Posts Tagged ‘logement sociaux’

Vers un « fichier de la haine » pour les écoliers britanniques, la moindre insulte homophobe, raciste, ou désobligeante sera consignée.

mars 12, 2010

Peter Drury, 10 ans, a fait une très, très grosse bêtise en traitant un de ses petits camarades de « garçon gay » (gay boy) dans la cour de récréation de son école. Une bêtise si impardonnable que sa mère a été convoquée par la direction de l’Ashcombe Primary School, où elle s’est vu signifier l’inscription de son fils homophobe sur un fichier spécial, le « registre de la haine » où les responsables de l’établissement consignent les manifestations de haine, de racisme, d’homophobie pour pouvoir suivre leurs auteurs tout au long de leur scolarité.

Personne n’a voulu écouter la maman qui expliquait que son fils est encore très « innocent » et ne comprend pas le sens de ce qu’il a dit, et encore moins pourquoi il est en disgrâce. Et qu’il en est très troublé.

L’affaire de Peter Drury aura en tout cas eu le mérite de révéler que ce genre de création de fichiers n’est plus le fait de quelques établissements qui font du zèle. Le ministère de l’Education entend les généraliser et les rendre obligatoires dès la rentrée prochaine, en septembre, afin que soient partout consignées les remarques désobligeantes des élèves dès l’âge de cinq ans pour être transmises ensuite anonymement aux autorités locales, puis aux ministères compétents afin d’alimenter les campagnes contre les abus à l’école. L’affaire est déjà acquise pour les remarques racistes ou anti-handicapés et des consultations seraient en cours pour les remarques sexistes ou homophobes. Quoi qu’il en soit, la pratique est déjà installée dans de nombreuses écoles.

Le Daily Mail rapporte ainsi le cas d’une petite fille de six ans qui avait du chocolat sur le visage. Deux autres petites filles, 11 ans, de son école de Tunbridge Wells, l’avaient moquée en la poursuivant : « Tu as du chocolat sur le visage » . La petite Sharona Gower avait lancé à l’une de ses poursuivantes, qui était noire : « Toi aussi. »

Si, si, c’est de cela que l’on s’émeut dans les sphères officielles, outre-Manche !
article du Dailymail

Inutile de dire que la presse populaire britannique s’étrangle de rire, ou d’indignation, au choix.
traduction google
source

Ce n’est pas une histoire d’homophobie ou de racisme, c’est le stockage d’information futile et la propagande de la pensée unique et du politiquement correct qui posent problème. Une fois de plus les enfants sont les victimes, souvenez vous que la police demande à des enfants de leur signaler les  » incivilités  » et les « associaux « , le but est de façonner l’enfant et d’en faire un pion utile au régime totalitaire qui se construit chaque jour. Il faut vraiment être taré pour ne pas comprendre.

Plus de blague sur les gay, les juifs, les noirs, les musulmans, en revanche les phrases non humoristiques des politiques sur les musulmans, les arabes, les noirs sont autorisées, c’est super…

Now Labour recruits army of child spies to report anti-social neighbours !!!!!

février 12, 2010

Child spies will be encouraged to report their neighbours as part of the latest drive to cut thuggery and anti-social behaviour on estates.
As part of a campaign launched yesterday, youngsters will look for residents with untidy or litter-strewn surroundings and then try to persuade them to clean up their homes.
Children involved should also write to authorities to demand action against those whose houses are labelled anti-social, ministers recommended.

Using young people to target residents identified as letting the neighbourhood down ‘teaches the children a sense of pride’ and shows them they have the power to get things done, the Department of Communities and Local Government said.
But critics warned that anti-social behaviour on estates is routinely committed by children and recruiting school-age youngsters to report their neighbours is a recipe for intimidation.
‘A plan like this can easily be milked by young people,’ criminologist Dr David Green of the Civitas think-tank said. ‘I worry that it would become a licence for children to harass people.’
The child spy scheme was launched by Communities Secretary John Denham and Home Secretary Alan Johnson, who called for ‘an army of community champions to challenge anti-social behaviour’.

The plan is to be backed by leaflet drops to ten million householders across 130 areas of the country affected by violence, vandalism and gang activity. It follows growing disillusion with Labour’s decade of campaigns to reduce anti-social behaviour and a widespread perception that Asbos have been ineffective in deterring youngsters from crime.
Ministers said the child spies idea had been tested in Nottingham, where volunteers had ‘got young people themselves involved in challenging anti-social behaviour and learning that they do have the power to get things done’.
The Communities Department said that under the system children ‘spotted problems’ in their neighbourhood and then wrote letters to the authorities to demand action.
In one instance, it said young people identified untidy gardens, these residents received letters from the housing manager and ‘as a result these gardens have been tidied by residents’.
Mr Denham said neighbourhoods had been transformed by volunteers and hoped ‘their example can inspire many others to get involved’.
But Dr Green said: ‘There is a risk here that the same people who break up your car will then complain that you have left a wreck outside your house.’
● Snoopers could be given cash rewards for identifying benefit cheats under controversial plans being drawn up by ministers. They are considering whether informers should be given a share of the money saved.
Ministers believe offering incentives for reporting cheats will be a powerful tool in the battle to tackle benefit fraud, which costs taxpayers around £1billion a year.
But privacy campaigners called the idea ‘immoral and dangerous’.
http://www.dailymail.co.uk/news/article-1249769/Children-spy-bad-neighbours.html merci à toi vladi
traduction google

Alors, vous êtes scié !!!!
Des enfants qui balancent les  » associaux « , ça ne vous fait pas un peu flipper quand même ?
Une nouvelle offensive visant à diviser la population, et entre nous c’est exactement le même vocabulaire utilisé par les régimes totalitaire, les associaux sont le problème.

Impliquer des enfants dans un système de délation institutionnalisée, les nazis, ou les soviétiques l’ont expérimenté et nous savons tous comment cela va se terminer.

L’occident se transforme petit à petit en un système totalitaire, il faut vraiment être stupide ou aveugle pour ne pas s’en rendre compte.
Le net australien et néo zelandais copie la méthode chinoise de controle, les italiens imposent de se faire enregistrer avant de poster une vidéo, l’affaire de Tarnac démontre qu’il est très difficile de militer sans problème, l’état français qui entre au capital de dailymotion, le pouvoir qui nomme les directeurs de l’information des services publics, la délation qui s’installe comme quelque chose de normale, les données qui sont stockées pendant des années, bref, les perspectives ne sont pas joyeuses.
Quand on voit comment les  » journalistes  » se démènent pour décridibiliser l’information citoyenne, on comprend qu’ils ont peur de perdre l’opinion, et si les bonnes vieilles méthodes de manipulation ne fonctionnent plus, ce n’est pas grave, ils passeront à la vitesse superieur, c’est à dire la censure véritable et la criminalisation de ceux qui pensent differement.
Et si il faut embrigader les tout jeunes enfants, ce n’est pas grave, ils le feront, en fait ils le font déja

Toujours plus de délation au Royaume Unis, cette fois le gouvernement demande à la population de dénoncer ceux qui sous louent un appartement social, et avec une prime de 500 £ à la clé !!!!

décembre 10, 2009

C’est chez Jovanovic que j’ai lu ça, et comme ce n’est pas de l’économie j’ai oublié de vous en faire part.Désolé !

C’est bien malsain en tout cas :

POUR 500 LIVRES, DENONCEZ VOTRE VOISIN
du 7 au 9 décembre 2009 : Le gouvernement anglais offre 500 livres aux mille premières personnes qui dénonceront leur voisin qui sous-loue sa maison ou appartement social sans le dire. Bienvenue dans la vraie logique anglo-saxonne… Avec des numéros verts, et tout et tout spécial dénonciations. Du délire! Récompense payée par le Trésor de sa Majesté: 500 livres. Cela permettrait selon eux de récupérer 10.000 appartements. Tout est bon pour taxer les gens. Lire le Daily Mail Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2009

Allez les 1000 premiers auront 500 livres !!!! Alors c’est pas beau ça !!!!

C’est du grand n’importe quoi, et je soupçonne un acte populiste visant les racistes, c’est d’autant plus grave.Si c’est comme en France, beaucoup d’immigrés habitent les logements sociaux, et beaucoup de français blancs le vivent assez mal, je pense qu’en Angleterre ce doit être la même chose.Les anglais sombrent de plus en plus dans une société de surveillance et de délation généralisée,.En septembre 2008 nous apprenions que les anglais demandaient à des gosses de faire la police et de dénoncer les actes d’incivilités !!!! Le cauchemar, lisez cela :

L’espionnage est un art qui s’apprend tôt au pays de James Bond. Des enfants de 8 à 10 ans ont été enrôlés par des municipalités britanniques en tant que «volontaires environnementaux» pour surveiller les rues et dénoncer les personnes qui commettent des délits civiques. Ces enfants font partie des quelque 5 000 personnes recrutées par des councils locaux, l’équivalent des municipalités en Angleterre, pour raconter les dépôts d’ordure illégaux, les graffitis, les infractions aux règles de recyclage, les poubelles qui débordent et les crottes de chien laissées dans les rues. Dans certains cas, les primes offertes à ces volontaires atteignent 500 livres (620 euros).

D’après l’Association des collectivités locales (GLA), l’objectif de cette délation organisée est d’améliorer la qualité de l’environnement et de rendre plus propres les quartiers gérés par les municipalités. De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer ces «bonnes intentions» qui viennent encore renforcer les moyens de surveillance mis en place dans le pays pour lutter contre la criminalité. En juin dernier, des associations avaient critiqué les municipalités abusant des pouvoirs de surveillance qui leur étaient conférés par les lois antiterroristes pour traquer des délits mineurs, comme des infractions aux règles de stationnement.

Cette tendance se confirme puisque, dans les municipalités, 1 400 gardiens de parkings, agents de sécurité et fonctionnaires locaux ont récemment reçu des pouvoirs équivalents à ceux de la police, qui leur permettent notamment de dresser des contraventions contre certains petits délits.

«Le fait d’espionner ses voisins pour rapporter des infractions aux consignes de recyclage des ordures ressemble aux méthodes de la Stasi du temps de l’Allemagne de l’Est, dénonce Matthew Sinclair, de l’Alliance des contribuables, qui milite pour une baisse des taxes et une meilleure gouvernance. De manière générale, nous sommes confrontés à des règles de plus en plus strictes et à des tentatives de plus en plus draconiennes pour contrôler les gens .»

Comme dans «1984»
Selon le Daily Telegraph, qui a mené une enquête auprès de 240 councils en Grande-Bretagne, près d’un sur six déclare faire appel à des volontaires pour l’environnement. Certaines des municipalités font même passer des publicités dans les journaux locaux pour recruter ces vigiles de la propreté.

Un porte-parole de la municipalité d’Ealing, une banlieue aisée située à l’ouest de Londres, explique que «des centaines de junior streetwatchers (des jeunes gardiens des rues), de 8 à 10 ans, sont entraînés à identifier et à rapporter des délits contre l’environnement ». Certains de ces espions en herbe ont même des numéros de code qu’ils utilisent à la place de leur vrai nom lorsqu’ils appellent les autorités par téléphone.

Pour leur propre sécurité, les volontaires ne doivent pas en général tenter d’appréhender les contrevenants. Néanmoins, la municipalité de Bromley, dans le Kent, offre 500 livres sterling à tous ceux qui apportent des preuves pouvant mener à une condamnation.

Le quotidien conservateur The Daily Telegraph rappelle dans un éditorial que dans 1984, de George Orwell, l’un des fonctionnaires est fier d’avoir été dénoncé par sa propre fille de 7 ans. «Le roman d’Orwell doit être une mise en garde pour l’avenir, pas une inspiration pour des programmes politiques», précise le journal.
le figaro

C’est encore plus dingue que la délation pour les logements sociaux, ces enfants vont être dressés à la délation, c’est le baba d’un régime totalitaire et une fois de plus nous observons que l’écologie est la nouvelle idéologie totalisante, celle qui permettra tout les excès. Corinne Lepage a même osé dire un truc dans le genre,  » l’écologie sera au 21 siècle ce que le socialisme a été au 20ieme  » Lol, et bien ça promet !!!!!

Chez les anglais, la délation et les caméra, c’est leur quotidien, souvenez vous qu’ils sont allé jusqu’à mettre le système de caméra publique en ligne et qu’une société se propose de de payer 1000 livres par mois pour vous inciter à dénoncer les manquements à la loi que vous observerez de chez vous !!

Les Anglais ne sont pas les seuls à faire appel à la population pour des opérations de délation rémunérée, les chinois également excellent dans cette méthode.

 » Les autorités chinoises ont décidé d’offrir des récompenses allant jusqu’à 10 000 yuan (1500 dollars) aux internautes pour repérer et dénoncer des sites internet pornographiques, a rapporté dimanche l’agence Chine Nouvelle.  » cyberpresse

Et oui, je ne le répèterai jamais assez, la Chine est le prototype du monde de demain.