Une pénurie de pétrole menace le monde, prévient l’institut Chatham House

Une pénurie mondiale de pétrole et une flambée des cours de l’or noir menacent le monde, ont averti dans un rapport l’institut britannique Chatham House et les Lloyds, le premier assureur mondial de risques.

« Nous sommes entrés dans une période de profonde incertitude sur la façon dont nous nous fournirons en énergie pour obtenir de l’électricité, nous chauffer et nous déplacer, et sur le prix que nous devrons payer cette énergie », avertit Richard Ward, le directeur général des Lloyds, premier assureur mondial de risques, qui co-produit ce rapport.

« Même avant que nous atteignions le pic pétrolier (le moment où la production entamera un déclin irréversible, ndlr), nous pourrions assister à une pénurie de pétrole à cause de la hausse de la demande (d’énergie) en Asie », s’alarment en effet Antony Froggatt et Glada Lahn, chercheurs du respectable institut de recherche sur les relations internationales Chatham House, qui signent cette étude.

« Il faut entre 10 et 15 ans entre la décision d’investissement et la production d’un grand projet d’énergie, et à ce jour nous n’avons pas vu suffisamment de nouveaux projets qui puissent satisfaire la croissance de la demande anticipée », argumentent-ils.

Ce rapport met ainsi en cause le postulat de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui compte sur l’Opep pour compenser la baisse de l’offre hors-Opep et satisfaire les nouveaux consommateurs de pétrole.

« En comparant les prévisions et les chiffres actuels des capacités de production de l’Opep et de la production non-Opep, on voit que les attentes de l’AIE et les objectifs des pays producteurs n’ont pas été remplis », écrit Chatham House.

L’étude exhorte les entreprises privées à « prendre note de l’impact des fortes fluctuations des cours du pétrole en 2008 », quand le pétrole avait flambé jusqu’à 147,50 dollars et à « mettre en mesure des mesures adéquates pour réduire » leur consommation d’énergies fossiles, émettrices de gaz à effet de serre.

« Les entreprises capables de prévoir cette nouvelle réalité énergétique et d’en tirer parti augmenteront à la fois leur résistance et leur compétitivité. Celles qui n’y parviendront pas pourraient subir des conséquences onéreuses et potentiellement catastrophiques », préviennent ses auteurs.

Dans son introduction, M. Ward fait également référence à la marée noire catastrophique du golfe du Mexique, qui « montre trop clairement les risques d’aller dans un terrain de plus en plus imprévisible pour extraire de l’énergie ».
romandie

Le chatham (RIIA) fait sa propagande, en lançant les problèmes de demain, ils pensent garder la main, jusqu’ à présent, cela à bien fonctionné, mais aujourd’hui le reste du monde s’est developpé, et il n’est pas sûre qu’ils acceptent des pénuries énergétiques alors que de nombreuses solutions alternatives existent.
Écouter ce monsieur sur la pollution dans le golfe du mexique, il parle également du pétrole abiotique…
-lindsey-williams-explication 1
lindsey-williams-le-danger

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Une pénurie de pétrole menace le monde, prévient l’institut Chatham House”

  1. Pedro Says:

    Comment peut-on parler de pénurie lorsque le pétrole coule à flots comme dans le golfe du mexique. Devant une telle catastrophe on ne peut que souhaiter une pénurie le plus vite possible. Si les animaux pouvaient parler c’est aussi ce qu’ils souhaiteraient. Une chose est sure, c’est que « Dieu sacagera ceux qui sacagent la Terre ».
    Tchernobyl a précédé la fin de l’empire communiste.
    Les 2 tours ont précédé l’éffondrement de la finance.
    Je pense que la catastrophe du golfe du Mexique annonce la chute prochaine de l’empire capitaliste anglo américain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :