Selon un banquier de la place, «depuis 2008, Florence Woerth était presque à demeure à Genève». Cette histoire commence à être vraiment délirante, à mon avis sarko a envoyé la femme à woerth pour piller bettencourt

Deux comptes suisses, à Vevey et à Genève, ont été mis au jour par les enregistrements du maître d’hôtel. Le réseau de sociétés gérant la fortune de l’héritière L’Oréal finit sous le Jet d’eau, près de l’Hôtel d’Angleterre. Selon un banquier de la place, «depuis 2008, Florence Woerth était presque à demeure à Genève».

Au fur et à mesure des révélations entourant la fortune de Liliane Bettencourt et des écoutes – si elles sont authentiques – révélant un véritable montage financier d’évasion fiscale, les langues se délient à Genève. Et pour cause! Les gérants de fortune de la place financière genevoise n’en veulent pas tellement à l’héritière de L’Oréal, qui pèse quelque 16 milliards grâce aux 31% d’actions qu’elle détient dans le groupe cosmétique et aux 3% qu’elle contrôle chez Nestlé, faisant d’elle la plus importante actionnaire de la multinationale.

Ils en veulent à Eric Woerth, aujourd’hui ministre français du Travail, mais qui fut, il y a quelques mois encore ministre du Budget, n’hésitant pas à brandir la liste des 3000 noms de citoyens français, volée par Hervé Falciani en 2009 chez HSBC Private Bank (Suisse) à Genève.

Actifs gérés depuis Genève

L’un d’eux, spécialiste des «family offices» (sorte de banques privées pour très grandes fortunes) tempête: «Eric Woerth, qui avait fait de l’évasion fiscale sa priorité, nous a longtemps fustigés comme les ennemis numéro un. C’est lui aussi qui, avec Peer Steinbrück, alors ministre allemand de l’Economie, nous a conduits sur la liste grise de l’OCDE, celle des paradis fiscaux non coopératifs. Mais savez-vous qu’au même moment, sa femme Florence, l’une des gérantes de fortune de Liliane Bettencourt, était vue très souvent dans le «family office» de la milliardaire française, qui se situe à deux pas de l’Hôtel d’Angleterre?»

Cette entité de gestion de fortune genevoise fait partie de la holding Téthys qui gère les actifs de l’héritière, à savoir principa lement les dividendes de son paquet d’actions chez L’Oréal et chez Nestlé, ainsi que ses biens immobiliers. Elle travaille main dans la main, mais depuis la Suisse (!), avec la société financière française Clymène, dirigée par l’homme de confiance Patrice de Maistre et employeur, depuis 2007, de Florence Woerth, épouse de l’ex-ministre du Budget.

Et notre financier fâché d’ajouter: «Eric Woerth, durant ces deux dernières années, ne pouvait pas ignorer que sa femme se trouvait très régulièrement à Genève. Et que ce n’était certainement pas pour voir son Jet d’eau!»

Les enregistrements illicites faits par l’ex-maître d’hôtel de Liliane Bettencourt ont déjà mis au jour deux comptes bancaires, l’un à Vevey, de 65 millions d’euros, l’autre à Genève, de quelque 16 millions d’euros. Ces deux comptes sont tellement réels que Liliane Bettencourt et son gérant de fortune Patrice de Maistre les ont déplacés au mois d’avril dernier, selon les dernières informations, non plus à Singapour ou Hongkong, mais dans une assurance-vie en France au profit du petit-fils de Liliane et fils de Françoise, aujourd’hui en procès avec sa mère (voir ci-contre). En 2009 et 2010, le directeur de la société financière Clymène a donc fait, de son propre aveu, de très nombreux aller-retour à Genève et dans l’arc lémanique, pour «qu’on enlève ces comptes».

Autre fait avéré des liens entre Clymène et Genève est le transfert, il y a quelque deux ans, de 280 millions d’euros des comptes français de Liliane Bettencourt chez UBS Genève. Enfin, selon des documents publiés cette semaine par l’hebdomadaire Marianne, il s’avère que la fortune déclarée en 2007 dans l’Hexagone par l’héritière L’Oréal et ses gérants s’élevaient à 2,2 milliards d’euros pour une imposition de 40 millions d’euros.

Enfin, en tant que trésorier de l’UMP, Eric Woerth, lui aussi, connaît visiblement passablement bien la route qui conduit à Genève, chez un autre de ses amis, Pierre Condamin Gerbier, responsable de l’UMP à Genève et gérant de fortune ardent défenseur des «family offices». C’est ce dernier qui s’est chargé, notamment, d’organiser le dîner de gala au Crowne Plaza, puis au Caviar House, avec les plus grandes fortunes françaises exilées en Suisse romande, en mars 2007, lorsque Woerth était venu collecter des fonds pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Or, comme le confiait un autre banquier genevois, lui aussi extrêmement courroucé, au Matin Dimanche en septembre 2009, «Eric Woerth ne cherchait pas alors à savoir si les chèques qu’on lui remettait étaient prélevés sur des comptes suisses non déclarés au fisc français.» La collecte finale avait rapporté, en tout, plus de 7 millions d’euros.
tribune de genève

C’est de mieux en mieux et en plus en plein été, c’est excellent les suisses se vengent. À mon avis cette hsitoire est super grave, étant donné que c’est sarko qui fait tout et décide de tout et que c’est un voleur arriviste, je le vois bien dire à bettencourt :  » je te fais le bouclier fiscal, mais en retour je touche la moitié  » , je l’imagine aussi dire à woerth et de maistre que florence doit bosser pour clymène et détourner d’importantes sommes d’argent. Une sorte de fond secret mais d’ordre privé.
Sarkozy est un être corrompu, tout est possible avec lui, nous devons nous en méfier, il méprise le peuple.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

5 Réponses to “Selon un banquier de la place, «depuis 2008, Florence Woerth était presque à demeure à Genève». Cette histoire commence à être vraiment délirante, à mon avis sarko a envoyé la femme à woerth pour piller bettencourt”

  1. NN Says:

    La fortune doit passer in-té-gra-le-ment aux héritiers légitimes, c’est la loi du milieu. Les deux petits-fils ont déjà reçu de petits acomptes si l’on comprend bien.

    Il ne faut surtout pas qu’un liard se perde, ni dans de fâcheux prélèvements publics, ni même dans des pourboires à des maquereaux.

    Le fait que Françoise Bettencourt soit mariée à un petit-fils de rabbin ne doit à mon avis avoir aucune importance, pas plus que n’avait d’importance pour l’armée israélienne le fait que les membres de la famille Bloch-Dassault avaient le pif en aubergine. Sarkozy, Kouchner, Strauss-Kahn, … Woerth, ne sont-ils pas de bons Français malgré tout ?

    Mais avez vous remarqué qu’à part la mère Bettencourt et son mignon il ne gravite aucun goï dans cette affaire à part la vague Françoise Thénardier-Meyers ?

    Il est possible que ce qui fasse mal à la vieille folle, c’est que sa fille ait trahi sa lignée et apporte le trésor des flibustiers aux nouveaux maîtres du monde. Dans l’imbroglio actuel, avouer ça serait signer tout de suite le transfert des avoirs vers Yad Vashem.

    Demandons leur avis à M° Metzner ou Kiejman, qui font bloch derrière leurs clientes.

  2. Razzara Says:

    Cette histoire est certes édifiante, et au combien révélatrice du degré de corruption atteint dans l’état Français, mais il me semble surtout qu’elle est un paravent à la mesure d’une affaire bien plus dangereuse : l’affaire Karachi.

    Par ce que celle la elle éclabousse tellement fort Notre Majuscule à Talonnettes qu’il faut bien trouver un truc suffisamment gros pour en détourner l’attention. Et dans ce sens, l’affaire, que dis-je les affaires Woerth, remplissent parfaitement ce rôle.

    Enfin, ce que j’en dis hein …

    Razzara

    • NN Says:

      La multiplication des raisons d’énerver l’opinion sur des affaires de droit commun profite peut-être au « système » en détournant l’attention ; mais détourner l’attention de quoi ?

      L’affaire Bettencourt questionne au contraire directement le droit de propriété, les prérogatives étatiques, la nationalité, etc. A mon sens, elle ne cache pas l’affaire de Karachi, qui est une autre purulence symbolique qui a sa vie et ses raisons propres.

      Les dernières « révélations » sur Karachi ont selon moi le même objectif : proposer une énième version officielle pour éloigner les fouineurs. Plus la piste proposée est scandaleuse et ira dans le sens du « tous pourris », plus le spectateur français aura tendance à croire que cette fois ça y est : on tient le bon bout.

      Mais la piste des intermédiaires mécontents et du financement des partis politiques français sollicite trop les fantasmes communs pour être convaincante.

      Le fait que le Nabot et Sa Suffisance Ballamou soient des escrocs à la petite semaine, peu doutent encore de cette évidence. Cela ne prouve nullement que l’attentat qui a privé la marine pakistanaise d’une capacité vitale très gênante, soit le fait d’intermédiaires véreux (vous pensez : musulmans !) s’estimant floués par nos pieds nickelés de caniveau.

      Considérez cela si vous le voulez bien : notre Stavisky est usé et ses employeurs ont depuis quelques mois commencé à le déboulonner pour faire place au mari de la charcutière casher en 2012 ; ils peuvent donc faire d’une pierre deux coups avec l’affaire pakistanaise en détournant l’attention de l’opinion tout en confirmant les turpitudes (archiconnues) du Bouffon et des politiciens en général.

      Pourquoi maintenant ? Les Pakistanais seraient-ils enfin en position de cracher le morceau ?

      Possible. L’Inde, qui a pu être mouillée avec les USA et Israël dans cette affaire, commence peut-être à réaliser (comme la Chine, le Japon, la Turquie etc. etc.) que c’est le début de la fin de l’Empire du Mal et qu’ils avaient joué une mauvaise carte…

      L’opinion publique de l’hologramme est ainsi faite que même si le voile se lève un peu, on ne s’attardera pas à ce que l’on a découvert. Qui s’est soucié longtemps des réseaux Gladio ou du bombardement d’Osirak (http://www.planetenonviolence.org/Le-Mythe-d-Osirak-Le-Bombardement-Israelien-du-Reacteur-Irakien-n-a-pas-Stoppe-mais-Declanche-le-Programme-Nucleaire_a1624.html) ou autres joyeusetés ( Petit florilège sur http://www.jp-petit.org/Presse/ARMES/chauprade_analyse.htm ) ?

      Israël avouerait aujourd’hui publiquement pointer ses missiles nucléaires sur Paris, cela ne changerait pas la donne d’un iota : nous hocherions la tête douloureusement et courrons nous abrutir avec NCIS « Enquêtes Spéciales » nous exciter à la recherche des réseaux dormants russes aux USA.

      • Razzara Says:

        Bonsoir NN,

        En plaçant les choses dans une perspective plus large comme vous le faites, je ne peux qu’abonder dans le sens de votre analyse. Analyse que je partage par ailleurs en grande partie.

        Ma remarque ne relevait toute fois que d’une bien modeste approche spatio-temporelle locale, c’est à dire relative à Notre Majuscule à Talonnette qui se prend pour l’axe de rotation, si non du monde, au moins du royaume de France ….

        J’aime beaucoup cette référence à l’hologramme …. Effectivement, à part une poignée de types dans notre genre, qui se préoccupe de toute ces affaires ?

        Permettez moi de vous recommander une lecture qui, compte tenu de votre commentaire, devrait beaucoup vous divertir (mais peut-être l’avez vous déjà lu) :

        ‘La terreur Fabriquée Made in USA’ de Webster Tarpley

        http://www.editionsdemilune.com/la-terreur-fabriquee-made-in-usa-p-6.html

        Très bon, très dense ….

        Bien cordialement

        Razzara

  3. Alcide Says:

    Bonsoir tout le monde
    ….à le déboulonner pour faire place au mari de la charcutière casher en 2012 … Vous faites certainement allusion aux bonobo du FMI.
    Si je vous suis , nous aurions le choix entre un Khazar de « droite » et un autre Khazar de « gauche » .
    Une sorte de Janus bicéphale du même étron sioniste.
    Vous parlez d’une république !
    Ce n’est plus une république bananière mais celle de la carpe farcie !
    Certainement que les plus débiles d’entre nous ne se laisseront pas prendre à un jeu aussi grotesque qui dans tous les cas fait la part belle au grand capital et uniquement au grand capital.
    Le peuple, le goy , comme ils le disent , peut crever, c’est à croire que c’est ce qu’ils cherchent .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :