En Italie, spectaculaire journée sans informations


Pour « La Repubblica », la loi Bavaglio signifie la négation du droit des citoyens à être informés.

Pas de quotidiens dans les kiosques, pas de nouvelles à la radio et à la télévision, pas de mise à jour des sites internet d’information. C’est la « journée du silence », aujourd’hui, contre la « loi-bâillon », le texte voulu par le gouvernement Berlusconi pour limiter les écoutes téléphoniques et leur publication.

Une grève indispensable, selon le Syndicat national des journalistes (FNSI) pour alerter l’opinion publique sur la gravité des dispositions de la loi en discussion qui mine la liberté même d’expression. Le texte met en effet un frein à l’usage des écoutes par la magistrature dans ses enquêtes, prévoit de lourdes amendes et même la prison pour journalistes et éditeurs en cas de publication de celles-ci, mais interdit surtout aux journalistes de publier, avant le procès, toute nouvelle au sujet d’affaires judiciaires.

Face à un tel danger, pour certaines associations qui se battent contre la « loi-bâillon » et plusieurs journaux, le silence forcé d’aujourd’hui apparaît presque comme une contradiction. Au lieu de se taire, beaucoup auraient préféré plutôt la publication d’éditoriaux sur la liberté de la presse ou encore des articles justement sur les affaires en cours.

Des quotidiens, comme La Stampa de Turin ou Il Fatto, adhèrent à la grève tout en se déclarant perplexes sur sa modalité. D’autres, comme Il Riformista sont présents dans les kiosques avec Libero, Il Giornale, Il Foglio et Il Tempo, proches de Silvio Berlusconi. La Repubblica, qui mène la bataille avec des Post-it jaunes – devenus le symbole de la lutte – signalant les articles qui seront impubliables, a choisi le silence. Dans un éditorial publié la veille et disponible sur son site, le quotidien explique que la grève est le seul moyen pour sensibiliser l’opinion publique.

PREMIERS RÉSULTATS

Dans un pays où la majorité des gens n’est informée qu’au travers des journaux télévisés, souvent proches du pouvoir, les journalistes s’efforcent de faire comprendre qu’il ne s’agit pas d’une grève corporatiste mais qu’ils se battent avant toute chose pour la liberté d’information des citoyens.

Si la « loi-bâillon » dénoncée par l’opposition et un large mouvement dans l’opinion publique, avait été en vigueur, les récentes affaires de corruption qui ont éclaté et poussé à la démission, notamment, d’un ministre, n’aurait jamais été connues par l’opinion publique.

La mobilisation de ces derniers jours et cette journée de grève commencent en tout cas à apporter des résultats. La majorité qui exigeait l’adoption définitive, au pas de charge, de la loi par les députés, avant les vacances d’été, semble avoir mis de côté son projet. La loi serait passée difficilement dans un tel climat. La majorité serait maintenant prête à des modifications et devra probablement attendre la rentrée parlementaire.
le monde

C’est stupéfiant, le pouvoir italien est devenu dingue. Vois vous rendez compte quand même de ce que berlusconi voulait faire.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “En Italie, spectaculaire journée sans informations”

  1. Realiste Says:

    C’est marant, cette aprem je me disais justement que l’affaire des ecoutes de mediapart pourrai très bien servir de prétexte (une fois qu’ils se seront lavés de tous soupsons) pour engranger le pas dans la même direction et nous sortir une loi dans le même genre… Bref, Nico, Silvio, exactement les mêmes crapules corompuent jusqu’à la moël.

  2. Anonyme Says:

    j’ai pensé la même chose Realiste

    merci à toi Fonzibrain

  3. snoussi Says:

    Bonjour, c’est un appelle que je souhaite qu’il soit publié.
    Je suis marocain de nationalié italienne. Ma soeur est gravement malade
    après une opération délicate et je veux la faire venir en italie pour une deuxième opération, je n’ai pas de compte bancaire exigé, tout ce que je gagne je le dépense en italie. Jusq’aujourd’hui je n’avais aucun souci.Je lance un appelle humanitaire a quiqonque voulant m’aider l’inscrire dans un hopital pour faciliter son visa. Merci d’aider un citoyen italien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :