Etats-Unis: davantage de cas de bébés secoués avec la récession. Les américains petent les plombs….

u n

Le nombre de cas de bébés secoués, entraînant la plupart du temps des lésions neurologiques irréversibles, a fait un bond aux Etats-Unis depuis la récession fin 2007, rapporte une étude réalisée dans plusieurs hôpitaux américains.
Surprise de voir arriver aux urgences à partir de fin 2007, des cas de plus en plus nombreux d’enfants affectés du syndrome du bébé secoué, le docteur Rachel Berger, chercheur à l’hôpital des Enfants de Pittsburgh (Pennsylvanie, est), a fait équipe avec trois autres hôpitaux du pays pour étudier ce phénomène.
L’étude a été présentée le week-end dernier à une assemblée de la Pediatric Academic Societies à Vancouver au Canada.
De 2004 à 2009, les hôpitaux de Pittsburgh, Cincinnati et Columbus (Ohio, nord) et Seattle (Washington, nord-ouest) ont enregistré au total 512 cas de bébés secoués avec une très nette hausse à partir de fin 2007 dans les quatre établissements.
Ainsi le nombre de cas par mois est passé de 6 en moyenne avant la récession à 9,3 après la crise. L’âge moyen des enfants était de 9 mois et demi, à 63% blancs. 16% des cas ont été fatals.
« Les données suggèrent que le taux de bébés secoués a augmenté depuis le début de la récession actuelle mais nous n’avons pas démontré de relation de cause à effet entre le taux de chômage et l’occurence de ces incidents », conclut le docteur Berger dans son étude.
Elle se demande en revanche « si d’autres facteurs liés à la récession comme une diminution des services sociaux » peuvent être liées à la recrudescence de ces incidents.
Selon le National Center on Shaken Baby Sundrome (NCSBS), il y a 1.200 à 1.400 cas d’enfants victimes du syndrome du bébé secoué par an aux Etats-Unis. Sur les 75% qui en réchappent, 80% souffriront de dommages irréversibles.
france 24

Les américains petent les plombs, les pauvres, ça craint, cette histoire de bébés secoués montre que la crise et l’incapacité à faire face aux dépenses c’est à dire aux remboursements des crédits se répercutent dans les relations familliales, il y avait déja les mensonges au sein du couple sur l’étendue de leurs crédits respectifs ou la baisse des divorces pour cause de pauvreté et d’impossibilité de déménager, forcant à faire vivre ensemble des gens qui n’ont plus envie de le faire, générant des tensions. source
Je ne sais pas trop comment interpreter que la majorité de des victimes soient des enfants blancs, de toute façon c’est pas grave, ce qui est grave c’est que les gens ne sont pas bien du tout, les bébés maltraités sont une extrémité mais qui dénote un climat social très difficile.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Etats-Unis: davantage de cas de bébés secoués avec la récession. Les américains petent les plombs….”

  1. LG Says:

    guère étonnant !

  2. Pacalvotan Says:

    Salut Fonzi, rien à voir avec le sujet, juste que j’avais jamais fait gaffe aux mots clés… »Fillon tapette »…mdr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :