Des économistes lancent un cri d’alarme sur la dette américaine

La situation est pire qu’en Grèce selon Laurence Kotlikoff et des chercheurs à l’université de Fribourg (Allemagne). Par contre la situation des finances publiques suisses est saine, même s’onprend en compte les promesses financières faites aux générations futures

Chaque dollar que le gouvernement (américain) dépense ou reçoit peut être référencé de tellement de façons que l’on peut presque présenter le niveau d’endettement officiel que l’on aimerait», écrit dans le Financial Times Laurence Kotlikoff, professeur à l’université de Boston: «C’est pourquoi l’emploi de la dette publique pour juger du caractère durable des finances d’un pays, comme l’a fait le G20, correspond à conduire une voiture à Los Angeles avec la carte de New York.»

Il importe donc d’aller au-delà des chiffres de dette publique déclarée (explicite) et d’y ajouter les promesses et engagements pris par les gouvernements mais non comptabilisés (dette implicite).

Laurence Kotlikoff et trois académiciens de l’université de Fribourg (Allemagne) ont ainsi évalué le véritable trou financier et estimé la valeur actuelle de tous les engagements financiers futurs et de toutes les recettes futures. Pour la Grèce, ce déficit fiscal est de 11,5% du PIB en prenant en compte les dernières mesures d’austérité. Pour les Etats-Unis, il est encore pire et atteint 12,2% du PIB. Cela signifie que pour remettre à flot le ménage américain, il faut serrer la ceinture de 12,2% chaque année. L’effort requis est herculéen car il intègre les efforts déjà inscrits dans les plans financiers des prochaines années. Or, le bureau du parlement américain (CBO) a déjà pris pour hypothèse de travail la mise en œuvre de mesures d’austérité portant sur 7,2% du PIB par an jusqu’en 2020. Kotlikoff et ses partenaires demandent donc que l’effort de 12,2% s’ajoute aux 7,2% déjà prévus.

La Suisse, le meilleur élève

Les mêmes chercheurs de l’université de Fribourg, mais sans Kotlikoff, ont, l’année dernière, publié une autre étude sur les écarts de dettes totales (explicites et implicites) entre les pays, en prenant pour base l’année 2004 et en faisant un réel «bilan générationnel» (y compris les promesses aux générations futures). Il en ressort que la Suisse n’a pas seulement les finances publiques les plus saines, mais aussi qu’elle dispose d’une fortune nette équivalant à 99,8% du PIB, grâce à des actifs implicites positifs à hauteur de 155% du PIB. Par contre, les Etats-Unis étaient les plus mal classés, avec une dette totale de 624,5% du PIB, dont une dette implicite de 567%.

La Suisse pourrait baisser sa quote-part fiscale pour rester à l’équilibre. Par contre, celle des Etats-Unis devrait être relevée de 5,3% et celle de l’Allemagne de 5,8%. Selon les auteurs, le caractère durable des finances publiques dépasse les seuls chiffres démographiques et la quote-part de l’Etat. La réforme des assurances sociales (santé et prévoyance) est prioritaire pour obtenir un bilan équilibré.
le temps

Hihihihi, c’est surement cela les choix difficiles qu’obama annoncera aux américains l’année prochaine :
 » américains, nous sommes ruinés, nous avons décidé d’honorer le remboursement des intérets de la dette et de continuer d’investir dans le budget de la défense, tous les autres postes de dépense seront temporairement supprimés  » LOL, vous allez voir qu’il dira un truc dans le genre…

Bref un article de plus qui montre que la situation économique américaine est sans issue, dans le meilleur des cas, ou des gens travaillant pour le peuple se rerouveraient à diriger le pays, les dettes seraient annulées, les expulsions cesseraient et la FED dissoute, sinon, si la même équipe continue, c’est l’intégralité de l’architecture économico-sociale américaine qui va s’effondrer avec des répecussions extrèmement négative pour le monde entier. C’est dommage que les gens ne se rendent pas compte que nos élites ne font absolument rien pour nous rendre heureux, et qu’au contraire c’est le chaos qui est recherché.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

11 Réponses to “Des économistes lancent un cri d’alarme sur la dette américaine”

  1. Alcide Says:

    La solution, vous la voulez ?
    Lévitique 25:10
    » Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants: ce sera pour vous le jubilé; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille « .
    Cela s’applique même aux esclaves, mêmes aux incroyants…
    car il semblerait que dans le passé la charge de la dette eut des conséquences dramatiques…
    On s’étonne que l’idée d’un jubilé ne soit pas émise car de toute manière la dette est impossible à rembourser et cette dette n’est pas de l’argent qui sort de la poche de quelqu’un mais de l’argent créé par un simple jeu d’écriture.
    Bien évidemment si la monnaie était d’or cela serait peut-être différent mais actuellement ce n’est pas le cas Nous utilisons une monnaie papier garantie par rien émise par des banques privées et mis d’usage obligatoire par des gouvernements qui piétinent l’intérêt public.
    http://whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/jubilee.php
    C’est quand même très curieux que des banquiers qui se disent respectueux de la Torah ne l’appliquent pas, sauf à considérer que cet enseignement ,cette loi ne s’applique pas aux non juifs . Comme par exemple le commandement :
     » tu ne tueras point  »
    ils disent eux-mêmes que cela ne s’applique pas aux non juifs…
    Par le racisme qu’ils développent ,Ces gens-là commencent sérieusement se faire détester.

  2. Snake Says:

    Une seule question demeure: quand tout cela va-t-il arriver ? Quelles conséquences pour la population ?
    Je veux dire que je vois toujours des gens travailler, aller au travail, au cinéma, être heureux en apparence. Tout le monde mène sa petite vie tranquillement, alors que tout va de mal en pis. Comment cela se fait-il ?

  3. fonzibrain Says:

    parceque les gens s’auto-rééduquent, ils ont été lobotomisé, c’est trop tard.

    matte çasi tu veux, http://vraishommes.frbb.net/chroniques-marxiennes-f6/unabomber-t3450.htm

    un super doc, ça explique que nous vivons dans le faux, nous vivons une réalité pré maché et voulu par certains, notre environnement culturel (au sens large) est une constructions destinée à nous controller.

    ça fait très film de science fiction, mais c’est la réalité, on en a la preuve chaque jours en voyant le niveau des gens.

    bref, pense à une solution de replis, terrain en foret et cultuure de fruit et légume, en plus de moins souffrir lors de l’effondrement, la vie en ville à taffer comme un dingue au millieu des dégénérés, ça ne sert à rien.

  4. Alcide Says:

    à Snake
    Les cons vont mourir.
    C’est inexorable.
    C’est darwinien.
    Et les autres vont acheter une bonne carabine.
    La personne qui par fainéantise ou stupidité abandonne la direction de son existence à des apparences ou des médias est finie.
    De profundis

  5. Snake Says:

    Et qui me dit que ces sites webs anti-conspirationnistes ne font pas partie d’une conspiration ?
    Je vois fleurir de plus en plus de ces sites, avec une fréquence de publication quasi-régulière. Toutes ces vidéos sur youtube, sur le NWO, ça rime à quoi ? Pourquoi une telle prolifération soudaine d’écrits et de vidéos sur l’avènement du NWO ?

    Parce que justement, ce qui peut encore animer le coeur des gens, et canaliser leurs espoirs, c’est la survenue d’un événement qui va corriger le système.

    Et cela afin d’inhiber leur action. On rend exogène à la population l’événement qui va mettre fin au système. L’esprit de révolte est dissipé dans l’espoir de ce retournement. Qui n’arrivera jamais, car justement, les gens l’attendent au lieu d’agir.

    Voilà comment on zombifie la population: On laisse planer un espoir d’effondrement du système, avec des indices de plus en plus « évidents », afin d’entretenir cet espoir, mais en réalité, cela n’arrivera jamais.

    Ca sera toujours la même merde pour les 200 années à venir; et cette merde va devenir de plus en plus insipide. mais l’espoir sera toujours là. La, c’est 2012. Demain, ça sera 2020 etc… etc…

    Jusqu’à ce qu’on se dise à 80 balais que l’on s’est bien fait baiser la gueule, qu’il n’arrivera jamais rien.

    Moi, je vois les gens, ils taffent, on ne sait pas exactement pourquoi. On leur dit fais ceci, ils le font. Sans se poser de questions. Et ils rentrent regarder la TV chez eux le soir pour oublier leur journée de merde.

    Ca fait presque un an que j’ai vendu ma TV. Si plus personne n’avait la TV, on en serait pas là aujourd’hui. Au lieu de se dire qu’ils ont eu une journée de merde, que ce ne sont que des soumis au système, ils noient leur chagrin devant la TV. C’est pitoyable.

    Mais regarde. Sarkozy est en train de bâtir un état policier en nominant des flics gradés comme préfets. Et là, les gens se disent: Vivement 2012 qu’on lui fasse payer cela dans les urnes.

    Et ils vont encore voter socialiste parce que ce sont les infos et la TV qui leur on dit de voter ainsi. Et ça ne va rien changer du tout.

    Autour de moi, je vois mes camarades qui ont des boulots à temps plein et qui n’arrivent même pas à se trouver un logement à prix abordable. Ils restent chez leurs parents faute de pouvoir payer un loyer ou d’acheter un appartement.

    Comment devenir adulte dans ces conditions ?

    Comment tout cela va-t-il finir ? J’avais un ancien prof’ de droit qui disait qu’on ne verrait plus de Revolution comme en 1789, parce que les forces de police étaient bien trop puissantes et organisées.

    Je crains qu’il n’ai raison.

    Et si tout le monde s’arrête de travailler, tous les actifs ? En même temps ? Ils feront quoi ? Ils rétabliront l’esclavage ? Je me pose la question.

  6. Valjean Says:

    @Snake; je suis d’accord avec toi, notamment ce que disait ton ancien prof.

    A mon avis, toutes les conditions de la révolution sont réunies. Nous avons même dépassé les seuils d’alerte depuis bien longtemps.
    La population est endormie par des médias complices. L’actualité télévisée est un vaste canular qui ressemble de plus en plus à un divertissement. On offre de l’émotion, on fait vibrer le spectateur, et on amplifie des faits divers pour controler les masses par la peur.
    C’est honteux.
    Mais il y a aussi tout le reste, et notamment l’industrie du loisir, du jeu vidéo. On n’y pense jamais car ca a l’air sympathique comme ca, mais une partie de la jeunesse vit de plus en plus dans le virtuel, les yeux constamment rivés sur un écran, qui leur donne l’impression d’être quelque chose d’autre qu’un simple citoyen modeste, et de vivre une vie rêvée par procuration.
    C’est un drame, car les heures passées au divertissement, même si celui ci est nécessaire, les rend totalement hermétique à la marche du monde, au destin qu’ils auront à accomplir pour améliorer l’humanité.
    Ils seront totalement inefficaces, la pensée totalement aseptisée par le conformisme et la bien pensance.

    Nous perdons petit à petit ce qui permet à un peuple de se révolter, à savoir la citoyenneté.
    Ce sentiment altruiste et fédérateur se dilue dans l’individualisme fait roi, dans la pacotille, dans la marchandisation globale du monde.

    Alors une révolution? Impossible avec de tels zombies… Et comme le disait ton prof, il est impossible de combattre les forces de l’ordre. Il faudrait un courage, une rage, une détermination, une conviction beaucoup plus profondes que les vagues idées que nous nous évertuons à partager.
    La grande majorité du peuple est endormie, trop soucieuse de perdre le peu qu’ils ont, ou du moins l’illusion de ce qu’ils pensent posséder.

    En un mot, la révolution n’aura pas lieue. Il faut s’en remettre à la politique et porter les personnalités suscptibles de changer le cours des choses.
    Ces hommes et femmes existent. Voilà le champ de bataille.

  7. Snake Says:

    Une solution possible serait la grève du portefeuille. Se focaliser sur l’essentiel: la nourriture. Et boycotter tout le reste. Déjà, me dire que je verse 19,6% de fric à l’Etat quand j’achète un bien me fait réfléchir à 2 fois avant de l’acquérir.
    Enfin, l’Etat ou les oligopoles, les multinationales, quelle différence ? Il n’y a plus d’Etat.

    En réalité, l’Etat, c’est nous. Le gouvernement est censé représenter l’Etat donc nous représenter, et oeuvrer pour l’intérêt général. Or, cette notion d’intérêt général est partie en fumée.

    Les prix de l’énergie s’envolent. Et le gouvernement laisse faire. Le prix des tickets de transport augment également, mais les salaires sont cruellement désindexés du coût de la vie.
    Le passage à l’euro a engendré une inflation exceptionnelle et quand je compare les anciens prix en francs avec les prix actuels en euros, j’en ai presque la nausée.

    Les revenus du travail permettent à peine de se nourrir et de se loger. S’habiller, n’en parlons même pas.

    On vend des loisirs de merde, des loisirs de pauvres comme la TV, les jeux vidéos pour que les masses décharge leur frustration en voyant d’autres pauvres se ridiculiser sur le petit écran (je pense à toutes ces émissions de TV-réalité insipide…) et au travail, toujours les mêmes questions: Tu as vu le dernier match ? La dernière émission sur ceci cela…

    C’est justement en arrêtant ces conneries que je me suis vraiment réveillé. Ces trucs ont un réel pouvoir, ça anesthésie tout esprit de révolte, presque une lobotomie en fait. La TV est la pire invention de l’histoire. Ses inconvénients surpassent allègrement ses avantages.

    Il paraît même que ma pauvreté financière et intellectuelle d’un foyer est une fonction positive du nombre de téléviseurs équipant ce même foyer.

    La TV et les loisirs de la masse, la poignée de grains que l’on donne aux pigeons qui se précipitent pour venir picorer tandis que les aigles se terrent dans leurs nids en haute altitude…

    Je pense qu’aujourd’hui, au train où vont les choses, il faut agir de manière directe, de façon à faire du bruit et et user de méthodes radicales.

    Il y en a vraiment assez et la première chose à faire pour retrouver un tant soit peu d’humanité est de se débarrasser de l’attirail débilisant qu’est la TV afin d’être à l’écoute de soi-même et se dire que l’on ne peut plus laisser faire ce qui est en train de se passer.

    Il n’y aura bientôt plus rien à perdre. Le népotisme commence à se montrer de manière plus décomplexée. Jean Sarkozy, Bac+RIEN administrateur de l’EPAD, emploi fictif avec retraite bien grasse à la sortie alors que d’autres triment sans rien obtenir en retour.

    Ce Président n’a de Président que le qualificatif. En réalité, c’est un démon de la pire espèce, un ennemi du peuple.
    Il y a une réelle violence sociale qui s’exerce à l’encontre de la population, et si par malheur, on proteste trop vigoureusement, on est qualifié de malade mental, de « déséquilibré » et autres qualificatifs novlangue.

    Regardez le matraquage médiatique, l’omniprésence du nain tout puissant, à quoi ça rime ?
    Il ne se passe pas un jour sans que l’on entende parler de lui. Pourquoi tout ces sujets en boucle sur la violence ? Sur des fait insignifiants ? Sur des choses dont on a que faire ?
    Pourquoi cette actualité n’est qu’une coquille vide ?

    Quand est-ce que les gens foutront leur TV à la poubelle et prendront conscience que la précarité actuelle ne saurait être masquée plus longtemps par tout les artifices colorés qu’ils placent devant nos yeux ?

  8. michel Says:

    « Bien évidemment si la monnaie était d’or cela serait peut-être différent »

    En fait, pas tout a fait car l’or peut être en la possession d’une petite minorité et encore faut-il en fixer le prix… la monnaie n’est pas une marchandise, elle permet de s’échanger des marchandises (entre autres), c’est une pure convention dont le but est de faciliter le troc, en somme.

    Comme système monétaire, je trouve cette solution élégante:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dividende_Universel

  9. dootjeblauw Says:

    Attali a dit que le gouvernement mondial serait définitivement en place en 2045, je ne sais pas d’où il sort ses info celui-là. Il y a 6 mois environ, j’avais lu que Rothschild cesserait de fixer le prix de l’or, ce qu’il faisait depuis des lustres tous les jours à 9 heures du matin. J’ai trouvé cette info illogique. Fonzi, tu as plus d’information sur ce sujet STP?

  10. Valjean Says:

    Dootjeblauw, ou as tu vu qu’Attali prédisait la mise en place du NOM pour 2045?

    Je lis à peu près tout ce qu’Attali publie et je n’ai jamais vu cette info.

    La seule mention que fait Attali sur cette date (2045) c’est selon lui, la date où la planète connaitra la pénurie de pétrole.

    Merci de partager tes sources si tu as d’autres infos.

  11. dootjeblauw Says:

    Valjean, vous n’avez pas pu trouver le lien car Attali parle de 2050:

    « In about 2050 There will begin what I shall call super-empire, deconstructing public services, then sovereign states, and then the very nations themselves ».

    http://thezeitgeistmovement.com/joomla/index.php?option=com_kunena&Itemid=99999&func=view&catid=231&id=191502

    Bien amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :