Trafic d’organes : démantèlement d’un réseau israélien impliquant des militaires

Selon « Israël Radio » six israéliens dont un haut-officier de réserve de l’armée israélienne et des avocats ont été arrêtés pour implication dans un réseau organisé de trafic d’organes humains.
Toujours selon des sources médiatiques israéliennes, le réseau a travaillé pendant plusieurs années dans toutes les parties des territoires palestiniens occupés.
C’est l’Unité chargée des enquêtes de fraude dans la région du nord d’ « Israël », qui a démasqué le réseau suite à une plainte déposée par une femme originaire de la ville de Nazareth en Galilée ..
Dans les détails de l’enquête, la femme aurait répondu à une annonce publiée dans un journal local arabe: «demande de rein en échange d’un montant de 100 mille dollars». La femme a affirmé avoir contacté les auteurs de l’annonce, qui lui ont demandé d’effectuer des examens médicaux dans l’un des pays de l’Europe orientale, où son rein a été extrait. Or depuis son retour au pays, elle affirme n’avoir toujours rien reçu.
La police a précisé avoir reçu plusieurs plaintes similaires à celle de la femme ! Une enquête a été ouverte, révélant l’existence d’un réseau secret de trafic d’organes humain impliquant des responsables israéliens et des avocats. La police a indiqué que «le réseau est actif dans toutes les régions d’ « Israël », pas seulement dans le nord, et que ses membres s’adressent directement au grand public via les journaux locaux et les sites internet !
Toujours selon la police israélienne, le montant de l’argent perçu pour les transplantations d’organes varient de cas en cas : pas moins de 120 mille dollars pour une greffe de rein. La majorité des donateurs, sont des gens qui souffrent de situations financière sévères..
Une enquête plus poussée a montré que les donateurs signent de fausses déclarations attestant l’existence de lien de parenté entre le donateur et le patient, condition obligatoire dans les pays qui opèrent ce genre de transplantation.
Après la signature des documents, les dossiers sont classés en fonction du type de sang, et les donateurs sont transférés vers des pays en Europe de l’Est ou les Philippines ou l’Equateur, où ils sont opérés, puis ils retournent en « Israël » après une courte période de repos sans certificat médical, et certains souffrent de complications médicales sans être suivi par une quelconque assistance médicale !
La police a réussi à contacter certains donateurs pour les prévenir qu’ils ont été victimes d’une sale affaire !
almanar

Le journaliste suedois avait donc bien raison !!!
Voila un article sympa du blog(que j’aime bcp) les attentats du 11/09 vus par une conspirationniste qui retrace très bien cette histoire horrible.

Pauvres palestiniens, ces tarés de juifs extrémistes vont jusqu’à leur voler leurs organes quand ils sont morts voire à ne pas payer le  » don  » de personnes pauvres et dans le besoin, c’est fou que l’on puisse être aussi malsain… Ces gens doivent avoir de sacrés problèmes mentaux.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Trafic d’organes : démantèlement d’un réseau israélien impliquant des militaires”

  1. dootjeblauw Says:

    Sans parler de ce réseau américain/sioniste (dont un rabbin!) arrêté par le FBI pour traffic d’organes il y a quelques mois aux Etat-Unis. Il me semble que c’était à New-York, je ne retrouve plus le lien.

  2. le noire Says:

    sa fait peur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :