Chronique d’une faillite (1) : 7 – 15 – 3

7 – 15 – 3. S’agit-il de l’ultime tiercé gagnant des valeurs boursières en vogue ? Que nenni.
Ces chiffres sont les tristes indicateurs d’une économie en apnée. Celle de l’Islande.
Sur les douze derniers mois, l’inflation a bondi de 7,3% ; le chômage flirte avec les 15% après être longtemps resté autour de 1 à 2% ; et le montant moyen des salaires a diminué de plus de 3%.
Le pays où il a fait bon vivre (selon l’indice de développement humain mis au point par l’ONU) se trouve depuis près de deux ans dans une mauvaise passe, que la désormais fameuse dette Icesave, due aux voisins anglais et néerlandais, complique encore un peu plus.
Hauts les coeurs !
En dépit d’une couronne qui a perdu environ la moitié de sa valeur en l’espace de deux ans, Madame Arnadottir, équivalent islandais de notre Madame Michu, conserve pourtant la posture stoïque et néanmoins fragile d’une relative nonchalance.
Car à l’inverse des secondes, la plupart des “Madame Arnadottir” sont fières. Le prix de l’essence, du riz, de la farine, des fruits et des légumes ont beau atteindre les sommets enneigés des glaciers alentour, méthode Coué et système D sont à ce peuple courageux et opiniâtre, ce que les manifestations de dépit et de découragements sont à nous autres Gaulois râleurs et revendicateurs.
Chez nous, un certain nombre de secteurs de l’économie subissent d’importantes difficultés. En Islande, pour ne prendre que ceux de l’automobile et des biens immobiliers, il n’est plus question de baisse ou de diminution, mais d’anéantissement pur et simple. Compte tenu de leur prix, ni les premières, ni les seconds ne se vendent.
La grande majorité des 4×4 rutilants restent tristement parqués aux abords des concessions. Seuls les ateliers de réparation et le commerce d’occasion parviennent à survivre. Et à défaut d’être vendus, maisons et appartements s’échangent. Pour certains propriétaires, le troc devient la panacée.
La longue Histoire de l’Islande est jonchée de calamités climatiques, d’épidémies et de disettes en tout genre, auxquels le peuple viking a toujours dignement fait face.
Pour se convaincre de cette étonnante faculté d’adaptation, il suffit d’observer la façon dont les habitants de l’île aux volcans ont opportunément profité de la récente éruption de l’un d’eux, en organisant rapidement des transports en car, survols en hélicoptère et autres randonnées pédestres. Nul doute qu’ils parviendront à nouveau à se sortir de ce mauvais pas.
“Iceland’s Post-Crash Sale – 30% off ! (for tourists only)”
Il y a quelques semaines, The Reykjavik Grapevine s’est amusé à lister une cinquantaine de produits et de services courants, allant du poulet au ticket de bus.
Pour chacun d’eux, l’hebdomadaire a pris soin d’indiquer l’évolution des prix entre 2007 et 2009. Curieusement, c’est le réfrigérateur qui enregistrât la plus forte augmentation : 157%. Un symbole, pour l’économie cryogénisée de ce petit état proche du cercle polaire Arctique.
Mais un symbole qui n’a pas refroidi les ardeurs conquérantes des Islandais.
Pour en savoir plus : http://vivre-en-islande.blogspot.com/
moneyweek

Islande, irlande, grece ont été les premiers à tomber parcequ’ils sont de petits pays, bientot notre tour et celui des USA, et ensuite, si les élites réussissent, un monde nouveau avec la dispartion du cash et un système techno-fasciste.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :