Quand Jean-Dominique Merchet (blog secret defense) nous fait la promotion d’un français qui participa au nettoyage ethnique de 1948 en Palestine et n’accepte aucun commentaire critique

L’incroyable saga de Thadée Diffre, compagnon de la Libération, catholique et officier de Tsahal

Pour qui se passionne pour elle, l’histoire militaire recèle parfois de belles pépites. Ainsi, la saga de Thadée Diffre – dont j’avais croisé le récit du destin insolite, grâce à quelques amis. M’étant penché sur cette étonnante biographie, je vous en livre des élements encore partiels.

Thadée Diffre ou Teddy Eytan ? C’est toute l’histoire… Thadée Diffre est né le 24 octobre 1912 à Cambrai (Nord). Issu d’un milieu bourgeois et catholique, il entre dans l’Adminstration coloniale et s’embarque pour le Congo, en 1936. « Réformé définitif » pour cause de santé, il ne participe pas à la guerre de 1939-40, mais, après avoir tenté de gagner Londres, il répond à l’appel du général De Gaulle dès l’été 1940 et contribue ainsi au ralliement de l’Afrique équatoriale française à la France libre.

Engagé au sein du Bataillon de marche n°1, il participe à la campagne de Syrie en 1941, au cours de laquelle il est blessé. Muté comme sous-lieutenant au Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad, il participe, avec la colonne Leclerc, aux campagnes du Fezzan, de Tripolitaine et de Tunisie, durant lesquelles il est trois fois cité.

En Tunisie, il est chargé du recrutement de la Division Leclerc et contribue à l’engagement de 1200 jeunes français, parfois issus de l’ex-armée de Vichy. Après un passage au cabinet du Haut-Commissaire aux Colonies, il se porte volontaire pour le Bataillon de Choc, au sein duquel combat pour la libération du territoire national.

A la Libération, il retrouve des postes dans la Haute fonction publique et il est notamment envoyé en mission aux Etats-Unis. En 1947, pourtant, il demande à être mis en disponibilité. Il s’engage alors dans la guerre d’Indépendance de l’Etat d’Israël.

Il rejoint une organisation, baptisée Mahal (Mitnavei Houtz Laharetz, en hébreu. Les volontaires de l’extérieur du pays), qui lui permet de rejoindre les rangs de la Haganah – l’armée juive qui deviendra Tsahal (1). En novembre 1947, il est au camp de Sathonay, dans la région de Lyon, où les volontaires sont regroupés. Il y est formé comme caporal, alors qu’il est capitaine dans l’armée française. Après un passage par Marseille, il débarque à Haïfa le 26 avril 1948, toujours sous adminstration britannique, avec les faux papiers d’un réfugié lithuanien.

Photo : Thadée Diffre, au volant d’une jeep dans le Negev. (DR)

Durant quatorze mois, il va participer aux combats pour l’indépendance d’Israël contre les armées arabes, qui n’ont pas accepté le plan de partage de la Palestine des Nations Unies. Il rencontre un personnage de légende, Itzhak Sadeh, le chef du Palmach, les troupes d’élite de la Haganah. Celui-ci comprend tout le profit qu’il peut tirer de l’experience militaire de Thadée Diffre… qui est rebaptisé Teddy Eytan. Il le charge de rédiger un manuel d’instruction d’infanterie. Diffre conseille également les Israéliens sur l’emploi des dix Half-tracks qu’ils viennent d’acquérir. Il croise Itzhak Rabin et Moshe Dayan.

Il est nommé commandant d’un bataillon, qu’il quitte à la suite de problèmes relationnels et créé alors sa propre unité, le Kommando Hatsarfati (commando français), avec près de 300 volontaires francophones. Quasiment tous sont juifs, originaires de France, d’Afrique du nord ou de Belgique. Lui, qui ne parle ni hébreu, ni yiddish, est un catholique pratiquant.

Ils vont combattre dans le Negev, le désert du sud du pays, face aux troupes égyptiennes. Monté sur des Jeeps, à la manière des SAS, son commando harcèle l’ennemi sur les arrières et participe au ravitaillement des kibboutz. Deux faits marquants marquent cette campagne : la prise de Beer Sheva (où il serait entré le premier) et la défense de la colline 113 à Tze’elim.

Teddy Eytan a livré le récit de cette guerre dans un livre paru à Neuchatel en 1950 : « Negev. Volontaire français à la tête des commandos de la Haganah. »

S’intéressant aux parcours de ces « sionistes chrétiens », Frédéric Encel évoque, dans la Révue Hérodote « une authentique foi chrétienne comme variable primordiale de la prise de décision consistant à aller combattre en faveur d’un État-nation juif, au péril de sa vie. N’apparaissent en effet chez ces soldats nulle trace de démarche en vue d’une conversion au judaïsme, aucun mariage avec une femme juive en Israël, et pas davantage de haine antiarabe ou antimusulmane.’

En 1949, Thadée Diffre rentre en France… et reprend sa carrière administrative. Il occupe des postes dans des cabinets ministériels et outre-mer (Centrafrique, Polynésie). A partir de 1958, il est en poste en Cote d’Ivoire, comme conseiller du président Houphouët-Boigny et sera même, de 1966 à 1969, secrétaire général du gouvernement ivoirien ! Engagé en politique dans les rangs des gaullistes de gauche, il ne parvient pas à se faire élire comme député. Il meurt dans un accident de la route le 30 décembre 1971.

Thadée Diffre était compagnon de la Libération, officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre et Médaillé de la Résistance.

(1) L’épopée du Mahal a fait l’objet d’un documentaire sur Arte, « les volontaires de l’étranger » par Didier Martiny et Bernard Edinger.
secretdefense.blogs.liberation.fr

Mais quelle merde ce petit PD de jean dominique merchet, il a censuré TOUS mes commentaires, même celui là :

 » ne pensez vous pas qu’il soit moralement discutable de faire la promotion d’une personne qui a participé au nettoyage ethnique de 1948  »

alors que nous pouvons lire des commenatire du genre :

 » Merci pour cette page d’histoire qui romp avec le « bruit de fond » de l’actualité. Le parcours de cet homme remarquable nous rappelle le sens de valeurs telles que l’honneur, le courage, l’altruisme, etc. »

Je ne vois pas ou est le courage, l’honneur et l’altruisme dans le nettoyage ethnique d’une région.
C’est franchement démentiel de lire cela.

Quand un français va aider des juifs extrémistes à massacrer et expulser des arabes en Palestine dans une guerre d’agression, c’est bien vu, en revanche si un français va aider des afghans qui résistent à l’agression de leur pays, c’est un terroriste.
Nous vivons vraiment dans un drôle de monde, ce merchet une honte, je ne comprends pas d’ailleurs pourquoi il écrit pour Liberation, un ultra sioniste raciste qui se dit de gauche. C’est dingue que ces anciens trotkistes se transforment en néo conservateur sioniste, quoique on sait tous que les juifs extrémistes sont les champions du monde de retournement de veste.
Je vous conseille de lire « Fitna de  » de Gilles Kepel , non parceque c’est un bon livre, (c’est un ramassis de propagande islamophobe) mais parceque dans le chapitre  » la révolution néo conservatrice » on n’y apprend que les idéologues néo conservateurs sont pour la plupart des juifs passés du trotkisme au néo conservatisme, dans le dernier chapitre de  » la terreur fabrique  » de Webster Tarpley, l’auteur nous explique également qui sont les
 » Penseurs  » à l’origine de cette idéologie mortifère et c’est franchement hallucinant, ces gens sont totalement fou.
Léo Strauss était un grand admirateur de Nietzche :
 » Je peux simplement dire que Nietzche m’a tellement ensorcelé et dominé entre ma 22et ma 30 ième année que je croyais litteralement tout ce je comprenais de lui « .

Nietzche qui a dit dans  » Généalogie de la morale  » :
 » le problème est : ou donc aller ?, il nous faut un nouveaux terrorisme  »

et encore plus fou, voila ce que nous pouvons lire dans « Ecce homo  » :
 » je connais mon destin, un jour, mon nom sera associé au souvenir de quelque chose de monstrueux : à une crise telle qu’il n’en a jamais existé sur terre, à la profonde collision des consciences, à une décision qui ira à l’encontre de tout ce qui a été cru, exigé, tenu pour sacré jusque-la. Je ne suis pas humain, je suis de la dynamite.  »

C’est franchement flippant de lire cela et d’imaginer que les néo conservateur se réclament de ce malade mental, les penseurs proto nazis et les juifs extrémistes alliés dans une entreprise de destruction à grande échelle, voila le programme, bourreaux et victimes rabibochés pour la catastrophe finale.

Bref, entre les extrémistes juifs, les philosophes proto nazis et les mongoliens comme merchet qui poussent à la guerre de civilisation, on est franchement mal barrés.

Vous devez savoir que les néo conservateurs VEULENT une guerre nucléaire, c’est pour cela que Russie et Chine ne l’ouvrent pas, ils ont peur, ils ont en face d’eux une bande malades mentaux pret à en découdre.

Peu de gens prennent la mesure que le monde entier peut basculer du jour au lendemain dans un méga conflit nucléaire.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “Quand Jean-Dominique Merchet (blog secret defense) nous fait la promotion d’un français qui participa au nettoyage ethnique de 1948 en Palestine et n’accepte aucun commentaire critique”

  1. L B Says:

    Je connais J-D Merchet de longue date et parler de lui en le traitant de PD montre le fiel qui bave de votre groin.
    Pour parler de la sorte vous devez avoir le cul comme un chaudron (par les bites arabes bien sur)
    Continuez a baver avant que Marine LEPENE ne vous renvoye d’ou vous venez.

  2. Anonyme Says:

    L’auteur de ce papier et l’imbécile qui lui répond sont deux parfaits exemples de l’immensité de la connerie humaine…

  3. Anonyme Says:

    merci, anonyme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :