La Chine et l’Iran s’engagent à mettre en oeuvre les projets de coopération

La Chine et l’Iran ont promis vendredi de mettre en oeuvre les projets de coopération et de recherche d’avantages réciproques, lors d’une rencontre à Beijing entre le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang et le ministre iranien du Pétrole Masoud Mirkazemi, actuellement en visite en Chine, selon un communiqué de presse publié par le ministère chinois des Affaires étrangères.

M. Li a indiqué que les relations bilatérales évoluaient de manière positive et stable, grâce à une bonne coopération dans les domaines commerciaux et économiques et des liens entre les deux peuples de plus en plus forts.

L’Iran est l’un des principaux fournisseurs de pétrole brut de la Chine et un partenaire commercial important.

Cela est dans l’intérêt fondamental des deux pays de renforcer les relations d’amitié et de coopération, a poursuivi M. Li.

La Chine est prête à travailler avec l’Iran pour consolider la confiance politique, maintenir la communication et la coordination sur les questions internationales et régionales afin de sauvegarder la paix, la stabilité et la prospérité de la région et du monde, a-t-il indiqué.

M. Mirkazemi a de son côté souligné les intérêts communs de l’Iran et de la Chine, promettant que son pays continuerait à développer les relations bilatérales.
Chine-informations.com

Ainsi que ça :

L’Iran travaille à une fusée à trois étages pour aller à 1.000 km d’altitude

L’Iran devrait disposer d’ici deux ans d’une fusée capable d’emporter une charge à 1.000 kilomètres d’altitude, au-delà de l’atmosphère terrestre, a déclaré le président Mahmoud Ahmadinejad dans des propos rapportés jeudi par l’agence Fars.
« Les scientifiques iraniens sont actuellement au travail, et dans un avenir proche une fusée à trois étages nous emmènera à un orbite de 1.000 kilomètres, qui signifie sortir de l’atmosphère », a déclaré le président iranien dans une interview à une télévision locale rapportée par Fars.
« La fusée que nous construisons aura une puissance au décollage de 120 à 140 tonnes, contre 32 tonnes pour celle que nous avons lancée pour le premier satellite » mis en orbite par l’Iran en février 2009, a précisé M. Ahmadinejad.
« La première fois, nous avons envoyé un satellite à 250 km, l’année prochaine ce sera à 700 km et l’année d’après à 1.000 km », a-t-il précisé.
Le président iranien a par ailleurs annoncé que l’Iran avait l’ambition de mettre « dans cinq ou six ans un satellite de télécommunications en orbite à 35.000 kilomètres », l’altitude à laquelle sont placés les gros satellites de télécommunications en orbite géostationnaire.
Il a enfin confirmé le lancement « prochain » d’un satellite expérimental de télécommunications « prévu pour fonctionner pendant un an ».
M. Ahmadinejad n’a pas donné de date précise pour ce lancement, mais le ministre des Télécommunications Reza Taghipour avait annoncé début juillet qu’il était programmé pour la dernière semaine d’août.
Le ministre n’avait en revanche donné aucune indication sur la nature de ce satellite, baptisé Rasad 1 (Observation) et qui n’avait fait jusqu’alors l’objet d’aucune annonce.
Ce satellite devrait être le deuxième à être mis en orbite par l’Iran après le lancement d’Omid (Espoir) en février 2009.
Le lancement d’Omid par une fusée Safir-2 également iranienne avait provoqué l’émoi des Occidentaux, qui avaient exprimé la crainte que cette capacité ne soit utilisée à des fins militaires.
L’Iran dément avoir des objectifs militaires en matière spatiale ou nucléaire, mais une partie de la communauté internationale le soupçonne de chercher à se doter de l’arme atomique et de capacités balistiques à longue portée pour délivrer des têtes nucléaires.
Téhéran, soumis depuis plusieurs années à des sanctions économiques internationales en raison de son programme nucléaire, a lancé un ambitieux programme spatial passant par l’envoi de fusées dans l’espace et la construction de satellites.
M. Ahmadinejad a déclaré en juillet que l’Iran projetait d’envoyer un homme dans l’espace en 2019, en réponse au renforcement des sanctions internationales décidé par le Conseil de sécurité de l’ONU le 9 juin.
En février, pour son 31eme anniversaire, la République islamique avait lancé dans l’espace une « capsule » balistique contenant un rat, des tortues et des vers, afin de montrer sa détermination à progresser dans le domaine spatial.
L’Iran avait également dévoilé la maquette d’une fusée de 85 tonnes à quatre moteurs et deux étages, baptisée Simorgh et destinée à mettre en orbite un satellite de 100 kilos à 500 km d’altitude.
Il avait enfin présenté trois satellites en projet: un satellite de télécommunications en orbite basse (Mesbah-2), un satellite de reconnaissance (Tolou) et un troisième chargé de prendre des photos de la Terre (Navid).
afp

Gloire à l’Iran, le fossoyeur de l’arrogance occidentale.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “La Chine et l’Iran s’engagent à mettre en oeuvre les projets de coopération”

  1. warlop emmanuelle Says:

    bonjour,

    Je vous lis avec attention presque chaque jour.
    SI parfois je vous trouve un peu « extemiste », je vous aprouve souvent et parfois même je vais encore plus loin que vous….

    JUstement a propos de la Chine et de l Iran….
    je suis presque persuadée, sans pouvoir de demontrer, helas par a plus b, que les tremblements de terre, catastrophes climatiques là bas, ne sont plus naturelles du tout…il y a des causes profondement politiques.
    ces accords avec L iran par exemple…..
    SOuvenez vous de ces tres belles videos d aurore boreales dans le sichuan, peut avant les deux tremblement de terre ….typique de smaouvement HAARP….bien a vous

  2. Raffaello Says:

    Souvent, même si on nous apporte les preuves de l’existence du projet HAARP, on peine à y croire tellement ça fait flipper et c’est digne des meilleurs chef d’œuvres de science fiction.. Ce projet est poutant bel et bien réel. Dans la dernière interview donnée par Fidel Castro à la chaine Vénézuélienne Télésur, il confirme l’existence de ce projet en lisant des documents officiels et en disant que ces techniques seront utilisées bientôt.
    Ensuite est-ce que ces techniques sont déjà opérationnelles et ont elles déjà été utilisées à Haïti ou ailleurs? Comment le savoir et en avoir la certitude?
    L’avenir nous le dira mais c’est bien probable, à mon avis.

  3. Stéphane Says:

    L’Iran vient de lapider un homme et une femme pour adultaire. Effectivement, vive l’iran…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :