, ils vont tomber de haut…

Moins de 50 combattants d’al-Qaida en Afghanistan . C’est dingue qu’ils osent le dire

juin 30, 2010

Dans une interview exclusive accordée à la chaîne ABC, le directeur de la CIA, Leon Panetta, s’est exprimé au sujet de la présence américaine en Afghanistan.

Ces déclarations interviennent dans un contexte assez tendu. Le général McChrystal a démissionné à la suite des propos désobligeants qu’il avait tenu dans le magazine Rolling Stones, au sujet de l’exécutif américain. C’est le général Petraeus qui reprend ses fonctions, alors qu’après huit ans et demi de combat, l’impression d’un fiasco militaire domine.

Leon Panetta révèle notamment qu’il y aurait tout au plus 50 à 100 combattants d’al-Qaida en Afghanistan. Il a ajouté que la majorité des combattants du réseau terroriste se trouvent actuellement dans la zone tribale du Pakistan et qu’une grande partie des opérations consiste à éliminer la tête d’al-Qaida là-bas.

Cherchant à rassurer les Américains, il a rappelé que même si les opérations prenaient plus de temps que prévu, il croyait en la stratégie du pays:

Est-ce que cette stratégie est la bonne? Nous le pensons. La clé du succès ou de l’échec réside dans le fait que les Afghans prennent leur responsabilité, et soient en mesure de déployer une armée effective et des forces de police pour maintenir la sécurité. S’ils le peuvent, alors je pense que nous pourrons réaliser les progrès et la stabilité que souhaite le président.

Et de préciser ce qu’il considérerait comme une victoire américaine:

Notre but, toute notre mission ici, et de s’assurer qu’al-Qaida ne trouve pas de refuge depuis lequel il peut attaquer l’Afghanistan. C’est le but principal de la présence américaine ici. Et on pourra mesurer notre succès: est-ce que l’Afghanistan est assez stable pour que cela ne puisse pas arriver.

Le Huffington Post précise que l’ONU se veut également rassurant. Un porte-parole assurait dimanche que les opérations ne seraient pas retardées par la démission de McChrystal.
slate

La CIA dit la vérité, al quaida n’existe pas, 50 personnes en Afghanistan et combien au Pakistan, 200, 300 ? Ce n’est rien, ils ne peuvent en aucune manière être une menace, et dire que l’UE va mettre des micros dans les avions pour nous protéger d’eux ….

En fait la CIA dit cela pour faire pression sur le Pakistan et pousser à une nouvelle guerre non plus au Pakistan mais contre le Pakistan

Mac Krystal : « Nous avons tué un nombre impressionnant de personnes mais, à ma connaissance, aucune ne s’est révélée être une menace »

juin 27, 2010

Stanley McChrystal,
« a fucking general »

Le général Stanley McChystal, commandant en chef des forces étasuniennes et de l’OTAN en Afghanistan, a été démis de ses fonctions par Barack Obama pour avoir critiqué sa politique et s’être moqué du vice-Président Joe Biden, lors d’un entretien avec un journaliste du magazine Rolling Stone (1).
Un ministre français
traité de « fucking gay »
Le quotidien Le Figaro faisait de McChrystal un « nouveau Lyautey » (2), mais s’est gardé de rapporter les passages où le général exprime crûment son peu de considération pour la France. En visite à Paris, en avril dernier, pour expliquer sa nouvelle stratégie, McChrystal ne cachait pas qu’il détestait la capitale française et qu’il préférait « se faire botter le cul par une salle pleine de gens » plutôt que d’aller dîner avec un ministre français qui l’avait invité. A un colonel américain présent, qui lui faisait remarquer : « C’est ton job », il avait répliqué : « Et ça, ça va aussi avec le job ? », en le gratifiant d’un doigt d’honneur… Mais, ce n’est pas tout, au journaliste de Rolling Stone demandant chez qui il se rendait, l’assistant de McChrystal avait répondu : « Un ministre français. Un enculé de gay ». De qui s’agit-il ? Peu importe. Les Français – à commencer par les familles des 44 soldats morts en Afghanistan (3) – ont matière à s’interroger sur la personnalité de l’homme à la tête des troupes de l’OTAN, et – au-delà de l’événement – aussi sur la façon dont Barack Obama conçoit la concertation entre alliés lors d’une nomination importante. Que penser de l’affront du Président afghan, Hamid Karzaï, à Hervé Morin – ministre de la Défense – le 22 juin, quand sans s’excuser, il a refusé de le recevoir à Kaboul? Trop, c’est trop… Dominique de Villepin a raison de réclamer le rapatriement des soldats français d’Afghanistan (4) et de condamner la réintégration de la France dans le commandement militaire intégré de l’OTAN.
Du sang de civils sur les mains
Parce qu’il a vu le film La bataille d’Alger, de Gillo Pontecorvo, et s’est imprégné des ouvrages du colonel Roger Trinquier et de David Galula sur la guerre anti-insurrectionnelle, le général Stanley McChrystal passe pour un intellectuel. Pour les Irakiens et les Afghans, c’est tout simplement un criminel de guerre, un des officiers américains ayant le plus de sang de civils sur les mains.
En Irak, McChrystal a supervisé les activités du Camp Nama – Nasty Ass Military Area -, près de Bagdad, une prison interdite de visite à la Croix-Rouge, où l’unité secrète Task Force 6-26 expérimentait tous types de tortures (5). Ancien Béret Vert passé par Fort Bragg (6), ses 33 ans dans les forces spéciales sont classifiés. Nommé par Dick Cheney à la direction du Joint Special Operations Command (JSOC), il chapeautait notamment les « brigades de la mort ». On lui attribue les trucages de l’arrestation de Président Saddam Hussein, qui aurait – dit-on – effectué un séjour à « l’infirmerie » du Camp Nama avant son incarcération au Camp Cropper.
En Afghanistan, le séjour de McChrystal peut se résumer au bilan qu’il a dressé, en vidéoconférence, à un soldat qui l’interrogeait sur l’escalade militaire : « Nous avons tué un nombre impressionnant de personnes mais, à ma connaissance, aucune ne s’est révélée être une menace » (7).
Barack Obama n’en a peut être pas fini avec Stanley McKrystal. Il craint que ce spécialiste des coups tordus, très populaire au sein du Parti Républicain, se présente à la prochaine présidentielle (8).

Notes :
(1) The Runaway General, par Michael Hastings (Rolling Stone- 8/6/10)
http://www.rollingstone.com/politics/news/17390/119236
(2) McChrystal, l’anti-Rumsfeld, par Renaud Girard (Le Figaro – 4/12/09)
http://www.lefigaro.fr/international/2009/12/04/01003-20091204ARTFIG00011-mcchrystal-le-lyautey-americain-.php
(3) Huit soldats français ont été tués depuis le début de l’année 2010. Le 6 juin dernier, le nombre des soldats de l’OTAN tués depuis janvier dépassait les 300. Les victimes civiles afghanes « collatérales » se comptent par milliers.
(4) Conférence de Dominique de Dominique de Villepin à Sciences-Po (Paris – 1/2/10)
http://2villepin.free.fr/index.php/2010/02/03/1395-dominique-de-villepin-a-sciences-po-paris-conference-sur-l-afghanistan
(5) In Secret Unit’s ‘Black Room,’ a Grim Portrait of U.S. Abuse, par Eric Schmitt et Carolyn Marshall (New York Times – 19/3/06)
http://uniset.ca/terr/news/nyt_blackroomiraq.html
(6) Le Fort Bragg, situé en Caroline du Nord, est la plus importante base de commandos spéciaux au mondée.
(7) Tighter Rules Fail to Stem Deaths of Innocent Afghans at Checkpoints, par Richard A . Oppel Jr (New York Times – 26/3.10)
http://www.nytimes.com/2010/03/27/world/asia/27afghan.html
(8) Cette hypothèse est évoquée depuis son limogeage. Jusqu’ici, son protecteur David Petraeus – 57 ans – passait pour un candidat républicain potentiel pour la présidentielle de 2012. L’opération d’un cancer de la prostate subie par Petraeus en 2009, et l’accident cardiaque dont il a été victime lors d’une audition au Sénat américain, le 15 juin, remettent en question cette éventualité.
Gilles Munier
france-irak. Gilles munier

Comme d’habitude les articles de Gilles Munier sont très interessants, c’est toujours un autre son de cloche et c’est agréable. La phrase de Mac Krystal est horrible, elle me fait penser à une autre citation, celle d’un géneral français qui, en parlant de la guerre au Biafra a dit :  » on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs, mais là, on a cassé beaucoup d’oeufs mais on a pas fait d’omelettes « , je me souviendrai toute ma vie de cette phrase, ce cynisme m’avait profondément marqué.
Mac Krystal est dans le même cynisme, cette capacité à tuer des gens qui ne vous ont rien fait, à appliquer une doxa imperialiste, à détruire des peuples sans sourciller et dire que lui ou Petraeus risque de se présenter à l’élection présidentielle de 2012 !!! Les USA n’ont plus que la guerre comme alternative, l’industrie de défense est la seule à ne pas avoir été délocalisée mais je ne sais pas comment ils vont faire avec l’argent, certains disent que le budget de la défense ne pourra que diminuer fortement, personnellement j’en doute…

Le risque qui dépasse de loin celui de la grande récession

juin 23, 2010

Les banques sont autorisées à ne pas détenir de fonds propres sur les obligations d’Etat. Cela sous-entend que ces titres sont sûrs à 100%. « C’est un mensonge historique », selon Tito Tettamanti. La BRI elle-même dresse un portrait pessimiste des dettes gouvernementales

Rien ne serait plus naïf que de prendre les déclarations des autorités au pied de la lettre. Dans la crise de l’euro, «les banques sont des victimes, mais c’est avant tout une crise des finances des Etats et de la politique», a déclaré Tito Tettamanti, dans la SonntagsZeitung. Son argumentation? «Les exigences de capital des banques, contenues dans les normes de Bâle II, autorisent les banques à ne placer aucune réserve de fonds propres sur les obligations d’Etat. Les autorités estiment donc que ces titres sont sûrs à 100%. «C’est un mensonge historique», à son avis. La crise de l’eurozone appuie son discours. Poussées par les autorités à détenir des obligations souveraines, les banques (et les assurances) risquent fort d’accuser de lourdes pertes sur leurs titres.

Ce risque est d’autant plus manifeste que l’envol de la dette publique ne fait que commencer. Ce n’est pas un journaliste qui l’affirme, mais les chercheurs de la BRI, un institut qui n’a pas coutume de dramatiser la situation ou de publier des statistiques incertaines. «Aussi inquiétante que puisse être une dette publique qui dépasse 100% du PIB, un danger encore plus menaçant pour les finances publiques vient du vieillissement rapide de la population», selon une étude de Stephen Cecchetti, Mohanty et Zampolli 1. L’évolution démographique provoquera un ralentissement permanent de la croissance économique, de la productivité et de l’épargne. Les recettes de l’Etat seront inférieures et les dépenses plus élevées. «A moins qu’une action rapide ne soit déployée, ces coûts pourraient augmenter fortement et subitement», selon les auteurs. Plutôt qu’une intervention immédiate sur les dépenses ou une hausse des impôts, qui freinerait une croissance déjà fragile, les économistes recommandent un relèvement «un relèvement de l’âge de la retraite».

Sur la dette, il faut distinguer le fardeau des plans de relance de celui du vieillissement. Les programmes de relance représentent 13,2% du PIB des pays industrialisés, y compris les injections de capitaux dans les banques et les achats de titres, selon cette étude. Au total, en trois ans la détérioration correspond à 20-30% du PIB.

La nature du problème est inquiétante pour les contribuables parce que le phénomène n’est pas cyclique. Il ne s’envolera pas avec le retour de la croissance. Le problème est structurel et résulte de l’aggravation du rapport entre la population active et les personnes à la retraite, spécialement au Japon, en Espagne, en Italie et en Grèce. Ce sont d’ailleurs les pays les plus visés par les marchés financiers.

La Suisse a certes évité d’inutiles plans de relance, mais elle n’est pas à l’abri des tendances démographiques que décrit une récente étude d’Avenir Suisse: «Pour la première fois dans l’histoire, les familles seront majoritairement composées de quatre générations vivantes. Deux d’entre elles seront à la retraite ou en quasi-retraite». A la création de l’AVS, en 1948, il fallait 6,5 actifs pour financer une retraite…

Les prévisions des économistes de la BRI sont très pessimistes pour les finances publiques. Donc pour les détenteurs d’obligations souveraines.

Pour mesurer l’effort budgétaire exigé, la BRI a effectué des projections en prenant des hypothèses que nous qualifierons d’optimistes: retour à la même croissance qu’avant et taux d’intérêt restant bas. Sans réforme immédiate, par rapport au PIB, le déficit primaire (hors frais financiers) devrait grimper de 13% en Irlande d’ici à 2020, 8 à 10% en Espagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, 3 à 7% en Allemagne, Autriche, Grèce, Portugal.

Cette détérioration fera grimper le fardeau de la dette à 300% du PIB au Japon, 200% au Royaume-Uni et 150% aux Etats-Unis, France, Italie et Grèce. C’est pire qu’inquiétant car la croissance économique est pénalisée dès que la dette publique grimpe vers la barre des 100% du PIB, selon Rogoff et Reinhart.

Pour des raisons politiques, la solution au défi démographique ne viendra pas d’une immigration accrue. Face à un taux de fertilité insuffisant, l’Allemagne aurait besoin chaque année de 353 000 nouveaux immigrés, la France de 37 000 en France, la Suisse de 27 000 en Suisse, la Russie de 608 000, selon Urs Müller, chef économiste du BAK Basel. Et encore a-t-il ajouté que cela suppose qu’ils soient tous parfaitement et immédiatement intégrés sur le marché du travail.

La solution ne peut qu’être douloureuse. Trop de promesses sociales ont été inscrites au programme de l’Etat sous les pressions de la gauche. L’étude de la BRI estime qu’il faut une amélioration du budget primaire, par rapport au PIB, allant de 2 à 4% par an pendant 20 ans pour stabiliser la dette publique au niveau de 2007.

Le tableau est encore assombri par une nouvelle étude d’un institut de recherche allemand, Stiftung Marktwirtschaft. Ce dernier évalue la dette publique allemande en intégrant les engagements liés à la santé et au vieillissement qui ne sont pas encore financés. Il s’agit alors de l’’analyse de la dette implicite des Etats. La dette publique explicite représente 63% du PIB. Mais la dette publique implicite est 4 fois plus élevée (251% du PIB). Au total, la dette publique allemande est ainsi estimée 315% du PIB. Vraiment sans risque les obligations des Etats?

le temps

Et oui, la situation est bien pire que celle de 1929, c’est une crise systémique doublée d’une crise de civilisation, l’europe s’enfonce dans un age sombre, un peu comme le moyen age. L’édifice, dans son intégralité, est basé sur la fraude, et je ne parle même pas de l’injustice qui plonge des millions de personnes dans la grande pauvreté.
Je vous l’ai déja dit, protégez vous, allez à la campagne, devenez autonome et pensez à ce que vous allez pouvoir faire dans la lutte contre ce système fasciste qui s’impose peu à peu. C’est en luttant que l’on arrive à quelque chose, se plaindre ne sert à rien….

Dans le même genre d’information démontrant l’effondrement de l’occident :
La fortune des millionnaires en Asie dépasse celle des Européens
 » Ainsi, la fortune des millionnaires de la région Asie-Pacifique a grimpé de 30,9% à 9700 milliards de dollars en 2009. Pour la première fois, la richesse totale des personnes aisées de la région Asie-Pacifique a dépassé celle des Européens (9500 milliards de dollars). » le temps

L’euthanasie financière des retraités est programmée

juin 14, 2010

maginez : vous êtes retraité, donc rentier. Vous avez placé votre épargne avec un risque minimal, en obligations d’Etat. Les prix des actifs baissent. Donc chaque matin, votre pouvoir d’achat augmente. La déflation est bonne pour les vieux.
L’inflation est bonne pour ceux qui sont endettés. Pour les gouvernements, c’est même le moyen le plus facile de rembourser en monnaie de singe.
Bien sûr, si le débiteur est étranger, il peut ne pas apprécier. Mais si le débiteur est le paisible retraité qui a souscrit aux obligations nationales, il n’y a aucun problème. Il prendra la monnaie de singe. Il n’a pas le choix.
Tous les gouvernements ont compris cela. Les vieux font rarement la révolution. Difficile de grimper sur les barricades et de jeter des pavés avec de l’arthrose.
Donc, les vieux seront financièrement euthanasiés. C’est politiquement la façon la plus simple de se désendetter. Les jeunes auront-ils pitié ? Peut-être jugeront-ils que, finalement, si la situation est arrivée à se détériorer à ce point, c’est parce que leurs aînés ont cru qu’on pouvait “partager le travail” et devenir plus riche en travaillant moins.
Tous les jours, nous lisons des journaux étrangers, moins tendres que les nôtres sur la situation européenne.
Une expression commence à se dégager : la crise de l’Europe. L’euthanasie financière des vieux va donc commencer en Europe. L’Europe est surendettée à titre collectif. La Banque centrale européenne s’est parjurée et accepte de faire marcher la planche à billets. M. Trichet a lui aussi été convaincu de tricher sur la monnaie unique.
Voici ce que m’écrit un lecteur ce matin :
“Je déplore depuis plusieurs semaines l’absence d’article de fond sur les risques liés aux détenteurs d’assurance vie en euros, face aux menaces de krach obligataire. Si le sujet a bien été évoqué dans votre journal, à plusieurs reprises, les articles n’offrent pas beaucoup de propositions concrètes. Placement préféré des Français, nous nous trouvons bien seuls au milieu de tous les sous-entendus formulés ici et là, sans qu’aucune stratégie ne soit clairement exposée par les rédacteurs. Au vu des nombreuses questions que je me pose, je pense qu’il y a vraiment matière à écrire plusieurs articles sur le sujet sans épuiser l’intérêt des lecteurs”.

Notre réponse est très simple :



Mais nous ne pouvons pas prendre les décisions à votre place. A chacun sa situation et sa tolérance au risque, variable en fonction de son âge, de son patrimoine, de son degré de diversification et de ses objectifs.
moneyweek

La seule decision valable revient à s’acheter un terrain et tenter de devenir le plus possible autonome.

Le Premier ministre japonais évoque le risque d’un défaut de paiement de son pays

juin 11, 2010

« Comme nous pouvons le voir avec la confusion dans la zone euro qui a démarré avec la Grèce, il y a un risque de défaut de paiement si la hausse de la dette publique est ignorée et si la confiance est perdue sur le marché obligataire » a déclaré devant le Parlement Naoto Kan à l’occasion de son discours de politique générale.

Le Japon pourrait ne plus être en capacité d’honorer sa dette s’il ne parvient pas à maîtriser sa dette publique. Ce n’est pas un analyste spécialiste de l’archipel nippon qui lance ce pavé dans la mare, mais le nouveau Premier ministre japonais.

Naoto Kan, qui a pris la tête de l’exécutif après la démission soudaine de son prédécesseur la semaine dernière, souhaite s’attaquer en priorité à la réduction de la dette publique, qui représente déjà le double du produit intérieur brut du Japon. « Nous ne pouvons pas conserver des finances publiques qui dépendent principalement de l’émission d’obligations », a expliqué le Premier ministre devant le Parlement à l’occasion de son premier discours de politique générale.

« Comme nous pouvons le voir avec la confusion dans la zone euro qui a démarré avec la Grèce, il y a un risque de défaut de paiement si la hausse de la dette publique est ignorée et si la confiance est perdue sur le marché obligataire », a-t-il ajouté. On comprend mieux avec ce discours très volontaire le départ du ministre des Banques, Shizuka Kamei, ardent partisan de la dépense publique. Reste à Naoto Kan un nouvel obstacle à franchir : gagner les élections à la chambre haute qui devraient avoir lieu le 11 juillet.

La TVA va augmenter

Le portefeuille de Shizuka Kamei devrait être confié à Shozaburo Jimi, secrétaire général du Nouveau parti du Peuple, une petite formation qui appartient à la coalition gouvernementale. Le ministre de la Stratégie, Satoshi Arai, a déclaré à la presse que le gouvernement avait l’intention de mettre au point un plan de moyen et long terme pour réduire les déficits d’ici au 22 juin au plus tard. L’exécutif veut plafonner les émissions de dettes publiques à 44.300 milliards de yens pour l’exercice au 31 mars 2012.

Naoto Kan, cinquième Premier ministre du pays depuis 2007, plaide pour l’organisation d’un débat sur le projet d’augmenter la TVA pour aider à financer les dépenses sociales en augmentation du fait du vieillissement de la population. Le ministre des Banques avait exprimé des réserves sur cette proposition.

Les agences de notation ont prévenu qu’elles pourraient abaisser la notation souveraine du Japon faute d’un programme crédible pour réduire les déficits.
Mais les analystes soulignent que les démocrates, qui sont arrivés au pouvoir en promettant d’augmenter le pouvoir d’achat, seront contraints de revenir sur certaines promesses de campagne.Le Premier ministre devra aussi trouver la formule pour conjuguer réduction des déficits et soutien à la croissance après des dizaines d’années de déflation.
la tribune

On continue dans l’effondrement des société développées, ce n’est pas pour rien que le FMI place sous contrôle les 5 plus grandes économies mondiales, même si plus de 90% de la dette japonaise est detenue par les japonais eux même, il faut avoir en tête que le remboursement des interêts de la dette equivaut à la moitié des recettes !!!! , et ce n’est pas tenable du tout…

L’Iran accuse Washington, images à l’appui, d’avoir enlevé un scientifique

juin 7, 2010

La télévision iranienne a diffusé lundi soir l’interview d’un homme présenté comme Shahram Amiri, un physicien nucléaire iranien disparu en 2009 en Arabie saoudite, qui affirme avoir été enlevé par les services secrets américains et saoudiens et emmené aux Etats-Unis.

Dans cet entretien d’environ quatre minutes diffusé par la chaîne Irib, l’homme présenté comme un « chercheur » dit qu’il se trouve actuellement « dans la ville de Tucson, en Arizona » (sud-ouest des Etats-Unis).

L’homme est filmé dans une pièce fermée, apparemment au moyen d’une webcam et porte un casque auditif. Il paraît un peu plus gros que sur la photo, assez ressemblante, présentée par la télévision comme celle de Shahram Amiri et insérée en médaillon.

Ce physicien nucléaire d’une trentaine d’années a disparu en juin 2009 à son arrivée en Arabie saoudite, où il se rendait officiellement en pèlerinage.

Les responsables iraniens ont affirmé que M. Amiri avait été enlevé par les Etats-Unis et ont demandé son retour en Iran.

L’homme affirme qu’après avoir été enlevé, il « a été emmené dans une maison quelque part en Arabie saoudite ».

« On m’a fait une piqûre pour m’endormir et lorsque je me suis réveillé, j’étais à bord d’un avion vers les Etats-Unis », raconte-t-il.

« Depuis huit mois que je suis gardé aux Etats-Unis, j’ai subi les pires tortures et pressions morales de la part des agents américains qui me gardaient », dit-il.

« Leur objectif est de m’obliger à accorder une interview à une des grandes chaînes de télévision américaine pour dire que je suis quelqu’un d’important dans le programme nucléaire iranien et que j’ai demandé l’asile aux Etats-Unis », explique encore cet homme.

« Je dois dire que j’étais en possession de documents importants et d’un ordinateur contenant des informations secrètes », ajoute-t-il. Leur objectif était de faire pression sur l’Iran », assure l’homme qui demande aux organisations de défense des droits de l’Homme « d’agir » pour sa libération et son retour en Iran.

Irib affirme que les services de renseignement iraniens ont obtenu ce film « par des méthodes spéciales » sans dire comment un homme « gardé par les services de renseignement américains » a pu faire parvenir ces images en Iran.

Fin mars, la chaîne de télévision américaine ABC avait affirmé que M. Amiri avait fait défection et collaborait avec la CIA. Téhéran maintient que le scientifique a été « enlevé » par des agents américains.

La disparition de ce scientifique « faisait partie d’une opération de la CIA planifiée de longue date pour qu’il fasse défection », avait indiqué ABC.

Le Conseil de sécurité de l’ONU devait avoir lundi une réunion impromptue pour discuter d’un projet de résolution de sanctions contre l’Iran pour son programme nucléaire controversé, selon un porte-parole de l’ONU.

Le texte, d’inspiration américaine, avait été présenté mi-mai aux 15 membres du Conseil de sécurité, après avoir été agréé entre les cinq membres permanents du Conseil (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l’Allemagne. Ces six pays sont chargés du dossier nucléaire iranien à l’ONU.
romandie

C’est une bonne histoire de dingue quand même, allez savoir si c’est vrai, quoique ça ne m’étonnerai pas…
La CIA est pleine de coup tordus, mais je me demande vraiment comment ils ont pu avoir cette interview….

Les rebelles du PKK annoncent la fin du cessez-le-feu unilatéral, une vengeance d’israél…

juin 4, 2010

Les rebelles du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont annoncé vendredi qu’ils mettaient fin à leur cessez-le-feu unilatéral avec la Turquie, alors que le chef du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, effectue une visite historique dans ce pays.

Le responsable des relations extérieurs du PKK, Ahmed Denis, réfugié dans les montagnes de Qandil, dans le nord de l’Irak a affirmé que « le cessez-le-feu unilatéral avec la Turquie avait pris fin ».

Selon lui, « le gouvernement turque est responsable de la fin du cessez-le-feu en raison de ses attaques contre le peuple kurde ».

Cette annonce a été faite alors que M. Barzani effectue une première visite en Turquie en tant que président de la région autonome kurde du nord de l’Irak. Lors de ses rencontres avec les autorités turques, il a promis d’empêcher les attaques du PKK contre la turquie depuis le sol irakien.

« Le PKK a annoncé au cours des dernières années un cessez-le-feu à six reprises mais le gouvernement turc n’a jamais respecté, a attaqué nos forces et arrêté nos militants politiques en Turquie », a ajouté Ahmed Denis.

Selon lui, 1.500 membres du PKK ont été arrêtés par les autorités turques depuis un an. Le PKK avait annoncé en avril 2009 une trêve dans ses opérations armées.

Il a également accusé la Turquie et l’Iran, deux pays qui ont d’importantes populations kurdes et des mouvements indépendantistes, « de coopérer en matière militaire et de renseignements pour anéantir le peuple kurde et sa juste cause ».

La direction du mouvement rebelle, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et de nombreux pays, a également estimé qu’Ankara tentait de provoquer des affrontements entre les factions kurdes à la suite de la visite de M. Barzani à Ankara.

« La région du Kurdistan a le droit d’établir des relations commerciales et économiques avec les pays voisins mais il est clair que le gouvernement turc veut commencer par l’économie et finir par la politique et veut pousser les forces du Kurdistan à combattre le PKK », a ajouté M. Denis.

M. Barzani, boudé dans le passé par la Turquie qui l’accusait de tolérer, voire soutenir le PKK s’est dit prêt jeudi à « toute sorte de coopération avec la Turquie », en vue de meilleurs liens entre Ankara et sa région.

« Nous sommes opposés à la poursuite de la violence. Nous ne considérons pas la sécurité de la Turquie séparément de la nôtre », a dit M. Barzani, lors d’une visite de cinq jours en Turquie, la première depuis 2004, axée notamment sur la sécurité frontalière.
source

J’étais tombé sur cela,, mais la ça va plus loin, il est évident que ces abrutis d’israéliens y sont pour quelque chose, certains journaux turcs le disent sans douter, le journaliste américain Seymour Hersh l’a également annoncé il y a un peu moins de 3 ans.

Israël s’incruste en Irak

juin 3, 2010

Israël s’est vite rendu compte que les Etats-Unis perdraient la guerre d’Irak, et que les projets d’établissement de relations diplomatiques et de réouverture du pipeline Kirkouk- Haïfa promis par Ahmed Chalabi, étaient illusoires. Ariel Sharon a alors décidé, selon le journaliste d’investigation Seymour Hersh, de renforcer la présence israélienne au Kurdistan irakien afin que le Mossad puisse mettre en place des réseaux qui perdureraient dans le reste du pays et le Kurdistan des pays voisins, quelle que soit l’issue des combats.
Programme d’assassinats
La participation israélienne à la coalition occidentale ayant envahi l’Irak est loin d’être négligeable, mais demeure quasiment secrète. Les Etats-Unis ne tiennent pas à ce que les médias en parlent, de peur de gêner leurs alliés arabes et de crédibiliser leurs opposants qui dénoncent le « complot américano-sioniste » au Proche-Orient.
Des Israéliens ne sont pas seulement présents sous uniforme étasunien, sous couvert de double nationalité, ils interviennent dès 2003 comme spécialistes de la guérilla urbaine à Fort Bragg, en Caroline du Nord, centre des Forces spéciales. C’est là que fut mise sur pied la fameuse Task Force 121 qui, avec des peshmergas de l’UPK (Talabani), arrêta le Président Saddam Hussein. Son chef, le général Boykin se voyait en croisé combattant contre l’islam, « religion satanique ». C’était l’époque où Benyamin Netanyahou se réunissait à l’hôtel King David à Jérusalem avec des fanatiques chrétiens sionistes pour déclarer l’Irak : « Terre de mission »… En décembre 2003, un agent de renseignement américain, cité par The Guardian, craignait que la « coopération approfondie » avec Israël dérape, notamment avec le  » programme d’assassinats en voie de conceptualisation « , autrement dit la formation de commandos de la mort. Il ne fallut d’ailleurs pas attendre longtemps pour que le premier scandale éclate. En mars 2004, le bruit courut que des Israéliens torturaient les prisonniers d’Abou Ghraib, y mettant en pratique leur expérience du retournement de résistants acquise en Palestine. Sur la BBC, le général Janis Karpinski, directrice de la prison révoquée, coupa court aux dénégations officielles en confirmant leur présence dans l’établissement pénitentiaire.
La coopération israélo-américaine ne se développa pas seulement sur le terrain extra-judiciaire avec la liquidation de 310 scientifiques irakiens entre avril 2003 et octobre 2004, mais également en Israël où, tirant les leçons des batailles de Fallujah, le Corps des ingénieurs de l’armée étasunienne a construit, dans le Néguev, un centre d’entraînement pour les Marines en partance pour l’Irak et l’Afghanistan. Ce camp, appelé Baladia City, situé près de la base secrète de Tze’elim, est la réplique grandeur nature d’une ville proche-orientale, avec des soldats israéliens parlant arabe jouant les civils et les combattants ennemis. D’après Marines Corps Time, elle ressemble à Beit Jbeil, haut lieu de la résistance du Hezbollah à l’armée israélienne en 2006…
Les « hommes d’affaire » du Mossad
En août 2003, l’Institut israélien pour l’exportation a organisé, à Tel-Aviv, une conférence pour conseiller aux hommes d’affaires d’intervenir comme sous-traitants de sociétés jordaniennes ou turques ayant l’aval du Conseil de gouvernement irakien. Très rapidement sont apparus en Irak des produits sous de faux labels d’origine. L’attaque par Ansar al-Islam, en mars 2004, de la société d’import-export Al-Rafidayn, couverture du Mossad à Kirkouk, a convaincu les « hommes d’affaires » israéliens qu’il valait mieux recruter de nouveaux agents sans sortir du Kurdistan, mais elle n’a pas empêché les échanges économiques israélo-irakiens de progresser. En juin 2004, le quotidien économique israélien Globes évaluait à 2 millions de dollars les exportations vers l’Irak cette année là. En 2008, le site Internet Roads to Iraq décomptait 210 entreprises israéliennes intervenant masquées sur le marché irakien. Leur nombre s’est accru en 2009 après la suppression, par le gouvernement de Nouri al-Maliki, du document de boycott d’Israël exigé des entreprises étrangères commerçant en Irak, véritable aubaine pour les agents recruteurs du Mossad.

Par Gilles Munier
http://www.france-irak-actualite.com/

La présence israélienne au kurdistan ne plait pas à la Turquie, d’autant qu’il y a des bruits comme quoi israél soutiendrait les kurdes de turquie, bref, n’oubliez pas que beaucoup de gens ont clairement dit que a guerre d’Irak était une guerre qui était surtout désiré par les sionistes. Je crois que rien n’est plus vrai….

L’Iran va convertir 45 milliards d’euros en dollars et or, c’est très troublant.

juin 3, 2010

TEHERAN, 2 juin (Reuters) – La banque centrale d’Iran va puiser 45 milliards d’euros dans ses réserves de change pour acheter du dollar et des lingots d’or, rapporte la chaîne de télévision publique Press TV sur son site internet en citant un article du journal Jam-e Jam.

L’information ne figure pas sur le site de l’institut d’émission et les responsables interrogés sur le sujet se sont refusé à tout commentaire.

A la suite de cette information, l’euro a légèrement reculé à 1,2210 dollar contre 1,2227 dollar auparavant.

Cette décision a été prise, selon Jam-e Jam, qui cite des « sources dignes de confiance », afin de faire face à la crise de la dette de la zone euro.

« Les experts des changes de la banque centrale (..) estiment que cette crise économique en Europe ne fait qu’empirer et entrainera une nouvelle baisse de la valeur de l’euro et une nouvelle hausse de celle du dollar », rapporte le journal. « Ce projet vise, progressivement, au cours des quatre prochains mois, à convertir environ 45 milliards d’euros en dollars. »

Le journal précise qu’il semble que la première des trois phases de vente, d’un montant de 15 milliards d’euros, ait débuté « au début du mois (iranien) », qui a commencé le 22 mai. L’opération devrait se terminer d’ici la fin de l’été, soit le 22 septembre en Iran.

UN IMPACT LIMITE SUR L’EURO

Les cambistes disent que cette information a un impact limité sur l’euro et certains doutent que l’Iran ait les moyens d’acheter de grosses quantités de dollars, compte tenu du fait qu’il est interdit aux établissements de dépôt américains de traiter des transferts impliquant l’Iran.

Le mois dernier, le gouverneur de la banque centrale iranienne Mahmoud Bahmani avait indiqué que l’Iran examinerait la possibilité d’une modification de la composition de ses réserves de change.

L’Iran n’a pas pour habitude de publier le montant de ses réserves de change. La télévision publique iranienne a toutefois avancé un chiffre dépassant les 80 milliards de dollars en décembre dernier.

Selon Jam-e Jam, la nouvelle politique des réserves de change iranienne entrainerait une réduction de la part de l’euro à un niveau compris entre 20 et 25% contre 55% auparavant.

Cette annonce sur les intentions iraniennes est survenue alors que de grandes banques centrales ont fait part mercredi de leur soutien à la devise européenne.

Lors d’un sommet de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) en 2007, l’Iran, cinquième pays exportateur mondial d’or noir, avait suggéré que les cours du pétrole soient fixés en fonction d’un panier de devises plutôt qu’en dollar, mais il n’était pas parvenu à convaincre les autres membres du cartel à l’exception du Venezuela.

A cette époque le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait comparé le dollar a un « bout de papier sans valeur ».
source

C’est franchement troublant, vendre des euros pour acheter du dollar, c’est con qu’on nous dise pas combien d’or sera acheté.
Soit les iraniens se sont fait emboucaner par la city mais j’en doute très fortement, ou alors ils ont des informations tangibles et ça craint pour l’euro, ou encore c’est faux.
Ma foi, il y a deux ans ils vendaient des dollars et aujourd’hui ils vendent leurs euros, je ne sais vraiment pas quoi en penser.

Les USA étudient une possible frappe au Pakistan …..

juin 2, 2010

Les chefs de l’armée américaine examinent les modalités d’une éventuelle frappe unilatérale au Pakistan en cas d’attaque sur le sol des Etats-Unis qui trouverait son origine dans les zones tribales du pays, rapporte samedi le Washington Post. Le quotidien précise que les responsables militaires américains soulignent qu’une telle attaque n’aurait lieu que dans des circonstances extrêmes, dans le cas d’un attentat catastrophique qui prouverait l’inefficacité des attaques déjà menées par des drones de la CIA.
Des frappes aériennes seraient la meilleure option, selon ces responsables, mais les Etats-Unis devraient prendre garde à ne pas compromettre leur relation militaire avec Islamabad.
La CIA cible avec ses drones les dirigeants des taliban réfugiés dans les zones tribales pakistanaises. Les rebelles ont juré de venger la mort de leurs chefs ayant péri dans de telles attaques.
L’attentat manqué du 1er mai à Times Square a ravivé les craintes liées à cette région du Pakistan et a poussé l’administration de Barack Obama a envisager sa riposte si un tel attentat venait à réussir.
Les autorités américaines ont annoncé que l’auteur présumé de la tentative, l’Américano-pakistanais Faisal Shahzad, avait reconnu sa responsabilité et qu’il coopérait avec les autorités depuis son arrestation le 3 mai.
Les echos

C’est quand même une information délirante, les américains sont réellement partis pour des années de guerre supplémentaire, un général américain le dit sans ambage :

 » « Pendant les dix années qui viennent, les forces armés américaines resteront engagées dans le même genre de conflit qu’elles ont connu en Irak et en Afghanistan »
mecanopolis

L’objectif du maintien du AAA de la France est tendu, dit Baroin . Hahahahahaha, comme si nous ne le savions pas !

mai 30, 2010

L’objectif de conserver la note AAA de la dette souveraine française est « tendu » et conditionne en partie les décisions sur la réduction des déficits, a déclaré dimanche le ministre du Budget, François Baroin.

La France, qui bénéficie de la meilleure note accordée par les agences de notation, promet de réduire son déficit public dans une proportion et à une vitesse sans précédent depuis au moins un demi-siècle.

De quelque 8% en 2010, le gouvernement prévoit de le réduire à 6,0% en 2011, 4,6% en 2012 et 3,0% en 2013 ou au plus tard 2014.

« L’objectif du maintien de la note AAA est un objectif qui est tendu et qui est un objectif qui conditionne pour partie, en effet, les politiques d’économie que l’on souhaite avoir », a dit François Baroin sur Canal+.

Dans l’entourage de François Baroin, on a ensuite précisé à Reuters que par « objectif tendu », il fallait comprendre « exigeant, qui ne se relâche pas ».

« Pourquoi? Parce qu’au début des années 1980, 80% de l’accès au crédit qui permettait de financer ses projets pour une entreprise, un particulier ou un Etat se faisait auprès des banques ou des banques centrales. Aujourd’hui 80% de l’accès à ces crédits pour financer nos investissements s’effectue auprès du marché », a ajouté le ministre du Budget sur Canal+.

Etre noté AAA permet à la France de financer ses déficits et ses dettes à un coût minime, à peine supérieur à celui exigé de l’Allemagne, la référence en Europe.

Le président Nicolas Sarkozy a annoncé ces derniers jours plusieurs mesures visant à conforter l’objectif de réduction du déficit public.

« Nous devons maintenir notre AAA, réduire notre endettement pour éviter d’être trop dépendant des marchés, et nous devons le faire dans la durée, d’où l’idée de la révision constitutionnelle, pour bien montrer que c’est pas simplement un coup pour rien pour faire plaisir à des marchés, mais vraiment une nouvelle inflexion, une nouvelle tendance, une nouvelle discipline budgétaire française », a ajouté François Baroin.

Le ministre du Budget a confirmé que, dans les prochaines années, « nous n’allons pas toucher aux impôts », sauf à travers des réductions de niches fiscales.

L’ancien premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, a jugé dimanche que seule une hausse drastique des impôts permettrait d’atteindre 3% de déficit public en 2013.

« On n’atteindra pas les 3% du PIB de déficit en 2013, c’est une illusion. C’est impossible aujourd’hui, sauf à augmenter drastiquement les impôts », a dit le député de Corrèze sur Europe 1, jugeant préférable de fixer cet objectif pour 2015.
yahoo.com

Demain, il est probable que nous rigolions un coup avec la bourse….
Baroin nous prépare, la France va perdre son AAA, comme l’Espagne l’a perdu avant hier et comme le Royaume-Unis et les USA le perdront bientôt, on ne vous le dira jamais assez, le système bancaire est mort, submergé par des milliers de milliards de dettes qui ne pourront jamais être payées.
Nos dirigeants nous ont vendu pour quelques poignés de dollars, ces connards ont sabordé 5 siècles de relative prospérité (gagnés sur le dos du reste de l’humanité) en 40 ans. C’est dans les années 70 que tout c’est joué, les décisions comme celles de supprimer l’étalon or ou d’obliger les nations à s’endetter sur les marchés internationaux ont plongé le monde dans le règne de l’argent totalement fictif et du pillage à grande échelle des économies occidentales. La loi Weil sur le regroupement familial de 1976 a également donné un coup de poignard à l’homogénéité nationale et cela sans qu’aucune mesure n’aide les arrivants et les autochtones à pouvoir se connaitre et s’accepter, on ne fait pas venir 10 ou 15 % d’une population profondément différente dans un pays sans que l’État prenne en charge ce mouvement migratoire, au lieu de cela, le FN fût créé, les médias et son chef (le pen) décridibilisèrent toutes les thématiques portées par ce parti, et ce fût terminé, la nation, l’amour de son pays devinrent synonyme de fascisme. On peut dire que Le Pen a obtenu exactement l’inverse de ce qu’il pronait, le système est bien fait….

Bref, nous voila 40 plus tard, profondément divisés, incroyablement ruinés et sans aucune perspective de salut si ce n’est la providence.
Il va nous rester la vengeance envers ceux qui nous ont mené la, c’est une nécessité Historique, et si nous sommes vraiment courageux et audacieux, libre à nous de prendre notre destin en main et créer le monde que nous voulons.

Le prochain 11 septembre sera-t-il concocté en Israël ?

mai 27, 2010

Citant la possibilité qu’une organisation terroriste s’empare d’armes nucléaires comme une des plus grandes menaces pesant sur la sécurité des Etats-Unis, Barack Obama a persuadé quarante-six pays, lors du récent Sommet de la Sécurité Nucléaire de se mettre d’accord afin de mettre en sécurité le matos nucléaire en vadrouille de par le vaste monde.

Ceux des dirigeants qui étaient venus à Washington auraient pu faire davantage pour éviter une attaque nucléaire, toutefois, s’ils avaient eu la présence d’esprit de demander des comptes au président américain sur ses propres bombes nucléaires égarées…

Certes, le Président Obama peut très bien ne même pas être au courant de l’échec patent des Etats-Unis à sécuriser ses matériels nucléaires et son savoir-faire en la matière contre la prédation de son prétendu « allié le plus intime ». Mais dès lors qu’Obama est désireux de ne même pas « spéculer » quant à la question de savoir quel pays, au Moyen-Orient, peut bien avoir la bombinette, l’on pouvait difficilement s’attendre, de sa part, à reconnaître la manière dont il a bien pu se la procurer.

Dans un récent article du site Antiwar.com, intitulé à très juste titre Les bombes atomiques de l’Amérique égarées en Israe, Grant F. Smith, directeur de The Institute for Research : Middle Eastern Policy (IRMEP) et auteur de l’ouvrage Spy Trade : How Israel’s Lobby Undermines America’s Economy [Le commerce de l’espionnage : Comment le lobby sioniste sape l’économie des Etats-Unis], démontre la manière dont « les Etats-Unis sont une passoire pour l’espionnage nucléaire israélien ».

Le vaste réseau de contrebande massive d’armements mis sur pied par David Ben Gourion aux Etats-Unis dans les années 1940 avait réussi à se doter d’une branche nucléaire en moins d’une décade, indique Smith. L’achat de l’aciérie de la société Apollo Steel Company, en Pennsylvanie, fut financé par David Lowenthal, un ami intime du premier Premier ministre israélien, et ancien membre de la Haganah, précurseur de l’armée israélienne. L’année suivante, le Dr. Zalman Shapiro, président du conseil d’administration d’une organisation sioniste américaine locale, incorporait la Numec (Nuclear Materials and Equipment Corporation) à la société Apollo. Très vite, la Numec recevait d’importantes quantités d’uranium hautement enrichi et de plutonium de la société Westinghouse et de la Marine américaine, à des fins de recyclage nucléaire.

Dans les années 1960, la Commission de l’Energie Atomique [Atomic Energy Commission – AEC] commença à soupçonner des failles en matière de sécurité à la Numec, allant jusqu’à envisager de suspendre ses « élaborations d’armes classées ». En 1965, un audit de l’AEC constata que 220 livres d’uranium hautement enrichi n’étaient pas répertoriées. L’année suivante, le FBI diligenta sa propre enquête, sous le nom de code Project Divert, afin de surveiller le management de la Numec et les nombreux visiteurs israéliens qui y venaient. Néanmoins, le détournement de matières fissiles vers Israël continua de plus belle. Après la visite de quatre Israéliens, dont l’agent du Mossad Rafi Eitan, le 10 septembre 1968, 587 livres supplémentaires d’uranium hautement enrichi avaient disparu.

Toutefois, l’espionnage nucléaire israélien contre les Etats-Unis n’a pas pris fin avec l’accession d’Israël au club nucléaire, à la fin des années 1960. Comme l’a révélé un ex-interprète du FBI, Sibel Edmonds, son réseau de contrebande reçut l’aide cruciale de trois officiels de haut-rang au sein de l’administration George W. Bush. Tous trois avaient des liens étroits avec le complexe militaro-industriel israélien.

D’après notre tireur de signal d’alarme du FBI, Richard Perle et Douglas Feith ont fourni à Marc Grossman, troisième plus haut officiel au Département d’Etat, une liste d’employés de la Défense qui avaient accès à des informations sensibles, dont la technologie nucléaire. Cette liste comportait aussi des détails personnels hautement sensibles, comme les préférences sexuelles, les problèmes avec le jeu ou l’alcool, et ce qu’il leur restait à rembourser de leur emprunt d’accession à la propriété. A la suite de quoi, Grossman refila cette information à des agents israéliens et turcs, qui s’en servaient pour « ferrer » ces officiels du Pentagone. De plus, comme en a témoigné Edmonds lors d’un procès dans l’Ohio, les agents étrangers avaient recruté des agents dormants « dans pratiquement toutes les principales centrales nucléaires des Etats-Unis ».

Israël et la Turquie s’étant emparés de ce qui les intéressait parmi ces secrets chapardés, leurs agents offraient ce qui en restait au plus offrant. Comme l’a dit Edmonds au Sunday Times, à l’American Conservative et au site Military.com, les secrets nucléaires ont été vendus au marché noir, c’est-à-dire là où n’importe qui – y compris quelqu’un appartenant à Al-Qa’ida – pouvait les acheter.

Ainsi, il semblerait que ceux qui crient le plus fort à propos de la menace terroriste – j’ai nommé les néocons tels que Perle, Feith, Grossman et leurs homologues israéliens – sont précisément ceux qui sont en train d’aider les terroriste, fusse indirectement, à acquérir ces armes de destruction tellement convoitées.

Mais pour quelle raison, pourrait-on raisonnablement s’interroger, des agents israéliens aident-ils leurs ennemis supposés à s’emparer de la bombe ?

Eh bien, quel serait le résultat probable, au cas où les pires craintes d’Obama – une attaque nucléaire contre les Etats-Unis ou l’un de leurs alliés devenaient réalité ?

Sans égard aux faits, des pays islamiques – très vraisemblablement l’Iran ou le Pakistan, seraient accusés d’aider les terroristes. Et il n’est nul besoin d’avoir un doctorat ès-théorie des jeux pour prédire ce que serait la réaction de l’Amérique. Les représailles seraient si rapides et si dévastatrices que les malfaiteurs pourraient bien envier le sort des Irakiens après l’invasion de leur pays, victimes, eux aussi, d’une opération de diversion israélienne.

Si, comme Benjamin Netanyahu en personne l’a avoué, les attentats du 11 septembre 2001 avaient été « excellents » pour Israël, alors un 11 septembre nucléaire pourrait être encore meilleur. Tandis que les effets sidérants de cet événement traumatisant, voici neuf ans, ont commencé à se dissiper et que les Américains remettent de plus en plus en question le coût d’une alliance unilatérale, un tel attentat nucléaire pourrait même être jugé, par d’aucuns, indispensable…

3 mai 2010 – Dissident Voice – Vous pouvez consulter cet article à :
http://dissidentvoice.org/2010/05/the-next-911-made-in-israel/
Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier
http://www.info-palestine.net
(il y a quelques liens dans l’article d’nfo-palestine, regardez les)

Superbe article (et j’en profite pour remercier marcel charbonnier pour toutes ses traductions et articles), qui remet les choses en perspectives, comme d’habitude ce sont les américains qui font ce qu’ils reprochent à certains pays, la prolifération nucléaire. En se laissant voler de la sorte par israél, les USA ont créé un monstre, un monstre qui se retourne contre son créateur, je pense aussi qu’un false flag nucléaire est fort probable, cela arrangerait tout le monde, surtout les israéliens….

Mais il y a du changement dans la politique sécuritaire US, le vocable  » guerre contre le terrorisme est définitivement enterré :

 » ‘expression symbolise à elle seule les années Bush. « La guerre contre le terrorisme » a été officiellement abandonnée par l’administration Obama. D’un point de vue sémantique, en tout cas. Dans un document rendu public jeudi par la Maison-Blanche, la nouvelle stratégie de sécurité nationale du président Barack Obama désigne spécifiquement Al-Qaeda comme l’adversaire principal des États-Unis et ne fait plus référence à la « guerre contre le terrorisme ».

« Nous chercherons toujours à délégitimer l’usage du terrorisme et à isoler ceux qui y ont recours », indique ce document qui a fait l’objet d’intenses consultations au sein de l’administration Obama depuis seize mois. « Ce n’est pas une guerre mondiale contre une tactique – le terrorisme – ou une religion – l’islam -« , précise le texte. « Nous sommes en guerre contre un réseau spécifique, Al-Qaeda, et ses terroristes affiliés qui appuient les efforts pour attaquer les États-Unis, nos alliés et partenaires », souligne le document.  »
suite le Point.fr

Cele est très interessant, l’Islam n’est plus l’unique origine du terrorisme, ce sont les individus qui sont dangereux, ce glissement du musulman basané rapidement identifiable à une personne lambda démontre bien que c’est le peuple dans sa totalité qui a toujours été la cible principale dans cette dynamique militaro fasciste de contrôle absolu des populations. Au début, l’ennemi était Ben Laden, aujourd’hui c’est n’importe qui.

Voila la nouvelle stratégie de sécurité nationale américaine, vous allez voir c’est impressionnant :

 » Washington s’apprête à dévoiler ce jeudi 27 mai 2010 la nouvelle « stratégie de sécurité nationale », un document qui détaille la manière dont les autorités américaines évaluent les menaces qui pèsent sur les Etats-Unis et dont elles entendent les combattre. Pour la première fois, l’ennemi « de l’intérieur », le terroriste américain où installé aux Etats-Unis est identifié comme une menace sérieuse.

Avec notre correspondante à Washington, Donaig Le Du

C’est peut être l’ennemi le plus difficile à identifier. Un citoyen américain, un immigrant installé depuis longtemps aux Etats-Unis, votre voisin de palier, celui qui n’attire pas les soupçons et qui, un beau jour, commet un attentat.

Le terroriste de l’intérieur fait donc son apparition, pour la première fois, dans la stratégie de sécurité nationale. Il faut dire que les incidents impliquant ce type de menace se sont multipliés ces derniers mois :

A Fort Hood au Texas, lorsqu’un psychologue de l’armée américaine a tué treize soldats en pleine caserne, à l’automne dernier. A New York, en septembre, avec l’arrestation d’un immigré afghan, chauffeur de bus de son état, qui voulait faire sauter le métro. A New York encore, au début du mois, lorsqu’un Pakistanais fraichement naturalisé américain a tenté de faire exploser une voiture piégée en plein cœur de la ville. La menace est diffuse, ce qui la rend d’autant plus dangereuse.

Les experts estiment que le réseau terroriste al-Qaïda est aujourd’hui affaibli, moins en mesure de lancer des attaques spectaculaires. Alors il cherche à recruter des petits soldats, des gens qui peuvent passer inaperçus. Comme cette femme, arrêtée il y a quelques mois alors qu’elle tentait de recruter des militants. Jihad Jane, la blonde aux yeux bleus, issue d’une famille chrétienne. Rien à voir avec l’idée que l’on peut se faire d’un terroriste.
rfi

Et voila :

 » C’est peut être l’ennemi le plus difficile à identifier. Un citoyen américain, un immigrant installé depuis longtemps aux Etats-Unis, votre voisin de palier, celui qui n’attire pas les soupçons et qui, un beau jour, commet un attentat.  »

tout le monde est suspect, tout le monde peut être un terroriste, vous l’aviez surement compris, la guerre contre l’Islam radical n’a été qu’un prétexte pour voter des lois liberticides et créer une structure d’espionnage à très large échelle, et une fois en place, l’ennemi change, il passe d’un arabe avec un turban qui parle ourdou, farsi ou arabe à n’importe qui qui parle anglais,  » votre voisin  » lol !
C’est marrant la une de courrier international de la semaine dernière était  » les nouveaux terroristes »…

Cela fait des années que de nombreuses personnes le disent, un fascisme se met lentement en place, sans que les gens comprennent et c’est grave surtout quand on pense aux conséquences de cette passivité.

Enfin bref, les juifs extrémistes sont gavés d’armes nucléaires et la population américaine dans son ensemble devient suspecte….C’est génial, le grand chaos arrive !!!

Le Brésil et la Turquie demandent au Conseil de sécurité de l’ONU de ne pas sanctionner l’Iran .

mai 20, 2010

Le Brésil et la Turquie ont écrit ce mercredi 19 mai au Conseil de sécurité des Nations unies pour demander le rejet du projet de résolutions pénalisant Téhéran pour son programme nucléaire. Le Brésil appelle les grandes puissances à « évaluer » l’accord signé lundi 17 mai par l’Iran avec le Brésil et la Turquie.

Cet accord prévoit l’échange en Turquie de 1 200 kilos d’uranium iranien faiblement enrichi (3,5%) contre 120 kilos de combustible enrichi à 20% fourni par les grandes puissances et destiné au réacteur de recherche nucléaire à finalité médicale de Téhéran. Il sera remis incessamment à l’AIEA qui se prononcera sur la validité de l’accord.

Une méfiance continuelle

La Chine, la Russie et la France, tous trois membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, ont jugé « positif » l’accord conclu à Téhéran mais cela n’a pas empêché le Conseil, de mettre au point un nouveau projet de sanctions contre l’Iran. Le groupe des six (les Etats Unis, la France, la Grande Bretagne, la Chine et la Russie) soupçonne Téhéran de chercher à se doter de l’arme nucléaire sous couvert d’un programme civil. Le ministre des Affaires étrangères du Brésil, membre temporaire du Conseil de Sécurité et hostile à de nouvelles sanctions, estime que l’accord conclu à Téhéran constitue « une porte d’entrée d’un processus de discussion plus large ». Pour Brasilia, « ignorer cet accord reviendrait à mépriser la possibilité d’une solution pacifique ». Autrement dit, le Brésil ne participera pas au débat pour une nouvelle résolution sur l’Iran au Conseil de sécurité et ne la votera pas.

La proposition Irano-turco-brésilienne se base sur le fait qu’une fois enrichi à 20 %, l’uranium ne peut plus l’être à un taux supérieur comme à 90 % par exemple, taux d’enrichissement nécessaire pour pouvoir en faire une bombe atomique.
En octobre 2009, le groupe des six avait proposé à l’Iran de livrer 1.200 kg d’uranium à la Russie, que la France enrichisse le minerai et le livre ensuite à Téhéran. L’avantage de cette proposition est la quasi-certitude que l’Iran ne pouvait donc se doter d’une bombe, puisque le pays livrait presque tout son uranium. Depuis, les choses ont changé, les six estiment en effet que l’Iran dispose aujourd’hui quelque 2.400 kg de minerai, et non plus de 1.500 kg. En outre, le jour même de la conclusion de l’accord avec le Brésil et la Turquie l’Iran affirmait son intention de continuer à produire de l’uranium enrichi à 20%. Cette déclaration a été pour Washington l’élément essentiel pour convaincre les membres du Conseil de soutenir une nouvelle résolution.

Pays émergeants contre grandes puissances ?

Téhéran a réagi mercredi 19 mai à la menace d’un durcissement des sanctions de l’ONU. Le pays accuse les grandes puissances de se discréditer. « La question des sanctions est dépassée », a affirmé Ali Akbar Salehi, chef de l’Organisation de l’énergie atomique iranienne, également vice-président. « Elles sentent que pour la première fois les pays émergents peuvent défendre leurs droits sur la scène internationale sans avoir besoin des grandes puissances, et c’est dur à accepter pour elles », a estimé le responsable du programme nucléaire iranien.

Le projet de sanctions contre l’Iran a été soumis au Conseil de sécurité de l’ONU mardi 18 mai dans l’après midi. Il prévoit a que l’Iran ne pourra plus investir à l’étranger dans certaines activités sensibles comme les mines d’uranium et que ses navires pourront être inspectés en haute mer. Le projet interdit aussi la vente à Téhéran de huit nouveaux types d’armements lourds, notamment des chars.

LE BRÉSIL DIT CRAINDRE « UN GRAND RETOUR EN ARRIÈRE »
Avec notre correspondante à Brasilia, Annie Gasnier

Le Brésil poursuit ses efforts diplomatiques, désormais directement auprès du Conseil de sécurité. Le président Lula a déclaré craindre « un grand retour en arrière » si les Nations unies ne prenaient pas en compte l´accord tripartite signé à Téhéran.

Les Brésiliens estiment avoir tenu compte de toutes les positions communiquées avant la visite de leur chef d´Etat en Iran. Ils viennent d´adresser une lettre, signée par les ministres des Affaires étrangères brésilien et turc, aux quinze membres du Conseil de sécurité. Leur précipitation à examiner des sanctions contre l´Iran est critiquée par le chef de la diplomatie, Celso Amorim : « Des membres permanents insistaient, et certains l´ont publiquement dit, que la visite de Lula serait celle de la dernière chance. Il existait donc une attente. Et il est impossible que toutes les personnes aient eu le temps d´analyser le résultat, et que le jour d´après, soit présentée une résolution. En fait, cette attente était purement protocolaire ».

Le Brésil souligne que l´Iran a pour la première fois accepté de s´engager par écrit. L´aboutissement de longues et discrètes discussions. La même discrétion, insiste le ministre, pour parler de Clothilde Reiss à chacune de ses rencontres avec des diplomates iraniens, et qui a contribué à sa libération.
RFi

Le négociateur iranien Manouchehr Mottaki pense même qu’il n’y aura pas de sanctions :

MOTTAKI: LA RESOLUTION NE VA PAS ETRE ADOPTEE
Mais, pour le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, « il n’y a aucune chance que la résolution soit adoptée ». « Nous ne prenons pas ces mesures au sérieux, les nations cherchant à imposer des sanctions étant minoritaires », a-t-il dit à la chaîne iranienne Al-Alam.

« Il semble que l’accord de Téhéran est sur la voie de devenir opérationnel », a même dit sur un ton optimiste M. Mottaki. almanar

Les occidentaux tentent de snober le Brésil et la Turquie et la Chine et la Russie jouent sur les deux tableaux, en tout cas, l’accord irano-turquo-bresilien a bel et bien changé la donne, les brésiliens insistant sur le serieux de l’accord.
Je me languis de voir comment ça va se passer…

et on a une piste :

Et bien il semblerait que la résolution ait une majorité, ça vient de tomber, et cela empècherait la livraison des S-300, LOL, comment vont le prendre brésiliens et turques, c’est excellent, en plus les russes auront enfin une bonne raison de ne pas livrer les missiles S-300, je crois que le iraniens ne vont pas apprécier, reste encore la centrale de bushehr, mais les russes en prennent un coup au niveau de leur crédibilité de fourisseur d’arme…
source

How a Biotech Company Almost Killed The World (With Booze)

mai 11, 2010

As those of you savvy enough to read bylines know by now, my name is Robert Brockway. What you may not know is that I wrote a book called Everything is Going to Kill Everybody. Now, I don’t want to overstate anything here, but I heard it wins the Pulitzer next year, reading it raises your IQ by a factor of 460 points, and I once saw it kill a guy in a bar-fight (you wouldn’t have heard about that; the police covered it up because they couldn’t catch it. It’s really fast.)

It’s a non-fiction book about the apocalypse – and while that sounds like I’m proclaiming myself a prophet, I assure you that it’s all quite factual, so there’s no need to burn me at the stake. Everything is Going to Kill Everybody runs down the many bizarre, frightening, and very real ways the world may soon – or already almost did – die screaming. This is a sample chapter pulled straight from the book (though we’ve added images and other such shiny things, because the internet is a very distracting place):

In the 1990s, A European biotech company prepared to commercially release a genetically engineered soil bacterium for use by farmers. They were operating under two very reasonable assumptions:

1. Nobody likes plant waste.

2. Everybody likes booze.

Whereas the common man might address these issues by simply not doing any plowing and opting to get plowed instead, scientists at the biotech company thought of a much more elegant solution: Engineer a bacterium that aggressively decomposes dead plant material–specifically wheat–into alcohol. And in 1990, they did exactly that. The bacterium was called Klebsiella planticola, and it nearly murdered everybody; you just don’t know it yet.

What the Hell Was It?

Klebsiella planticola is of the enterobacterium family, microbes that typically reside inside the guts of mammals, but this particular strain inhabits the root systems of most terrestrial plants. Actually, every root system that’s ever been tested for the presence of K. planticola has come up positive, so it is as near to a universal plant bacterium as there has ever been (you should remember that part, because it’s going to come in handy later). In its pre-modified, natural form, K. planticola is partly responsible for the decomposition of all plant matter–a vital step in the natural life cycle–and it’s notoriously aggressive in this role. That’s why it was picked out for experimentation in the first place: Like an Old Testament God, K. planticola is both omnipresent and incredibly belligerent.

Biotech researchers saw these traits and thought they seemed perfect for an agricultural problem they were working on. Burning off dead plant material, as was the standard practice, severely pollutes the air and damages the lungs of farmers.

So What Did They Do?


What if, instead of the regular old largely useless sludge that decomposing plant material result in, we could alter that sludge into something more useful to humans, thus eliminating the desire to simply burn it away? What if we could ferment it, and turn it into an alcohol, a fuel or a hyper-efficient fertilizer? Or better yet, all three! Why not get blitzed off of it, piss it into your gas tank to power your car and then puke it up into the yard to make your garden grow?

Suddenly alcoholics are useful members of society again. Hell, they’re practically heroes: brave men and women sacrificing both their livers and their dignity to bring us power, food and alcoholic-inspired confidence!

Well, that’s the noble goal biotech researchers had in mind when they spliced an alcohol-producing bacterium into K. planticola. Once their product was released, farmers would simply gather the dead plant matter into buckets and let it ferment into alcohol. Alcohol that could do everything they hoped: Be distilled into gasoline, sowed as fertilizer, burned as cooking fuel or just drunk by the filthy, dirt- tasting bucketful. Their bioengineered K. planticola would create a beautiful, Eden-like garden paradise. So it was all with the intent of doing good that they engineered this microbe, but you know what they say about « the best intentions, » don’t you?

That’s right: They inevitably result in pestilent, humanity-destroying plagues.

See, it was that fertilizer part where things got, shall we say, fucking horrifying: Once the fermentation process necessary to turn that dead plant material into alcohol occurred, the sludge left over would be rich in nitrogen and other such beneficial substances, making it an ideal fertilizer. The plan was to spread this sludge fertilizer back on the fields, thus eliminating all waste from the whole process.

What Went Wrong?

The fermentation process didn’t kill the modified K. planticola–it was still there, ready to turn dead plant material into alcohol. The bigger problem? It didn’t even wait until the plants were dead to start. The normal K. planticola bacterium result in a benign layer of slime on the living root systems it inhabits, but the engineered version would also be producing alcohol in this slime–with levels as high as 17 parts per million, and anything beyond one or two parts of alcohol per million is lethal to all known plant life. So the engineered K. planticola basically gives all plant life it touches severe alcohol poisoning, putting them more than 10 times over the lethal limit of fucked up. Like a frat house during pledge week, K. planticola would force all new plants it encountered to drink well beyond their reasonable limits. But unlike frat house rushes, it’s not just freshman idiots who are affected, it’s everybody. So maybe that analogy isn’t entirely accurate: It’s more like a bleak dystopian future where frat houses rule the world with a tyrannical fist, hazing and beer-bonging humanity into the grave. Because, you’ll remember, K. planticola is present in all plant life.

Every species.

Every variety.

Poisoned.

To death.

Now those wonderful traits that made it such a good candidate for modification in the first place–its notorious aggressiveness and near omnipresence–are no longer such good things, are they? Because if there’s one thing you really don’t want your poison to be, it’s « notoriously aggressive. » And if there’s one place you absolutely do not want your « notoriously aggressive poison » to be, it’s « everywhere. » Keep in mind that this was not a theoretical scenario; far-flung, fictional and unlikely to ever actually occur. This bacterium was going to be released; it had all of the necessary approval. It was only a matter of proper marketing and shipping at this point. It was only by virtue of a random review by an independent scientist (Dr. Elaine Ingham, a professor at Oregon State University and possibly the savior of all mankind) that it was caught in time.

How the Fuck Could This Possibly Happen?!

How did the leading biotech researchers of the day not realize that they had engineered a bacterium that would kill all plant life it touched? Did they not test it on any, you know, plants?!

Well, for all intents and purposes: No, they didn’t.

See, the Environmental Protection Agency was the only overseer for all biotech releases, and their policy was to test new bacteria in sterile soil. The problem here being that the real world is not sterile; it is the antithesis of sterile. The whole point of sterility is to zap all normal, unexpected elements out of a sample environment so that the scientists can see its effects in a pure, untainted environment. They deemed the modified K. planticola to be safe in sterile soil, but apparently just totally forgot that its intended use was in the fucking dirt, which is a notoriously dirty place, isn’t it?

Luckily, Ingham and her group took it upon themselves to study the bacteria in a more realistic scenario, using normalized samples of unsterile soil and three different sample groups. There was a group absent of K. planticola entirely, a group with the normal K. planticola present and a group with the genetically modified K. planticola in it. They planted wheat seeds in all three groups, and then let it sit for a week. When they came back they found the first two groups doing fine, while all the crops from the GM sample were dead. Dead in less than a week. If released from the lab–which, I cannot stress enough, it very nearly was–the modified K. planticola would have spread worldwide in a matter of months, killing all plants it touched within a week, and turning all soil-based plant life into sweet, sweet liquor.

Like a twisted hillbilly fantasy, the world really very nearly drowned in moonshine.
http://www.cracked.com Merci vladi
traduction google

Alors ça c’est un truc de dingue comme il y en a peut, donc une bacterie génétiquement modifiée qui détruit les sols en les transformant en éponge alcoolisée, c’est totalement fou. Il semblerait que la bacterie modifiée soit assez forte pour pouvoir se déployer largement dans le monde et remplacer les bacteries « normales ».

Je les imagine déja réaliser des épandages de cette bactérie dans les plaines céréalières de ses ennemis, une véritablement bombe atomique, avec radioactivité puisqu’impossibiité de cultiver.

Les occidentaux sont forts pour inventer des conneries mortifères, en revanche peu ou pas de recherches sur des moteurs à énergie libre, ou sur des techniques agricoles propres, ou encore des moteurs nouveaux our aller dans l’espace.

Comment Goldman Sachs a b… le Ghana et provoqué la faillite d’Ashanti.

mai 7, 2010

Ghanaweb présente dans son édition du mois d’avril l’histoire suivante, « How Goldman Sachs Screwed Ghana  », qui relate comment Goldman Sachs a provoqué, et a profité de la faillite d’une des plus grosses sociétés minières au monde.

Goldman Sach, l’institution financière mondiale sur laquelle pèsent des allégations d’escroquerie, possède une longue tradition de préparation de ses clients à la chute…mais aussi de récupération de profits considérables.
 
Voici l’histoire qui relate la manière dont cette banque mondiale d’investissement et société de placements a ruiné le Ghana.
 
En 1998, Ashanti Gold était la 3ème plus importante compagnie minière du monde. La première société « noire » sur le London Stock Exchange, Ashanti venait juste d’acquérir la mine de Geita en Tanzanie mettant Ashanti en excellente position pour devenir encore plus grande. Mais en mai 1999, le département du Trésor de Grande-Bretagne décidait de vendre 415 tonnes d’or provenant de ses réserves. Avec tout cet or inondant le marché, le cours de l’or commença à décliner. En août 1999, le cours de l’or était tombé à 252 $ l’once soit le cours le plus bas des vingt dernières années.
 
Ashanti s’est tourné vers ses conseillers financiers –Goldman Sachs- pour prendre conseil. Goldman Sachs a recommandé à Ashanti de vendre une grande partie de sa production à terme pour se protéger contre les variations de cours en « pariant » ainsi sur la continuation de la baisse du cours de l’or.
 
Mais Goldman était bien plus que simplement le conseil d’Ashanti. C’était aussi la société vendeuse de ces contrats de vente à terme et elle encaissait une commission sur chaque vente. Sans compter qu’elle-même était un des principaux vendeurs d’ors mondial.
 
En septembre 1999 (un mois plus tard), 15 banques centrales européennes (avec lesquelles Goldman avait des relations professionnelles) ont  provoqué la surprise générale en annonçant que toutes les 15 cesseraient de vendre de l’or sur les marchés mondiaux pendant 5 ans. Cette nouvelle a immédiatement provoquer une hausse de l’or.  Le 6 octobre le cours était remonté à 362 dollars l’once.
 
Ashanti était en difficulté. Sur le conseil de Goldman, la société avait parié sur des cours de l’or à la baisse et avait conclu des contrats de ventes d’or  à terme à un cours inférieur. Ces contrats étaient détenus par un groupe de 17 autres banques. Ashanti était forcée d’acheter de l’or à un cours supérieur à celui des contrats qu’elle avait signés et de vendre à un cours inférieur.
 
Le résultat ? En quelques semaines, Ashanti avait engrangé 570 millions de pertes et devait supplier ces 17 banques de ne pas exiger l’exécution de ces contrats.
 
Qui servait de négociateur entre les 17 banques et Ashanti ? Goldman Sachs. La même société qui avait structuré les contrats vendus à Ashanti et qui avait réalisé un profit pour leur vente.
 
La faillite d’Ashanti avait conduit à un effondrement du cours de ses actions, de 25$ par action à moins de 5 dollars, 4,62$ par action. Des milliers d’investisseurs – et le rédacteur de ce rapport y compris- ont perdu leur investissement presque du jour au lendemain puisqu’Ashanti fut déclarée non-solvable.
 
A la fin (en 2003), Ashanti dut se revendre à son plus gros rival africain AngloGold, une société britannique dont le siège est en Afrique du Sud, et qui l’a rachetée pour une poignée de figues.
 
La destruction d’Ashanti Gold par Goldman Sachs était cousue d’escroqueries et de conflits d’intérêts : Goldman Sachs a servi de conseil financier pour Ashanti. Goldman Sachs a profité des contrats de vente à terme qu’elle avait mis en place et vendus pour Ashanti, elle a été impliquée dans la manipulation des cours de l’or desquels ces contrats dépendaient et elle représenta les créditeurs d’Ashanti quand les contrats vinrent à faire défaut.  Goldman Sachas a profité en tant que conseil financier de la société dont elle finalement a revendu la dépouille pour quelques cents par dollar.
Nicolas Flamel
Alchimiste moderne
24Hgold.com

Encore une bonne histoire de malsain, je me demande vraiment comment ça se fait que goldman sachs a encore des clients, si la banque joue contre leurs intérêts.
L’extraction d’or peut être un joker pour les pays qui vont faire faillite, et ça ne m’étonne pas que les anglais soient dans le coup.
Et si on peut écraser une société africaine, pourquoi se géner, après on dira qu’ils ne savent pas se développer.

Enfin bref, j’espère vraiment que goldman sachs sera démantelé ou bien qu’elle ne se remettra pas de la prochaine crise boursière, et dire qu’il suffirait d’un minimum de volonté politique pour interdire certaines pratiques et instaurer de véritables controles sur ces banques pour éviter le pire. Mais bon, le pire est recherché.

J’ai vu au zapping un économiste chez taddei qui disait que le seul vrai problème aujourd’hui c’est le dollar, et pour se proteger, son ultime rampart c’est l’euro, et une fois l’euro détruit ce sera le dollar.

Et oui, nous allons assister à la destruction des monnaies, pour que l’on puisse nous dire,  » il n’y a qu’une seule solution, une monnaie mondiale », si vous avez des sous à la banque, c’est vraiment le moment de les sortir, transformez les en or ou bien achetez vous un terrain. Je pense également que faire des provisions serait judicieux, rien d’extraordinaire mais 1 mois ou 2 de réserve au cas ou….

On le savait mais les USA confirment : des soldats américains resteront sur place « pour l’avenir ».

février 26, 2010

Après être intervenus à la suite du séisme du 12 janvier qui a fait plus de 222.500 morts, des soldats américains resteront encore dans un avenir indéfini en Haïti, a déclaré jeudi 25 février l’ambassadeur des Etats-Unis dans ce pays, Kenneth Merten.
« Il y a à peu près 6.500 soldats en Haïti pour le moment. Il y en avait 20.000 pour l’effort d’urgence au lendemain du 12 janvier », a déclaré Kenneth Merten lors d’un entretien à l’AFP.
« Ce qui est envisagé maintenant, c’est qu’il y ait de plus en plus d’agents de l’USAID (l’Agence américaine pour le développement international) sur le terrain et de moins en moins de troupes. Au fur et à mesure (les soldats) vont partir. De mon point de vue, il faudra que certains éléments des troupes américaines restent ici pour l’avenir », a ajouté l’ambassadeur, qui s’exprimait en français.
Kenneth Merten a écarté l’idée d’une mise sous tutelle étrangère d’Haïti, avancée par exemple par le député français Jacques Myard (UMP) dans les jours qui ont suivi le tremblement de terre.
« Je ne vois aucune raison d’avoir une mise sous tutelle du pays. On travaille depuis longtemps, avant le départ (en 1986 du dictateur) Jean-Claude Duvalier, pour un Etat démocratique en Haïti. Je crois que s’il y a aujourd’hui l’opinion de prendre en main l’Etat haïtien, cela voudrait dire que tout ce qu’on a fait auparavant n’a aucune valeur », a déclaré le diplomate américain.

Tensions entre français et américains

A propos des tensions qui sont apparues entre la France et le dispositif américain chargé du fonctionnement de l’aéroport de Port-au-Prince, l’ambassadeur s’est dit « très très satisfait de la coopération qui existe entre toutes les nations ».
« Je crois que tout le monde est bien conscient que les besoins sont vraiment sérieux. Ce n’est pas le moment de discuter de problèmes qui ne sont pas vraiment importants », a-t-il dit.
En ce qui concerne l’incident des « enfants volés » par un groupe de chrétiens américains, Kenneth Merten a remarqué que « le processus légal a marché plus ou moins comme il faut ».
« Nous sommes obligés de nous assurer qu’un ressortissant américain est bien traité selon la loi locale, qu’il ne soit pas victime d’abus et qu’il ait un avocat », a ajouté l’ambassadeur.
Huit des dix Américains qui tentaient de faire sortir d’Haïti un groupe de 33 enfants après le séisme ont été libérés la semaine dernière par la justice haïtienne. Les deux autres seront libérées au plus tard jeudi, a déclaré mardi à l’AFP l’un de leurs avocats.
nouvel obs

De quoi donner de l’eau au moulin à un tremblement de terre provoqué, vous verrez que dans un an on trouvera du pétrole à Haïti.
C’était prévisible, on n’envoit pas autant de soldats pour rien, sinon 220 000 morts c’est énorme pour un pays de 10 millions d’habitants, c’est horrible, 10 à 15 % de la population de port au prince a disparu brutalement.

La Russie a augmenté la part dans sa réserve monétaire d’un tiers… en or

février 2, 2010

La Banque centrale russe avait annoncé qu’elle voulait diversifier davantage les réserves monétaires du pays et elle est passée à l’action : entre le 1er janvier 2009 et 1er janvier 2010, la teneur en or dans ses réserves est passée de 1,7 point de pourcentage à 5,1%. La valeur de l’or dans ses réserves est passée de 14,533 milliards de dollars pour atteindre actuellement 22,382 milliards de dollars.

Sur le seul mois de décembre elle a acheté 800 000 onces d’or, un montant sans précédent en un seul mois, si bien que maintenant 20,5 millions d’onces se trouvent dans son coffre-fort. Sur 12 mois la Russie a augmenté ses réserves monétaires de 427,080 milliards de dollars à un total de 439,034 milliards, ce qui la place à la troisième place des pays ayant le plus de réserves dans le monde.
Malgré la forte augmentation de la proportion d’or dans ses réserves, la part est encore relativement faible et donc susceptible d’augmenter encore. Aux Etats-Unis, en Allemagne, en Italie et en France, la part de l’or dans les réserves est supérieure à 60% (Source : WGC). Les pays en ayant une faible part sont la Chine (1,5%), le Japon (2,4%), l’Inde (6,4%) et Taïwan (4,1%).
A côté de la Russie, la Chine et l’Inde ont également augmenté fortement leurs réserves d’or en 2009, l’Inde même en janvier 2010. La moyenne mondiale de la part de l’or dans les réserves monétaires, tout pays confondus, ressort à 10,2%. Mais les pays d’Asie et la Russie ont toujours un grand retard par rapport à l’Europe et à l’Amérique.
Les achats d’or des banques centrales montrent, de toute évidence, qu’une nouvelle phase du système monétaire mondial a commencé. Les pays avec des réserves monétaires élevées s’éloignent du dollar américain. Le dollar ainsi que la livre sterling sont menacés d’une dévaluation de leur notation AAA, le yen d’un déclassement de l’estimation AA.
L’euro est également affecté par la dégradation de la note de la Grèce et d’une correction menaçant d’autres membres de la zone euro. Les autres monnaies sont insignifiantes dans les réserves monétaires mondiales.
Par contre, le métal précieux n’est pas une monnaie de papier et est noté AAA. Le comportement des banques centrales indique l’importance monétaire croissante de l’or dans le monde entier. Pour la première fois depuis une décennie, en 2009, les banques centrales ont acheté plus d’or que ce qu’elles en détenaient.
Conclusion : la proportion élevée du dollar américain avec presque 65% des réserves monétaires mondiales en 2009 pourrait tomber cette année à 60% voire même en dessous. Les banques centrales continueront à diversifier leurs réserves monétaires et à réduire la part en dollars en faveur des métaux précieux.
moneyweek

Sans vouloir spéculer, l’or est important dans la simple mesure qu’il a une valeur instrinsèque.Le jour ou le système s’effondrera, vous pourrez toujours  » acheter  » des biens ou des services avec des Napoléons.
Si les russes décident d’augmenter leur réserve d’or ce n’est pas pour rien, le danger du global collapse est toujours bien présent.

Pétrole, or et iridium en abondance en Haïti, selon l’ex-président de la Raffinerie dominicaine de pétrole, M.Leopoldo Espaillat Nanita

janvier 20, 2010

SANTO DOMINGO, República Dominicana, 17 de noviembre de 2009.- El ex presidente de la Refinería Dominicana de Petróleo (REFIDOMSA), Leopoldo Espaillat Nanita, consideró que una de las soluciones del Estado Haitiano para saldar su deuda externa y solucionar la problemática socio económica que agobia a los haitianos, se encuentra en los yacimientos de oro y otros minerales que posee el territorio del vecino país.

L’ex-président de la Raffinerie Dominicaine de Pétrole (REFIDOMSA), Leopold Espaillat Nanita, a expliqué que l’une des solutions possible pour l’Etat haïtien pour sortir de sa dette externe et pour résoudre les problèmes socio-économiques que connaissent les Haïtiens se trouvent dans les mines d’or et d’autres minéraux que possède le territoire voisin de la RD.

Espaillat Nanita reveló que según estudios e investigaciones geológicas realizadas en suelo haitiano, indican que dicha nación comparte con la República Dominicana el yacimiento de oro, sin explotar, más grande del mundo, así como un mineral poco conocido y escaso que es vital para la construcción de naves espaciales y otros aparatos de uso extraterrestre, el iridio. Estos dos recursos son suficientes para aliviar la “pobre” realidad de los nacidos en Haití.

Espaillat Nanita a révélé que les études et les recherches géologiques réalisées sur le sol haïtien indiquent que cette nation possède avec la RD, le terrain aurifère non exploité le plus grand du monde. De même qu’il existe un minerai peu connu, l’iridium, utilisé dans la construction de navettes de l’espace et d’autres engins spatiaux. Ces deux ressources sont suffisantes pour alléger la « pauvre » vie des habitants d’Haïti.

El también arquitecto denuncio que estos recursos son poco conocidos debido a una conspiración multinacional que pretende extraerle a los haitianos sus riquezas naturales, sobre todo las que se derivan de los minerales que abundan en el vecino Estado.

Celui qui est également architecte, dénonce le fait que ces ressources soient peu connues à cause d’une conspiration des multinationales, qui prétendent enlever aux Haïtiens leurs richesses naturelles, principalement celles qui viennent des minerais qui abondent sur le territoire voisin.

El ex presidente de REFIDOMSA dijo que este grupo de empresas y personas de Estado se han dedicado a fomentar la pobreza en Haití, proponiendo que la Republica Dominicana sirva de muleta a la centenaria situación de miseria y marginalidad que viven la gran mayoría de nuestros vecinos.

L’ex-président de REFIDOMSA dit que ce groupe d’entreprises et de fonctionnaires d’Etat s’est dédié à organiser la pauvreté en Haïti, en proposant que la RD serve de mule à la situation centenaire de pauvreté et de marginalisation dans laquelle vit la majorité de nos voisins.

En ese sentido apoyó los pronunciamientos del recientemente designado Primer Ministro haitiano, Jean-Max Bellerive, sobre la búsqueda de nuevas alternativas que faciliten la creación de empleos y la atracción de inversionistas extranjeros al país más pequeño de los dos que comparten la isla de La Hispaniola, en vez de cargárselos exclusivamente a la nación dominicana.

Dans ce sens, il appuie les déclarations du tout récent Premier ministre désigné, Jean-MaxBellerive, sur la recherche de nouvelles alternatives qui faciliteront la création d’emplois et attireront des investisseurs étrangers dans le plus petit des deux pays qui se partagent l’île d’Hispaniola au lieu de compter exclusivement sur la RD.

Espaillat reconoció que en Haití existe una clase nacionalista, conformada por políticos e intelectuales principalmente –a la que pertenece Bellerive-, interesada en que los problemas de Haití sean resueltos en su territorio y no otras partes del mundo, como por ejemplo en su vecino de isla.

Espaillat reconnaît qu’il existe en Haïti une classe nationaliste formée principalement d’hommes politiques et d’intellectuels -à laquelle appartient Bellerive- intéressée à ce que les problèmes d’Haïti trouvent des soutions sur son propre territoire et non dans une autre partie du monde, comme par exemple chez son voisin.

El ex funcionario energético ofreció estas declaraciones en una entrevista que realizó en el programa radial Dejando huellas, que se transmite de lunes a viernes por la emisora Dominicana FM, en horario de 4 a 6 de la tarde.

L’ex-fonctionnaire de l’énergie a fait ces déclarations au cours d’un entretien réalisé par le programme de radio « Dejando huellas » divulgué du lundi au vendredi par DominIcana FM, de 4h à 6h de l’après-midi.
source

Et aussi du pétrole :

 » il a également étudié les gisements en hydrocarbures et en combustibles fossibles du sous-sol haïtien. «Nous avons relevé 20 sites pétrolifères», expliquait-il en 2008, assurant que les réserves pétrolifères d’Haïti étaient plus importantes que celles du Vénézuela. Une richesse qui augmente l’intérêt stratégique du pays. Pourquoi, dans ce cas, ces réserves ne sont-elles pas exploitées ? Pour Ginette Mathurin, «ces gisements sont déclarés réserves stratégiques des Etats-Unis d’Amérique ». le parisien

Je comprends mieux la véritable invasion militaire américaine d’Haïti, c’est donc une histoire de ressources.
Les états-Unis ne font jamais rien gratuitement, la manière dont ils ont pris en charge l’aéroport montre aisément la méthode US.
12 000 soldats, c’est beaucoup, je me demande bien combien de temps ces soldats vont rester sur place.
Si il y a des ressources ils vont rester longtemps, comme au Kosovo par exemple qui regorge de plomb, de zinc et de cuivre, des minerais à teneurs exeptionnelles

Quant à savoir si c’est HAARP ou Poker flat , ou Pine Gap c’est impossible à dire, mais nous savons tous que ces technologies existent.

Pauvres Haïtiens…

Mega manipulation sur le marchè de l’or.

octobre 19, 2009

big-15384

Voila ce que l’on trouve chez Jovanovic
Is gold market an accident waiting to happen? Or a crime scene? » se demande aussi, plein de malice, Chris Powell du GATA. A le lire, c’est un crime de vente à découvert, et il donne deux analyses effectuées par le Credit Agricole en 2006 et Redburn Partners en 2007. Les deux rapports internes arrivent à la conclusion que le marché de l’or papier ne repose que sur une quantité infime d’or réellement disponible dans les coffres. En clair, c’est une forme de subprimes qui va frapper tous les vendeurs d’or papier dans les semaines à venir… « Soit il y a très peu d’or pour supporter un volume spectaculaire de ventes papier, soit le marché de Londres est le plus grand centre de blanchiment de lingots douteux jamais vu »… Lire le Gata ici et ne pas rire. Si vous avez des lingots d’or sale, allez dans une blachisserie au coin de la rue, vous serez plus en sécurité qu’à Londres. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2009

C’est pas fou !!!! comme ça craint, en fait plus le temps passe, plus je me rends compte que l’intégralité du système repose sur des fraudes.

L’analyste Rob Kirby (voir plus bas) a fait un autre constat, celui des « incongruités » de la liste des lingots publiée chaque vendredi. Il écrit que « le 25 septembre 2009, la liste faisait 1.381 pages, le 2 octobre 208 pages, et le 9 octobre « que » 195 pages »… Entre temps, la liste avait suivi une cure d’amaigrissement chez Weight Watchers… Et le 14 octobre, la liste a retrouvé des rondeurs: 855 pages… Et Kirby précise: « IL Y A QUELQUE CHOSE QUI PUE VRAIMENT ICI »… « Where gold is concerned nothing happens by accident ». Eh oui, comme par exemple quand un agent de la DGSE, lui même fils de l’ancien patron de la DGSE, tombe de sa fenêtre en voulant changer une ampoule, et se tue, il est clair que c’est juste un simple accident domestique… Selon lui, il a sans doute fallu effacer de la liste les immatriculations en double, voire triple, histoire de nettoyer la liste… Ha ha ha… On a vu dans ce blog que les Américains avaient fait la même chose pour les détenteurs de leur dette, et qu’ils avaient commencé à bidouiller leur liste en 2002 (voir plus bas ou archives)… L’une des sources de Kirby a même ajouté que ceux qui modifient cette liste peuvent « tourner en rond à l’infini » et qu’un « dépositaire de lingots asiatique a eu la mauvaise surprise de découvrir des lingots fourrés au tungstène » !! Comme on dit, ce dépositaire va pouvoir s’asseoir dessus. Mais c’est sa conclusion qui me fait rire le plus: « Soon, there will be xxxx hitting the fan all over place ». Traduction: « bientôt il y aura de la m… qui va (être jeté sur) le ventilateur (qui tourne à la vitesse maximum) », une vieille expression « folklorique » américaine (!). En clair, il dit que le gang des voleurs d’or de banquiers est en train d’essayer de maquiller leur manque de lingots. Lire Goldseek.com et se dire que nous sommes à la veille d’une Explosion Kolossale… Enooorme… Et pour fabriquer les lingots en tungstène, ha ha ha, lisez ici, merci à Mr. Debellocq. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2009

Hahahaha, des faux lingots, la blague.Ils ont même réussi à pourrir le marché de l’or.C’est dingue comme tout est faux, tout est manipulé.

et sinon
Mary Harney, Ministre de la Santé et ancien Premier Ministre irlandais, a déclaré que si l’Irlande ne trouvait pas un budget équilibré pour le mois de décembre 2009, il faudra alors appaeler le FMI au secours pour sauver le pays de la faillite. « On dépense 500 millions d’euros de plus par semaine par rapport aux recettes. Ce n’est plus tenable ». Lire le FT ici. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2009
La situation est insoutenable pour de nombreux pays.On va pleurer cet hiver.

Le système va finir par éclater en mille morceaux, trop de mensonges, trop de fraudes, il va y avoir des scandales financiers dans les mois qui suivent.

Résumé de ces 2 dernières semaines(1er patie)

octobre 18, 2009

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/05/elbaradei-dement-lacquisition-de-la-bombe-nucleaire-par-liran-donc-le-new-york-time-ment/ Et oui les journaux mentent, surtout ceux aux ordres des sionistes.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/05/mort-de-marek-edelman-survivant-du-ghetto-de-varsovieet-plus-que-critique-sur-israel/ un homme fort courageux et très intelligent.Un homme contre le sionisme.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/06/anadiennes-concluaient-que-les-personnes-ayant-recu-un-vaccin-contre-linfluenza-saisonniere-etaient-deux-fois-plus-susceptibles-de-contracter-le-virus-pandemique-loms-dit-ne-pas-etre-convaincueha/ Celle la est bonne, le vaccin contre la grippe saisonnière donne la grippe A !!!!!

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/06/leconomie-du-monde-est-vraiment-dans-un-sale-etat/ que faire ? aller à la campagne !

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/06/une-curiosite-cuba-demande-laide-de-loms-pour-acheter-des-vaccins-cuba/ Castro le traitre, allié du NWO.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/06/apres-la-bnp-paribas-cest-au-tour-de-la-societe-generale-lance-a-son-tour-une-vaste-augmentation-de-capital/ elles jonglent, elles jonglent mais elles vot finir par trébucher.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/06/invraisemblable-aujourdhui-on-apprend-que-plusieurs-puissances-pretes-a-lacher-le-dollar-comme-monnaie-du-petrole-cest-afp-qui-le-dit/ hihihihihi, tic, tac, tic, tac, la fin du dollar approche…

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/07/les-degeneres-anglais-inventent-la-delation-remuneree-et-mettent-en-ligne-les-videos-de-surveillances-privees/ honte suprème des anglais, rémunerer la délation, c’est très grave.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/07/transformer-un-insecte-vivant-en-mini-drone-telecommandable-cest-possible-imaginez-sur-un-humain/ c’est assez flippant les trucs comme ça, de quoi devenir parano.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/07/israel-exige-que-l’allemagne-subventionne-ses-sous-marins-tranquille-quoi-les-sionistes-se-font-payer-leurs-sous-marins-ils-sont-trop-forts/ à gerber, les allemands sont vraiment à la masse, les sionistes sont des grateurs pleurnicheurs nés.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/07/la-france-compte-renvoyer-a-kaboul-les-migrants-afghans-cest-pas-interdit-par-des-conventions-de-renvoyer-des-migrants-en-zone-de-guerre/ là encore, la honte suprême, ou est notre humanité.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/08/detroit-scenes-de-chaos-dans-les-files-d’attente-de-l’aide-sociale/ pauvres gens, tous en train de se clochardiser.Les USA vont exploser et l’armée va s’imposer.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/08/regardez-ce-que-les-sionistes-pensent-dobama/
À lire absolument, ils vont finir par tuer obama.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/08/le-journal-independant-egyptien-al-mesryoon-a-recemment-rapporte-que-saban-l’un-des-lobbyistes-sionistes-les-plus-puissants-aux-us-negociait-avec-l’emir-du-qatar-le-rachat-de-50-des/ il ne manquerait plus que ça ! les journalistes d’al jazeera font du bon boulot.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/08/vous-devez-absolument-voir-ce-documentaire-les-guerisseurs-la-foi-la-science-vous-allez-tombez-a-la-renverse-des-operations-faites-a-la-main-ou-au-couteau-grace-a-laseptie-spirituel/ À VOIR D’URGENCE, C’EST TRÈS IMPORTANT.l’église s’est appropriée la prière, mais cela n’a rien à voir. C’est une transmission d’energie.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/09/tous-les-essais-therapeutiques-convergent-maintenant-vers-lidee-quune-seule-dose-de-vaccin-contre-le-virus-h1n1-tu-metonnes-avec-tout-le-squalene-quil-y-a-dedans/ AFFREUX, UNE DOSE DE SQUALÈNE SUFFIRA À VOUS RENDRE MALADE.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/09/au-canada-la-vaccination-debutera-reellement-avant-la-fin-des-essais/ la logique n’a plus cours, c’est irrél ce que nous vivons.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/09/la-combinaison-vaccinadjuvant-que-l’on-appelle-vaccin-contre-la-grippe-porcine-n’a-apparemmemnt-jamais-ete-testee-quant-a-sa-securite-ni-approuvee-par-la-fda-un-avocat-us-depose-pl/ la société civile tente de s’activer devant les énormités, mais là c’est très fort, aucun compte rendu des tests n’ont été proposé !!!!

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/09/on-continue-dans-les-bouleversements-geopolitiques-lieberman-suggere-den-finir-avec-la-«dependance-exclusive»-vis-a-vis-des-etats-unis/ INCROYABLE ARTICLE, C’EST FOU FOU FOU, LIEBERMAN EST DINGUE, LES JUIFS EXTRÉMISTES VONT DÉTRUIRE LE MONDE.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/10/clinton-nexclut-pas-la-presence-de-talibans-au-gouvernement/ Quand je vous dis que tout change, des talibans bientôt au gouvernement Afghan ?

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/10/longue-mise-en-perspective-de-laffaire-polanski-mitterrand-par-le-site-peripheries-net-alire-absolument/ un article très interessant, qui recadre les faits.Pauvre gente féminine.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/10/julien-dray-un-homme-de-conviction/ julien dray dit parti sioniste au lieu de parti socialiste, trop bon !!!!

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/11/sarkozy-en-flagrant-delit-de-mensonge/ notre sarko ne sait que mentir.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/11/061009-nuage-magnetique-a-moscou-haarp-et-le/
Alors ça, c’est super flippant, si ce n’est pas naturel ce doit être une arme suprême.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/11/le-signe-le-plus-visible-de-la-severite-de-la-crise-aux-etats-unis-est-la-multiplication-des-boutiques-vides-dans-les-centres-commerciaux-les-panneaux-for-rent-a-louer-fleurissent-aussi-dans-les-ru/ Et wé, Celente a rasion, l’immobiler commercial est un domino de plus.

https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/11/les-etats-unis-socialistes-damerique-lol-mais-vrai/ les sommes sont astronomique, la FED toute puissante, le communisme privé arrive .

Tout continue à se déliter, les bouleversements sont la norme, les usa s’effondrent, la chine émerge, mais ça pue la guerre ou un truc énorme en perspective.Notre monde est cheloud, c’est ambiance carnaval alors que l’avenir est incertain.On continue avec les mêmes recettes alors que cela ne marche pas.La stupidité des masses et le satanisme malsain des élites vont détruire la terre.

L’économie du monde est vraiment dans un sale état.

octobre 6, 2009

hqdefault

▪ Bienvenue à Zombieland ! Il s’y passe des choses incroyables…

Avec, en tête d’affiche, Ben Bernanke, Tim Geithner et des millions de figurants…

Le film Zombieland, qui raconte l’histoire d’un groupe de survivants dans un monde de zombies, a fait le plus d’entrées aux Etats-Unis et au Canada le week-end dernier. Il doit refléter l’air du temps en Amérique du Nord… le sentiment qu’on vit dans un monde en décomposition.

Peut-être vient-il de la prise de conscience que l’ancienne économie de bulle de 2002-2007 est morte. Les survivants doivent désormais se défendre contre les zombies.

En fait, les survivants sont attaqués dans les rues, dans leurs maisons et à leur travail. Des banques zombies — maintenues en vie par des stimulants artificiels fournis par les autorités — prennent leur argent et leurs maisons. Des entreprises mortes vivantes bloquent les nouveaux concurrents. Et les zombies de la Fed et du département du Trésor essaient de ronger leur épargne, encourageant l’inflation à dévorer le pouvoir d’achat du dollar.

En ce qui concerne ce dernier point, les autorités ne sont arrivées à rien. Elles s’usent les dents en vain. Les prix baissent au lieu de grimper. Les maisons sont 30% moins chères qu’elles l’étaient en 2006. Les chambres d’hôtels sont quant à elles 20% moins chères. Vous voulez une chambre de luxe ? Demandez un surclassement — il y a de bonnes chances que personne n’occupe les suites de luxe. Il suffit de faire une offre. Des réductions sont possibles presque partout.

Les actions sont elles aussi moins chères. Elles baissent depuis sept mois, mais elles sont encore un tiers moins élevées qu’en 2007.

Les investisseurs commencent à se demander si peut-être… peut-être… les autorités ne contrôlent pas complètement ce problème de zombies.

▪ « Les nouvelles du marché de l’emploi empirent », nous dit le New York Times.

Depuis que le marché boursier a commencé à grimper en mars, les Etats-Unis ont perdu 2,5 millions d’emplois. En fait, l’emploi a baissé tous les mois depuis décembre 2007. A présent, le chômage — qui affecte officiellement un travailleur sur 10 — est au niveau le plus élevé de ces 26 dernières années.

Quel genre de reprise avons-nous là ? Nous n’en savons rien, mais si elle se poursuit encore longtemps, nous finirons tous au chômage.

▪ Mais ne vous inquiétez pas, cher lecteur. Le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner, déclare que les signes de reprise sont « plus vigoureux » que prévu.

Nous nous demandons quels signes il observe. Bien entendu, on parle là de la personne qui se trouvait à la Fed de New York lorsque des choses étranges ont commencé à se produire. Le secteur financier a commencé à se comporter bizarrement durant les années de Bulle… dépensant de l’argent comme s’il n’y avait pas de lendemain. Ensuite, imaginez un peu… il n’y a pas eu de lendemain. Le secteur financier a rendu l’âme durant le krach de 2007-2008. Mais avec des injections massives de la Fed, il s’est transformé en zombie.

Bien entendu, Tim Geithner a manqué tout ça. Il n’est donc peut-être pas la meilleure source d’indices de reprise.

▪ Une étude de Business Roundtable nous dit que le nombre de chômeurs va probablement grimper. Seuls 13% des employeurs prévoient d’embaucher. Le reste fait le dos rond… ou licencie.

Naturellement, sur toutes ces personnes mises à pied, bon nombre semblent légèrement fatiguées. Leurs yeux s’enfoncent dans leurs orbites. Leur peau vire au gris. Bientôt, ils seront avides de viande crue.

« Les faillites personnelles grimpent en flèche », affirme le Wall Street Journal.

Il n’est pas étonnant non plus de voir que lorsque ces gens sont au pied du mur, ils tendent à ne pas payer leurs prêts hypothécaires. Nous savons déjà que les ventes d’automobiles ont chuté à pic lorsque les programmes d’aide ont pris fin. Maintenant que l’été est terminé, les ventes de maisons devraient décliner elles aussi — acculant plus de propriétaires à la faillite et à la saisie.

▪ Les zombies ont un effet déprimant un peu partout. Les marchés boursiers hésitent. Le pétrole ne fait guère mieux, toujours sous les 70 $. Quant à l’or, il continue de tenir les 1 000 $.

Le seuil des 1 000 $ était autrefois un plafond pour le prix de l’or. A présent, il semble plutôt être un plancher. Les Chinois achètent-ils sous les 1 000 ? Peut-être. Le risque a-t-il été éliminé du marché aurifère par la volonté de la Chine de remplir ses coffres avec autre chose que des dollars ? C’est une idée intrigante. Nous n’en connaissons pas la réponse.

Nous gardons notre or. C’est une assurance — une protection contre les autorités. Si elles font quelque chose de vraiment idiot, le prix de l’or grimpera en flèche. Si elles ne font rien de vraiment idiot, eh bien… nous serons surpris. Après tout, elles ont déjà transformé les Etats-Unis en Zombieland.
la chronique agora

Un petit tour chez jovanovic

UN POLAROID DE L’ECONOMIE FRANCAISE
du 5 au 8 octobre 2009 : Un message reçu de l’un de nos lecteurs qui travaille chez un constructeur de camions: « Le marché du camion est un excellent indicateur de l’activité économique, et nous informe bien de la santé du transports de marchandises. Il n’a pas été manipulé comme le marché automobile car il n’y a pas de « prime a la casse » sur les camions (mais c’est vivement réclamé par nos dirigeants). Le début de l’année était catastrophe avec des commandes négatives c’est a dire plus d’annulations que de commandes, puis c’est remonté tout doucement à partir de Mai pour atteindre 80 Commandes-Jour. Un an plus tôt, nous étions à 400 Commandes-jour. Sur le mois de septembre, surprise, les commandes ont chuté de moitié à 42 Commandes-Jour. Résultat: le chômage partiel qui devait s’arrêter au 30 septembre a été reconduit au moins jusqu’a la fin de l’année, au passage l’entreprise encaissera des réductions de charges supplémentaires et les équipes de nuit de notre usine vont devoir s’arrêter de tourner. Les ventes depuis le début de l’année ont chuté de 60%, et c’est certainement ce qui serait arrivé au marché automobile sans l’aide de la « prime a la casse ».

Il est clair que notre lecteur nous donne ici une photo Polaroid, un instantané, de ce qui se passe réellement en France et qu’on ne voit guère dans la presse, trop occupée à parler du Parti Socialiste qui se réorganise… Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2009

Lol,ça c’est du chiffre !!!

LE SILENCE DES NOTAIRES: 3.843 PERSONNES VIREES EN FRANCE
du 5 au 8 octobre 2009 : Reçu ce mail intéressant de l’un de nos lecteurs notaire: « Après lecture, l’article « Le silence des agneaux » m’incite à vous donner quelques chiffres sur une profession qui ne fait pas de bruit, mais qui reflète notre société de l’intérieur, le notariat français. Statistiques nationales: août 2009 CA baisse de 18,8%; Net baisse de 46,1 %, nombres de salariés: baisse de 8% soit -3.843 personnes! On a fermé l’équivalent d’une grosse usine sans article de presse. Peut-être déjà une cinquantaine d’Offices en cessation de paiements. Et qui penserait plaindre ces chômeurs? »

Euh… c’est vrai, personne… Mais avouez que votre syndicat aurait pu se fendre d’un communiqué, le silence n’est pas ce qu’il y a de mieux en ce moment. Avec 4.000 emplois de perdus par les notaires, là, je crois que la situation devient très inquiétante même en France… Merci, cher Maître, pour votre témoignage. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2009

Même les notaires se retrouvent au chomage, c’est pas croyable, ça veut dire que l’activité économique recule dans des proportions abyssales.Le fossé entre la réalité et les médias se creuse irrémédiablement, comme en Union Soviétique ou tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Et lisez ça c’est pas mal :

COMMENT LES ETATS-UNIS VONT DETRUIRE LE MONDE
du 5 au 8 octobre 2009 : Afin que les guichetiers des banques qui nous lisent ne confondent pas l’argent de leurs distrubuteurs avec le M1, voici un rappel des défintions des masses monétaires données par exemple sur le site grand public Wikipédia, et cela pour comprendre ce qui suit:

– M1 correspond aux billets, pièces et dépôts à vue (515 000 000 000 de billets et de pièces en 2005 dans la zone euro.)
– M2 correspond à M1 plus les dépôts à termes inférieurs ou égaux à deux ans et les dépôts assortis d’un préavis de remboursement inférieur ou égal à trois mois (comme, par exemple, pour la France, le livret jeune ou le CODEVI, le livret A et bleus, le compte d’épargne logement, le livret d’épargne populaire…)
– M3 correspond à M2 plus les instruments négociables sur le marché monétaire émis par les institutions financières monétaires (IFM), et qui représentent des avoirs dont le degré de liquidité est élevé avec peu de risque de perte de capital en cas de liquidation (ex : OPCVM monétaire, certificat de dépôt, créances inférieur ou égale à deux ans)
Maintenant, voici ce qu’a écrit Ambrose Evans-Pritchard dans son article de vendredi dernier dans le Telegraph: « Ben Bernanke, bien sûr, a cessé de prêter attention au M3, et cela depuis très longtemps. Il a été largement responsable de l’abolition de cette stat à la Fed (on peut facilement la reconstruire). Ceci a été une autre de ses graves erreurs. Il aurait observé le M3 qu’il aurait compris que la bulle était devenue incontrôlable à partir de 2005 et 2006, et il aurait compris que le système bancaire commencerait à s’effondrer en 2007 et à se désintégrer en 2008. Toutes les infos étaient là, elles crevaient les yeux. Il a eu du culot de dire cet été à Jackson Hole que personne n’a vu la crise arriver. (…) Je crains que cela va emporter Ben Bernanke, et le reste du monde avec, dans une autre crise ».

Voilà, vous êtes avertis pour la « énimème fois ». Le système est mort, Ben Bernanke manipule le monde entier et il est aidé en cela par les médias qui vous disent que la crise est finie et que nous sommes sur la voie du rétablissement… Il n’y a aucun rétablissement possible avec:

1) 55.000 milliards de faux dollars toxiques dans les vrais bilans des banques,
2) le déséquilibre a été aggravé par les planches à billets mis en route par tous les gouvernements
3) avec les M1, M2 et M3 qui se réduisent comme peau de chagrin.

LEUR SYSTEME EST MORT, quel que soit le côté duquel on l’observe. En ce moment, les banquiers gagnent simplement du temps, parce qu’ils savent que leurs heures sont comptées. Mais ils vont se faire massacrer à la machette par des gens déséspérés à qui on a expliqué que c’est eux qui ont tout raté parce qu’ils n’ont pas de travail et qu’il ne peuvent pas rembourser leur prêt à la consommation ou immobilier. ERREUR. Il n’y a qu’un seul responsable de la crise aujourd’hui, le système américain qui fait de la cavalerie depuis Nixon (lire le rappport édifiant de la CIA en dessous, et prendre une calculette). Tous les autres, les banquiers et les financiers, n’ont fait que suivre les directives américaines, uniquement orientées pour préserver le dollar… Victimes: les gens.

Regardez ce que font les banques: elles vous pompent tout ce qu’elles peuvent. Dans les années 1970, elles ne vous prélevaient rien, trop contentes que vous ayiez ouvert un compte… Multipliez ces 2 ou 4 euros par des millions de comptes, ensuite multipliez ça par 12, puis par autant de frais divers et variés, et regardez. Vous serez surpris. BANQUIERS, VOUS ALLEZ FINIR AVEC VOS TETES SUR DES PIQUES QUAND LE SYSTEME VA EXPLOSER. Pourquoi croyez-vous que tous les Etats sont en train de mettre en place des legislations de dictature militaire sous couvert de grippe? PARCE QUE TOUS LES ETATS SAVENT QUE LE SYSTEME VA EXPLOSER A UN MOMENT DONNE, et pour cela il faut que la législation militaire soit prête, sous une couverture « démocratique ». NOUS SOMMES EN DANGER, LA DEMOCRATIE EST EN DANGER, NOS VIES SONT EN DANGER parce que les Etats-Unis n’hésiteront devant rien pour sauver leur système de financiers pourris, quitte à mettre le monde entier à feu et à sang. « La masse monétaire du M3 américain est le meilleur indicateur de ce qui va se passer environ un an plus tard », écrit Ambrose Evans Pritchard « et il est en train de réduire à raison de 5% par an et ce depuis juin. Le M3 européen a été nagatif dans l’Eurozone. La Fed dit que le M2 s’est contracté au taux annuel de 7,3% depuis août et de 3,1% en juillet. Il a réduit depuis mai. Et le M1 s’est contracté à un taux annuel de 3,7% »… Ce qui veut dire que tout le système donne des signes d’un effondrement inévitable pour… septembre 2011. D’ailleurs, lisez aussi ce petit papier sur le Pr Kotlikoff qui n’est guère plus optimiste. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2009.

Que dire de plus, c’est foutu, c’est cassé, et ça été cassé exprès.

Si vous voulez survivre , aller à la campagne, achetez des panneaux solaires, devenez autonome pour la nourriture et l’eau.Sinon, vous creverez de faim en ville.
Et ceux qui vont à la campagne doivent s’armer, pour se proteger des crèves la faim qui viendront vous piller.
C’est affreux, mais c’est malheureusement ce qui va se passer.

Protégez vous.

993404-1241841

Faber :  » « L’avenir sera un désastre total, avec un effondrement du système capitaliste tel que nous le connaissons actuellement, des guerres, des défauts de paiement massifs de la part des gouvernements et l’appauvrissement de larges segments de la société occidentale ».Comme ça c’est claire.

octobre 1, 2009

2009 financial collapse

Voila 4 nouvelles sur l’économie,toutes 4 trouvées sur spreadthetruth

Donc Marc Faber et son  » l’avenir sera un désatre total  » lien

Peter Schiff et son  » le dollar est le nouveau peso  » lien

Le professeur Kotlikoff et son  » les États Unis sont en train de faire faillite  » lien

Robert Zoellick,directeur de la banque mondial et son « Ils feraient une erreur s’ils considéraient comme acquise la position du dollar comme devise de réserve dominante.  » lien

Mais ce n’est pas tout,on peut aussi aller faire un tour chez Jovanovic :
Avec encore Faber ,vidéo ,avec une traduction partiel : Question: Que faudrait-il faire aujourd’hui ? (…)
FABER: Je veux faire les observations suivantes : (…) si vous avez un problème du à une croissance excessive du crédit, d’un niveau excessif de l’endettement dans le système, vous ne pouvez pas résoudre ce problème en empilant encore plus de dettes, c’est-à-dire en monétisant la dette ou en créant de nouveaux déficits budgétaires. Vous retardez le problème. Le problème que j’ai avec cette reprise [économique] … si on monétise, le cours des actions peut encore monter jusqu’à des sommets, comme au Zimbabwe ou dans la République de Weimar, mais on ne fait que retarder le problème, jusqu’à ce que la crise ultime survienne. Et cela arrivera un jour.
Question : (…) que sera la prochaine crise, et quand devrons nous nous préoccuper des niveaux extrêmes [d’endettement des USA]?
FABER: C’est la difficulté. Nous avons une dette supérieure à 375% du PIB…. nous pouvons aller à 400%, 500%… si on monétise. Les profits des entreprises ne peuvent croitre indéfiniment plus rapidement que le PIB, pas plus qu’on ne peut avoir indéfiniment une croissance du crédit plus rapide que celle du PIB nominal. L’heure de vérité arrivera un jour. Je ne sais pas si c’est demain ou dans 3, 5 ou 10 ans, mais la prochaine crise abattra le système capitaliste dans son ensemble.

Question : vous en êtes sûr ?
FABER: Oui, [elle abattra] Bloomberg, moi-même et tout le monde….

ou encore 500 milliards à trouver pour éviter la faillite :

C’est le montant des économies ou des recettes nouvelles que l’Etat doit accumuler avant 2017 pour ramener sa dette à un niveau supportable. Croissance, hausse des impôts, saine gestion, inflation : les solutions sont connues. Aux politiques de les doser…
Le 18 juin dernier, la France lançait un appel historique… aux marchés financiers. En l’espace d’une journée seulement, la République s’est endettée pour un montant record de 10,16 milliards d’euros. 20 millions par minute à ajouter au compteur de la dette publique : environ 1 500 milliards d’euros au total. lien

10 MULTINATIONALES EN DANGER
du 28 au 30 septembre 2009 : Selon Business Insider, les 10 multinationales suivantes sont en danger de faillite en raison de leur endettement et de ce qu’elles doivent rembourser…

1. Hertz
2. Textron
3. Sprint Nextel
4. Macy’s
5. Mylan
6. Goodyear
7. CBS
8. AMD
9. Las Vegas Sands
10. Interpublic Group.

AMBROSE EVANS PRITCHARD ET LA NOTE DE BAS DE PAGE
du 14 au 16 septembre 2009 : « Lehman Brothers n’est qu’une note de bas de page dans la crise globalisée Est-Ouest » a titré Ambrose dans le Telegraph de dimanche! Sous entendu, il reste un livre entier à lire… Bref, le grand responsable identifié de cette crise est Greenspan, l’homme de l’argent gratuit… Et AEP écrit ce que je répète ici (voir plus bas sur HP) que les résultats financiers mirobolants des entreprises ne servent à rien tant qu’il n’y a que des licenciements… C’es une illusion de reprise. Lire son grand papier ici. Revue de Presse par Pierre Jovanovic ©
retouvez tout cela sur le site http://www.jovanovic.com/blog.htm .

Et vous vous rendez compte de ce qu’on nous sert dans les journaux et à la télé !
La crise est finie,c’est Lagarde qui a encore battu tout les records,je suis sûre qu’elle doit se vanter d’avoir dit ça « ON NE SORTIRA DE LA CRISE QU’AVEC LA REPRISE  » ,journal de France 2,à 20H18 ,lien .Youpi,sérieusement je suis persuadé qu’elle en rit avec ses amis,genre  » vous avez vus le truc débile que j’ai dit : on ne sortira de la crise qu’avec la reprise ,mais qu’ils sont cons ces français « .
Je regardais le journal quand elle a dit ça,j’ai pensé je ne sais pourquoi à la BD Asterix dans l’épisode  » le devin »,ou un devin itinérant(escroc) arrive au village et lors d’une grosse tempète,il dit un truc du genre  » je vois la fin de la tempète,ne vous en faite pas,je vois le beau temps « .Aujourd’hui c’est christine Lagarde le devin (escroc),et elle transforme  » après la pluie le beau temps » en  » après la crise,la reprise « ,lol,c’est tellement délirant que j’en reviens pas que le journaliste n’ait pas rigolé quand elle a dit ça,moi ça m’a tellement surpris que j’y ai pas cru sur le coup,mais c’était bien écrit dans le petit résumé ecrit dans le bas de l’écran.

Enfin bref,ne la croyez pas,ne croyez surtout pas les médias et expliquez aux plus de gens possible ce qui se passe en réalité.
Allez à la campagne,creusez un puit,cultivez vos légumes,achetez des lapins,et des poules,je sais que c’est délirant à entendre,mais c’est la seule chose à faire.En cas d’effondrement la ville,en dix jours c’est mad max ou le fascisme ,magazins vides et tout le monde s’entretue ou rationnement,loi martiale et camps pour les dissidents.Ils ont déja les listes.

Le FMI vend encore son or,en disant que c’est pour aider les pays pauvres,lol,quels menteurs,ils vendent la seule chose de valeur qu’ils possèdent contre du papier ! C’est incroyable,c’est encore le monde à l’envers.

septembre 22, 2009

photo_1207601341182-1-0_zoom

Le Comité exécutif du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé la vente d’une partie de ses réserves d’or afin d’octroyer une aide financière aux pays les plus pauvres, a annoncé samedi un communiqué du FMI.

« Le Comité exécutif du FMI a approuvé la vente de 403,3 tonnes métriques d’or. Cette décision permettra d’augmenter les réserves monétaires du Fonds ainsi que d’obtenir des ressources afin de soutenir les pays les plus démunis », lit-on dans le communiqué.

« Je suis heureux que le Comité exécutif ait soutenu la décision de vendre de l’or afin d’assurer le financement du FMI. Ceci nous permettra de rendre plus important notre soutien aux pays les plus pauvres. Les ventes seront effectuées selon des schémas transparents et responsables afin d’éviter l’effondrement du marché. Elles seront limitées aux 403,3 tonnes métriques représentant une 8e part des réserves d’or du FMI. De cette façon, le Fonds gardera la majeure partie de ses réserves », a déclaré le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn, cité dans le communiqué.
ria

Ils sont tout honteux de faire cela qu’ils disent que c’est pour aider les pauvres,en même temps c’est un 8ième des réserves d’or du FMI ! je suis sur le cul.
Le monde marche sur la tête,ces ânes vendent la seule chose de valeur qu’ils possèdent,et cela pour l’échanger contre du papier sans valeur !
C’est stupéfiant ce niveau de débilité,le FMI se saborde tout seul,c’est à peine croyable.
0722-yuan-m
En tout cas,cela fait au moins un heureux,la Chine.

Pékin n’a pas perdu de temps. À peine le FMI (Fonds monétaire international) avait-il approuvé, vendredi dernier, la vente exceptionnelle de 403,3 tonnes métriques d’or, soit un huitième de ses réserves, pour mieux aider les pays en développement, que la Chine se portait lundi acquéreur.

Selon l’agence Market News International, qui cite deux sources gouvernementales, les autorités chinoises auraient l’intention d’en acheter une quantité qu’elle ne précise pas. L’information n’est pas confirmée, mais Pékin augmente depuis plusieurs années ses réserves d’or de manière significative. De 400 tonnes en 2003, elles sont passées à 1 054 tonnes aujourd’hui.

L’explication en est simple. Tout comme l’Inde et la Russie, la Chine veut plus d’indépendance vis-à-vis du dollar, monnaie dont elle conteste ouvertement la suprématie.

Pour le moment, elle ne peut guère mettre trop en avant sa propre monnaie, le yuan ou renminbi, qui n’est pas convertible. Elle n’est «pas assez qualifiée pour devenir une monnaie internationale», réaffirmait la semaine dernière Guo Qingping, vice-gouverneur de la banque centrale. Et d’ajouter : «Tout d’abord la compétitivité économique de la monnaie, ensuite le marché financier en question doivent être très puissants et développés tandis que la monnaie elle-même doit être convertible.»

Titres d’État à Hongkong
En coulisse toutefois, les Chinois, qui prônent la création d’une nouvelle monnaie internationale, multiplient les initiatives qui leur permettent d’accroître le poids du yuan sur les marchés étrangers. Pékin va ainsi émettre à la fin du mois de septembre sa première émission de titres d’État en yuans (6 milliards, 610 millions d’euros) à Hongkong. La Chine signe également un nombre croissant d’accords d’échanges de devises (swaps) avec ses voisins, Corée du Sud et Indonésie notamment.

À chaque fois, il s’agit non seulement de développer le rôle international de la monnaie chinoise, mais aussi, et surtout, de s’attaquer au statut du billet vert.

En choisissant d’acheter de l’or, la Chine marque à nouveau ses distances vis-à-vis du dollar et sa volonté d’indépendance face aux États-Unis. Elle a particulièrement bien choisi son moment pour le faire, à deux jours de l’ouverture du G20 à Pittsburgh. Un sommet où elle compte précisément réclamer un rôle plus influent par rapport à Washington et à l’Europe au sein du Fonds monétaire international.
a href=’http://www.lefigaro.fr/matieres-premieres/2009/09/22/04012-20090922ARTFIG00326-les-chinois-convoitent-les-reserves-d-or-du-fmi-.php’ >le figaro

La crise propulse la Chine en tant que puissance économique mondiale,et eux ne sont pas stupide,ils stockent de l’or comme des dingues !,
En 6 ans,ils ont officiellement doublé leur stock d’or,ce n’est pas rien et le plus marrant est de voir que nous autres en occident,avons fait exactement le contraire !

NOUS SOMMES LES TÉMOINS D’ UN GIGANTESQUE TRANSFERT DE RICHESSE DE L’OCCIDENT VERS L’ASIE.

C’est historique ce qui se passe,les manuels d’histoires diront que la crise de 2008/2013 a renversé l’ordre économique vieux de 3 siècles.
Ceux qui connaissent un peu l’histoire savent que ce n’est que le retour à la situation qui a toujours été la règle depuis deux millénaires.
C’est en asie,de tout temps fortement peuplé,que le commerce a toujours été le plus important.Ce n’est que la violence inouï de l’occident armé jusqu’au dent qui a modifié cet état de fait.
C’est la colonisation et l’asservissement qui ont fait la richesse de l’occident.
Comme le Japon qui a du ouvir ses ports aux américains après avoir été menacé de bombardement.On ne va pas faire le procès de la colonisation,de la compagnie des indes et consort,mais ne vous sortez pas de la tête que notre prospérité s’est réalisé sur la destruction de culture entière et l’esclavagisme à outrance.

Ce mouvement de transfert de richesse ne fait que réinstaller la situation qui prédominait avant le saccage du monde par l’occident et son emprise tyrannique sur la planéte.

Je ne sais plus quel historien disait: « un jour l’europe redeviendra ce qu’elle a toujours été,c’est à dire la péninsule du continent asiatique. »
J’étais enfant quand j’ai lu cette phrase qui m’avait fortement marqué,et pourtant jamais je n’aurais imaginé vivre cela vingt ans plus tard…

La planète est à la veille d’une transformation radicale,historiquement c’est exaltant,mais humainement c’est catastrophique,des milliards de personnes vont rester sur le carreau.
reserve_or_dollars

Beijing est « consterné par le recours aux mesures non conventionnelles… L’attitude de la Fed oblige la Chine à revoir sa politique de réserves monétaires » Honnêtement c’est la première fois que la Chine utilise le mot  » consternant  » et cela est extrèmement significatif la Chine va abandonner le dollar !

septembre 15, 2009

american-dollar-toilet-paper

China alarmed by US money printing
The US Federal Reserve’s policy of printing money to buy Treasury debt threatens to set off a serious decline of the dollar and compel China to redesign its foreign reserve policy, according to a top member of the Communist hierarchy
Cheng Siwei, former vice-chairman of the Standing Committee and now head of China’s green energy drive, said Beijing was dismayed by the Fed’s recourse to « credit easing ».
If they keep printing money to buy bonds it will lead to inflation, and after a year or two the dollar will fall hard. Most of our foreign reserves are in US bonds and this is very difficult to change, so we will diversify incremental reserves into euros, yen, and other currencies, » he said.
China’s reserves are more than – $2 trillion, the world’s largest.
« Gold is definitely an alternative, but when we buy, the price goes up. We have to do it carefully so as not to stimulate the markets, » he added.
article de Ambrose Evans-Pritchard dans le télégraph

Beijing a été consterné par le recours de la Fed à « l’assouplissement du crédit ».
« Nous espérons qu’il y aura un changement dans la politique monétaire dès qu’ils auront une croissance positive.

« Si ils gardent l’impression de l’argent pour acheter des obligations, cela conduira à l’inflation, et après un an ou deux, le dollar chutera fortement. La plupart de nos réserves en devises étrangères dans les obligations américaines et cela est très difficile de changer, nous permettra de diversifier les réserves marginales en euros, yen, et les autres devises, at-il dit.
Réserves de la Chine sont de plus de – 2 billions de dollars, le plus grand du monde.
« L’or est définitivement une alternative, mais quand on achète, le prix monte. Nous devons le faire avec précaution afin de ne pas stimuler les marchés », at-il ajouté.
traduction google

Ce sont des paroles lourdes de sens,dire que la Chine est  » CONSTERNÉE  » par la politique monétaire US est loin d’être anodin.
Idem pour l’or,quand ils disent  » « L’or est définitivement une alternative  » ce n’est pas anodin non plus,cela a une signification profonde.
Tout est dans la manière de le dire,au lieu de dire  » nous allons lacher le dollar,tellement vous faites n’importe quoi et acheter de l’or pour stabiliser notre économie et notre monnaie  » ils prennent des gants et optent pour un langage diplomatique,mais c’est du pareil au même !

La chine abandonne le dollar et constitue des réserves stratégiques d’or,c’est un retournement sans précèdent de la politique économique chinoise.
Voila ce que cela signifie,rien de moins !

Je me demandais quand est-ce que la Chine réagirait à la folie furieuse américaine,et bien chose faite !

Mais quoiqu’ils fassent,les chinois sont foutus également,ils vont essayer le limiter les dégats,mais comme les économies US et chinoise sont interdépendantes,si les usa tombent la Chine tombera aussi.

Tiens,tiens,Hong-Kong rapatrie ses réserves d’or du Royaume-Uni,les pays du golfe l’ayant déja fait,on peut se poser des questions .

septembre 4, 2009

GoldBars

C’est marketwatch qui nous l’apprend,Hong Kong est en train de rapatrier son or physique des institutions Britanniques vers un dépot ultra sécurisé près de l’aéroport de la ville.traduction google

« Les banques centrales sont plus conscientes de l’importance d’avoir leurs réserves d’or au moment de la crise financière et d’y avoir facilement accès  » tu m’ettones,surtout avec ce qui c’est passé à l’automne dernier mais surtout avec ce qui va se passer.

Pourquoi les chinois font ils cela ?

Ont-ils peur que si la City fait faillite,parceque le dollar et la livre s’effondrerait,en plus de perdre TOUT leurs bons aux trésor,ils perdraient également leur or ?

Anticipent-ils la création d’une quelconque monnaie gagée sur l’or ?

Est-ce un moyen de pression ?

Je me souviens avoir lu sur le blog de Jovanovic que les pays de golfe avaient également rapatrié leurs stocks physiques du précieux métal,j’ai trouvé cela sinon et ça décoiffe :  » Que pensez vous qu’il arrivera si Londres n’a pas assez d’or dans ses coffres pour livrer tout le physique dont la livraison est actuellement demandée ? «

Si cette information s’avérait exacte, ce serait à mon sens la plus importante nouvelle de l’année sur le marché de l’or. C’est au moins aussi important que les informations concernant la création prochaine de monnaies gagées sur l’or, comme le Dinar or des pays arabes. Ce n’est rien d’autre qu’une bombe nucléaire physique qui serait lâchée sur les marchés de Londres et de New York (et qui ne fait bien sûr l’objet d’aucune couverture dans la presse). En d’autres termes, la faillite des Etats-Unis et de la Grande Bretagne, de New York et de Londres a pour effet pratique que les détenteurs d’or ne font plus confiance à ces places pour conserver leur or en toute sécurité.

Nous pourrions donc nous trouver à la veille d’un mouvement sur l’or qui discréditera le COMEX et pourrait éventuellement le détruire, sans compter les procès et actions en justice sans fin qui en seraient la conséquence naturelle.  »

Franchement,de mieux en mieux ,après avoir fait du dollar un bout de papier sans contrepartie,après avoir vendu du subprime titrisé à toutes les banques,ils auraient vendu l’or des déposants institutionnels,ce serait incroyable,de quoi créer de très fortes tensions diplomatiques.J’imagine les english  » désolé la Chine on n’a pas plus votre or,on l’a vendu,pour payer nos dettes,à vous en grande partie ,si,si c’est vrai,regardez les impots débiles que nous inventons en ce moment,pour des poubelles mal jetés (600 euros),un impot spécial si vous avez une belle vue,on a même autorisé des agents à regarder dans les poubelles pour sanctionner ceux qui fraudent le Trésor. » véridique.

En fait,depuis septembre dernier le systéme financier est cassé,ce n’est que par son inertie,le fond talf,et les programmes de tradings,et une désinformation couplée à l’ignorance que tout tient debout.

Que va t-il rester à la City,qui se fait dépouiller de tout ses attributs,de toutes ses pépites,selon certains,la City est en train de perdre son rang de principale place boursière au monde,je suis du même avis,et je pense aussi que cela répond à un schéma bien précis,je vous l’ai déja dit,nos dirigeants ne sont pas incompétants,ils savent très bien ce qu’il font.Le président Wilson en 1913 quand il s’est fait bananer par les banquiers en transferant le droit de battre monnaie de l’état à un cartel privé,Valérie Giscard d’estaing et pompidou en obligeant l’état à s’endetter sur les marchés internationaux,ou Clinton en abrogeant le Glass-steagall instauré pendant la grande dépression et qui séparait les banque de dépot et les banques d’affaires.Tout simplement parceque si une banque d’affaire fait faillite,les investisseurs ont perdu leur argent,mais si une banque de dépot joue à la banque d’affaire et qu’elle fait faillite,c’est l’argent des dépots des clients qui n’ont rien demandé qui est perdu ce qui pousse l’état à intervenir.

En gros les banques ont compris que même si elles se vautrent totalement,ce n’est pas grave l’état paiera,et certaines banques ont mêmes compris que les crises sont rentables donc pourquoi ne pas en créer de toutes pièces et en profiter le plus possible,l’article du rolling stones sur Goldman Sachs est édifiant .

Pour en revenir à l’or,c’est mauvais signe de voir la Chine rapatrier son or,les chinois n’ont plus confiance dans le Royaume-uni.Nous assistons à un gigantesque transfert de richesse et de leadership de l’occident vers l’asie.Il faut je pense alors se poser deux questions :
Nos élites vont-elles accepter cela,sont elles parties prenantes ?
Que va t-il se passer pour l’occident et les occidentaux ?

Notre niveau de vie a atteint son maximum,dorénavant il ne fera que baisser,en effet alors que la chine,l’Inde,le Brésil,les pays du Golfe et certains pays africains,ne consomment réellement ou ne produisent dans de grande proportions depuis peu,nous autres occidentaux avons déja quasiment tout détruit et tout extrait sur terre,et sans les énergies saines comme la fusion froide,dans moins de dix ans,toutes les forêts auront été coupé,les poissons tous péchés(comme le thon ),etc… C’est une évidence.Il y a peu lorsque fidel Castro a reçu des étudiants vénézéuliens,le vieux leader a dit que nous apprendrons des choses très grave lors du sommet de Copenhague organisé par l’ONU sur le climat et ses changements,le WWF a fait un site qui dit  » l’ultimatum climatique  » et  » on ne négocie pas avec le climat,on agit

Quand on sait que c’est toutes les planètes du système solaire qui se réchauffent,comment oser dire que c’est l’homme qui modifie seul le climat .
Voila un petit doc sympa.

Une logique fasciste dans le domaine de l’écologie apparait,mais c’est juste le support qui change,ce qui compte c’est le fascisme.

Dans 17 ans,tout l’or aura été exploité,et 13 ans pour l’argent . Quand je vous dis qu’ils vont tuer tout le monde .Sans minerais,pas possible de produire,donc les consommateurs ne sont plus nécessaires,puisqu’il n’y a rien à consommer .

août 31, 2009

Ma-Planete-votre-Planete

 » Comme les combustibles fossiles, les métaux sont des ressources non renouvelables du globe terrestre, extraits jusqu’à présent par des mines creusées dans l’écorce terrestre. Certains d’entre eux existent aussi à l’état de nodules polymétalliques dans le fond des océans, à grande profondeur, mais leur exploitation n’est pas encore économiquement rentable.

En juin 2008 (numéro spécial « Construire un monde durable », pages 44–47), la revue Sciences & Vie donnait l’abondance estimée de chaque élément dans la croûte terrestre et celle des réserves économiquement exploitables pour les douze métaux les plus utilisés, avec le nombre d’années d’exploitation envisageables au rythme actuel : c’est la première durée indiquée ci-dessous. La deuxième durée est tirée de la mise au point de Mme K. R. Ragnarsd–ttir, Nature Geoscience 1 (11), 720–721 (2008), Rare metals getting rarer, qui donne également le % de recyclage actuel (entre parenthèses), pour certains de ces métaux.

Argent : 13 ans – ?
Palladium : 15 ans – ?
Or : 17 ans – ?
Zinc : 17 ans – 45 ans (25 %)
Étain : 20 ans – 40 ans (25 %)
Plomb : 22 ans – 40 ans (70 %)
Cuivre : 31 ans – 60 ans
Nickel : 40 ans – ?
Platine : 56 ans – 360 (0 %) (Rhodium inclus)
Fer : 79 ans – ?
Cobalt : 112 ans – ?
Aluminium : 131 ans – 270 ans (50 %)
On pourrait aussi mentionner d’autres métaux et minerais (les estimations sont celles de Mme K. R. Ragnarsd–ttir) :

Indium (prix dopé par la production des écrans LCD ; cellules photovoltaïques de nouvelle génération) – 15 ans (0 %)
Coltan, minerai de niobium (ex-columbium) et tantale (ce dernier très utile en électronique, par exemple celle des portables) – 115 ans (20 %) pour le tantale
Antimoine (pharmacie) – 30 ans
Gallium (écrans, lasers, cellules photovoltaïques) – pas d’estimations, ni des réserves ni de la durabilité !
source

Nous avons appris le 19 aout 2009,que la Chine a interdit toutes ses exportations de terres rares lourdes et fortement limité les terres rares légères,et quand on sait que la chine représente 90% du marché mondial,on se demande ce qui va se passer,et surtout pourquoi la Chine a interdit ce commerce.Il est bon de savoir que ces minerais sont utilisés pour fabriquer des électroaimants(ex) et toutes autres aimants utilisés pour des systèmes electromagnétiques(peut être que la Chine se positionne pour la révolution à venir grace à l’anti-gravité),l’industrie de pointe,comme les fibres optiques,( ex ),et il est bon de savoir qu’en 2007, le National Research Council américain les a considérés comme stratégiques pour l’économie et la sécurité des Etats-Unis, au même titre que l’indium, les platinoïdes et le niobium.ici .

Ce que je veux vous dire c’est qu’il va y avoir de très fortes tensions pour les ressources naturelles,vous vous rendez compte,plus d’or ni d’argent à extraire dans 17 et 13 ans,c’est pas sidérant tout de même,vous imaginez ce que cela signifie.D’un point de vue métaphysique c’est très interessant,nous avons extrait tout l’or ,tout l ‘argent et quasiment tout les autres métaux,qu’allons nous faire ensuite,est-ce pour cela que c’est la fin d’un cycle.

Nous avons épuisés les ressources,c’est fait,c’est pour cela que je pense qu’il va y avoir un arret brutal de la machine,que ce soit une pandémie exterminatrice,une guerre mondiale,des famines à répétions,une fausse attaque extraterrestre libérant un gaz dans l’atmosphère qui tuent tout le monde,(nos élites ont de l’imagination,et il faut bien qu’il utilise les technologies d’hyper gravité.)

Nous avons tout cassé,tout extrait,c’est dingue,regarder cela c’est fou,ils détruisent la chaine de montagne des Appalaches pour du charbon,mais au lieu de creuser ou de faire un trou,et bien la il détruisent les montagnes,toutes les montagnes,et donc les arbres,les cours d’eau,les villages tout est détruit,c’est tellement dément que je refuse d’y croire,mais j’y suis obligé.

Enfin bref,si nous avons tout extrait et que l’alchimie n’existe pas,qu’allons nous faire ?
Que va t-il se passer ?
Qu’est-ce-que cela signifie,concrètement et philosophiquement ?

Le film dans lequel la nature via les arbres diffuse un neurotoxique qui pousse les humains à se suicider met en avant une idée très interessante,parceque de toute façon c’est ce que nous faisons tout les jours,nous nous suicidons,nous coupons la branche sur laquelle nous sommes assis,tranquillement en regardant les nuages.

Mais tout le monde va être rappeler à l’ordre, et la chute sera atroce .
perpective

Mini Krach sur les places boursières asiatiques,et pas un mot à la télé !CRISE AUTOMNE 2009,le retour !

août 17, 2009

valeurs_bancaires

L’application bloomberg sur l’i phone est très utile,les marchès actions,les devises,les obligations,les commodities,et même les futures.(mais j’ai juré l’an dernier que c’était le dernier truc que j’achète dont j’ai pas besoin,fini de flatter le système comme qui dirait)

Donc dans mon coup d’oeil quotidien du matin,j’ai cru être retourné en Octobre de l’an passé:

NIKKEI 225:  -3,10%

HANG SENG(chine): -3,62%

CSI 300(chine): -6,11%

SENSEX(inde): -4,07%

MICEX(russie): -5,11%

Chez nous et aux USA,nous avons limitées les pertes entre -1,5 et -2,75%.

Comme tout le monde doit le savoir,les grosses banques US trichent littéralement grâce à des programmes de tradings et font de l’argent en touchant des commissions sur les bonds aux trésors qui sont vendus,c’est à dire que plus le pays s’endette et touche le fond ,plus la banque s’enrichie,c’est vampirique mais bien réel,personnellement j’appelle cela du sabotage et de l’intelligence avec l’ennemi,ces gens doivent être punis de mort,ils jouent avec la vie de millions de personnes.C’est inacceptable.

L’an dernier,en juin,nous pouvions lire cela :Le 18 juin, le Daily Telegraph nous apprenait que la Royal Bank of Scotland avait averti ses clients de se préparer à un krach majeur des bourses mondiales et des marchés du crédit dans les trois prochains mois…Une période très dangereuse se rapproche rapidement – soyez prêts », mettait en garde Bob Janjuah, l’analyste stratégique de la banque écossaise. » article

Nous savons tous ce qui c’est passé les mois de septembre-octobre-novembre

Maintenant,devinez qui revient à la charge,pour demander aux clients de la royale bank of scotland de sortir leur argents de la bourse,je vous le donne en mille,ce même Bob Janjuah.

Comme l’année passée c’est le Daily Telegraph qui fait la météo,(honte aux échos et la tribune) et prévoit l’orage.Nous devons croire ce qui y est écrit:

Britain’s Uber-bear is growling again. After predicting a torrid « relief rally » over the early summer, Bob Janjuah at Royal Bank of Scotland is advising clients to take profits in global equity and commodity markets and prepare for another storm as winter nears…

I expect this risk rally to continue into – and maybe through – a large part of August. What happens after that? The next ugly leg of the bear market begins as we get into the July through September ‘tipping zone’, driven by the failure of the data to validate the V (shaped recovery) that is now fully priced into markets…

This time he expects the S&P 500 index of US equities to reach the « mid 500s », almost halving from current levels near 1000. Such a fall would take London’s FTSE 100 to around 2,500.  (LOL)

We are in uncharted waters, however. Monetary and fiscal stimulus has been unprecedented. Russell Napier at Hong Kong brokers CLSA says a powerful bull market is already taking shape as the American giant reawakens. Perma-bears will be left behind. He said: « It is dangerous to be in cash. »

article daily telegraph ,traduction google

On prend les mêmes et on recommence,les mêmes jobars psychosociopathes,ce n’est pas pour rien qu’il dit «  »If what I fear plays out then I will have to concede that the lunatics who ran the asylum pretty much into the ground last year are back in control. »

Tous aux abris,les fous furieux sont aux commandes,l’an dernier c’était de l’entrainement,2009,2010,2011,2012 vont être atroce,sachez le,le LEAP le dit,Paul Jorion le dit,et en plus c’est logique ,ce n’est pas une crise,c’est une lente destruction de l’économie,par palier,pour habituer les gens.

Je sais que bon nombre d’entre vous ne peuvent pas imaginer qu’intentionnellement, l’état,se saborde,mais comprennez que ce qui compte c’est le BUT,les moyens ne sont que transitoires.

Ces gens veulent un Gouvernement mondial,des pays sans souverainetés,des monopoles CAPITALISTO-COMMUNISTE OU DU COMMUNISME PRIVÉ si vous preferez.

CE QUI COMPTE C’EST LE MONOPOLE ET LA CONCENTRATION DU POUVOIR.

la crise économique est une des nombreuses crises qui vont permettrent à ces tarés de nous affaiblir pour nous imposer un fascisme dure à l’échelle mondiale.

94C