L’agence de notation Fitch menace le AAA de la France.

La France pourrait perdre son « triple A », la note maximale dont peut bénéficier un pays, ce qui lui permet d’obtenir des conditions de financement de sa dette particulièrement favorables. C’est l’agence de notation Fitch (filiale anglo-saxonne d’un groupe français) qui a brandi aujourd’hui cette menace inattendue.
Pour Fitch, « les pays dotés de notes de crédit élevées doivent faire état de plans de consolidation budgétaire plus crédibles et plus robustes en 2010 pour soutenir la confiance dans la robustesse de leurs finances publiques à moyen terme et dans leurs engagements d’inflation basse et stable ». Paris n’est pas seule visée : le Royaume-Uni et l’Espagne sont, eux aussi, placés sous surveillance : « le Royaume-Uni, l’Espagne et la France en particulier (trois pays qui bénéficient chez Fitch d’un AAA assorti d’une perspective stable, NDA) doivent énoncer des programmes plus crédibles cette année, étant donné le rythme de la détérioration des finances publiques et les difficultés auxquelles ils font face dans la stabilisation de la dette publique », a estimé Brian Coulton, l’un des responsables de l’agence.


Cette mise en garde obéit a priori à une certaine logique, vu la dégradation rapide de la dette publique française. Cela étant, elle est quelque en contradiction avec une étude d’une autre agence de notation, Moody’s, parue il y a un an, et qui plaçait la France parmi les débiteurs les plus solides de la planète (lire mon article). Si la France perd son statut de triple A, on peut sérieusement se demander qui bénéficiera encore de cette note, mis à part le Luxembourg…

Si la menace se concrétise, cela pourrait annoncer un krach mondial sur la dette souveraine, celle-ci ayant démesurément gonflé depuis 2008 à cause de la crise financière. Les marchés risquent en effet de se détourner des emprunts d’État, ce qui serait catastrophique pour la stabilité financière des pays et donc pour la croissance.

Reste qu’on ne peut qu’être fasciné par le tranquille aplomb avec lequel Fitch tance les États, elle qui avec ses consœurs a joué un rôle important dans le déclenchement de la crise et donc dans l’accroissement du déséquilibre des comptes publics, puisqu’elles ont été incapables d’analyser correctement les risques que représentaient les subprimes… Mais, dans ce petit monde de la finance, le ridicule n’a jamais tué personne.
http://bruxelles.blogs.liberation.fr

un article du monde :

L’agence Fitch a mis en garde, mardi 9 mars, le Royaume-Uni, la France et l’Espagne sur la gestion de leurs finances publiques, les appelant à prendre des mesures de réduction des déficits « plus crédibles », au risque de voir leurs notes (AAA) remises en cause.

« Les pays dotés de notes de crédit élevées doivent faire état de plans de consolidation budgétaire plus crédibles et plus robustes en 2010 pour soutenir la confiance dans la robustesse de leurs finances publiques à moyen terme », a déclaré l’un des responsables de l’agence. « Le Royaume-Uni, l’Espagne et la France, en particulier, doivent énoncer des programmes plus crédibles cette année, étant donné le rythme de la détérioration des finances publiques et les difficultés auxquelles ils font face dans la stabilisation de la dette publique », a estimé Brian Coulton lors d’une conférence à Londres.

LA DETTE BRITANNIQUE INQUIÈTE

Les trois pays affichent pour l’instant chez Fitch un AAA, la meilleure note possible, assorti d’une perspective stable. Concernant le Royaume-Uni, Brian Coulton a souligné que le profil de crédit s’était fortement détérioré au cours de la crise financière, mais qu’il restait à l’intérieur des limites « tolérables » pour lui maintenir sa note. La question d’une dégradation de cette note agite cependant les commentateurs depuis qu’en mai dernier, l’agence concurrente Standard & Poor’s a assorti sa propre note AAA d’une perspective négative.

M. Coulton a noté, mardi, que le pays avait connu la progression la plus rapide de sa dette publique parmi les pays bénéficiant de cette notation. De moins de 40 % du produit intérieur brut avant la crise, elle est passée en effet à 56 % cette année et devrait culminer, selon le gouvernement, à 78 % début 2015.

L’économiste a par ailleurs jugé que le projet de l’actuel gouvernement travailliste de diviser le déficit public par deux en quatre ans était « trop lent ». Il a rappelé que les perspectives économiques du pays étaient « une source d’inquiétude » et que la croissance « pourrait très clairement » rester basse assez longtemps.

Conséquence de ces annonces : la livre sterling a reculé à 1,4967 pour un dollar et 90,56 pence pour un euro. Le Royaume-Uni est sorti de la récession au quatrième trimestre 2009, après six trimestres consécutifs de baisse du PIB. Mardi, le cabinet PricewaterhouseCoopers (PwC), a fixé à 25 à 30 % la probabilité d’un nouveau plongeon dans la récession.
le monde

C’est pour bientot, à moins que l’europe n’établisse vite fait une agence de notation , quoique cela ne fera que limiter les dégats, on sait tous pour qui roule ces agences de notation ainsi que leur probité et leur indépendance légendaire.
Enron ou lheman l’ont clairement montré…
Bref, c’est la guerre économique dans son action, pas de véritable adversaire, si ce n’est au final le peuple, juste une avidité infinie à très court terme. Rien de plus destructeur comme attitude.
Et cela dans le cadre général de l’affaiblissement des Etats Nation en vue d’un gouvernement mondial.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “L’agence de notation Fitch menace le AAA de la France.”

  1. Valjean Says:

    C’est une honte.
    Les USA bénéficient encore d’une bonne notation alors qu’ils sont techniquement en faillite depuis de nombreuses années.

    Tout est de la pure conspiration, sinon un réveil tardif et hypocrite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :