Les trois scénarios du chaos à venir

Depuis le début de la crise économique, en 2008, la plupart des analystes ont bien compris, sans oser le proclamer encore, que l’ancien paradigme : « le sort de l’humanité, individuel et collectif, s’améliore tous les jours grâce à la science, à la démocratisation et la croissance économique » est mort. Il faudrait vraiment faire preuve d’un optimisme qui confine au pathétique pour oser croire que la situation pourrait miraculeusement se retourner avec « quelques efforts » et « concessions », ou encore que les mesures de rigueur mises en place dans tous les pays pourraient inverser la situation. Au mieux, nous gagnerons quelques années avant le chaos. La question n’est donc plus de se demander si notre civilisation est en train de s’écrouler, puisque c’est l’évidence même, mais de savoir quand et comment.

Nous retiendrons trois scénarios, partant du principe que la crise de 2008 n’était que l’élément déclencheur – symptôme de la fin d’un cycle – et que les prochaines lignes de catastrophes qui entraîneront une détérioration générale et irréversible de l’humanité se produiront très rapidement.

Néanmoins, du pire peut naître le meilleur, et un chaos incontrôlable pourrait laisser place, non pas à un nouvel ordre mondial, mais à un nouveau monde.

Scénario du « chaos rampant »
En deux ou trois ans,l’économie étasunienne et européenne s’effondre et entre dans une sévère récession. Le chômage réel atteint 20% et le niveau de vie général baisse de 30 %. La crise en Europe dépasse en ampleur celle de 1929. La criminalité n’est plus maîtrisée et les ghettos de démunis et zones-refuge pour les classes fortunées explosent. Les forces de l’ordre, débordées, font face à une « guerre civile rampante ». Des attentats dont on ne sait jamais trop qui sont les commanditaires réels deviennent répétitifs, toutefois sans qu’ils ne donnent lieu à l’utilisation d’armes de destruction massive. Cet affaiblissement de l’économie des États-Unis et de l’Europe a évidemment un impact très négatif sur le reste de l’économie mondiale qui, cependant, n’entre pas en récession. Mais continue de croître – néanmoins très lentement – grâce, notamment, à la locomotive chinoise. Toutefois, au niveau mondial comme aux plans étasunien et européen, la corde ne rompt pas. La situation, bien que gravissime, demeure sous contrôle. Une situation de crise généralisée durable s’installe. La civilisation actuelle se maintient,dans la douleur, mais elle résiste. L’effondrement est redouté mais repoussé aux calendes grecques. La croissance démographique de la population planétaire connaît un sérieux coup de frein, du fait de la progression généralisée de la mortalité. La fragilité de cet immense ensemble bancal n’est pas si grande qu’elle puisse précipiter sa chute. En 2020, le pire est évité. Pourtant,aucune mesure sérieuse n’est prise, aucune leçon n’est tirée. Le destin accorde à la tragédie un acte de plus.

Scénario du « chaos contrôlé »
Les mêmes éléments et les mêmes causes que ceux évoqués lors du scénario précédent sont à l’oeuvre, mais ils se produisent plus brutalement et leur enchaînement, leur concomitance, on des conséquences beaucoup plus sévères et s’étendent au monde entier. La récession économique est bien plus sévère que précédemment : le niveau de vie chute de 50%. La guerre civile dans plusieurs pays d’Europe n’est plus « larvée », mais se reconnaît comme telle. Tous les paramètres demeurent les mêmes, mais ils s’aggravent. La paupérisation atteint, à l’échelle planétaire, des niveaux astronomiques – surtout dans le tiers-monde. L’ordre mondial utilise ce chaos, qu’il contrôle parfaitement, de sorte à accélérer l’interruption du processus démocratique et étendre son contrôle total, notamment par l’application généralisée des biotechnologies. On assiste à une déstabilisation psychologique de l’humanité qui, jusque dans l’inconscient collectif, a des effets dévastateurs. La population humaine régresse rapidement et permet la mise en place d’une société 20/80, à savoir celle dans laquelle le travail de 20 % de la population mondiale sera suffisant pour soutenir la totalité de l’appareil économique de la planète ; les 80 % restant étant superflus et destinés à disparaître.

Scénario du « chaos incontrôlable »
Une rupture fractale se produit,la corde casse. L’édifice de la civilisation mondiale n’a pu résister. Les facteurs précédemment décrits connaissent une intensité encore plus accentuée. Comme un jeu de dominos,tout s’écroule. Le basculement survient entre 2012 et 2015,mais le naufrage met dix ans à s’accomplir. La population mondiale se réduit drastiquement. Elle passe de six milliards à un milliard et continue de décliner à grande vitesse. Les causes en sont simples : l’effondrement des approvisionnements alimentaires et en eau potable,ainsi que la fin de l’accès aux médicaments dû à la cessation des industries pharmaceutiques et des structures médicales. Vers 2050, l’espèce humaine se stabilise à un peu moins de 300 millions d’êtres humains. Les survivants fuient les villes et les mégapoles en masse et se rendent dans les campagnes pour vivre d’agriculture vivrière et d’artisanat, car toutes les industries se sont arrêtées. Une fantastique et brutale régression technique commence.

Les impératifs de subsistance, de protection et de prédation sont la loi générale, donc la guerre. Des féodalités se créent et de nouveaux rapports politiques s’instaurent, assez semblables à ce qui existait au Moyen Âge. C’est en quelque sorte une répétition du passé, mais selon une modalité différente, l’Histoire étant un éternel retour approximatif. Une nouvelle humanité commence alors à naître partout, fondée sur des bases radicalement nouvelles. Les hommes qui auront survécu seront-ils moins heureux que leurs parents et ancêtres ? Certainement plus.

Néanmoins le désespoir n’est pas de mise. La fin de notre civilisation pourrait être une bonne nouvelle, même si elle s’accomplira bientôt dans la détresse et la douleur. Après les ténèbres qui commencent,viendra la lumière – l’histoire humaine est loin d’être terminée. Se préparer à la catastrophe et à la renaissance, c’est se transformer soi-même de l’intérieur. Un nouveau monde pourrait naître sur les ruines de l’ancien et, peut-être, le mieux que nous ayons à faire est de précipiter le basculement de l’ordre actuel.

Clovis CASADUE, pour la revue FLASH

Publié sur Mecanopolis avec l’aimable autorisation de Jean-Emile Néaumet, directeur de la rédaction.
mecanopolis

C’est bien mais ça manque d’imagination, on ne retournera pas au moyen age, il va y avoir la fausse invasion extra terrestre, n’oublions pas que le faux règne grace à la télé , nous allons voir l’invasion à la télé comme nous l’avons vu dans les films, nous sommes mûrs, le piratage des films a permis que des centaines de millions de personnes en asie et en afrique ont vu les grosses productions hollywoodiennes.
Ceux qui oeuvrent au NWO vont user de technologies qui vont bluffer les gens et puis rien qu’avec la télé, les falsifications sont très aisées.

En tout cas, il va y avoir du spectacle… et la mort de milliards de personnes est une nécessité pour les élites folles, cela est réellement une certitude.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 Réponses to “Les trois scénarios du chaos à venir”

  1. Les trois scénarios du chaos à venir | Breve.fr Says:

    […] SHOAH PLANETAIRE […]

  2. Antares Says:

    « En tout cas, il va y avoir du spectacle… et la mort de milliards de personnes est une nécessité pour les élites folles, cela est réellement une certitude. »

    Un élément de réponse dans cette interview en 7 parties. Le type à fait un travail de recherches et de réflexion remarquable. J’ai pris une claque tellement ses conclusions semblent évidentes. Il devait faire d’autres révélations, mais son père l’a retrouvé mort dans son lit, a à peine 26 ans..!

    C’est sûr, ça va être un grand spectacle, selon lui.

    http://www.eveilquest.net/video/798/Rik-Clay–Le-nombre-11-77-STFR

  3. sahabas Says:

    C’est le choc des civilisations à venir et tant souhaité par qui l’on sait !

    http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-riposte-laique-fdesouche-zemmour-identitaires-les-reseaux-islamophobes-de-france-taupes-du-neoconservatisme-et-de-l-ideologie-sioniste-du-choc-des-civilisations-58455012.html

  4. Snake Says:

    Il n’y aura aucun choc. Tout va encore marcher comme sur des roulettes pour les élites qui n’hésitent pas à propager de fausses théories du complot pour donner du grain à moudre aux réfractaires au système.
    Au lieu de mener leur propre complot, ces gens se complaisent dans les histoires inventées et abracadabrantes propagées par les services de désinformation contrôlés par les élites.
    Il n’y a pas de complot. Il n’y aura pas de réel effondrement du système économique. Il n’y aura pas de méga-crise qui poussera tous les individus dans les campagnes. Ce ne sont que des histoires inventées pour donner de l’espoir et une prise aux réflexions des laissés pour comptes de la société, et tout ceux qui se posent des questions sur l’ordre actuel.

    2012, c’est fait pour que les gens se tiennent tranquilles jusqu’à cette date. Il ne se passera rien, vous verrez. Il n’y aura RIEN en 2012. Après, ils vont nous dire 2020, 2030 … Toute cette propagande fait bien son effet. Les gens attendent bien docilement, entretiennent l’espoir sans savoir qu’ils sont constamment manipulé.

    Je le répète: en 2012, il n’y aura rien; pas de grand chaos économique, pas d’effondrement du système.

  5. fonzibrain Says:

    salut snake, ce n’est pas une histoire de complot centtralisé, chaque réseau de pouvoir tentent de garder la main, en revanche je pense que le système économico sial en occident va etre fortement impacté, ça va prendre encore 10 ans et durée des années aprèss ça, 2012 j’y crois pas trop non plus, dans le meilleur des cas il y aura la fausse invasion extra terrestre

  6. Snake Says:

    Il n’y aura pas de fausse invasion extra-terrestre. Ce ne sont que des balivernes propagées par un service de désinformation, relayées par ceux qui y croient dur comme fer, ou bien qui spéculent sur les événements à venir.
    La vérité est que ceux qui sont au pouvoir n’ont qu’une seule et unique préoccupation: comment accroître et maintenir le pouvoir continuellement tout en tirant le maximum de richesses de ceux qui travaillent ?

    Une infime partie de la population voit la vie d’une rose flashy et éclatant; tu n’imagine même pas la vie que ces gens là peuvent mener… Tu y goûte ne serait-ce qu’un mois et tu comprends pourquoi ils sont prêt à tout pour garder le pouvoir.
    Tout tes petits problèmes au quotidien, ménage, tracas administratifs etc. imagine que ces gens là ne les connaissent pas. Pendant que tu es occupé à régler tes petites paperasses, dans cet administration si bien ouvragée pour te faire perdre ton temps, ton énergie, ta créativité, eux sont sur le green, ou sur le yacht en train de taper la balle et boire des cocktails.

    Alors ils inventent des histoires pour calmer les esprits, 2012, tout ça… les complots, les reptiliens, de la bonne masturbation intellectuelle propagée sur le réseau qui donne l’illusion de choisir soi-même son information.

    2012, le chaos viendra, tout comme « les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers »; tout cela ne te rappelle rien ?

    Il ne se passera rien. Il n’y aura pas d’effondrement global du système; seulement l’appauvrissement progressif de la population au profit d’une minorité, ça c’est certain. Ca fait 30 ans qu’on est en crise mais ça n’est pas la crise pour tout le monde.

    Il ne se passera RIEN. RIEN DU TOUT. Alors forcément, ils sont obligés d’inventer des histoires portant lueur d’espoir ou de désespoir total pour faire entrevoir une porte de sortie.
    (C’est lorsque les rats sont acculés dans un coin qu’ils se mettent à attaquer.)

    S’il n’y avait aucun espoir, pas de TV, pas d’Internet, rien, alors on en serait peut-être pas là aujourd’hui.

  7. saji Says:

    Pas d’accord Snake, le monde ira soit vers le chaos (système économique trop déséquilibré, ressources de + en + limitées, environnement détruit) où seuls les + forts et les mieux préparés se feront une place, soit vers un monde totalement contrôlé par notre élite mégalo-psychopatho-dégénérée, ou bien les 2 l’un après l’autre (cas le + probable). C’est juste logique.
    A moins d’un miracle qui fasse évoluer l’esprit humain vers un stade + spirituel. Et encore, il suffit toujours d’une minorité pour foutre la merde. Et je crois que la peur, l’égoisme et la lacheté restent des valeurs sûres… malheureusement.
    Bref, je vois pas comment sortir de cette merde ?
    Toute action révolutionnaire sera infiltrée et détournée.
    On peut toujours essayer de sortir du système babylone, mais jamais complètement et il nous rattrape tôt ou tard.
    Je sais que je suis pessimiste mais j’arrive pas à voir l’évolution de notre planète de façon positive, à moins que l’homme disparaisse complètement et là il y aura un espoir pour un renouveau de la vie.
    Enfin si vous des idées, partagez les !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :