Cyberattaque: le Pentagone n’exclut pas le recours à la force ….

Le Pentagone n’exclut pas de recourir à la force armée en réponse à une attaque perpétrée contre les États-Unis dans le cyberespace, a affirmé mercredi un haut responsable du département américain de la Défense.

Interrogé sur la possibilité d’une réponse armée à une agression contre les infrastructures numériques américaines, le sous-secrétaire adjoint à la défense James Miller a rétorqué: «Oui, nous devons penser à des réponses potentielles qui ne soient pas limitées au domaine informatique».Mais il reste à définir ce qui constituerait un «acte de guerre» dans le cyberespace, a-t-il admis lors d’une conférence à Washington.

«Ce sont des questions juridiques auxquelles nous cherchons à répondre», a-t-il déclaré, en avouant qu’il existait «de nombreuses zones d’ombre dans ce domaine».

«Il existe une nette différence entre du cyberespionnage et des tentatives pour dégrader et perturber nos réseaux, ou pour injecter de fausses données» dans les systèmes informatiques du gouvernement américain, a-t-il souligné.

«Tout ce qui se passe dans le cyberespace n’est pas nécessairement un acte de guerre», a-t-il conclu.

Mais la menace est réelle et croissante, qu’elle vienne de pirates, de groupes criminels ou de terroristes, a-t-il prévenu.

«Au cours de la dernière décennie, la fréquence et la sophistication des intrusions dans nos réseaux n’ont cessé d’augmenter» et «nos systèmes font l’objet de milliers de tentatives d’intrusion par jour», a-t-il assuré.

Le Pentagone a récemment lancé un nouveau commandement militaire chargé de réagir aux attaques de ses réseaux par des pirates informatiques et mener des opérations dans le cyberespace, signe du renforcement de la lutte américaine contre les menaces informatiques alors que la Chine est régulièrement montrée du doigt dans de telles affaires.

Fin 2009, le président américain Barack Obama a par ailleurs nommé un coordinateur gouvernemental pour les questions de cybersécurité
cyberpresse

Pas bon du tout ça, comment passer d’une attaque virtuelle (avec potentielle conséquence dans le réel) à une véritable attaque avec bombardement réel.
Je vois déja le tableau, une attaque informatique venant de Chine ou d’Iran (en fait un false flag) et hop, l’US army riposterait avec force. C’est trop bien !
Je vous l’ai déja dit mais Internet est la prochaine cible des élites, il va y avoir du grabuge sur le net dans les mois qui viennent.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Cyberattaque: le Pentagone n’exclut pas le recours à la force ….”

  1. ki Says:

    Désolé mais je ne vois pas le rapport entre ce que tu dis et ce que dis le Pentagone. Si une attaque est perpétrée contre leurs systèmes informatiques, ils n’excluent pas de riposter par la force matérielle et non pas « virtuelle ». Rien d’étrange à cela.
    « Je vous l’ai déja dit mais Internet est la prochaine cible des élites. » Je suis d’accord avec toi sur ce point mais à propos de cela, il n’y a pas bcp de rapports avec une attaque perpétrée (intrusion surtout) contre des systèmes et les informations disponibles sur internet en soit (qui constituent ce que craignent les élites).

    J’ai la légère impression que tu systématises la malhonnêteté des USA au point d’en dire n’importe quoi et de faire des raccourcis un peu trop fréquent dès que les USA font un mouvement du doigt.

  2. fonzibrain Says:

    tu ne saisi pas que ce sont eux même qui vont faire des cyber attak pour ensuite avoir les pretexte de controller de manière plus efficace le net.

    ensuite, je ne fais absolument pas confiance aux élites us et européenne, regarde ce qu’elles ont fait ces 50 dernières années

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :