Posts Tagged ‘haarp’

Psychologie de masse – Auto-rééducation

mai 11, 2010

Le but de ces rencontres confidentielles que l’on baptisera plustard les conférence messi et auquelles participent parfois des agents de la cia, créer une science permettant de prévoir et de controler le comportement humain….

Si quelqu’un en sait un peu plus, je suis preneur, le documentaire à l’air extra.

 » Il convient d’abord de détruire les anciens équilibres et valeurs pour rendre les relations fluides , de nouveaux équilibres et valeurs peuvent être établis quiseront consolidés de façon durable par l’autorégulation, la rééducation devient de l’autoréeducation, le monde est censé se transformer en une société post nationale et multiethnique et sans frontières codifiées  »

Tiens, tiens, ça me rappele quelque chose ….

 » les participants des conférences messi pensent pouvoir fournir les outils et les plans de construtions nécessaire à l’avènement de ce nouvel ordre mondial  »

Et bien il semblerait qu’ils ont bien travaillé ….

On vient de me donner le nom du documentaire et un lien pour le visionner

http://vraishommes.frbb.net/chroniques-marxiennes-f6/unabomber-t3450.htm

Nucléaire: le directeur général de l’AIEA souhaite qu’Israël signe le TNP.

mai 5, 2010

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano a demandé aux pays membres de l’organisation de réfléchir à la manière de convaincre Israël de signer le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Dans un courrier daté du 7 avril et rendu public mercredi, Yukiya Amano demande aux 151 membres de l’AIEA de réfléchir à la manière d’appliquer une résolution exigeant qu’Israël « accède » au TNP et ouvre ses installations nucléaires aux inspections de l’organisation.

Israël n’a jamais officiellement reconnu posséder l’arme atomique, adoptant une politique dite d »’ambiguïté nucléaire », même si la communauté internationale dans son ensemble n’a aucun doute sur ce point.

La révélation de ce courrier intervient alors que les pays arabes ont encore accru la pression sur Israël mardi, au deuxième jour de la conférence d’examen du TNP aux Nations unies. Ils ont plaidé pour un Proche-Orient sans arme nucléaire, et ont critiqué l’Etat hébreu pour son refus de dévoiler ses capacités dans ce domaine.

L’Egypte a ainsi proposé que la conférence apporte son soutien à un plan prévoyant le début l’année prochaine de négociations sur la situation nucléaire au Proche-Orient. Une proposition qui pourrait devenir l’un des principaux points de débat au cours des discussions, prévues pour durer un mois.

Les Etats-Unis, principal partenaire d’Israël, ont prudemment soutenu la proposition égyptienne, arguant toutefois que le processus de paix israélo-palestinien était prioritaire. Une position partagée par l’Etat hébreu. AP
nouvel obs

À force de parler de nucléaire iranien, c’est le nucléaire israélien qui se fait remarquer, les iraniens doivent rigoler !!
Obama a du autoriser l’AIEA a dire cela, j’ai tout même l’impression qu’Obama n’est pas un fervent supporter d’israél ce qui l’amène de fait dans une sorte de confrontation avec les sionistes. Pour les israéliens, on est avec eux, ou contre eux, et pour une majorité d’israélien obama n’est pas une bonne chose pour israél.
Aux USA, on entend de plus en plus de gens dire qu’il faut accepeter un Iran nucléaire, que de toute façon c’est trop tard, même si il y avait un bombardement, cela ne ferait que ralentir le processus , sans compter les réactions iraniennes face à l’agression.
Il y a également l’iniative du nouveau lobby juif plus « light  » qui a réussi à faire signer des juifs qui d’habitude soutiennent sans faille les politiques israéliennes. ( regardez le commentaire sur la page du monde, il est dit que la moitié des israéliens sont pour interdire les associations pacifistes…)

Enfin bref, on verra bien , les pressions de l’AIEA seront vaines, mais ce sera déja beaucoup que le caractère illégal du nucléaire israélien soit mis sur la place publique à coté du dossier iranien, histoire de faire pression sur le deux poids deux mesures.

La grève en Grèce dégénère, trois morts à Athènes, le gouvernement va tomber, c’est logique quand on enlève 2 ou 3 mois de salaires aux gens….

mai 5, 2010


Un policier anti-émeute pris dans les flammes de l’explosion d’un cocktail molotov, à Athènes. Crédits photo : AP

De violents incidents ont éclaté en marge de la manifestation de quelque 35.000 salariés du privé et du public qui protestent contre les mesures d’austérité. Les personnes tuées se trouvaient dans la succursale d’une banque incendiée.

«Faire payer la crise par les riches.» «Fonds monétaire international et Union européenne nous volent un siècle d’acquis sociaux.» Alors que le pays est paralysé par une grève générale, 34.000 personnes ont défilé ce mercredi dans les rues d’Athènes et de Salonique. La mobilisation syndicale est similaire aux précédents mouvements, d’après la police. Les syndicats, de leur côté, parlent de la plus grande mobilisation depuis le début de la crise.

De violents accrochages entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu ce mercredi à Salonique et à Athènes. Des groupes de jeunes lançaient des cocktails Molotov et des policiers ripostaient par des tirs de gaz lacrymogènes. Par ailleurs, des jeunes en cagoule ont jetés des cocktails molotov contre des magasins dans la capitale. Certains d’entre eux ont mis le feu à la succursale d’une banque dans le centre d’Athènes.Trois personnes sont mortes alors que les pompiers tentaient d’évacuer la vingtaine de personnes présentes dans l’agence bancaire. La police d’Athènes a été placée en état d’alerte.

La Bourse d’Athènes perdaient plus de 5% en milieu de journée.

Les manifestants protestent contre les mesures d’austérité imposées par les instances internationales en échange d’un plan d’aide de 110 milliards d’euros en faveur d’une Grèce en grande difficulté pour faire face à sa dette. Le plan de rigueur prévoit une hausse de la TVA et des baisses de salaires pour les fonctionnaires.

Marchant derrière une banderole déclarant la «lutte contre les mesures anti-sociales», la Confédération des salariés du privé (GSEE, 1 million de membres) et son homologue du public, Adedy (370.000 adhérents) ont rassemblé 10.000 manifestants. De son côté, le Pame, syndicat du parti communiste KKE, a réuni 10.000 personnes.

Il s’agit de la troisième grève générale en Grèce depuis février. Tous les transports, des avions aux ferries, en passant par les bus, sont paralysés. Dans la fonction publique, seuls les hôpitaux fonctionnent grâce à des équipes d’astreinte. Les commerces sont en revanche ouverts.
le figaro

Il est probable que le gouvernement tombe dans les semaines à venir, c’est un climat insurrectionnel qui se prépare et c’est normal. Comment voulez vous que les gens réagissent quand on vous enlève 2 ou 3 mois de salaires et qu’aucune perspective d’emploi n’existe.

En parlant de perspective, il semblerait que la Grèce pourrait rester pendant 10 ans sous contrôle du FM, ça promet….

Alcide a laissé un très bon commentaire hier, je vous le met tel quel:

 » Le monde entier sait que la Grèce ne pourra pas payer ni aujourd’hui et encore moins demain totalement étranglée par les cures d’austérité réclamée par leurs créanciers titulaires d’une créance totalement imaginaire. Il s’agit de nouveaux don aux banques.
En effet ce sont les dispositions de l’article 123 du traité de Lisbonne qui reprennent les dispositions de
l’article 25 de la loi du 3 janvier précisant que “Le trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France”. “Ce qui signifie que notre pays tout comme les pays signataires du traité de Lisbonne, s’est interdit de permettre à la Banque de France de financer le Trésor Public, c’est-à-dire de créer la monnaie dont il a besoin pour son développement (écoles, routes, ponts, aéroports, ports, hôpitaux, bibliothèques, etc.).
Ce sont les banques privées qui prêtent à l’État l’argent qu’elles n’ont pas, tout droit sorti de leur réserve fractionnaire par un simple jeu d’écriture .
“Nous avons payé, en 2008, près de 55 milliards aux prêteurs, pour les seuls intérêts et pour une seule année, ce qu’on appelle “la charge de la dette” des Administrations publiques. Pour vous donner une idée, c’est l’équivalent de 1000 airbus A320 (soit un cadeau de presque 2 Airbus A320 par jour aux « non-résidents »), ou de 3 portes-avions, ou de 55 000 belles villas sur la Côte d’Azur, ou de l’isolation (en comptant 10 000 euros par foyer) de 5 500 000 logements, ou un salaire net de 18000 euros annuel (salaire médian en France) pour plus de 3 000 000 personnes … mais vous pouvez trouver d’autres exemples, il n’en manque pas!
C’est transférer de notre travail et notre production 150 millions d’euros par jour – oui, par jour: 1 milliard par semaine! – à ceux qui sont déjà les plus riches (qui d’ailleurs peuvent ainsi nous reprêter cet argent à nouveau contre intérêts). Mais cette monnaie qu’ils nous prêtent, est, comme 93% de la monnaie en circulation, issue de la création monétaire par les banques privées, monnaie évidemment payante bien que créée à partir d’une simple ligne d’écriture lors de “monétisation” de créances (voir le site http://monnaie.wikispaces.com/ pour les détails concernant l’émission de monnaie par les banques de second rang).”
extrait de : L’arnaque de la dette publique
http://les-deboires-d-amada.over-blog.fr/ext/http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Arnaque+dette+2
voir aussi Maurice Allais
Ces dispositions reprises par l’art. 123 du traité de Lisbonne sont un véritable coup d’état de la finance réalisé avec l’aimable complicité des ordures politiques qui ont autorisé et légalisé ces pratiques totalement anticonstitutionnelles .La dette publique est illégale pour au moins trois raisons:
-elle est faite contre la constitution et son Titre « de la souveraineté »,car elle attribut la compétence, a titre exclusif monétaire à une entité tiers.
-elle est fait contre la liberté contractuelle, car elle oblige a emprunter; or cette liberté suppose qu’on puisse emprunter ou ne PAS emprunter.
-elle faite contre le referendum de 2005, depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne.
Corollairement tous les partis politiques de gouvernements depuis 1973 ,de gauche comme de droite ont concouru à la création et à la pérennité de ce système que je ne qualifierai pas de fasciste pour ne froisser personne.
Quoi que d’après la définition qu’en donne un spécialiste en la matière :
« Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché. »
Benito Mussolini (1883-1945), Dirigeant Fasciste de l’italie de 1922 à 1943
Il n’est pas nécessaire d’être grand clerc pour comprendre que toutes nos difficultés matérielles actuelles découlent de ces dispositions et qu’un “programme de régression” du niveau de vie pour satisfaire au paiement d’une dette ” créée de toutes pièces” est une inadmissible aberration.
Personnellement, je verrais bien un procès pour haute trahison de tous les responsables.
Ces saligauds veulent nous ruiner en utilisant des pratiques mafieuses ..  »

et

 » Il ne s’agit pas de ” Sauver la Grèce” et encore moins le peuple grec mais de sauver les banques qui ont prêté au gouvernement grec.
Les échéances arrivent aux 19 mai, mais dommage, pas d’argent dans les caisses.
C’est en réalité une nouvelle saloperie des gouvernements français et allemands pour sauver sournoisement leur banque fortement exposée.
Banques qui ont prêté à la Grèce l’argent qu’elle n’avaient pas, sorti de leur réserve fractionnaire comme un illusionniste sort un lapin de son chapeau.
Il s’agit d’une permutation de créancier. Le contribuable européen se substitue aux banquiers qui ainsi récupèrent sans aucun risque leur mise!
Ce n’est plus une gestion de bon père de famille , c’est une nouvelle arnaque!
Le monde entier sait que la Grèce ne pourra pas payer ni aujourd’hui et encore moins demain totalement étranglée par les cures d’austérité  »
Merci Alcide.

Hier les communistes grecs ont déroulé une immense affiche sur le Parthénon appelant les peuples d’europe à se soulever, espérons que le message soit compris, il ne faut pas attendre d’être dans la situation grecque pour réagir. Nous vivons des moments historiques, c’est dommage que les gens ne s’en rendent pas compte, ils pourraient se prendre en main et prendre en main le destin de la nation, au lieu de cela, nous allons nous faire déposséder du peu de souveraineté qu’ils nous restait encore.

L’agonie du siècle américain, par Henry Allen

mai 2, 2010

Le rêve américain se meurt, et avec lui le siècle de magistère sur le monde que l’Amérique s’était promise à elle-même, au nom d’une destinée manifeste qui n’est plus qu’une illusion dont il convient de se défaire, écrit Henry Allen, qui collabore au Washington Post depuis 39 ans et a obtenu en 2000 un prix Pulitzer pour son œuvre critique.

Le rêve se meurt.

Voici ce qu’il était : une croyance que le monde avait un amour particulier pour les Américains, pour notre ardente innocence, notre spontanéité un peu gauche, pour notre volonté de partager l’évidente et véritable lumière de la démocratie avec ceux qui se battent encore dans les ténèbres de l’histoire, pour notre énergie imprévisible, notre musique syncopée et nos sourires de joueurs de baseball. Ajoutez à cela la majesté de montagnes violettes et les frissons parcourant des blés couleur d’ambre, et vous voyez de quoi il s’agit [1].

Il est difficile de dire à quel moment précisément est né ce rêve. Est-ce avec le tour du monde de la Grande Escadre Blanche [2] de Teddy Roosevelt ? Avec la guerre menée par Woodrow Wilson afin de rendre le monde plus sûr pour la démocratie ? En 1940, Henry Luce, qui disait aux Américains chaque semaine dans « Time and Life » qui ils étaient, a proclamé « le siècle américain. » La Seconde Guerre mondiale l’a réalisé.

Ce rêve est devenu le mien avec les bobines d’actualités et les pages du magazine Life, après la Seconde Guerre mondiale, lorsque j’ai vu les images des Français et des Italiens jetant des fleurs à nos troupes qui les libéraient des nazis, de GI rentant à la maison avec leurs fiancées européennes, d’enfants allemands au milieu de décombres, regardant le ciel et encourageant les avions américains qui leur apportaient de la nourriture durant le pont aérien de Berlin.

Né en 1941, j’étais encore très jeune, mais assez grand pour considérer que ces vérités allaient de soi : Nous n’avions pas conquis ; nous avions libéré. Nous étions toujours les bons, placés du bon côté Malgré les récriminations à propos des Yankees incultes et grossiers, tout le monde, en secret, voulait vivre comme les Américains. Lorsque ces gens nous jetaient des fleurs, c’étaient nos amis, et non pas des collaborateurs, comme ces femmes françaises dont les villageois ont rasé la tête lorsque leurs petits amis allemands sont partis avant l’arrivée des Américains. Ces femmes sont restées sur place, bien sûr – personne ne voulait être une épouse de guerre de nazis dans l’Allemagne de l’après-guerre.

Ils ont perdu, nous avons gagné. Rien ne permet de se faire autant d’amis qu’une victoire totale, du genre de celles que nous n’espérons même plus. C’est ainsi qu’au Japon, frappé deux fois par la bombe, les jeunes gens ont adopté le baseball

L’Amérique allait diriger le monde, non pas à son profit, mais – pour la première fois dans l’histoire – pour le bien de la planète.

Rêve merveilleux ! Il a subi quelques déconvenues, mais a survécu à notre échec en Corée, notre défaite totale au Vietnam, à notre retrait du Liban, à la catastrophe Somalienne du « Blackhawk Down ».

Il nous a survécu, alors que nous nous ridiculisions, quand notre sauvetage des otages en Iran a sombré dans le chaos la poussière du désert, sans un coup de feu de l’ennemi. Nous ne pûmes même pas ramener tous nos morts pour les enterrer.

Nous avons bombardé un hôpital psychiatrique à la Grenade, pendant que nous libérions le monde de quelque vague menace communiste. Nous avons bombardé une usine produisant de l’ibuprofène en Afrique, en représailles à une attaque contre notre ambassade à Nairobi. Nous avons bombardé l’ambassade de Chine durant notre guerre aérienne pour libérer le Kosovo. Le rêve a même survécu à George W. Bush, qui a déclenché une guerre pour débarrasser l’Irak des armes de destruction massive.

Il n’y avait pas d’armes, mais nous avons continué le combat pour sécuriser la démocratie en Irak et avons fini par des séances de torture de masse à Abou Ghraib, qui ont donné ces photos souvenirs si colorées de nos GI Joes et Janes. Les enfants irakiens jouent-ils déjà au baseball ?

Barack Obama a remporté l’élection présidentielle grâce à une campagne électorale promettant une meilleure guerre, encore plus grande, dans l’Afghanistan voisin. Comme toujours, obéissant au mandat du rêve américain, nous envahissons un pays sans aucune autre raison que son propre bien. C’est ce que les gens ne semblent pas comprendre.

Comme dans la vallée de Korengal, en Afghanistan, que les soldats américains ont abandonné mercredi dernier, cinq ans après l’avoir envahi pour y apporter la vérité, la justice et le modèle américain à des Afghans qui en retour nous ont haï.

Nous leur avons donné de l’argent, toutes sortes de friandises. Mais ils nous haïssaient.

Nous les avons suppliés de nous laisser construire une route qui les relierait au monde extérieur. Ils ont haï la route. Et puisque nous ne l’avions pas compris, ils ont fait exploser six ouvriers du chantier de construction de cette route.

Ils nous haïssaient à un point tel que nous avons du les acheter – 23 000 litres de carburant et une grue – pour nous laisser partir, sans qu’ils nous tuent pour le plaisir.

Nous étions des étrangers. En fait, beaucoup de gens détestent les étrangers. (C’est pourquoi on les appelle les « étrangers ».)

Les gens n’aiment les étrangers que lorsqu’ils viennent en petit nombre pour dépenser de l’argent puis repartir ; ou lorsqu’ils viennent en armées, pour chasser d’autres étrangers encore plus détestés, puis repartent. J’ai pris un jour le thé avec la femme d’un chef de village indonésien. Elle se rappelait comment les Japonais avaient été acclamés pour les avoir libérés des néerlandais, jusqu’à ce qu’ils déportent les hommes dans des camps de travail. Ensuite, les iliens ont applaudi les Américains qui avaient chassé les Japonais.

Nous ne faisons pas l’objet d’un amour particulier. Nous avons nos propres vertus, et nous nous sommes rapprochés plus que toute autre nation de la réalisation de ce commandement de Jésus enjoignant d’aimer nos ennemis. Mais nous nous éveillons de ce rêve.

Et pourtant, nous nous accrochons à lui. John Kennedy avait promis que nous accepterions de payer n’importe quel prix, supporterions n’importe quel fardeau, pour parvenir à le réaliser. Et Ronald Reagan nous a comparés à « une ville sur une colline », vers laquelle les regards du monde se tournaient. Obama électrise ses auditoires lorsque se déploie sa rhétorique messianique de sauveur du monde.

Désormais, tout se passe comme si, sans ce rêve, nous ne serions pas l’Amérique, et qu’un candidat à la présidence ne peut l’emporter sans y croire.

Pourtant, le capitaine Mark Moretti, le commandant de nos forces à Korengal, s’est exprimé ainsi : « Je pense que partir est la bonne chose à faire. »

Le rêve se meurt. Ne le réanimez pas, s’il vous plaît.
http://www.washingtonpost.com , traduction Contre Info

Les américains devraient chanter « this is the End, my only friend the end « 

Quelques liens…

avril 19, 2010

Ashton-Sarkozy: l\'Iran \"défi numéro 1\"

N’importe quoi de lire ça :
 » La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, qui rencontrait aujourd’hui Nicolas Sarkozy à l’Elysée, a insisté auprès du président de la République sur le fait que pour elle, l’Iran était le « défi numéro un aujourd’hui pour la sécurité du monde », a indiqué l’Elysée. »

Le FBI craint le terrorisme local

Et voila, la jonction al quaida-population civile est opérationnelle :
 » Les terroristes agissant seuls (« loups solitaires ») et ceux ayant grandi sur le sol américain font désormais peser sur les Etats-Unis une « menace aussi grande » qu’al-Qaida, a affirmé aujourd’hui le patron du FBI Robert Mueller devant des parlementaires américaines. »
Pauvre de nous…

La France coopérerait aux assassinats politiques perpétrés par le Mossad
Malheureusement, rien d’étonnant, nous sommes totalement sionisés…

Le quatrième fabricant mondial de téléphones a vu ses ventes sensiblement diminuer au premier trimestre 2010 tant en volume (-27,6% sur un an) qu\'en valeur (-19%).

Avec des chiffres pareil on se demande comment ils peuvent faire des bénéfices, et pourtant ils en font…

Goldman Sachs poursuivi pour fraude liée aux «subprimes»
Enfin pourrait on dire, mais je n’ai aucune illusion et en plus le mal a été fait, le système bancaire est cassé.

Les Américains évacuent une vallée afghane

Incroyable, les américains ont compris qu’ils ne pourront pas gagner cette guerre :

 » le général McChrystal a pensé que le jeu n’en valait plus la chandelle. «Cela ne me sert à rien d’aller faire la chasse aux insurgés dans les déserts et les montagnes, nous avait confié le général en septembre dernier. Si je repère un groupe de dix talibans en vadrouille sur une crête, et que j’arrive à en tuer deux, quel sera mon résultat final? Je ne me retrouverai pas avec un groupe de huit insurgés, mais bien plutôt de seize, car quatre cousins de chacune des victimes auront décidé, “par honneur”, de rejoindre la rébellion.»  »

e taux des obligations grecques à 10 ans atteint 7,6% .
 » Dans l’attente des discussions à Athènes, les rendements des obligations d’Etat grecques ont atteint lundi vers 11H00 (09H00 GMT) un nouveau plus haut historique depuis l’entrée du pays dans la zone euro, au-dessus de 7,6%.
A 11H14 (09H14 GMT), le taux de l’obligation d’Etat grecque à 10 ans était à 7,621% contre 7,366% vendredi vers 16H00 GMT, après une pointe à 7,631%.
Le différentiel (« spread ») avec l’emprunt allemand à 10 ans qui sert de référence au marché s’élevait à 455 points de base contre 428 vendredi. Cela signifie que la Grèce doit offrir un surplus de 4,55 points de pourcentage par rapport à l’Allemagne pour emprunter sur les marchés.
La Grèce doit procéder mardi à une nouvelle émission de bons du trésor à trois mois (T-bills) d’un montant de 1,5 milliard d’euros. »

Quand on pense au silence radio des médias sur la gravité du cas grec et surtout la très grande probabilité que cela nous arrive, ça fout les boules, les gens doivent être mis au courant , afin de se protéger, et normalement c’est le rôle des journalistes.

Près d’un million de saisies immobilières aux USA au 1er trimestre, chiffre en augmentation de 16% par rapport à 2009 (via contre info
Pauvres gens, clochardisés par des méga malsains, je ne comprends pas pourquoi les gens ne se révoltent pas, cela prend des proportions ahurissantes.

Risque de séisme: des Iraniens invités à quitter Téhéran,

avril 12, 2010

Le gouvernement iranien veut encourager quelque cinq millions de personnes à quitter progressivement Téhéran pour réduire l’impact d’un éventuel tremblement de terre, selon le président Mahmoud Ahmadinejad cité dimanche par l’agence Mehr.

«Nous ne pouvons pas ordonner aux gens de vider la cité (…) mais il faut prendre des mesures. Par exemple, on peut donner des prêts à 4% et des terres aux gens qui quittent Téhéran (…) Au moins cinq millions de personnes doivent quitter Téhéran» pour que le pouvoir puisse gérer les conséquences d’un éventuel tremblement de terre, a déclaré M. Ahmadinejad.

L’agglomération téhéranaise, qui compte quelque 14 millions d’habitants avec les villes satellites de la capitale, est située sur plusieurs failles sismiques et tous les experts affirment qu’un éventuel tremblement de terre important pourrait faire des centaines de milliers de victimes.

«Nous ne pouvons pas prévoir quand un tremblement de terre se produira. Mais si un tel événement se produit, comment pourrons-nous gérer les problèmes pour les 13,8 millions de personnes qui habitent dans la province de Téhéran?», a demandé M. Ahmadinejad.

L’Iran compte 74 millions d’habitants, dont «67% vivent dans les villes et 33% dans les villages», a également indiqué M. Ahmadinejad.

Le pays, qui se trouve sur plusieurs failles de la croûte terrestre, est régulièrement secoué par des tremblements de terre parfois meurtriers.

Le dernier séisme majeur en Iran, le 26 décembre 2003, a fait 31 000 morts à Bam, soit près du quart de la population de la ville.
cyberpresse

Whaou, c’est un signe extrèmement mauvais cette déclaration, les mollahs prépareraient ils la population à quelque chose de gravissime, est-ce un prélude à l’évacuation des villes en vue d’un bombardement nucléaire ou l’utilisation d’armes qui provoquent des séismes, en tout cas ce n’est vraiment pas anodin, surtout dans ces temps de très grandes incertitudes.

C’est franchement flippant, et n’augure vraiment rien de bon.

D’autant que je suis tombé sur ça :

L’or noir de Téhéran n’a plus la cote

Selon le site radiozamaneh.com l’Iran a confirmé une baisse significative de ses exportations de pétrole vers la Chine, l’Inde et le Japon. La Chine et le Japon ont réduit leur demande respectivement de 37 % et 11 % depuis le mois de janvier. De son côté, l’Inde aurait cessé toute importation de pétrole en provenance d’Iran. Ainsi le groupe privé Reliance Industries ne renouvellera pas son contrat d’importation de pétrole brut pour l’année 2010. Cette diminution « n’est pas liée aux sanctions, ces pays profitent simplement de la situation », affirme Hamid Hoseini, un officiel iranien. Téhéran est actuellement menacé de nouvelles sanctions liées à son programme nucléaire.
courrier international

mais aussi cela :

Loukoil va mettre fin à ses livraisons de carburant en Iran.

La compagnie pétrolière russe Loukoil va cesser ses livraisons de carburant à l’Iran, a-t-on appris mercredi de sources industrielles.

D’autres firmes telles que Shell ont déjà renoncé à leurs exportations à destination de la République islamique dans la perspective de nouvelles sanctions internationales pour condamner la poursuite de ses activités nucléaires sensibles.

Loukoil, deuxième compagnie pétrolière russe, livrait de 250.000 à 500.000 barils par mois à l’Iran, selon des courtiers. « Il ne s’agit pas d’un fournisseur majeur de carburant pour l’Iran. Mais ils vont arrêter du fait des pressions du siège moscovite », a dit l’un d’eux.

La direction de la compagnie s’est refusée à tout commentaire.

Loukoil exploite 2.000 stations-service aux Etats-Unis, où un projet de loi visant à pénaliser les firmes qui traitent avec l’Iran est à l’étude.
reuters

J’espère que ces sociétés ont simplement peur des sanctions et non qu’elles sont sûres que l’Iran sera bombardé.
Je n’arrive pas à me faire à l ‘idée que les USA vont véritablement bombarder l’Iran, les conséquences seraient incalculables, si ils osent le faire c’est que la situation économique est encore plus grave que ce que nous pouvons imaginer, et que la puissance du lobby est sans faille.

Pauvres iraniens….

On le savait mais les USA confirment : des soldats américains resteront sur place « pour l’avenir ».

février 26, 2010

Après être intervenus à la suite du séisme du 12 janvier qui a fait plus de 222.500 morts, des soldats américains resteront encore dans un avenir indéfini en Haïti, a déclaré jeudi 25 février l’ambassadeur des Etats-Unis dans ce pays, Kenneth Merten.
« Il y a à peu près 6.500 soldats en Haïti pour le moment. Il y en avait 20.000 pour l’effort d’urgence au lendemain du 12 janvier », a déclaré Kenneth Merten lors d’un entretien à l’AFP.
« Ce qui est envisagé maintenant, c’est qu’il y ait de plus en plus d’agents de l’USAID (l’Agence américaine pour le développement international) sur le terrain et de moins en moins de troupes. Au fur et à mesure (les soldats) vont partir. De mon point de vue, il faudra que certains éléments des troupes américaines restent ici pour l’avenir », a ajouté l’ambassadeur, qui s’exprimait en français.
Kenneth Merten a écarté l’idée d’une mise sous tutelle étrangère d’Haïti, avancée par exemple par le député français Jacques Myard (UMP) dans les jours qui ont suivi le tremblement de terre.
« Je ne vois aucune raison d’avoir une mise sous tutelle du pays. On travaille depuis longtemps, avant le départ (en 1986 du dictateur) Jean-Claude Duvalier, pour un Etat démocratique en Haïti. Je crois que s’il y a aujourd’hui l’opinion de prendre en main l’Etat haïtien, cela voudrait dire que tout ce qu’on a fait auparavant n’a aucune valeur », a déclaré le diplomate américain.

Tensions entre français et américains

A propos des tensions qui sont apparues entre la France et le dispositif américain chargé du fonctionnement de l’aéroport de Port-au-Prince, l’ambassadeur s’est dit « très très satisfait de la coopération qui existe entre toutes les nations ».
« Je crois que tout le monde est bien conscient que les besoins sont vraiment sérieux. Ce n’est pas le moment de discuter de problèmes qui ne sont pas vraiment importants », a-t-il dit.
En ce qui concerne l’incident des « enfants volés » par un groupe de chrétiens américains, Kenneth Merten a remarqué que « le processus légal a marché plus ou moins comme il faut ».
« Nous sommes obligés de nous assurer qu’un ressortissant américain est bien traité selon la loi locale, qu’il ne soit pas victime d’abus et qu’il ait un avocat », a ajouté l’ambassadeur.
Huit des dix Américains qui tentaient de faire sortir d’Haïti un groupe de 33 enfants après le séisme ont été libérés la semaine dernière par la justice haïtienne. Les deux autres seront libérées au plus tard jeudi, a déclaré mardi à l’AFP l’un de leurs avocats.
nouvel obs

De quoi donner de l’eau au moulin à un tremblement de terre provoqué, vous verrez que dans un an on trouvera du pétrole à Haïti.
C’était prévisible, on n’envoit pas autant de soldats pour rien, sinon 220 000 morts c’est énorme pour un pays de 10 millions d’habitants, c’est horrible, 10 à 15 % de la population de port au prince a disparu brutalement.

La veille du tremblement de terre à Haïti, l’armée US simulait le déploiement des forces armée dans l’ile suite à un ouragan….

janvier 23, 2010

Un scénario catastrophe Haïti avait été envisagé au siège de l’US Southern Command (SOUTHCOM) à Miami une journée avant le séisme.

La tenue de pré-simulations de catastrophes naturelles se rapportaient à l’impact d’un ouragan en Haïti. Ils ont eu lieu le 11 Janvier. (Bob Brewin, la Défense lance un système en ligne pour coordonner les efforts de secours Haïti (1/15/10) – GovExec.com, le texte complet de l’article figure en annexe)

La Defense Information Systems Agency (DISA), qui est sous la juridiction du ministère de la Défense (DoD), a été impliqué dans l’organisation de ces scénarios, au nom du US Southern Command. (SOUTHCOM).

Défini comme un soutien au combat de «l’Agence», la DISA a pour mandat de fournir des TI et de télécommunications, les systèmes, les services logistiques à l’appui de l’armée américaine. (Voir site DISA: Defense Information Systems Agency).

Le jour avant le séisme », le lundi [Janvier 11, 2010], Jean Demay, directeur technique de la DISA pour l’agence transnationale partage de l’information Projet de coopération, se trouvait au quartier général du Commandement Sud des États-Unis à Miami préparer pour un test du système dans un scénario impliquant la fourniture de secours à Haïti dans le sillage d’un ouragan. « (Bob Brewin, op cit, nous soulignons)

The Information Sharing Projet de coopération transnationale (SCCI) est un outil de communication des informations qui « liens des organisations non gouvernementales avec les États-Unis [gouvernement et l’armée] et d’autres pays pour le suivi, coordonner et organiser les efforts de secours ». (IT au gouvernement Scrambles Pour Aide Haïti, TECHWEB Janvier 15, 2010).

La SCCI est une composante essentielle de la militarisation de secours d’urgence. L’armée américaine par DISA supervise l’information – système de communication utilisée par les organismes d’aide. Essentiellement, il s’agit d’un système de partage des communications contrôlées par l’armée américaine, qui est mis à la disposition des organisations non agréé, partenaire du gouvernement. La Defense Information Systems Agency aussi « fournit une bande passante à l’aide des organisations impliquées dans les efforts de secours en Haïti. »

Il n’ya pas de détails sur la nature des tests effectués le 11 Janvier au siège SOUTHCOM.

DISA Jean Demay a été chargé de coordonner les essais. Il n’existe pas de rapports sur les participants impliqués dans les scénarios de secours.

On aurait pu s’attendre, compte tenu du mandat de la DISA, que les tests se rapportaient à la simulation des communications. logistique et systèmes d’information dans le cas d’un important programme de secours d’urgence en Haïti.

Le concept fondamental qui sous-tendent la DISA Transnational Information Sharing Projet de coopération (SCCI) est de «réaliser l’interopérabilité avec Warfighters, Coalition partenaires et les ONG » (Defense Daily, Décembre 19, 2008)

Dès l’achèvement des essais et des scénarios catastrophe sur Janvier 11, SCCI a été jugée, par rapport à Haïti, dans « un stade de préparation avancé». Le 13 Janvier, le jour suivant le tremblement de terre, SOUTHCOM a pris la décision d’appliquer le système TISC, qui a été répété à Miami deux jours plus tôt:

«Après le tremblement de terre a frappé le mardi [Janvier 12, 2010], Demay dit SOUTHCOM décidé d’aller vivre avec le système. Le [lendemain] mercredi [Janvier 13, 2010], la DISA a ouvert son Tous les partenaires du réseau d’accès, soutenue par Partage de l’information Projet de coopération transnationale, à toute organisation qui appuie les efforts de secours en Haïti.

Le partage de l’information projet, élaboré avec un soutien des deux SOUTHCOM et le département de la Défense commandement européen, a été en développement pendant trois ans. Il est conçu pour faciliter la collaboration multilatérale entre les organismes fédéraux et non gouvernementaux.

Demay a déclaré que depuis DISA mis en place un Haïti de l’aide humanitaire et de secours aux sinistrés des communautés d’intérêts sur APON mercredi [le jour suivant le tremblement de terre], P rès de 500 organisations et individus y ont adhéré, y compris une gamme d’unités de défense et de diverses organisations non gouvernementales et les secours groupes. (Bob Brewin, de la Défense lance le système en ligne pour coordonner les efforts de secours Haïti (1/15/10) – GovExec.com nous qui soulignons)

DISA est une commande du Sud (SOUTHCOM) Bureau hors Siège à Miami. En vertu du Programme d’urgence en cas de catastrophe Haïti ouverte le Janvier 12, le mandat de la DISA est décrite dans le cadre d’une opération militaire soigneusement planifiée:

«La DISA assure le Commandement Sud des États-Unis avec des capacités de l’information qui appuiera notre nation à répondre rapidement à la situation critique en Haïti, a déclaré Larry K. Huffman, directeur principal de la DISA directeur de Global Information Grid Operations. «Notre expérience dans le soutien aux opérations de contingence dans le monde des postures entre nous de s’adapter pour répondre aux exigences USSOUTHCOM’s. »

DISA, une agence de soutien au combat, les ingénieurs et [sic] prévoit capacités de commandement et de contrôle et d’infrastructure d’entreprise de fonctionner en continu et à assurer un réseau mondial d’entreprise centrées dans le soutien direct aux combattants conjointe, au niveau national des chefs, et de la mission et les autres partenaires de la coalition à travers le spectre complet des opérations. En tant que leader du DoD des communications par satellite, la DISA est d’utiliser le Defense Satellite Communication System pour fournir une fréquence de bande passante et le soutien à toutes les organisations dans l’effort de secours en Haïti. Cela comprend des missions super haute fréquence qui sont offrant une bande passante pour les navires de l’US Navy et une unité expéditionnaire des Marines qui arriver prochainement sur la station de fournir une aide médicale, la sécurité, et d’hélicoptères entre l’appui aux autres. Cela inclut également toutes les communications par satellite pour le tour de manutention US Air Force-the-clock contrôle du trafic aérien et les opérations de fret aérien au port très occupé-au-Prince Airport. DISA fournit également des militaires canaux de fréquence ultra-haute et de contrats de missions SATCOM commerciales supplémentaires qui augmentent considérablement cette capacité aux efforts de secours. (DISA-Communiqué de presse, Janvier 2010, non daté, nous soulignons)

Dans la foulée immédiate du tremblement de terre, la DISA a joué un rôle de soutien clé pour SOUTHCOM, qui a été désigné par l’administration Obama comme de facto le « chef de file» dans le programme d’allégement haïtienne États-Unis. Le système sous-jacent consiste à intégrer les organismes d’aide civile dans l’orbite d’un système de communications avancées de l’information contrôlée par l’armée américaine.

«La DISA est également tirer parti d’une nouvelle technologie en Haïti, qui relie déjà les ONG, les autres nations et les forces américaines ainsi que de suivre, de coordonner et de mieux organiser les efforts de secours» (Ibid)

Related article

La militarisation de l’aide d’urgence à Haïti: Est-ce une opération humanitaire ou une invasion?
– Par Michel Chossudovsky – 2010-01-15

ANNEXE

Défense lance un système en ligne pour coordonner les efforts de secours Haïti

Par Bob Brewin, Govexec.com 01/15/2010

http://www.govexec.com/story_page.cfm?articleid=44407&dcn=e_gvetwww

Que le personnel représentant des centaines d’organismes gouvernementaux et non gouvernementaux de partout dans le monde se précipitent au secours du tremblement de terre a dévasté Haïti, la Defense Information Systems Agency a lancé un portail Web avec des outils de réseaux sociaux multiples afin d’aider à coordonner leurs efforts.

Le lundi [11 Janvier 2010, un jour avant le tremblement de terre], Jean Demay, directeur technique de la DISA pour l’agence transnationale partage de l’information Projet de coopération, se trouvait au quartier général du Commandement Sud des États-Unis à Miami préparer pour un test du système dans un scénario impliquant la fourniture de secours à Haïti dans le sillage d’un ouragan. Après le tremblement de terre a frappé le mardi [Janvier 12, 2010], Demay dit SOUTHCOM décidé d’aller vivre avec le système. Mercredi [13 Janvier, 2010], la DISA a ouvert son Tous les partenaires du réseau d’accès, soutenue par le partage de l’information Projet de coopération transnationale, à toute organisation qui appuie les efforts de secours en Haïti.

Le partage de l’information projet, élaboré avec un soutien des deux SOUTHCOM et le département de la Défense commandement européen, a été en développement pendant trois ans. Il est conçu pour faciliter la collaboration multilatérale entre les organismes fédéraux et non gouvernementaux.

Demay a déclaré que depuis DISA mis en place un Haïti de l’aide humanitaire et de secours aux sinistrés des communautés d’intérêts sur APON le mercredi, près de 500 organisations et individus y ont adhéré, y compris une gamme d’unités de défense et de diverses organisations non gouvernementales et les groupes de secours.

APON offre une série d’outils de collaboration, notamment des systèmes d’information géographique, les wikis, MySpace et YouTube-like pages multilingues et salles de clavardage.

Pendant ce temps, d’autres organisations s’attaquent à différents défis technologiques. Gianluca Bruni, basée à Dubaï chef technologies de l’information pour la préparation et réponse aux urgences pour le Programme alimentaire mondial, est mise en place des réseaux et des systèmes à l’appui des Nations Unies et les organisations non gouvernementales en Haïti. Le PAM a déjà dépêché deux trousses de communication en Haïti, avec des systèmes par satellite qui fonctionnent à 1 mégabit par seconde et peut supporter jusqu’à 100 utilisateurs. Elle a également envoyé des ordinateurs portables, points d’accès Wi-Fi et perspective à long-range-à-point des systèmes sans fil pour connecter les utilisateurs à distance aux terminaux satellite. Bruni dit enfin le PAM prévoit de mettre en place de cybercafés en Haïti pour utiliser tous les travailleurs humanitaires dans le pays.

Jon Anderson, un porte-parole de la DISA, a indiqué l’agence fournit 10 mégabits de capacité satellitaire à la Marine, la Marine et des unités de la Force aérienne engagés dans l’opération de secours en Haïti.

Bon nombre des organisations de secours en Haïti et des organismes apportent leurs systèmes radio propres au pays. DISA a déployé une équipe de trois personnes à partir de son spectre mixte de gestion des éléments pour aider à la gestion du spectre des fréquences radio.

Le Joint Forces Command’s Joint Communications Élément de soutien déployé deux équipes disposant de systèmes par satellite et les téléphones VoIP pour soutenir SOUTCOM à Port-au-Prince mercredi soir. Ces systèmes sont opérationnels »en quelques heures », a déclaré JCSE chef d’état-major Chris Wilson. L’organisation enverra une autre équipe à Haïti dans les prochains jours.

Wilson a dit JCSE a pu obtenir son engin en Haïti rapidement parce que les systèmes étaient déjà chargés sur palettes à Miami en préparation pour un exercice qui a été annulée.

Donc, de nombreux gouvernements et organismes de partout dans le monde ont réagi à la crise en Haïti, qui ont submergé la capacité de Port-au-Prince aéroport pour accueillir des vols de secours entrants. La Federal Aviation Administration a eu un rez-de-stop à bord des avions à destination Haïti pour une grande partie des deux derniers jours.

La FAA a averti dans un vendredi consultatifs que «en raison de l’espace au sol limitée à Port-au-Prince aéroport », à l’exception des vols de fret international « , les Haïtiens sont de ne pas accepter tous les appareils dans leur espace aérien. »

L’avis a ajouté que les vols domestiques civil et militaire américain en Haïti doit être d’abord être autorisé par son centre de commandement. Les dérogations ne peuvent être fondées que sur la base de la rampe. L’agence a également nettement mis en garde « il n’y a pas de carburant » au Port-au-Prince aéroport.

Copyright Bob Brewin, Govexec.com 2010.
traduction google
globalresearch.ca

C’est énorme, je comprends mieux pourquoi chavez s’est permis de dire que le séisme avait été provoqué.La veille du tremblement de terre, les forces armées s’entrainaient à gérer une catastrophe à Haïti , c’est dingue.
Ces gens n’ont aucune considération pour les humains, ils massacrent en toute impunité , pour des ressources, des positions stratégiques, et peut être même pour rien.Avec les délires sataniques débiles de leurs clubs et confréries, tout est possible.

Délirant, Chavez accuse les USA d’avoir créé le tremblement de terre !!!!!

janvier 22, 2010

Venezuelan President Hugo Chavez has accused the United States of causing the devastating 7.0 magnitude earthquake in Haiti, which killed possibly 200,000 people. Chavez believes the U.S. was testing a tectonic weapon to produce eco-type devastations.

Last week, Digital journal reported that the Venezuelan President accused the United States of using Haiti’s earthquake as a pretext to occupy the Caribbean country, and since then the US has deployed thousands of troops to the region to bring law and order.
Chavez is blaming the US for causing the 7.0 magnitude earthquake in Haiti as part of testing a “tectonic weapon” that can cause eco-type disasters, according to Russia Today. The Latin American leader added that the US should “stop playing God.”
Chavez said these “weapon earthquakes” would eventually be used against Iran and be taken over by the US military.
Chavez says these weapons can alter the climate and set off earthquakes and volcanoes remotely through the use of electromagnetic waves.
Although Chavez did not reveal his source, Press tv reports the Venezuelan media are reporting the earthquake may be associated with the High Frequency Active Auroral Research Program (HAARP), which has been accused of generating violent and disastrous changes in climate.

HAARP has been met with controversy since the mid-1990s when the State Duma of Russia issued a press release written by international affairs and defense communities on HAARP and signed by 90 deputies:
“The U.S. is creating new integral geophysical weapons that may influence the near-Earth medium with high-frequency radio waves … The significance of this qualitative leap could be compared to the transition from cold steel to firearms, or from conventional weapons to nuclear weapons. This new type of weapons differs from previous types in that the near-Earth medium becomes at once an object of direct influence and its component.”

In 1997, US Secretary of Defense William Cohen also expressed concern over such eco-terrorism “whereby they can alter the climate, set off earthquakes, volcanoes remotely through the use of electromagnetic waves. »
However, the U.S. government claims HAARP’s primary objective is to analyze and investigate the Earth’s ionosphere and the possibility of developing technology for communications and surveillance purposes.
digitaljournal.com merci vladi
traduction google

Ce Chavez est unique, il n’y a que lui pour oser dire cela.En plus il va loin en disant que cible principale est l’Iran, les américains doivent être vert, si un tremblement de terre ravage l’Iran, nous saurons qui est responsable.
Qu’un président fasse une telle déclaration est vraiment stupéfiant, Chavez et les Iraniens ne sont pas stupides, ils savent que ces technologies existent et qu’ils sont en première ligne.Souvenez vous des étranges lumières dans le ciel chinois quelques heures avant le tremblement de terre.


Sichuan 30 minutes avant le tremblement attaque Haarp
envoyé par sassiere. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

Ces armes existent bel et bien, les scientifiques et ingénieurs sont capables de beaucoup de chose, soyez en sûre…

Pétrole, or et iridium en abondance en Haïti, selon l’ex-président de la Raffinerie dominicaine de pétrole, M.Leopoldo Espaillat Nanita

janvier 20, 2010

SANTO DOMINGO, República Dominicana, 17 de noviembre de 2009.- El ex presidente de la Refinería Dominicana de Petróleo (REFIDOMSA), Leopoldo Espaillat Nanita, consideró que una de las soluciones del Estado Haitiano para saldar su deuda externa y solucionar la problemática socio económica que agobia a los haitianos, se encuentra en los yacimientos de oro y otros minerales que posee el territorio del vecino país.

L’ex-président de la Raffinerie Dominicaine de Pétrole (REFIDOMSA), Leopold Espaillat Nanita, a expliqué que l’une des solutions possible pour l’Etat haïtien pour sortir de sa dette externe et pour résoudre les problèmes socio-économiques que connaissent les Haïtiens se trouvent dans les mines d’or et d’autres minéraux que possède le territoire voisin de la RD.

Espaillat Nanita reveló que según estudios e investigaciones geológicas realizadas en suelo haitiano, indican que dicha nación comparte con la República Dominicana el yacimiento de oro, sin explotar, más grande del mundo, así como un mineral poco conocido y escaso que es vital para la construcción de naves espaciales y otros aparatos de uso extraterrestre, el iridio. Estos dos recursos son suficientes para aliviar la “pobre” realidad de los nacidos en Haití.

Espaillat Nanita a révélé que les études et les recherches géologiques réalisées sur le sol haïtien indiquent que cette nation possède avec la RD, le terrain aurifère non exploité le plus grand du monde. De même qu’il existe un minerai peu connu, l’iridium, utilisé dans la construction de navettes de l’espace et d’autres engins spatiaux. Ces deux ressources sont suffisantes pour alléger la « pauvre » vie des habitants d’Haïti.

El también arquitecto denuncio que estos recursos son poco conocidos debido a una conspiración multinacional que pretende extraerle a los haitianos sus riquezas naturales, sobre todo las que se derivan de los minerales que abundan en el vecino Estado.

Celui qui est également architecte, dénonce le fait que ces ressources soient peu connues à cause d’une conspiration des multinationales, qui prétendent enlever aux Haïtiens leurs richesses naturelles, principalement celles qui viennent des minerais qui abondent sur le territoire voisin.

El ex presidente de REFIDOMSA dijo que este grupo de empresas y personas de Estado se han dedicado a fomentar la pobreza en Haití, proponiendo que la Republica Dominicana sirva de muleta a la centenaria situación de miseria y marginalidad que viven la gran mayoría de nuestros vecinos.

L’ex-président de REFIDOMSA dit que ce groupe d’entreprises et de fonctionnaires d’Etat s’est dédié à organiser la pauvreté en Haïti, en proposant que la RD serve de mule à la situation centenaire de pauvreté et de marginalisation dans laquelle vit la majorité de nos voisins.

En ese sentido apoyó los pronunciamientos del recientemente designado Primer Ministro haitiano, Jean-Max Bellerive, sobre la búsqueda de nuevas alternativas que faciliten la creación de empleos y la atracción de inversionistas extranjeros al país más pequeño de los dos que comparten la isla de La Hispaniola, en vez de cargárselos exclusivamente a la nación dominicana.

Dans ce sens, il appuie les déclarations du tout récent Premier ministre désigné, Jean-MaxBellerive, sur la recherche de nouvelles alternatives qui faciliteront la création d’emplois et attireront des investisseurs étrangers dans le plus petit des deux pays qui se partagent l’île d’Hispaniola au lieu de compter exclusivement sur la RD.

Espaillat reconoció que en Haití existe una clase nacionalista, conformada por políticos e intelectuales principalmente –a la que pertenece Bellerive-, interesada en que los problemas de Haití sean resueltos en su territorio y no otras partes del mundo, como por ejemplo en su vecino de isla.

Espaillat reconnaît qu’il existe en Haïti une classe nationaliste formée principalement d’hommes politiques et d’intellectuels -à laquelle appartient Bellerive- intéressée à ce que les problèmes d’Haïti trouvent des soutions sur son propre territoire et non dans une autre partie du monde, comme par exemple chez son voisin.

El ex funcionario energético ofreció estas declaraciones en una entrevista que realizó en el programa radial Dejando huellas, que se transmite de lunes a viernes por la emisora Dominicana FM, en horario de 4 a 6 de la tarde.

L’ex-fonctionnaire de l’énergie a fait ces déclarations au cours d’un entretien réalisé par le programme de radio « Dejando huellas » divulgué du lundi au vendredi par DominIcana FM, de 4h à 6h de l’après-midi.
source

Et aussi du pétrole :

 » il a également étudié les gisements en hydrocarbures et en combustibles fossibles du sous-sol haïtien. «Nous avons relevé 20 sites pétrolifères», expliquait-il en 2008, assurant que les réserves pétrolifères d’Haïti étaient plus importantes que celles du Vénézuela. Une richesse qui augmente l’intérêt stratégique du pays. Pourquoi, dans ce cas, ces réserves ne sont-elles pas exploitées ? Pour Ginette Mathurin, «ces gisements sont déclarés réserves stratégiques des Etats-Unis d’Amérique ». le parisien

Je comprends mieux la véritable invasion militaire américaine d’Haïti, c’est donc une histoire de ressources.
Les états-Unis ne font jamais rien gratuitement, la manière dont ils ont pris en charge l’aéroport montre aisément la méthode US.
12 000 soldats, c’est beaucoup, je me demande bien combien de temps ces soldats vont rester sur place.
Si il y a des ressources ils vont rester longtemps, comme au Kosovo par exemple qui regorge de plomb, de zinc et de cuivre, des minerais à teneurs exeptionnelles

Quant à savoir si c’est HAARP ou Poker flat , ou Pine Gap c’est impossible à dire, mais nous savons tous que ces technologies existent.

Pauvres Haïtiens…

L’Arabie Saoudite demande une enquète internationale après l’histoire des mails volés, disant que « Le niveau de confiance est affecté » !!!! LOL

décembre 7, 2009

L’Arabie saoudite a estimé lundi à Copenhague que le « niveau de confiance » en la science était affecté par l’affaire des emails de scientifiques piratés et réclamé une enquête internationale.

« Le niveau de confiance est affecté », a déclaré, devant la conférence climat réunie en plénière à Copenhague, le chef de la délégation saoudienne Mohammed al-Sabban dont le pays est le chef de file les Etats producteurs de pétrole, l’OPEP. « Le Climategate va clairement affecter la nature de ce en quoi nous pouvons croire (…) et les orientations qui seront prises dans les jours qui viennent », a-t-il souligné.

Le responsable saoudien a réclamé une enquête internationale sur le sujet sur ce « Climategate » qui met en doute certaines mesures du réchauffement planétaire.
Il a jugé que cette enquête était particulièrement importante « au moment où nous nous apprêtons à conclure un accord qui représentera des sacrifices importants pour nos économies ».

En ouverture de la conférence climat ce matin, le président du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), Rajendra Pachauri, avait dénoncé une tentative de « discréditer » les travaux du GIEC. Le GIEC, mandaté par l’ONU, a pour mission d’éclairer la décision politique en matière de lutte contre le changement climatique.

Le piratage de milliers de courriels de chercheurs collaborant avec le prestigieux Centre de recherches sur le climat (CRU) de l’université britannique d’East Anglia, publiés le mois dernier sur internet, a été utilisé par les sceptiques du réchauffement pour mettre en cause certaines mesures des changements en cours.
le figaro

Trop bon, ça commence bien, le saoudien a mis les pieds dans le plat !!!!

En même temps, cela ne servira à rien, la dynamique est enclenché et rien, pas même un scandale sur l’authenticité des données ne pourra l’inverser.

Regardez par exemple :

 » L’Agence de protection de l’environnement (EPA) a annoncé lundi le classement du CO2 et de cinq autres gaz à effet de serre parmi les produits nocifs pour la santé. En vertu de ce classement, cette agence gouvernementale aurait alors le pouvoir d’édicter des règles contraignantes pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, dans les transports ou l’industrie.Cela permettrait d’agir pour le climat sans passer nécessairement par un vote au Congrès  » metro

C’est pas beau ça, le CO2 devient un produit nocif et l’EPA peut prendre des dispositions contraignantes sans passer par le congrès !!!!!!!!!!

Cela s’appelle du FASCISME VERT, il n’y a pas d’autre mot, les américains vont devenir dingues !!!

Les USA viennent de totalement modifier leur rapport au réchauffement climatique, leur revirement est spectaculaire, sous bush le CO2 n’était pas un problème, et sous Obama, le CO2 est tellement nocif que l’administration pourra légiférer sans l’aval du congrès, une vrai priorité nationale !!!!!

Le sommet de Copenhague sera vraisembablement un succès, non pas pour ce qui est des émisions industrielles mais pour ce qui est du controle du citoyen.Nous aurons bientot tous une sorte de permis à point de CO2, à chaque mouvement, à chaque achat nous serons débités, et quand la carte sera vide, il faudra payer ….

Il est beau l’avenir.

Ou l’on apprend au détour d’une phrase que du Baryum est bel et bien pulvérisé dans l’atmosphère. Et même le CFR parle de géo-ingéniérie, c’est dire….

décembre 7, 2009

High level contamination by natural and industrial sources of the alkali earth metal, barium (Ba) has been identified in the ecosystems/workplaces that are associated with high incidence clustering of multiple sclerosis (MS) and other neurodegenerative diseases such as the transmissible spongiform encephalopathies (TSEs) and amyotrophic lateral sclerosis (ALS). Analyses of ecosystems supporting the most renowned MS clusters in Saskatchewan, Sardinia, Massachusetts, Colorado, Guam, NE Scotland demonstrated consistently elevated levels of Ba in soils (mean: 1428 ppm) and vegetation (mean: 74 ppm) in relation to mean levels of 345 and 19 ppm recorded in MS-free regions adjoining. The high levels of Ba stemmed from local quarrying for Ba ores and/or use of Ba in paper/foundry/welding/textile/oil and gas well related industries,

as well as from the use of Ba as an atmospheric aerosol spray for enhancing/refracting the signalling of radio/radar waves along military jet flight paths, missile test ranges, etc.

It is proposed that chronic contamination of the biosystem with the reactive types of Ba salts can initiate the pathogenesis of MS; due to the conjugation of Ba with free sulphate, which subsequently deprives the endogenous sulphated proteoglycan molecules (heparan sulfates) of their sulphate co partner, thereby disrupting synthesis of S-proteoglycans and their crucial role in the fibroblast growth factor (FGF) signalling which induces oligodendrocyte progenitors to maintain the growth and structural integrity of the myelin sheath. Loss of S-proteoglycan activity explains other key facets of MS pathogenesis; such as the aggregation of platelets and the proliferation of superoxide generated oxidative stress. Ba intoxications disturb the sodium-potassium ion pump–another key feature of the MS profile. The co-clustering of various neurodegenerative diseases in these Ba-contaminated ecosystems suggests that the pathogenesis of all of these diseases could pivot upon a common disruption of the sulphated proteoglycan-growth factor mediated signalling systems. Individual genetics dictates which specific disease emerges at the end of the day.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov
traduction google

Bey voila c’est écrit.Et laissez tomber l’article : l’intoxication chronique au Baryum perturbe la synthèse des protéoglycanes sulfatés: une hypothèse pour l’origine de la sclérose en plaques !!!! Bref, nous apprenons sur un site du gouvernemnt US que du baryum est pulvérisé dans l’atmosphère pour fludifier les communications radar.

 » Les niveaux élevés de Ba provient de sources locales d’extraction de minerais Ba et / ou l’utilisation de Ba en papier / fonderie / soudage / textile / pétrole et de gaz des industries connexes, ainsi que de l’utilisation de Ba comme un aérosol atmosphérique pour améliorer / réfraction de la signalisation de passages radio / les ondes radar le long des couloirs aériens pour avions militaires, les zones d’essai de missiles, etc  »

Trop bon !!!!!

Regardez cette vidéo, c’est édifiant :

Hé oui, ils le font vraiment, et cela depuis longtemps, les anglais l’ont même avoué :  » Millions were in germ war tests. Much of Britain was exposed to bacteria sprayed in secret trials « , l\'article du Guardian est délirant.Vous devez absolument le lire, voila la traduction google

Et puis le meilleure pour la fin, nous avons appris cet été que le CFR organisait une rencontre sur la géo-ingénierie.

 » Le CFR (Council on Foreign Relations – think tank américain) a organisé le 5 mai 2008 à Washington DC des rencontres sur la géo-ingénierie intitulées : « Géo-ingénierie unilatérale à l’échelle planétaire ».  »

Si ces tarés en parlent ouvertement, précisant même  » unilatérale  » c’est que cela fait des années qu’ils modifient le climat et nous empoisonnent en pulvérisant des produits chimiques et des bactéries.

Rien n’est plus réel que les chemtrails, il suffit de voir les ciels quadrillés pour comprendre !!!

06/10/09 nuage magnétique à moscou : haarp et le

octobre 11, 2009


06/10/09 nuage magnétique à moscou : haarp et les séismes
envoyé par liberezvotreconscience. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

C’est vraiment cheloud quand même !!!!
J’ai clairement l’impression que ce n’est pas natuel !
Si je vois cela au dessus de chez moi, franchement je crois que je prends peur !

On croit qu’un OVNI va sortir et exploser tout le monde.
Mais il ne faut oublier bue beam et les PSYOPS holographiques, surtout par les temps qui court.

Donc, soit c’est une fausse vidéo, ce qui est possible tellement c’est cheloud, et je n’ai pas trouvé de nouvelle de novosti qui en parlé(j’ai pas trop cherché)

Soit c’est naturel, selon certaines conditions, un nuage ciculaire se forme, c’est tout à fait possible, la nature est pleine de bizarrerie et les formes géométriques sont légions.

Soit c’est le résultat d’une action humaine.
Dans ce cas, je pencherais évidement pour un système d’arme.
Soit une arme psychologique, c’est un petit aperçu des capacité de blue beam.
Soit une arme tyle haarp, ou autre arme électromagnétique.
Mais qui et pourquoi ?
Est ce les usa pour menacer la russie.Pour le pétro-dollar ou je ne quoi d’autre
Ou, est il possible que ce soit la Russie elle même, qui montre aux ambassadeurs du monde entier de quoi ils sont capable.

Serie de tremblement de terre important ce 3 aout en Californie

août 3, 2009

C’est grâce à une application fort sympa que je m’en suis rendu compte.Cette application s’appelle seismic xml(sur i phone),et permet de se tenir au courant de tout les seismes sur terre.

Donc le 03/08/2009

à 10h42 Southern California: 2,9

à17h55 Gulf of California: 5,8

à17h59 Gulf of California: 6,9

à18h33 Gulf of California: 5,0

à18h40 Gulf of California: 5,9

à18h01 Nevada: 3,4

à18h02 Nevada: 4,6

à18h07 Northern California;2,6

http://earthquake.usgs.gov/eqcenter/eqinthenews/2009/

Il est évident que pour brouiller les cartes,un grand tremblement de terre dévastera la Californie,que ce soit avec HAARP ou PINE GAP,mais il aura lieu et sera crée.

Dans les textes US,la FEMA peut installer la loi martial à la suite d’attaque terroriste,d’effondrement économique ou de catastrophe naturelle.

La Californie est foutu,ils en sont à libérer des milliers de prisonniers,lol,déja qu’ils voulaient pas bosser,vu qu’aujourd’hui il n’y a pas de travail,j’imagine déja ce qu’ils vont faire pour vivre,laissez  tomber l’ambiance,avec les tribunaux qui travaillent de moins en moins,histoire d’économiser,ça promet.

« Mercredi 15 juillet, les tribunaux du comté deLos Angeles, l’institution judiciaire la plus importante de la nation, ont fermé (comme désormais chaque troisième mercredi du mois), et 93 % de leurs 5 560 employés ont été contraints de prendre une journée de congé sans solde. Ces deux semaines et demie de fermeture annuelle devraient permettre d’économiser 18 millions de dollars, soit 3,3 % du budget. Sur les 588 tribunaux du comté, 45 resteront ouverts pour répondre aux urgences » lit on dans le monde.

Un bon tremblement de terre,exceptionnel si possible,genre 11,9 sur l’échelle ouverte de richter,histoire de totalement rayer de la carte et assassiner les habitants de villes entières,voila le scénario,si les élites décident de le faire,ils le feront,les technologies existent.

http://earthquake.usgs.gov/eqcenter/eqinthenews/2009/

http://lesinfos.com/2009/07/22/californie-27-000-prisonniers-liberes-pour-economiser/

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/07/18/la-californie-en-etat-d-urgence-budgetaire_1220308_3222.html