Syrie, Turquie, Irak, Iran, Pakistan, Russie : que passa ?

Ce week end, un flot d’information grave s’accumule.

Au Pakistan, 26 soldats ont été tué et 14 blessés par une frappe de l’OTAN, cette attaque meurtière est celle de trop, voila la réaction pakistanaise:  » A l’issue d’une réunion extraordinaire de ses principaux responsables, le gouvernement pakistanais a par ailleurs ordonné aux Américains de se retirer dans les 15 jours de la base aérienne de Shamsi, située dans le sud-ouest du Pakistan, et a fermé toutes les voies d’approvisionnement de l’Otan en Afghanistan à partir de son territoire. » http://www.lexpress.fr/actualites

Si le Pakistan se tient à ses déclarations c’est un bouleversement stratégique majeur dans la région.
Je me demande si cette attaque n’a pas été volontaire, depuis la  » mort  » de ben laden, les usa ont réduit d’un tiers leur aide au Pakistan , ils veulent se désengager du Pakistan et s’en faire un ennemi.

Aujourd’hui la Ligue Arabe se réunit pour définir des sanctions contre la Syrie, sanctions très dures :
 » Le projet prévoit le « gel de toutes les transactions commerciales gouvernementales avec le gouvernement syrien, à l’exception de produits vitaux dont le peuple syrien pourrait se ressentir ».
Il stipule aussi « le gel des comptes bancaires du gouvernement syrien » dans les pays arabes, et le gel des « transactions financières » avec la Syrie et de « toutes les transactions avec sa Banque centrale ».
Le texte comporte aussi une « interdiction de voyager dans les pays arabes pour des personnalités et responsables syriens » dont la Ligue arabe dressera une liste ultérieurement, précise le document.
Les sanctions prévoient aussi le gel des liaisons aériennes entre les pays arabes et la Syrie et le gel des projets financés par les pays arabes en Syrie. » l'orientlejour.com

Pour autant, dans le même article, on y apprend que :  » L’Irak a fait part de ses réserves sur le projet de décision de la Ligue arabe », a déclaré samedi le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, ajoutant qu’il était « impossible, du point de vue de l’Irak, d’imposer des sanctions à la Syrie ».
Dès jeudi, le Liban avait fait savoir qu’il ne voterait pas en faveur des sanctions.
Et samedi, le ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Jawdeh, a demandé que les sanctions soient « compatibles avec les intérêts de chaque Etat », rappelant par exemple que les importations jordaniennes transitaient par voie terrestre par la Syrie.  »

Donc, même si les sanctions sont votées, elles seront appliquées selon les intérets particuliers des membres de la ligue arabe, ce qui en limiterait grandement les effets. L’Irak, par la voie de son president Jalal Talabani déclare que :  » son pays s’opposerait catégorqiuement à toute intervention militaire contre la Syrie. « Il n’est pas question que l’Irak prête main forte à l’Otan face à la Syrie et ce que notre pays demande c’est le soutien aux réformes annoncées par le président Assad  » french.irib

L’Iran est entré dans la danse aujourd’hui en disant : « L’Iran, si jamais il était menacé par une intervention militaire étrangère, prendrait pour cible le bouclier antimissile de l’Otan en Turquie, a averti samedi le général Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces aériennes des Gardiens de la Révolution.

« Si nous sommes menacés, nous comptons d’abord prendre pour cible le bouclier de défense antimissile de l’Otan en Turquie. Et ensuite nous nous en prendrons à d’autres cibles », a déclaré le général Hajizadeh, cité par l’agence de presse iranienne Mehr.

Jusqu’ici, des responsables iraniens avaient affirmé à plusieurs reprises qu’en cas d’attaque contre l’Iran, leurs forces armées mèneraient en représailles des frappes de missiles contre Israël.

Les propos sur la Turquie comme cible sont la première déclaration en ce sens de la part du commandement des Gardiens de la Révolution.  » http://www.lalibre.be

La aussi, c’est une déclaration très importante, c’est la première fois que l’iran menace la Turquie. La politique de  » zéro probleme  » avec ses voisins est en train de tourner au fiasco. Au lieu de n’avoir qu’israel comme ennemi dans la région la Turquie va se retrouver isolée, si la syrie, le Liban et l’iran lui sont hostile, tout son flan Sud et Sud Est devra être surveillé, sans parler de sa frontière kurdisto/irakienne qui n’a jamais été vraiment sûre. Je ne comprends absolument pas la politique d’Erdogan, j’aimerai bien savoir ce qu’il lui a été promis pour ce comportement belliqueux envers la syrie. Il semblerait pourtant que la ligne dure d’Erdogan ne soit pas totalement partagée dans son propre gouvernement, un article traduit (comme souvent pour les papiers importants ! )par Djazaïri :  » La Turquie a déclaré que le soulèvement en Syrie est une affaire intérieure de son voisin et qu’elle ne permettra à aucun pays d’intervenir militairement contre la brutale répression per le régime d’une insurrection qui dure depuis huit mois, et a écarté toute possibilité de voir la Turquie militairement impliquée.

« Nous n’enverrons pas de soldats [en Syrie], nous n’interviendrons pas et nous ne permettrons pas et ne créerons pas les conditions pour que d’autres interviennent, » a déclaré le vice premier ministre et porte parole du gouvernement Bülent Arinç à une station de télévision locale, affirmant que toute intervention étrangère créera des divisions non seulement en Syrie mais dans toute la région. Il a ajouté que les incidents en Syrie se développaient suivant des lignes ethniques et que le sectarisme joue également un rôle. » (lisez la suite)

Cette déclaration tranche avec celles d’Erdogan, maintenant qui faut il croire ?

Gilles Munier, citant le canard enchainé nous dit que la dgse entraine et fait transiter des hommes et des armes au Liban et en Turquie :  » Nicolas Sarkozy n’a tiré aucun d’enseignement des conséquences catastrophiques provoquées par l’effondrement du régime libyen. Il s’apprête à reconnaître officiellement le CNS (Conseil National Syrien) qui devrait emménager dans les locaux de l’ambassade, rue Vanneau. Le Canard enchaîné a révélé que des instructeurs du Service action de la DGSE, du COS (Commandement des opérations spéciales) et du MI6 britannique forment les extrémistes armés de l’Armée syrienne libre (ASL) à la guérilla urbaine, au Liban et en Turquie (3). »
Un média iranien citant la presse turque nous dit la même chose :  » A Turkish newspaper has unveiled that French military forces are training armed Syrian rebels to fight the government of President Bashar al-Assad.
According to Milliyet, as cited by IRNA, France has sent its military training forces to Turkey and Lebanon to coach the so-called Free Syrian Army — a group of defectors operating out of Turkey and Lebanon — in an effort to wage war against Syria’s military.  » presstv.ir

Gilles Munier nous parle aussi de flotte russe faisant route vers la Syrie:  » La presse israélienne s’est inquiétée de la présence en Méditerranée de plusieurs navires de guerre russes (1), mais ce n’est rien à côté de ceux qui se profilent à l’horizon (2). Le porte-avions Maréchal Kouznetsov a quitté Mourmansk le 13 novembre. A bord, une trentaine d’avions de chasse et des d’hélicoptères, des missiles à capacité nucléaire d’une portée de 550 km. Le destroyer anti-sous-marin Amiral Chabanenko fait partie de l’escadre qui l’accompagne. Après des exercices en mer de Barentz, le Kouznetsov a pris la direction de la Méditerranée orientale via l’Atlantique nord. Il devrait mouiller à Tartous mi-janvier, où il sera sans doute rejoint par des éléments de la flotte russe de la mer Noire, comme cela a été le cas en 2008 « .

Mais l’information, si elle vrai, qui montre que la tension vraiment palpable est l’envoie par la Russie de système de défense S-300 en Syrie :  » “Les navires de guerre russes qui ont atteints les eaux syriennes ces derniers jours transportaient entr’autre, des conseillers techniques russes qui ont aidé les Syriens à installer tout un réseau de missiles S-300 que Damas avaient reçu ces dernières semaines, dit un article dans le journal de langue anglaise basé à Londres Al Quds-Al Arabi ce Jeudi. Citant des sources en Russie et en Syrie, l’article dit que Moscou voit une attaque occidentale sur la Syrie comme “le dépassement d’une ligne rouge qui ne pourrait être toléré”, rapporte Arutz Sheva. ( israelnationalnews.com ) ( traduit par resistance71

Bon, voila la situation et ce n’est pas rien. Une chose est sûre la déstabilisation de la Syrie va se poursuivre, il faut juste savoir si la Russie va continuer à soutenir coute que coute la Syrie et si la Chine va prendre le Pakistan sous son aile. Si on regarde ces 20 dernières années, la Russie s’est toujours couchée, Irak, Yougoslavie, Serbie, ses anciens satellites dans l’OTAN, Sebastopol à peine sauvée, la libye, même saakashvili est resté en place ! Il serait temps que la Russie tienne tête à l’occident. La Chine doit pertinement savoir que les USA ne payeront jamais leur dette, alors je me demande combien de temps ils vont faire semblant de jouer le jeu….

Personnellement je pense que la Grande Guerre est inévitable, après la Première on a eu la SDN, après la Seconde on a eu l’ONU, après la Troisième on aura surement une sorte de gouvernement mondial.

Sinon, humour européen : » Le Fonds monétaire international (FMI) a préparé un plan de secours de 600 milliards d’euros pour l’Italie au cas où la crise de la dette de ce pays s’aggraverait, a affirmé dimanche le journal italien La Stampa, citant des responsables du FMI. Le prêt envisagé par le FMI, qui atteindrait entre 400 et 600 milliards d’euros, permettrait à l’Italie de disposer d’une fenêtre de 12 à 18 mois pour mettre en place des réductions budgétaires et des réformes économiques destinées à renforcer la croissance » en mettant de côté la nécessité de refinancer la dette », affirme La Stampa.

Le FMI garantirait des taux de 4 à 6 % pour ce prêt, bien inférieurs aux taux obtenus par Rome sur le marché où le taux des emprunts de l’Italie pour les obligations à deux et cinq ans ont dépassé les 7 %. lepoint.fr

600 milliards, lol et combien pour l’Espagne , la France ou bien les USA ???
Vive la dette qui rachète de la dette !!

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Syrie, Turquie, Irak, Iran, Pakistan, Russie : que passa ?”

  1. Philippe Says:

    Tiens le revirement de la politique de l’empire vis à vis du Pakistan, ça ressemble fort aux prédictions du Sheickh Imran Hosein…
    Comme quoi l’empire va d’abord tenter de dénucléariser le Pakistan et l’Iran avant de lancer la grande guerre.

  2. lejournaldepersonne Says:

    Les 4 printemps

    Vous voulez vraiment m’interroger sur le printemps arabe, savoir s’il s’agit d’une énorme machination ou d’une révolution selon la norme si je puis dire?
    C’est difficile… parce que je ne voudrai pas rajouter de la bêtise à la bêtise. Certains auteurs s’accordent à dire qu’il s’agit d’une conspiration, d’une révolution programmée pour ne pas dire annoncée, et à vrai dire je ne suis pas loin de leur emboiter le pas mais je dis attention tout de même ! La paranoïa n’est pas bien loin!
    Et je préfère pour ma part, parler d’opportunisme plutôt que de conspiration, de récupération plutôt que de complot, de calculs plutôt que de scénario… parce qu’il y a pas plus complexe que les choses simples. Le printemps arabe comporte les 4 saisons !

    Première saison :
    L’occident, qui parle mieux que personne de lui-même et qui ignore toujours qu’il y a d’autres versions que la sienne, veut à tout prix vendre « de la démocratie » aux pays en voie de soumission…
    Parce que la démocratie ce n’est pas la voix du peuple mais la voix qu’on accorde au peuple.
    Ce n’est pas la liberté absolue mais une liberté conditionnelle.
    La démocratie au lieu de la dictature. Qui peut rêver mieux ?
    Belle et étrange tendresse…
    L’occident se propose même de financer cette démocratisation féérique ou machiavélique : « On va vous donner les moyens d’être libres et vous nous le rendrez en devenant disponibles et compatibles avec notre vision et gestion du monde ».
    Ce n’est donc pas une démocratisation mais une occidentalisation qui ne dit pas son nom.

    Deuxième saison : Islam, islamisme, islamisation. What else ?
    Entendons nous bien. Il faut cesser de nous prendre pour des enfants de chœur, il n’y a pas lieu de distinguer entre islam modéré et islam radical.
    Il y a l’islam religieux : une verticale pour tous les musulmans et l’islam politique comme horizon pour tous les musulmans… nulle dualité. Ce qu’on appelle l’islamisme n’est qu’une façon pour désigner un autre système de penser.
    Un autre système de valeur, une autre vision du monde qui est extrêmement cohérente même si l’occident la trouve un peu trop contraignante… peut-être parce qu’elle ne s’accorde pas avec ses lumières artificielles et regarde ouvertement le ciel. Or c’est cet islam là qui est en train de voir le jour pour nous persuader qu’il y a un autre monde possible… Belle et étrange tendresse…

    Troisième saison :
    Le laisser faire, le laisser aller en Syrie trahit la main mise invisible de l’Amérique et ses alliés. Un coup de pouce pour la Tunisie… un coup de main pour l’Alexandrie… un coup de pied pour Tripoli mais rien… rien pour secourir la Syrie. Belle et étrange tendresse…
    Pourquoi?
    Peut-être parce qu’on ne veut pas débarrasser le malade de tous ses maux… et qu’Israël a encore besoin d’un peu d’adversité pour que le monde continue de payer pour sa sécurité.

    Quatrième saison :
    Le Google mania à n’en pas douter a joué un rôle prépondérant. Les réseaux sociaux sont devenus des réseaux spéciaux à la solde de notre oncle d’Amérique pour formater et former de doux révolutionnaires qui incitent au soulèvement, au renversement mais pas au bouleversement! Quelques gouttes de sang et pas de panneau pour dire : à bas l’occident … Belle et étrange tendresse…
    De quoi nous mettre quelques puces à l’oreille !

    Tiens, il va falloir que je lise le dernier opus de Tariq Ramadan, avant de vous confirmer que rien ne sert de courir pour ceux qui ne savent pas ce que marcher veut dire!

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/les-4-printemps/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :