Pots de vin et chantage à l’ONU pour la création « d’Israël »

Nouvelle révélation qui devrait faire réfléchir sur les facteurs qui ont contribué à la création de l’entité sioniste et la prise de position au sein de l’organisation onusienne : C’est grâce aux pots de vins et au chantage que l’usurpation de la Palestine a été décidée. Sur les 33 états des 46 membres qui formaient de l’Assemblée générale en 1947, nombreux sont les pays qui ont perçu des pots de vin afin d’accorder leurs voix en faveur de la résolution onusienne 181 sur la partition de la Palestine.

Cette divulgation revient à un historien israélien, Benny Morris, l’un des plus « sionisant » de ceux qui furent connus sous l’appellation « les nouveaux historiens israéliens du post-sionisme ». Elle est étayée dans son nouveau livre intitulé « 1948 : l’histoire de la première guerre arabo-israélienne » dans lequel il brosse l’histoire de l’entité sioniste, minée par les mensonges et les fausses croyances. Son approche même celle présentant les images les plus poignantes contre des Palestiniens n’a rien d’un examen de conscience. Elle vise surtout à justifier aux sionistes toutes leurs agressions, au nom de la création de l’entité sioniste.
Quelques jours avant le vote, raconte Morris, les dirigeants du mouvement sioniste étaient particulièrement perturbés. Après avoir décompté les voix des votants, les résultats s’avéraient être en défaveur de la création de l’entité sioniste.
C’est à ce moment que fut prise la décision de puiser dans le machiavélisme : « à ce point là, l’un de ces dirigeants sionistes jugea que les moyens propres de dissuasion n’étaient plus suffisants, et qu’il fallait recourir aux moyens sombres, dont les pots de vin et les autres pressions », écrit Morris, signalant que « les considérations financières ont joué un rôle considérable sur les représentants de pays d’Amérique du sud, dont l’un d’entre eux perçut la somme de 70 mille dollars en contre partie de son vote en faveur de la partition ».

L’historien israélien évoque le cas du Costa-Rica, prétendant qu’il a touché le montant de 45 milles dollars, celui du Guatemala dont le représentant faisait part d’un zèle quelque peu exagéré selon Morris pour le sionisme et qui, « d’après les documents des archives britanniques percevait des sommes de la part de mouvements sionistes américains et était en relation avec une juive ».

Un deuxième procédé tout aussi démoniaque fut également utilisé pour la création « d’Israël », celui du chantage. Selon Morris, il était exercé contre ceux qui refusèrent d’être corrompus: ainsi le Libéria s’est vu menacé de ne plus pouvoir vendre son caoutchouc.
Parmi les parties qui l’exercèrent, en général des hommes d’affaires et d’influence sionistes, est mentionné un certain Samuel Zamouraï dirigeant d’un syndicat américain (la société des fruits unifiée) qui jouissait d’une grande influence dans les Caraïbes.

Ces procédés ne sont certes pas une nouveauté pour le public israélien. Ils ont été mentionnés par des historiens tels Michaël Cohen et Tom Seguev, lequel avait écrit qu’à cette époque, un budget d’un million de dollars a été assigné pour « des opérations spéciales ».

Mais pourquoi Morris, selon lequel ils sont bel et bien légitimes car « la création d’Israël était à l’ordre du jour… et la fin justifie les moyens », les rappelle-t-il à un moment où l’entité sioniste sonne plus que jamais la sonnette d’alarme sur son existence.
« Un pot de vin est meilleur qu’une troisième guerre mondiale que les Arabes menaçaient de déclencher si l’état était proclamé », avait-il glissé durant son entretien avec le Yediot Aharonot.

Les propos peuvent éventuellement suggérer, aux yeux du bourreau, le contentieux présent avec l’Iran, la Syrie, le Hezbollah et le Hamas.
Mais aux yeux des victimes, ils prouvent une fois de plus l’ampleur de l’arnaque, via les instances internationales.

almanar

Nous imaginions tous que ça c’était passé comme ça, et ça c’est passé comme ça !
La création d’Israél est un crime contre l’humanité.
Un pays créé grace à la corruption ne peut peut être sain, et les scandales politiques à répétitions sont tout de même assez grave, (viol, grosse somme d’argent, espionnage), israél est pourri de l’interieur…

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “Pots de vin et chantage à l’ONU pour la création « d’Israël »”

  1. Sprilibre Says:

    Il faut savoir aussi que le vote influent de la France , déculpabilisant pour certains autres pays, fut essentiellement obtenu, contre l’avis de son ministre des Affaires étrangères Georges Bidault, , par l’intermédiaire en particulier de l’ agent sioniste dont le nom de code était Lebel Tsvet, plus connu en France sous son nom de Léon Blum, le « héros » de 1936, qui, d’ascendance juive, avoua librement ne rien pouvoir refuser depuis longtemps à Weizmann.

    Malade mi-novembre 1947 , il quitta son lit pour aller voir son camarade socialiste Vincent Auriol, alors président de la république, et décrocha le vote « pour ».

    Sources essentielles « Blum » de l’avocat juif israélien (parfaitement francophone) Ilan Greilsammer. http://www.akadem.org/sommaire/themes/politique/2/1/module_836.php

  2. L'eternel est notre Dieu Says:

    C’était écrit depuis fort longtemps, et vos commentaires antisémites primaires n’y changeront rien !. Ouvrez les yeux, décidément, vous ne comprenez rien à rien :

    Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël et de Juda, dit l’Éternel; je les ramènerai dans le pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le posséderont.
    (Jérémie 30:3)

    « Voici, je les ramène du pays du septentrion, Je les rassemble des extrémités de la terre; Parmi eux sont l’aveugle et le boiteux, La femme enceinte et celle en travail; C’est une grande multitude, qui revient ici. Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications; Je les mène vers des torrents d’eau, Par un chemin uni où ils ne chancellent pas; Car je suis un père pour Israël, Et Ephraïm est mon premier-né. » (Jérémie 31:8)

  3. Yeshouroun Says:

    Toute cette prose anti Israël est grotesque, un peu de connaissance en histoire leur permettrait de se rappeler que la Judée est la patrie des Juifs…

    Judée occupée par les romains au temps de jesus…

    Renommée « palestine » par les romains après que les Juifs se soient révoltés contre les occupants.

    Les arabes eux mêmes ont envahie le proche orient autour de l’an 638 où ils prennent Jérusalem.

    Et la Judée subis une nouvellle occupation, arabe cette fois.

    Elle dure toujours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :