Posts Tagged ‘bio terrorisme’

Il y a un million de fois plus de squalène dans les vaccins contre la grippe A,que dans les vaccins qui ont rendu malade le quart des troupes occidentales de la première guerre du golfe.

septembre 11, 2009

TREMANTE-journal-2-retouch-

There seems to be quite a lot of uncertainty about the technical nature of Swine Flu (H1N1) vaccines.

As a medical doctor, I wish to clarify a number of improtant issues: First, we should talk about vaccines instead of vaccine, since the vaccines vary as for their compositions and even their ways of being dispensed: some by injection, another by the nose.
I think the fears as for the vaccines can be referred to:

1. the adjuvants – in particular squalene which was in all probability responsible for the Gulf War syndrome,

2. the virus antigen´s condition (dead, attenuated, live)

3. a deeply rooted mistrust in our politicians and the vaccine producers´ motives and morals: e.g. Baxter´s live bird flu virus last Winter (12), the Bayer AIDS haemophiliac product scandal (15).
First it is necessary to understand, that pandemic vaccines are made according to two procedures:
1. The Developement of a totally new vaccine from scratch. This takes more time, administration and testing than mock up vaccines (see below).
2. A Mock-up vaccine is a vaccine with all the adjuvants of the pandemic vaccine – but without the killed or attenuated pandemic virus. (1) This virus is – until the pandemic virus is known – a different, attenuated known potentially pandemic virus, in the case of the Pandemrix vaccine for the EU it is an attenuated H5N1 bird flu virus. This is the mock-up vaccine. When the nature of the pandemic swine flu virus (H1N1) is known, it replaces the H5N1 virus in an attenuated form, the adjuvants being left unchanged.
Until now mock-up vaccine test-vaccinations have been going on on voluntary ”human guinea pigs.” Since most of the contents of the vaccine has already been approved, the approval of the pandemic vaccine is easier to implement.
After the exchange of virus in the vaccine, the company will have to apply for a ”variation”. However, this is just a matter of form, since such a variation approval is given by the EU within 5 days – which means that there is no objective testing of the vaccine requiring official approval. The safety is entirely left to the vaccine producer, who has been granted immunity to actions of damages due to expected side effects (2).
So, as you see, there is no confusion with regard to swine flu and bird flu viruses. But there is another important consideration: the role of squalene.
The average quantity of squalene injected into the US soldiers abroad and at home in the anthrax vaccine during and after the Gulf War was 34.2 micrograms per billion micrograms of water. According to one study, this was the cause othe Gulf War syndrom in 25% of 697.000 US personnel at home and abroad. (3). You can find this table of FDA analyses from the Gulf War lots on The Military Vaccine Resource Directory website (4)
a.. AVA 020 – 11 ppb squalene (parts per billion)
> b.. AVA 030 – 10 ppb squalene
> c.. AVA 038 – 27 ppb squalene
> d.. AVA 043 – 40 ppb squalene
> e.. AVA 047 – 83 ppb squalene
These values were confirmed by Prof. R. F. Garry (5) before the House of Representatives. Prof Garry was the man to discover the connection between the Gulf War syndrome and squalene.
According to his findings, the Gulf War syndrome was caused by squalene, which was banned by a Federal Court Judge in 2004 from the Pentagon´s use. (6)
As seen on p. 6 of this EMEA document (7), the Pandremix vaccine contains 10,68 mg of squalene per 0,5 ml. This corresponds to 2.136.0000 microgrammes pr. billion microgrammes of water, i.e. one million times more squalene per dose than in (4). There is any reason to believe that this will make people sick to a much higher extent than in 1990/91. This appears murderous to me.
I have contacted the Danish National Health Service: They are to decree mass vaccinations in Denmark – and yet they knew nothing about the composition of the Pandremix vaccine.
Then I addressed the Danish Medicinal Agency. They admitted that the Pandremix vaccine from GlaxoSmithKline does contain squalene and thimerosal. They have not rejected my remark that the squalene concentration is dangerous. In contrast, the AstraZeneca MedImmune nasal vaccination (8) avoids squalene side effects.
So far the use of squalene has been banned by the FDA in the US according to Der Spiegel (9). However, this may not last long (10).
« Clearly bypassing the FDA requirements for safety testing of these new adjuvants and the vaccines which contain them puts the entire population at risk for serious, possibly life threatening side effects, particularly any of the 12,000 paid trial participants (6,000 children) who are unfortunate enough to be randomized into the adjuvant containing groups.”
Still, on July 23, 2009, the FDA announced, “Currently, no U.S. licensed vaccine contains the adjuvants MF-59 or ASO3 (squalene). It is expected that a novel influenza A (H1N1) vaccine manufactured using the same process as U.S. licensed seasonal inactivated influenza vaccine but administered with MF-59 or ASO3 will be authorized for emergency use only.”
Furthermore, “Two of the manufacturers (Novartis and GSK) have proprietary oil-in-water adjuvants (MF-59 and ASO3, respectively) which have been evaluated in a number of clinical studies including studies with influenza vaccines. These manufacturers will include an evaluation of the utility of the adjuvant for dose sparing and higher effect in their clinical studies.“
« The same document indicates that vaccines containing the un-approved adjuvants will be given to 100 children 6 months to 3 years old, 100 children 3 years old to 8 years, 100 individuals 18 to 64 years old and 100 individuals 65 and older in each of the multiple clinical trials. In addition, 700 individuals in each trial will be given non-adjuvanted vaccine ».
Now for the immunological side effects of squalene to occur takes months to years – and cannot be evaluated after up to 6 weeks of observation. Der Spiegel (9) calls the mass vaccinations on Europeans a gigantic cost free experiment to provide the FDA with mass vaccination experience to clear the track for sale in the US.
EMEA admits that side effects can only be found through extensive vaccination campaigns! (1).
Here is what EMEA (4) has to say about risks of GSK Pandemrix:
EMEAs Pandemrix is commonly or very commonly associated with a range of local and systemic adverse reactions but these are not often of severe intensity and the safety profile would not preclude the use of the vaccine in healthy adults aged 18-60 years or > 60 years.
However, there are some adverse reactions known to be very rarely associated with influenza vaccines and it is currently not possible to predict if higher rates might be observed with Pandemrix compared with, for example, seasonal influenza vaccines.
Dr Keiji Fukuda, the WHO’s flu chief, today warned about the potential dangers of the untested vaccine (11): « There are certain areas where you simply do not try to make any economies. One of the things which cannot be compromised is the safety of vaccines. »
Which is exactly what is going on!
What I do not know is, if they are going to leave the attenuated (or live – Baxter (12)) bird flu vaccine – or to totally replace it by the H1N1 virus.
Other severe, but rare side effects are autism in children due to thimerosal (13) and the Guillan-Barré syndrome seen with 400-500 Americans after the 1976 unnecessary mass vaccinations against swine flu (14) – videos. As for additional severe side effects of squalene – see Stephen Lendman (15).
My advice: If you are forced to be vaccinated against the harmless swine flu (H1N1) – demand a vaccination with the AstraZeneca nasal vaccine MedImmune (8)– thereby avoiding squalene side effects.
References
(1) EMEA

Cliquer pour accéder à PandemicVaccines_Q&A_46147609en.pdf

(2) Global Research 20 July
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14453
(3 Wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Gulf_War_syndrome
(4) The Military Vaccine Resource Directory
http://www.mvrd.org/showpage.cfm?ID=69 .
(5) Statement for Hearing Record, The House Subcommittee on National Security, Veterans Affairs, and International Relations
http://www.autoimmune.com/SubcommitteeRFGarry24Jan02.html
(6) Wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Gulf_War_syndrome
(7) EMEA http://www.emea.europa.eu/humandocs/PDFs/EPAR/pandemrix/H-832-en6.pdf
(8) Reuters http://www.reuters.com/article/rbssHealthcareNews/idUSL11997420090601
(9) Der Spiegel http://www.spiegel.de/international/germany/0,1518,640853-2,00.html
(10) Your Spine http://www.yourspine.com/Chiropractic/Swine+Flu+Squalene+Adjuvant.aspx
(11) The London Evening Standard
http://www.thisislondon.co.uk/standard/article-23724398-details/Vaccine+for+swine+flu+may+be+unsafe+warns+WHO/article.do

(12) The Toronto Sun http://www.torontosun.com/news/canada/2009/02/27/8560781.html
(13) Global Research 23 July, 2009 http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14510
(14) Video 1 http://www.youtube.com/watch?v=IFcnneAqnTM

Video 2 http://www.youtube.com/watch?v=-9Bvf9AaC-4
(15) Youtube http://www.youtube.com/watch?v=wg-52mHIjhs
(13) Global Research 23 July 2009 http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14510
(14) 1. video http://www.youtube.com/watch?v=IFcnneAqnTM 2. video http://www.youtube.com/watch?v=-9Bvf9AaC-4
(15) Stephen Lendman, Global Research, 10 June, 2009 http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=13925
Surveys can be seen here http://euro-med.dk/?p=9152 and here http://euro-med.dk/?p=9895

Global Research Articles by Anders Bruun Laursen
article globalresearch

traduction

C’est pas terrifiant d’apprendre cela !
Déja,pauvres soldats,une fois de plus c’est la preuve par A+B qu’ils ne sont que de la chair à canon,des cobayes pour des intérêts qui les dépassent complètement,entre les vaccins et l’uranium appauvri(en fait enrichi),c’est plus de la moitié de ces soldats qui ont été malade,et certains ont même enfanté des handicapés,l’ua avait détérioré jusque leurs gènes.

L’article est très bien sourcé,vous imaginez,un million de fois plus de squalène dans les vaccins contre la grippe A que dans ceux qui ont rendu malade le quart des troupes de la première du golfe!

Donc en plus de n’avoir pas fait de test suffisant sur les enfants vis à vis du squalène,on apprend qu’un juge fédéral américain a statué qu’il y avait de bonnes raisons de croire que la vaccin contre l’anthrax avec du squalène comme adjuvant était dangereux, et il a ordonné au Pentagone de cesser de l’administrer en Octobre 2004,mais on apprend aussi dans le Washingtonpost que la FDA(food and drug administration) a refusé d’accréditer les vaccins contenant du squalène comme adjuvant,et c’est pourtant cet adjuvant qui sera dans les vaccins de quasiment tout les laboratoires.

C’EST DONC CRIMINEL,IL N’Y A PAS D’AUTRES MOTS,ILS SAVENT TRÈS BIEN QUE LE SQUALÈNE EST DANGEUREUX ET POURTANT ILS VONT EN METTRE UN MILLION DE FOIS PLUS QUE DANS LES PRÉCÉDENTS VACCINS QUI ONT RENDU MALADES LES GENS.

MAIS C’EST PAS POSSIBLE D’ÊTRE AUSSI MALSAIN,TOUT CELA EST CALCULÉ,ILS SAVENT QUE LE SQUALÈNE PRODUIT UNE RÉACTION AUTO IMMUNE DÉVASTATRICE,ET ILS L’INJECTENT QUAND MÊME.

Que vous faut-il de plus pour que vous compreniez le péril à venir,des milliardaires parlent de dépeupler la terre,une grippe bégnine amène la population à se faire vacciner AVEC UN POISON,qui a été déja mis en cause plusieurs fois.

Refusez la vaccination et faites passer le message aux plus gens possible,VOUS DEVEZ EN PARLER AUTOUR DE VOUS,C’EST UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT POUR EUX.

Nous avons de quoi étayer largement ce que nous avançons,les preuves sont là,devant nous,il suffit de lire.

Pourquoi la folle furieuse Margaret Chan (la boss de l’OMS),a rencontré toutes ces fondations qui parlent ouvertement d’eugénisme ?

août 29, 2009

eugenics_congress_logo

« I have met officials at the Bill and Melinda Gates Foundation, the UN Foundation, the African Union, and the Nippon/Sasakawa, Bloomberg, Doris Duke, and Rockefeller Foundations. Here in Geneva, I have held discussions with the ambassadors of many countries « .

Nous pouvons lire cela sur le site officel de l’oms,c’est tiré de son discours à l’équipe de l’OMS lors de sa prise de fonction en Janvier 2007,ici

Déja cela démontre l’importance de ces fondations,qu’elle place AVANT les ambassadeurs,ce qui est assez significatif et montre l’importance de ces fondations et le poids de leurs membres,qui sont impliqués dans les affaires du monde,alors qu’ils ne sont pas élus,et qu’ils ne sont soumis à aucun controle,rien que cela est très très très grave.

Je ne connaissais pas la Sasakawa fondation et franchement ca vaut le coup d’oeil,article bakchich info ,des aniciens criminels de guerre reconvertis dans la mafia et pronant l’eugénisme,youpi,en voila des amis des Rockefeller et bill Gates déja fortement préocupés par le controle des populations !

Attendez, vous vous rendez compte du délire,la chef de l’OMS fait des réunions avec toute une clique de dégénérée complet qui dit ouvertement qu’il faut réduire la population mondiale :

 » Sous le titre « Le Club des milliardaires tente de juguler la croissance démographique », le Sunday Times du 24 mai a révélé la tenue d’une réunion secrète qui en dit long sur la volonté politique de l’oligarchie financière.

La rencontre, qui s’est tenue à New York le 5 mai dernier, a été organisée à l’initiative de Bill Gates, fondateur du monopole Microsoft, grand promoteur des simulateurs de meurtres sur ordinateur et parrain de Facebook, de Warren Buffet, spéculateur milliardaire et financier de la Fondation Gates, et de David Rockefeller. Au-delà de ces trois là, la petite sauterie a réuni Michael Bloomberg, maire de New York et fondateur de l’agence d’information financière du même nom ; Peter Peterson, fondateur du groupe financier Blackstone et grand avocat de l’austérité budgétaire ; Julian Robertson, patron du fond Tiger Management ; John Morgridge, ancien pdg de Cisco Systems ; Eli Broad, spéculateur immobilier ; David Rockefeller Jr, fils du premier ; Ted Turner, fondateur de CNN ; et Oprah Winfrey, animatrice phare de la télé américaine.

La réunion a débuté par une présentation de chacun des participants sur la cause qu’il défend, mais très vite, nous apprend le Times, la discussion s’est transformée, sous l’impulsion de Bill Gates, en un consensus sur la « surpopulation », comme la cause supérieure qui englobe les autres. Un autre participant a confié qu’ils étaient aussi parvenus à un consensus pour mettre en place une stratégie « dans laquelle la croissance démographique serait attaquée comme menace écologique, sociale et industrielle ». Les participants ont souligné leur « besoin d’être indépendant des agences gouvernementales qui se révèlent incapables d’affronter le désastre que tous nous voyons venir ». De prochaines réunions sont d’ores et déjà prévues pour organiser la mise en œuvre de cette stratégie. (Source)

2• Ted Turner, l’un des participant et riche propriétaire d’un empire médiatique, est fermement imprégné d’eugénisme et de réduction de la population mondiale qu’il voudrait voir baisser de 95% pour être idéale, selon un interview qu’il a accordé à Audubon Magazine en 1996: «Une population totale de 250-300 millions de personnes, un déclin de 95% par rapport aux présents niveaux, serait idéal». Turner a donné un milliard de dollars à une organisation nommée Fondation des Nations Unies. Cette organisation créée par Turner et la Turner Fondation, sont dévouées au contrôle de la population par la distribution de condoms, la promotion de l’avortement et autres méthodes pour promouvoir l’agenda eugénique, tout comme d’autres tels que Bill et Melinda Gates qui ont aussi donné de larges sommes d’argents à des «organisations charitables» qui servent réellement à promouvoir le mouvement eugénique. Turner a même reçu un prix de l’ONU pour son travail en développement durable, qui n’est qu’un autre nom code pour la réduction de la population. (Source)

3• La Fondation Bill & Melinda Gates, le géant américain de l’agrobusiness DuPont/Pioneer Hi-Bred, l’un des plus grands propriétaires de fabriques de semences brevetés et génétiquement modifiés (OGM) et de produits agrochimiques apparentés; Syngenta, une compagnie de semences OGM et de produits agrochimiques basée en Suisse par l’intermédiaire de sa Fondation Syngenta; la Fondation Rockefeller, ce groupe privé qui a créé la «révolution génétique», avec plus de 100 millions de dollars d’argent des semences depuis les années 1970; le CGIAR, réseau mondial créé par la Fondation Rockefeller afin de promouvoir son idéal de pureté génétique à travers un changement de l’agriculture, travaillent ensemble à des projets communs, dont la Réserve mondiale de semence à Svalbard.

Le CGIAR a été façonné lors d’une série de conférences privées tenues au centre de conférence de la Fondation Rockefeller à Bellagio, en Italie. Les principaux participants aux débats de Bellagio étaient George Harrar, de la Fondation Rockefeller ; Forrest Hill, de la Fondation Ford ; Robert McNamara, de la Banque mondiale, et Maurice Strong, l’organisateur international de la famille Rockefeller au niveau de l’environnement et qui, en tant que fiduciaire de la Fondation Rockefeller, organisa Sommet de la Terre (Earth Summit) de l’ONU, à Stockholm, en 1972. Cela faisait partie de l’objectif de la fondation depuis des décennies afin de mettre la science au service de l’eugénisme, une hideuse version de la pureté raciale, et qui a été appelé Le Projet.

Pour assurer un impact maximum, le CGIAR a appelé l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies, le Programme de développement des Nations Unies et la Banque mondiale. Ainsi, par le biais d’une levée soigneusement planifiée de son premier appel de fonds, la Fondation Rockefeller, à partir du début des années 1970, était en mesure de façonner la politique agricole mondiale. Et elle l’a façonnée, en effet.

Financé par de généreuses bourses d’étude de Rockefeller et de la Fondation Ford, le Groupe consultatif sur la recherche agricole internationale (CGIAR) a veillé à ce que les scientifiques et agronomes principaux de l’agriculture du Tiers-Monde soient amenés aux États-Unis afin de «maitriser» les concepts de production de l’agro-industrie moderne, et afin de les ramener dans leur patrie. Durant ce processus, ils ont créé un réseau d’influence inestimable pour la promotion de l’agro-industrie américaine dans ces pays, et plus particulièrement la promotion de la «Révolution génétique» des OGM dans les pays en voie de développement, et tout cela au nom de la science et d’un marché agricole efficace et libre. (Voir l’article «L’arche de Noé végétale»).

Créer génétiquement une race de maitres ?

«Le Projet» est le projet de la Fondation Rockefeller et de puissants intérêts financiers depuis les années 1920 afin d’utiliser l’eugénisme, plus tard rebaptisé génétique, pour justifier la création d’une race de maitres créée par génie génétique. Hitler et les Nazis l’appelaient la race des maitres Aryens.

L’eugénisme d’Hitler fut financé dans une large mesure par la même Fondation Rockefeller qui construit aujourd’hui une «réserve de semences du jugement dernier» afin de préserver des échantillons de chaque semence présente sur notre planète. A présent, ceci devient vraiment intrigant. La même Fondation Rockefeller créa la pseudo-science de la discipline de la biologie moléculaire dans leur poursuite incessante visant à réduire la vie humaine à la «définition d’une séquence génique» qui, espéraient-ils, pourrait alors être modifiée dans le but de modifier les caractéristiques humaines à volonté. Les scientifiques de l’eugénisme d’Hitler, dont beaucoup ont été tranquillement amenés aux États-Unis après la guerre afin de poursuivre leurs recherches biologiques eugénistes, ont jeté une grande partie des bases du génie génétique des diverses formes de vie, soutenues ouvertement en grande partie jusqu’au sein du troisième Reich par les généreuses bourses de la Fondation Rockefeller.

La même Fondation Rockefeller créa ce que l’on appelle la révolution verte, durant un voyage au Mexique effectué en 1946 par Nelson Rockefeller et l’ancien Secrétaire à l’agriculture du New Deal et fondateur de la compagnie Pioneer Hi-Bred Seed, Henry Wallace.

La Révolution verte visait à résoudre le problème de la faim dans le monde à un haut degré, au Mexique, en Inde et dans d’autres pays choisis où Rockefeller travaillait. L’agronome de la Fondation Rockefeller, Norman Borlaug, remporta un prix Nobel de la paix pour son travail, une chose dont il n’y a pas de quoi se vanter lorsque des gens tel que Henry Kissinger ont partagé le même prix.

En réalité, comme cela est apparu des années plus tard, la révolution verte était une brillante idée de la famille Rockefeller pour développer une agro-industrie mondialisée dont ils pourraient ensuite prendre le monopole tout comme ils l’avaient fait dans le monde de l’industrie pétrolière et qui avait commencé un demi-siècle auparavant. Comme Henry Kissinger l’a déclaré dans les années 1970 : «Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez le pays ; si vous contrôlez l’alimentation, vous contrôlez la population.» (Source)

4• L’idéologie d’eugénisme et de réduction de la population est bien intégrée dans le mouvement environnementaliste et celui de la théorie du réchauffement climatique causé par l’homme. Que ce soit correctement attribué à l’homme ou pas, les mêmes idées de réduire le nombre de population mondiale, de contrôler les naissances en adoptant des mesures eugéniques imitant la politique de l’enfant unique de la Chine et autres mesures dont l’avortement et la taxation d’enfants supplémentaires, sont présentes. L’humain et même les enfants sont le problème qu’il faut éliminer.

Alors que la planète subit une chute drastique de la production de biens indispensables au maintien de sa population, le Fonds mondial pour la nature (anciennement World Wildlife Fund) a publié le 29 octobre son Rapport Planète vivante (Living Planet Report 2008), affirmant que, puisque «les besoins des hommes en nourriture, eau, énergie et matériaux» représentent la plus grande menace pour la biodiversité, la consommation humaine devrait être réduite d’au moins 30% — pour commencer.

Selon ce rapport, plus des trois quarts de la population mondiale vivent dans des pays dont la consommation dépasse leur bio-capacité (exprimée sous forme d’«empreinte écologique»). Les auteurs en viennent à demander la «réduction de la population, de la consommation individuelle et des ressources utilisées ou des déchets émis pour produire des biens et des services». Pour la première fois, le WWF s’en prend même à la consommation d’eau.

Ce rapport, dont les recommandations, si elles étaient appliquées, conduiraient à la mort de centaines de milliers d’hommes, a été co-rédigé par des membres de la Société zoologique de Londres. A l’origine du WWF, on trouve le prince Bernard des Pays-Bas et son co-penseur, le Prince Philip d’Edimbourg, le prince consort de la Reine Elisabeth II d’Angleterre. Le prince Bernard était un nazi, membre des SS, qui, contraint de démissionner du parti en vue de sa fonction royale, signa sa lettre de démission par un «Heil Hitler !».

Le critère d’«empreinte écologique» dont se sert le WWF fut élaboré par une fondation britannique, l’Optimum Population Trust, qui fait ouvertement campagne pour réduire des deux tiers la population mondiale afin de la ramener à deux ou trois milliards d’individus. (Source)

5• Dans une des rares sortie publique par les médias, Jonathon Porritt, un des principaux conseillers environnemental de Gordon Brown, a averti que la Grande Bretagne doit réduire radicalement sa population si elle désire construire une société durable. L’annonce a été faite à la conférence annuelle du groupe Optimum Population Trust (OPT), duquel il est le patron. Selon leur recherche, la population britannique devrait être réduite à 30 millions, soit la moitié de ce qu’elle est présentement. (Source)

En Australie, un groupe de lobby environnemental, le Sustainable Population Australia, soutient que nous devons réduire drastiquement la population mondiale ainsi que d’adopter une politique d’un enfant unique pour sauver la planète. Selon ce groupe de 1300 activistes, c’est le seul moyen d’éviter un «suicide environnemental». La présidente du groupe, Sandra Kanck, suggère que la population australienne soit réduite de 22 à 7 millions de personnes pour s’attaquer aux changements climatiques. (Source)

De même, la BBC publiait un article de John Feeney, déclarant que la croissance non contrôlée de la population mine les efforts pour la sauver la planète. Il demande au mouvement environnemental de cesser de fuir ce sujet controversé. On y mentionne une autre organisation qui lutte en ce sens: Global Population Speak Out. (Source)

6• Des scientifiques qui se joignent en groupes tels que le Global Population Speak Out (GPSO) font pressions sur les médias pour briser le tabou de la surpopulation mondiale:

Je fais partie d’un groupe de scientifiques, répartis dans 24 Pays, qui s’est engagé à convaincre les médias de faire cesser le tabou qui s’oppose à toute discussion relative aux problèmes posés par la taille et la croissance de la population humaine en relation notamment avec la dégradation de l’environnement. Nous maintenons ce tabou à notre péril et à celui de millions d’autres espèces.

La surpopulation est étroitement liée à toutes les formes de dégradation de l’environnement dont nous prenons conscience maintenant : disparition d’espèces, modifications du climat, pollutions, désertifications, diminution des réserves aquatiques, déforestations, etc., or la croissance démographique mondiale est préoccupante.

Il est illusoire de penser qu’en réduisant notre consommation (même s’il est bon de le faire) nous arriverons à corriger les excès dus à la croissance ininterrompue de la population humaine; personne ne peut réduire ses besoins organiques à zéro, il faut pour cela ne pas exister. Il est temps de réfléchir à ces problèmes démographiques et de préparer l’opinion à une perception nouvelle de leur évolution.

Le problème de la limitation des naissances est difficile dans les pays en voie de développement où de grossières erreurs ont été commises dans le passé. Mais les erreurs doivent être utiles pour progresser.
Il faudra dans ces pays, par recours aux médias sans doute, mieux y éduquer les femmes en exposant de nouvelles options concernant la taille des familles ; il faudra mieux protéger l’enfance pour qu’une forte mortalité ne soit plus la justification des familles nombreuses; il faudra enfin rendre les moyens de contraception facilement accessibles à tous.

Le projet d’aboutir rapidement à un palier de croissance de la population humaine et, par la suite, à sa décroissance est une option dont dépend l’avenir de notre espèce et du reste du monde vivant. (Source)

D’autre, comme le Dr Eric R. Pianka, un biologiste américain basé à l’Université du Texas à Austin qui prononce des discours au niveau international, fait la promotion d’un génocide de masse de 90% de la race humaine pour sauver la planète et est applaudit chaudement par ses pairs. Durant un discours à l’Académie des sciences du Texas en 2006, Pianka proposait d’exterminer 90% de la population mondiale à l’aide du virus Ebola. (Source)

En 2002, le Melbourne Age rapportait que des documents nouvellement découverts détaillaient le plan de l’éminent immunologiste Sir Macfarlane Burnet pour aider le gouvernement australien à développer des armes biologiques qui pourraient être utilisées contre l’Indonésie et autres pays «surpeuplés» de l’Asie du Sud-Est. Sir Macfarlane recommandait dans ce rapport secret de 1947 que des armes chimiques et biologiques pouvaient être développées pour détruire les cultures de pays asiatiques surpeuplés et répandre des maladies infectieuses qui affecteraient que ces pays tropicaux et non pas l’Australie. Cet homme a notamment été le directeur du Walter and Eliza Hall Institute of Medical Research et il reçu un prix Nobel de médecine en 1960. Il est décédé en 1985, mais ses théories sur l’immunité et la «sélection de clonage» ont servi à établir la base de la biotechnologie moderne et de l’ingénierie génétique. (Source)

La controverse entourant les commentaires d’un autre favori du milieu scientifique, le généticien James Watson, qui a déclaré au journal le Sunday Times que les noirs sont moins intelligents que les blancs de façon inhérente, ne devrait pas surprendre personne qui sait que Watson a rempli un important rôle en promouvant la pseudo-science de l’eugénisme. Watson fut le directeur du Projet génome humain jusqu’en 1992 et reconnu pour avoir été le co-découvreur de la structure de la double-hélice d’ADN, une réussite qui lui méritera un prix Nobel en 1962. Mais ce que la plupart ignore, c’est que Watson a joué un rôle crucial dans l’avancement de la légitimité de l’eugénisme/réduction de la population depuis des décennies.

James Watson est un important promoteur du dépistage génétique, un test qui détermine si un couple est plus à risque d’avoir un bébé ayant un désordre génétique héréditaire. Puisque le dépistage a évidemment augmenté le nombre d’avortement d’enfants considérés «imparfaits», plusieurs ont dénoncé son introduction comme étant rien de moins qu’un camouflage pour l’eugénisme ou «eugénisme volontaire». (Source)

7• Dans un document que Henry Kissinger rédigea en avril 1974 alors qu’il était Conseiller à la Sécurité Nationale américaine, le National Security Study Memorandum 200, il conclut : «Le dépeuplement est l’axe prioritaire de la politique étrangère américaine dans les pays du Tiers-monde». Le document, qui visait treize pays en particulier pour une réduction massive de leur population, suggérait d’employer la famine, la stérilisation et la guerre pour y parvenir. Ce document gouvernemental fut rendu public en 1989 et identifiait ces pays comme étant d’un intérêt spécial pour les objectifs géopolitiques des États-Unis et expliquait ce pourquoi la croissance de la population, particulièrement celle des jeunes personnes, était vue comme une menace révolutionnaire contre les corporations américaines. Les pays nommés étaient l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, le Nigeria, le Mexique, l’Indonésie, le Brésil, les Philippines, la Thaïlande, l’Égypte, la Turquie, l’Éthiopie et la Colombie.

8• Lord Bertrand Russell écrivait dans son livre «The Impact of Science on Society»: «Présentement, la population du monde augmente… La guerre jusqu’à maintenant n’a pas eu de grands effets sur cette augmentation… Je ne prétends pas que le contrôle des naissances est le seul moyen par lequel une population peut être empêchée d’augmenter. Il y en a d’autres… La guerre a été plutôt décevante à cet égard, mais peut-être qu’une guerre bactériologique pourrait s’avérer efficace. Si une Mort Noire pouvait se répandre à travers le monde à chaque génération, les survivants pourraient procréer librement sans trop remplir le monde…» (Source)

9• «…des formes avancées de guerre biologique qui peuvent cibler des génotypes spécifiques peuvent transformer la guerre biologique d’un royaume de la terreur en un outil politiquement pratique.»

Qui a écrit ces mots dans leur propre document de stratégie? Les nazis? Le régime de Pol Pot?

Non, c’était Paul Wolfowitz, Dick Cheney, William Kristol, Donald Rumsfeld et le reste des collaborateurs néo-cons qui ont formé ce qui était nommé le Project For a New American Century – qui constituait le cadre idéologique de l’ancienne administration Bush. (Source)
superbe article de mondialisation.ca

Bon,vous comprenez ce que cela signifie,l’OMS est impliqué dans cette politique NAZI (il n’y a pas d’autres mots) de controle de la population ou plutot de DÉPEUPLEMENT VOLONTAIRE,c’est à dire D’EXTERMINATION PLANÉTAIRE,ce n’est pas moi qui le dit,ce sont eux !,moi je reprend juste ce qu’ils disent,je n’invente rien.

Comment voulez vous faire confiance à l’OMS quand on sait cela,imaginer que la boss de l’organisation qui s’occupe de la santé sur la planète discute avec des mafieux nazis qui planifient grace à leurs fondations(exemptées d’impots) un dépeuplement massif sur terre.

Vous savez,dans les années 30 il suffisait de lire Mein Kampf pour comprendre ce qui allait se passer,aujourd’hui c’est pareil,il suffit de lire  » The Impact of Science on Society  » de Bertrand Russel,ou les « conseils » de l’Optimum Population Trust,de Global Population Speak Out ou du National Security Study Memorandum 200, qui conclut : «Le dépeuplement est l’axe prioritaire de la politique étrangère américaine dans les pays du Tiers-monde».

TOUT EST LA,DEVANT NOUS,À QUI VEUT CHERCHER UN MINIMUM,IL FAUT JUSTE NE PAS SE VOILER LA FACE,NE PAS FAIRE L’AUTRUCHE.

QUESTION:

SI ON VEUT VOUS TUER,SI VOTRE VOISIN OU UNE QUELQCONQUE PERSONNE EN PLEINE POSSESSION DE SES MOYENS TENTE DE VOUS TUER,QUE FAITES VOUS?

PENSEZ À CELA MES AMIS,PENSEZ À CELA,C’EST LA SEULE QUESTION À SE POSER.
NOM-EUGENIME-trop-nx-copie-2

nb:je sais que nombre d’entre vous ne croient pas ce que je raconte,je précise encore une fois que ce n’est pas moi qui le dit,je cherche juste les informations,ce sont des faits réels,

Non,la vaccination forcée n’existe pas,et ça c’est quoi ? Vous y croyez maintenant,vous saisissez la RÉALITÉ de la chose?

août 20, 2009

ALORS C’EST PAS INCROYABLE,  » vaccine fight goes criminal  »

ET LA   » vaccinations…  or jail  »

Voila un article qui date de ce moment de fascisme insensé,un grand merci au site  conscience du peuple.

Des enfants rassemblés comme du bétail dans un palais de justice du Maryland pour des vaccinations forcées pendant que la police armée et avec des chiens d’attaque monte la garde.

À la suite des menaces de l’État du Maryland contre les parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants, les enfants ont été rassemblés dans un palais de justice du Comté Prince George qui était gardé par du personnel armé avec des chiens d’attaque. À l’intérieur, les enfants ont été vaccinés de force, beaucoup contre leur volonté, sous les ordres du Ministre de la justice de l’État, de divers juges de l’État et du directeur local de la Commission scolaire ; tous conspirant illégalement afin de menacer les parents d’emprisonnement s’ils n’acceptaient pas de soumettre leurs enfants aux vaccinations.

L’État du Maryland utilise maintenant les tactiques de la Gestapo pour imposer sa volonté médicale sur la population, dépouillant ainsi les parents de tous leurs droits pour décider comment ils souhaitent protéger leurs propres enfants contre les maladies contagieuses. Les autorités sanitaires de cet endroit ont déjà annoncé leur intention d’enlever essentiellement les parents et de les jeter en prison, de leur enlever leurs enfants pendant trente jours s’ils continuaient à refuser de faire vacciner leurs enfants. Tout ceci sera dirigé sous la menace des armes, avec du personnel armé et des chiens d’attaque prêts, pour s’assurer que personne ne puisse sortir de la ligne et éliminer toute tentative du public dissident contre les politiques « orwelliennes » de vaccinations. 

De toute évidence, toute cette campagne contre ces parents est entièrement illégale. Il n’existe aucune loi dans le Maryland qui exige la vaccination des enfants, ainsi, les parents qui refusent de le faire ne pourraient pas légalement être inculpés de violation de la loi. À la place, les autorités sanitaires et scolaires du Maryland utilisent des méthodes semblables à celles de la Gestapo, en menaçant d’inculper les parents de violations concernant l’absentéisme des enfants, les criminalisant pour oser protéger leurs enfants des produits chimiques dangereux qui se retrouvent dans les vaccins (y compris le thimerosal, un additif chimique contenant une forme neurotoxique du mercure). 

Le désespoir de la médecine organisée devient de plus en plus apparent

Comme de plus en plus de parents deviennent informés des dangers des vaccinations et leurs liens avec l’autisme, les autorités sanitaires des États se tournent de plus en plus vers « la médecine à la pointe du fusil » afin de forcer les gens à se soumettre aux poisons de la médecine conventionnelle. Les parents qui tentent de sauver leurs enfants de ces produits chimiques mortels sont arrêtés et leurs enfants sont enlevés par les Services de protection des enfants (voire http://www.newstarget.com/Abraham_Cherrix.html), et les oncologistes qui n’étaient auparavant armés que de machines radioactives et d’injecteurs de chimiothérapie, s’arment maintenant de marshalls américains et d’autres forces policières locales qui utilisent des armes à feu chargées pour faire appliquer « la volonté de l’État » contre les parents qui résistent. 

Même l’Association américaine des médecins et des chirurgiens (AAPS) a annoncé sa très forte opposition à la campagne de vaccination de la « médecine à la pointe du fusil » du Maryland. Dans un communiqué de presse publié le 16 novembre, l’AAPS déclare : 

« L’Association américaine des médecins et des chirurgiens aujourd’hui a condamné le « rassemblement des vaccins » effectué dans le comté de Prince George au Maryland cette semaine, et a promis de faire son possible pour soutenir les parents qui refusent de faire « immuniser » leurs enfants. »

« Cette prise de position élimine le consentement informé et tous les droits parentaux », a dit Kathryn Serkes, directeur politique pour l’Association américaine des médecins et des chirurgiens (AAPS), un des rares groupes de médecins nationaux qui refusent les subventions corporatives provenant des compagnies pharmaceutiques. 

Dans un scénario ressemblant à un rassemblement de bétail, le procureur général de l’État a distribué des citations à comparaître à plus de 1600 parents d’enfants qui n’ont pas fourni de certificat d’immunisation pour leurs enfants. Mais au lieu de trimballer sa seringue dans le bétail, ce procureur de l’État a choisi de menacer avec sa seringue afin de garder le « troupeau » bien en ligne. 

Vous pouvez lire le reste du communiqué de presse à : http://www.aapsonline.org/press/nr-11-16-07.php

Médecine forcée : pourquoi les revendeurs de drogue doivent-ils maintenant compter sur les tactiques de la Gestapo ?

La médecine conventionnelle (pharmaceutique) est le seul système médical dans le monde qui est à ce point impopulaire chez les consommateurs informés qu’il doit être administré à la pointe du fusil. Il n’y a aucun autre système médical n’importe où dans le monde qui doit recourir à de telles tactiques pour recruter des « malades ». 

À l’événement du Maryland, le 17 novembre, les activistes Jim Moody et Kelly Ann Davis de SafeMinds (www.SafeMinds.org) ont réussi à paraître devant les caméras des nouvelles télévisées et faire entendre leur opposition à la politique de vaccins obligatoires. Pourtant, d’une manière étonnante, la plupart des parents se sont alignés comme du bétail prêt à se faire « marquer », sans même poser de questions sur le bon jugement ou la légalité du système même dans lequel ils acceptaient maintenant de participer. 

Un blog de la liberté de la santé appelé le Centre pour l’intérêt commun (www.CommonInterest.info) a aussi couvert l’événement et a rapporté qu’un activiste local nommé Donovan Hubbard a enregistré l’événement sur vidéo et projette de rendre disponible le vidéo en ligne. (NewsTarget aimerait contacter Donovan et/ou faire de la publicité pour son vidéo. Si vous connaissez une manière de le contacter, s’il vous plaît, appelez-nous à (520) 232-9300 pour nous le faire savoir). 

Quel est la suite à la « médecine à la pointe du fusil » ?

À mesure que la vérité continue de sortir concernant les dangers extrêmes de la vaccination et des produits chimiques, les compagnies pharmaceutiques deviennent de plus en plus désespérées afin de contraindre le public à utiliser leurs produits. Elles travaillent maintenant de très près avec les autorités des États (y compris les Gouverneurs de plusieurs d’entre eux) afin de rendre obligatoire l’utilisation des vaccins chez les jeunes enfants. Le résultat est une criminalisation des parents qui refusent d’exposer leurs enfants à ces produits chimiques dangereux. 

http://www.newstarget.com/022267.html
http://americanbadass607.wordpress.com/2007/11/24/follow-up-on-maryland-forced-vaccinations/

http://tw.youtube.com/watch?v=FqQFVi01iBs&feature=related

article

VOUS NE COMPRENEZ,C’ÉTAIT IL Y DEUX ANS,ET C’ÉTAIT POUR DES VACCINS BASIQUES,ALORS IMAGINEZ AUJOURD’HUI AVEC LA « MENACE » D’UNE PANDÉMIE.

REVEILLEZ VOUS ,RÉVOLTEZ VOUS,

PENSEZ À VOS ENFANTS ET VOS PROCHES.

L’organisme chargé de la santé publique en Angleterre,dans une missive confidentielle s’inquiète du caractère nocif des vaccins,et leurs liens avec une maladie dégénérative.

août 18, 2009

co-nard_copie

C’est tellement énorme que même le journal dit « The Mail on Sunday, leading to demands to know why the information has not been given to the public before the vaccination of millions of people, including children, begins. »

Parceque ce qui est dit est assez grave :

 » the neurologists that they must be alert for an increase in a brain disorder called Guillain-Barre Syndrome (GBS), which could be triggered by the vaccine.

GBS attacks the lining of the nerves, causing paralysis and inability to breathe, and can be fatal. »

Une bonne vieille maladie dégénérative,quand je vous dit qu’ils veulent nous transformer en ZOMBIE,ce n’est même plus une image,c’est dingue.

Les spécialistes se fondent sur l’expérience(il ‘y a pas d’autres mots) de la grippe porcine de 1976 aux USA,et voila ce qu’ils disent:

  • More people died from the vaccination than from swine flu.
  • 500 cases of GBS were detected.
  • The vaccine may have increased the risk of contracting GBS by eight times.
  • The vaccine was withdrawn after just ten weeks when the link with GBS became clear.
  • The US Government was forced to pay out millions of dollars to those affected
  • C’est écrit noir sur blanc,la vaccination a fait plus de morts que la grippe,ce sont des données réelles,des gens ont contracté cette maladie dégénérative,et les autorités ont dû stopper la vaccination et retirer les lots.

    La grosse différence avec cette époque est qu’aujourd’hui un décret protège les laboratoires en cas de pépin,donc il n’y aura pas de recours.

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-1206807/Swine-flu-jab-link-killer-nerve-disease-Leaked-letter-reveals-concern-neurologists-25-deaths-America.html (traduction google )