Posts Tagged ‘entreprise humaine’

Un petit tour chez Jovanovic

février 8, 2010

CA Y EST: L’ARMEE DANS LES RUES ANGLAISES
du 8 au 11 février 2010 : Je le voyais venir et je vous l’annonce depuis août 2009 maintenant, eh bien c’est tombé la semaine passée dans le The Independent , merci à Luc. L’armée anglaise va être entraînée à faire du maintien d’ordre civil, habituellement le travail des CRS et policiers, dans les rues british… « The Army should never be used on the streets. That’s not what they are for. It’s also not what your average squaddie is trained for. There is a long tradition in British politics of distrusting a standing army in the hands of the government. That’s why, in legal fiction, we do not have a standing army, and the Army Act has to be passed every year… It’s also not very good for army morale to use them against their own people. For « Terrorist Threat » read « Population Control ». Proposing to use the army on the UK mainland is a very sinster move, and betrays some incredibly authoritarian attitudes ». La raison? Pour terroriser les terroristes bien-sûr… Et regardez ce qu’écrit le journaliste: « How have we come to this? How did our freedoms vanish so swiftly and quietly? And more to the point, what can we do about it? »… Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2010

Et wé, en France aussi, ainsi qu’aux USA de manière sure, ce n’est pas pour rien que les militaires s’entrainent à intervenir en ville. L’ennemi c’est nous, et quand les gens le comprendront il sera trop tard.

l’armée US s’entraine à guider des civils dans des camps
envoyé par fonzibrain. – Regardez les dernières vidéos d’actu.

DERNIERES NOUVELLES D’ATHENES
du 8 au 11 février 2010 : « Pour la 3e fois en 19 mois, le système financier global risque de partir en vrille si aucune action politique radicale n’est décidée immédiatement » a écrit AEP dans le Telegraph d’aujourd’hui. Vous voilà avertis, car… c’est la fuite des capitaux en ce moment. Les riches grecs mettent leur avoirs à l’abri, et les banques et sociétés étrangères ont déjà sorti plus de 10 milliards d’euros depuis octobre 2009… Ca sent le roussi. Mais pas plus que L’Estonie ou la Lettonie l’an passé, sauvées il est vrai par le FMI, je vous le rappelle. Et AEP dit la même chose que votre humble serviteur, la Grèce est coincée par l’Euro et la CEE, et elle ne peut appeler le FMI à l’aide comme la Lettonie ou le Pakistan (sauvé par l’Allemagne, voir archives). Que faire? AEP écrit que la Grèce est assise sur deux chaises. Cruel dilemme que voilà. Et Edmond Conway, du Telegraph aussi, rapporte avoir saisi par hasard dans un restaurant à Davos une conversation entre le PM grec et une autre personne qui lui expliquait que sa seule solution est le FMI… Oooops. « It was one of those moments that can only happen in a place like Davos. There I was last week, having a coffee and minding my own business, when from a nearby table I heard a desperate voice. I assumed it belonged to a beleaguered bank executive, or a stricken hedge fund manager. « We are doing everything we can, » he said, « but the markets don’t care » I looked up and realised the voice belonged to the Greek prime minister. His arms crossed defensively, George Papandreou was now listening as one of the world’s top economists told him he thought his best bet was to seek an emergency bail-out from the International Monetary Fund. ». Pour Ambrose Evans Pritchard, « le drame de la Grèce s’est déjà métastasé en une crise systèmique globale. Le monde risque de rejouer la même pièce qu’avec la chute de Lehman si cela continue ainsi, mais cette fois ce sera un effet de « dominos souverains » ». C’est du même niveau que les subprimes. Et il nous apprend aussi que le Portugal a annulé la semaine dernière la mise en vente de 500 millions d’euros de bons du T. Si l’Espagne, le Portugal et la Grèce reportent leurs ventes parce que le prix de l’assurance devient trop pesant, il ne reste qu’à taxer les gens de 50% d’impôts… Presque comme en temps de guerre. Alors que va-t-il se passer? Qui va sauver Athènes l’unique objet de leur ressentiment? Athènes sur qui va tomber la CEE pour taxer les gens! Athènes qui pourtant nous a vu naître, et que certains adorent! La BCE enfin, qu’on hait parce que ses banquiers l’ignorent! Puissent tous ses voisins, ensemble conjurés… Saper sa dette, encore mal assurée… Comme vous pouvez le voir, la Grèce et l’Espagne m’inspirent en ce moment, merci Horace, mais ne vous y trompez pas, si l’UE laisse tomber la Grèce, le reste de l’Europe va suivre et les Américains vont bien rire. Lire AEP et aussi Edmund Conway et aussi cet article du New York Times de Landon Thomas « Is Greece’s Debt Trashing the Euro? » qui rapporte ce propos d’un salarié grec: «  »Why should I, as a worker, pay for the errors in policies? » he asked, in response to reports that the embattled Greek state will cut his pay and, by extension, retirement benefits. « The worker can’t be the scapegoat. So we have to defend ourselves ». As Mr. Damianidis and others on the state payroll prepare to stop work on Wednesday, fear is building that the country’s new government may lack the nerve to cut public wages and pension payments, which make up 51% of its budget ». Mais le meilleur est ici, toujours dans le NYT de Jack Ewing à Francfort, expliquant que le vrai patron de l’Europe, ce n’est pas VanRampuy mais Trichet. Juste un rappel: Apocalypse, c’est un mot grec. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2010

Hihihihi, comme ça craint, et dire que l’euro devait nous proteger…

SAINT-VALENTIN: UN RENDEZ-VOUS DISCRET A L’AUTRE BOUT DU MONDE (ENTRE BANQUIERS)
du 8 au 11 février 2010 : Notre lecteur Mr Olivier Croenne nous fait part d’une info fascinante: « Des représentants de 24 banques centrales et des autorités monétaires, y compris la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne, ont atterri à Sydney pour se rencontrer demain dans un lieu secret » selon le Herald Sun !!! Je rêve ! Mais pourquoi secret ? C’est à cause de la Grèce? C’est pas les chefs espions pourtant… Ou les responsables du contre-terrorisme… « Organisée par la Banque des règlements internationaux l’an dernier, les deux jours de négociations sont totalement secrets et entourés d’une sécurité de haut niveau réclamé par les forces de police. L’influent directeur général de la B.I.S Jaime Caruana devrait également jouer un rôle de premier plan dans les pourparlers ». « Il est très étonnant qu’une telle réunion ne soit pas suivie par les médias, en effet, je n’ai trouvé aucun article ni aucun reportage télé en français à ce sujet. Cela me rappelle étrangement les réunions du groupe Bilderberg ». En fait, même en anglais il n’y a rien. Peut-être qu’au moment de la clôture, ils nous diront qu’ils ont bien travaillé à ruiner le monde ?? Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2010

Tiens, tiens, que vont ils préparer, la prochaine faillite du système et l’établissement d’une banque centrale mondiale ?
Surement, ou alors les répercussions d’une guerre contre l’Iran.

ARGGHHH: LES ANGLAIS SONT DE PLUS EN PLUS SURENDETTES
du 8 au 11 février 2010 : La dette « personnelle des Anglais est de 1.500 millions, 1,5 trilliard de livres » nous apprend le Daily Mail… ajoutant que « 150.000 Anglais de plus pourront tomber cette année » (dans la faillite personnelle). « The debt mountain, which includes everything from mortgages to credit cards and personal loans, has soared to record levels and is now equal to about £56,000 for every household, 60 per cent higher than average pre-tax income ». Pour vous rassurer, lisez ces deux aricles du dailymail 1 et le dailymail 2 Et comme les nouvelles n’arrivent jamais seules, 10.000 Anglais par mois se mettent en faillite personnelle. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2010.

Déliquescence de la civilisation britannique, ce sont ceux qui ont le plus experimenté le système libéral qui sont les plus mal en point.Bien fait pour eux.

Les scop – des entreprises qui associent tous leurs salariés aux résultats et à l’élection des dirigeants – sont un modèle en plein essor.Normal !

février 5, 2010

Les scop – des entreprises qui associent tous leurs salariés aux résultats et à l’élection des dirigeants – sont un modèle en plein essor.

Alors que le statut d’autoentrepreneur attire un nombre grandissant de Français qui souhaitent tenter seul l’aventure de la création d’entreprise, une autre forme d’entrepreneuriat continue de séduire : les scop ou sociétés coopératives de production, un régime juridique permettant aux salariés d’être les associés majoritaires d’une entreprise, de participer aux décisions et d’élire leurs dirigeants.

«Les scop se développent de manière régulière dans tous les secteurs. Des biotechnologies au centre d’appels en passant par l’industrie, le BTP ou le commerce équitable. Elles se développent particulièrement dans les services aux entreprises et à la personne», explique Patrick Lenancker, président de la Confédération générale des scop.

Tous métiers confondus, leur chiffre d’affaires a doublé en dix ans pour atteindre 3,8 milliards. À fin 2009, on comptait, en France, près de 1 950 scop. Sur un peu plus de 40 000 salariés, un tiers travaille dans le BTP, un quart dans l’industrie et 45 % dans les services. Chaque scop emploie en moyenne 22 personnes. Depuis 2007, il se crée 200 nouvelles coopératives chaque année, contre 120 à 150 les années précédentes. «Les scop ont bien traversé la crise car elles bénéficient des efforts d’investissement que les salariés associés ont réalisé les années précédentes, observe Patrick Lenancker. L’une de leurs forces est en effet de disposer de fonds propres quatre à cinq fois supérieurs à ceux des PME de même taille. «40 à 45 % des bénéfices sont systématiquement affectés à des réserves qui restent dans l’entreprise pour consolider ses fonds propres et sa capacité d’investissement», poursuit Patrick Lenancker.

«Les champions de l’entreprise collective»
Décidées à mieux se faire connaître, les scop lancent une campagne de communication. Leur sigle signifie désormais sociétés coopératives et participatives. «Nous voulons faire savoir que nous sommes les champions de l’entreprise collective. La possibilité d’entreprendre à plusieurs, le coentrepreneuriat est une idée moderne car il repose sur la réussite collective», affirme Patrick Lenancker.

Alors que les pouvoirs publics veulent encourager le développement de PME et réfléchissent aux moyens de relancer l’industrie française, la Confédération générale des scop leur demande de mettre en place trois mesures.

«Nous souhaitons une égalité de traitement entre les salariés qui reprennent une entreprise et les fonds d’investissement. Aujourd’hui, les fonds bénéficient de la garantie de l’État. Les salariés qui se lancent dans l’aventure, non. Ils le mériteraient car ils sauvent des emplois», assure Patrick Lenancker.

La deuxième mesure concerne plus particulièrement la reprise d’entreprise en difficulté. «Les salariés doivent pouvoir recevoir les aides dont ils bénéficieraient en tant que chômeurs afin qu’ils puissent les apporter rapidement au capital de la société qu’ils veulent reprendre. Cela doit être possible avant qu’ils ne deviennent chômeurs, sans attendre que l’entreprise soit mise en liquidation.» La troisième proposition est d’encourager les coopératives à jouer un plus grand rôle dans des secteurs comme l’alimentaire ou l’énergie. Cela permettrait de mettre à l’abri des appétits des capitaux étrangers des laboratoires de recherche puisque les scop ne sont pas opéables.
le figaro

C’est un scandale que ce type d’entreprise ne soit pas plus mis en avant, les scop sont l’avenir de l’entreprise, de taille humaine avec des travailleurs motivés et une bonne ambiance, pourtant :
 » Aujourd’hui, les fonds bénéficient de la garantie de l’État. Les salariés qui se lancent dans l’aventure, non. Ils le mériteraient car ils sauvent des emplois.  »

Et wé, nos dirigeants ne veulent pas nous rendre heureux, ils veulent que nous soyons exploités pour les bénéfices de quelques uns.