Des concessions américaines à la Russie et la Chine en vue de sanctions . En gros elles ne serviront à rien …

Des médias américains ont évoqué des concessions que leur administration a offertes aussi bien aux Russes qu’aux Chinois afin de les rallier à un durcissement des sanctions contre l’Iran.
Selon le New York Times, deux concessions principales ont été relevées s’agissant de la Russie: la première consistant à suspendre les sanctions que les États-Unis ont imposé à une agence gouvernementale pour l’exportation des armements et trois sociétés russes qui avaient livré de la haute technologie et des armements à l’Iran.

Selon le journal, la deuxième concession accordée par les Américains a été d’admettre que Moscou puisse honorer son contrat conclu en 2005 avec Téhéran, prévoyant la vente d’un système de missiles anti aérien S300. Sa livraison a été reportée pour mille et mille prétextes exprimés par le Kremlin, après avoir fait l’objet de sollicitations et de pressions aussi bien américaines qu’européennes et israéliennes pour l’en dissuader.
Les auteurs de l’article du journal américain ont tenu à mettre l’accent sur la nouvelle approche du président Obama a l’encontre de Moscou, après des années de suspicions bilatérales. Ils ont relevé entre autre la signature d’un traité de non prolifération nucléaire ainsi que la réanimation d’un accord de collaboration nucléaire civil entre les deux pays, gelé suite aux événements de Géorgie.
La restructuration du bouclier anti missile en Europe fait également partie des gestes de bonne volonté adressés à Moscou.

Sachant que des sénateurs américains démocrates et républicains ont violemment mis en cause ces concessions, reprochant à l’administration d’Obama d’avoir plus donné que pris.

Dans le volet chinois, c’est le Times qui a perçu également des concessions américaines dans le but d’obtenir son feu vert pour de nouvelles sanctions contre Téhéran. Il en signale l’engagement du gouvernement américain de s’abstenir de sanctionner les sociétés chinoises, en cas de sanctions américaines unilatérales votées contre les partenaires commerciaux de Téhéran.

Alors que l’analyste d’un journal chinois intitulé Global Times indique que Pékin a obtenu un engagement que ses intérêts dans les secteurs économique, financier et énergétique iraniens ne seront jamais atteints, au cas où des sanctions américaines et européennes sont consenties.

Et de conclure finalement que les sanctions qui seront votées au Conseil de sécurité seront nettement allégées par rapport à ce qu’elles auraient du être, au bon gré des Israéliens qui ont insisté à plusieurs reprises sur des sanctions paralysantes contre la République islamique, touchant particulièrement ses exportations de pétrole et de carburants, principaux sources de rentrées en devises étrangères.
almanar

Et dans le même genre de nouvelle positive pour l’Iran :

La Chine prête un milliard d’euros à la mairie de Téhéran

La Chine a accordé un prêt d’un milliard d’euros pour financer plusieurs projets de la mairie de Téhéran, signe de la participation croissante de Pékin dans l’économie iranienne, a rapporté dimanche l’agence Fars.
« Le prêt d’un milliard d’euros accordé par la Chine est devenu opérationnel », a déclaré Hossein Mohammad Pourzarandi, adjoint du maire de Téhéran pour les questions financières.

Il a ajouté que le prêt devra être remboursé « sur trois ou quatre ans ».
L’argent sera utilisé pour financer plusieurs projets de développement de la capitale, notamment un important tunnel de plusieurs kilomètres qui doit permettre de faire la jonction entre deux autoroutes situées dans l’est et l’ouest de la ville.
Profitant du durcissement de l’embargo économique et financier occidental, la Chine a renforcé ces dernières années sa présence en Iran, dont elle est devenue en 2009 le premier partenaire économique.
La Chine est notamment devenue le principal investisseur étranger dans le secteur pétrolier et gazier iranien, alors que les compagnies occidentales ont progressivement quitté l’Iran, frappé de diverses sanctions internationales à cause de son programme nucléaire controversé.
http://www.leparisien.fr

Lol, j’aime bien ce que sont devenues les sanctions paralysantes !!!!
Chacun y va de son petit business, des missiles S-300 pour les russes, ou des des sociétés chinoises exemptées de toutes sanctions, c’est dingue !
Et si la Chine prete 1 milliard de dollars à l’Iran, c’est qu’ils pensent que le régime tiendra….
Les juifs extrémistes vont devenir chèvre, surtout après ce qui c’est passé hier :

Traité de non-prolifération nucléaire: isolé, Israël se sent lâché par les Etats-Unis :

 » Le soutien sans précédent des Etats-Unis à l’accord de la Conférence de suivi du Traité de non-prolifération (TNP), qui montre du doigt les activités nucléaires de l’Etat hébreu, inquiète fortement Israël même si les officiels s’abstiennent de critiquer ouvertement Washington.
Furieux, Israël a fustigé « l’hypocrisie » de l’accord adopté vendredi, qui ne mentionne pas l’Iran, et annoncé qu’il ne participerait pas à sa mise en oeuvre portant sur la création d’une zone exempte d’armes nucléaires au Proche-Orient.
La Conférence de suivi du TNP a adopté par consensus une déclaration finale prévoyant notamment la tenue en 2012 d’une conférence internationale pour un Moyen-Orient dénucléarisé.
La résolution singularise l’Etat hébreu, affirmant qu’¨il importe qu’Israël adhère au traité et place toutes ses installations nucléaires sous les garanties globales de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ».
C’est la première fois que le programme nucléaire israélien, sur lequel les autorités maintiennent volontairement le flou, est ainsi exposé sur la scène internationale.
Les Etats-Unis ont voté en faveur de l’accord, approuvé à l’unanimité. Le président Barack Obama a salué un accord « équilibré et réaliste » tout en se disant « fortement » en désaccord avec le fait de singulariser Israël.
En Israël, médias et analystes considèrent le vote américain comme un véritable « camouflet ».
« Washington a « sacrifié Israël à son intérêt global de limiter l’armement nucléaire dans le monde », estime le quotidien Haaretz.
« Le président Barack Obama et son administration ont préféré le succès de la Conférence à Israël », déplore le quotidien de gauche, selon lequel la résolution constitue une « victoire diplomatique pour l’Egypte » qui fait campagne depuis des années pour qu’Israël renonce à l’armement nucléaire qui lui est imputé.
Le Haaretz rappelle qu’en 2005, l’administration du président George W. Bush avait refusé de s’associer à un document enjoignant à Israël de signer le TNP.
Le camouflet américain survient à la veille d’une rencontre à Washington entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président américain.
Pour le quotidien gratuit à grand tirage Israël Hayom, proche de M. Netanyahu, le vote américain traduit la « faiblesse d’Obama », soulignant que « les Américains avaient promis aux dirigeants israéliens d’empêcher la signature du texte ».
« Il y a un changement négatif indéniable de la politique américaine » sur le nucléaire israélien, estime le chercheur Eytan Gilboa, qui critique « les contradictions d’Obama puisqu’il applaudit à la fois la résolution et la critique ».
Ce politologue de l’université de Bar Ilan estime que les Etats-Unis « sont en train de perdre leur rôle de leadership à cause de la vision naïve et irréaliste » de leur président.
En revanche, l’ex-directeur général du ministère des Affaires étrangères Alon Liel voit dans la résolution le signe d’un « isolement croissant d’Israël sur la scène internationale », qui va rendre de plus en plus difficile sa campagne pour des sanctions contre l’Iran.
Publiquement, le gouvernement israélien s’abstient de critiquer les Etats-Unis mais un haut responsable a reconnu samedi que « l’administration américaine a changé de politique sur la non prolifération ». « Nous n’avons pas fini de parler de ce sujet », a averti ce dernier.
L’Etat hébreu a conclu une « entente » en 1969 avec les Etats-Unis aux termes de laquelle les dirigeants israéliens s’abstiennent de toute déclaration publique sur le potentiel nucléaire de leur pays et ne procèdent à aucun test nucléaire. En échange, Washington s’est engagé à s’abstenir d’exercer des pressions sur ce dossier.
Les Israéliens n’ont jamais reconnu disposer de l’arme atomique et refusent d’adhérer au TNP. Mais selon des experts étrangers, Israël dispose de 100 à 300 ogives nucléaires. »
source

Hahahahaha, c’est excellent,  » Israël se sent lâché par les Etats-Unis  » LOL , qu’ils les lachent ces chiens galeux de juifs extrémistes et qu’ils se fassent jeter à la mer, hahahahah, je rigole, ils partiront d’eux même, c’est CIA elle même qui le dit.

Je pense qu’il va y avoir la guerre, mais je ne sais pas comment ça va se passer, ni quels seront le rôle des principaux protagonistes, les russes sont comme des girouettes, mais les chinois n’ont pas l’air d’accepter la guerre, mais iront -ils jusqu’à s’impliquer militairement au coté de Téhéran, j’en doute fortement….

Observer avec attention ce qui se passe dans les relations internationales, c’est magnifique, rarement dans l’histoire humaine de tels boulversements se sont produit.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Des concessions américaines à la Russie et la Chine en vue de sanctions . En gros elles ne serviront à rien …”

  1. vladivostok1919 Says:

    http://www.huffingtonpost.com/philip-giraldi/the-violent-radicalizatio_b_74091.html

    pour le reste, ce coup de la flotille de Gaza relègue toutes autre news au fait divers.. Les psychopathes on enclenchéune guerre, rien d’autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :