Un homme de Harvard appelle à des mesures afin de réduire les naissances Palestiniennes.

Un homme du Centre Météorologique pour les Affaires Internationales de l’Université de Harvard, Martin Kramer, a appelé « l’Ouest » à prendre des mesures pour réduire les naissances des Palestiniens, une proposition qui paraît rencontrer la définition légale internationale d’un appel au génocide.
Kramer, qui est aussi un homme de l’influent Institut de Washington pour la Politique du Proche-Orient (IWPPO), a lancé cet appel tôt ce mois-ci dans un discours à la Conférence Herzliya d’Israël, une vidéo de celui-ci est posté sur son blog (« Jeunes hommes superflus », le 7 février 2010).

Dans le discours Kramer a rejeté les visions communes que la « radicalisation » Islamique est causé par les politiques Américaines telles que la sympathie pour Israël, ou l’appui des dictatures despotiques, et a affirmé que c’était inhérent à la démographie des sociétés Musulmanes comme le Yemen, l’Irak, l’Afghanistan et la Bande de Gaza occupée par les Israéliens. Trop d’enfants, a-t-il soutenu, mènent à trop de « jeunes hommes superflus » qui ensuite deviennent des radicaux violents.

Kramer a proposé que le nombre d’enfants Palestiniens nés dans la Bande de Gaza devrait être délibérément réduit, et a prétendu que cela « se passerait plus vite si l’Ouest arrête de fournir des subventions pro-natales aux Palestiniens avec le statut de réfugié ».

Dû au blocage Israélien, la grande majorité des Palestiniens à Gaza sont maintenant dépendants de l’aide en nourriture des Nations Unies. Ni les Nations Unies, ni aucune autre agence, fournissent la Palestine avec spécialement « des subventions pro-natales ». Kramer est apparu comme assimilant n’importe quelle assistance humanitaire à tout ce qui pousse les Palestiniens à se reproduire.

Il a ajouté, « Les sanctions actuelles d’Israël sur Gaza ont un but politique – miner le régime du Hamas – mais s’ils cassent aussi la croissance emballée de la population de Gaza, et il y a une certaine preuve qu’ils l’ont, cela pourrait commencer à casser la culture du martyre qui demande un approvisionnement constant de jeunes hommes superflus. » Ceci, a-t-il clamé, traiterait le problème de la radicalisation Islamique « à son origine ».

La des Nations Unies de 1948, créée dans le sillage de l’holocauste Nazie, définit un génocide comme incluant des mesures « résolues à empêcher les naissances internes » à un spécifique « groupe national, ethnique, racial ou religieux ».

Le Centre Météorologique de Harvard se décrit comme « le plus grand centre de recherche international à l’intérieur de la Faculté de Harvard des Arts et des Sciences ». En plus de ses positions à Harvard et au IWPPO, Kramer est le « président-désigné » du Collège Shalem à Jérusalem, une institution de droite Sioniste qui aspire à être le « Collège du Peuple Juif ».

Des porte-paroles pro-Israël des Etats-Unis participent souvent à la Conférence Herzliya, un rassemblement annuel influent de l’établissement politique et militaire d’Israël. La conférence de cette année a été aussi assistée par le chroniqueur du New York Times Thomas Friedman et, une première pour un représentant Palestinien, par Salam Fayyad, convenu Premier Ministre de l’Autorité Palestinienne basée à Ramallah.

L’appel de Kramer pour empêcher les naissances Palestiniennes reflète une inquiétude Israélienne et Sioniste de longue date à propos d’une soi-disant « menace démographique » pour Israël, comme les Palestiniens sont sur le point de dépasser en nombre les Juifs Israéliens à la fois à l’intérieur d’Israël et des Territoires Palestiniens occupés.

Une vision raciste tellement extrême a été diffusée à la Conférence Herzliya dans le passé. En 2003, par exemple, D.Yitzhak Ravid, un expert en armements du gouvernement Israélien, a appelé Israël à « implanter une politique de planning familial rigoureuse envers la population Musulmane », en référence aux 1.5 millions de Palestiniens citoyens d’Israël.

Source: Electronic Intifada, 22 février 2010, http://electronicintifada.net/v2/article11091.shtml
Traduction : Monique Poupon
source

Hallucination complète, la phrase suivante est déconcertante :

 » Kramer a rejeté les visions communes que la « radicalisation » Islamique est causé par les politiques Américaines telles que la sympathie pour Israël, ou l’appui des dictatures despotiques, et a affirmé que c’était inhérent à la démographie des sociétés Musulmanes comme le Yemen, l’Irak, l’Afghanistan et la Bande de Gaza occupée par les Israéliens. Trop d’enfants, a-t-il soutenu, mènent à trop de « jeunes hommes superflus » qui ensuite deviennent des radicaux violents.

Kramer a proposé que le nombre d’enfants Palestiniens nés dans la Bande de Gaza devrait être délibérément réduit, et a prétendu que cela « se passerait plus vite si l’Ouest arrête de fournir des subventions pro-natales aux Palestiniens avec le statut de réfugié ».

Mon Dieu comme c’est grave, rejeter l’idée que c’est la violence faite aux musulmans qui les poussent à se radicaliser et dire que ce sont les naissances qui posent problème est stupéfiant.

Interdire aux palestiniens de faire des enfants, voila la super solution que les islamophobes nous ont trouvé, du nazisme pure et dure, le régime de l’apartheid voulait faire pareil.
Je vous invite à faire des recherches sur le docteur Basson.

Il y a quelques jours l’hebdomadaire le point faisait sa une sur  » la bombe humaine « , et page 55, nous pouvions lire :
 » Depuis l’Allemagne nazie, il était tabou de penser le monde en termes d’espace vital. Aujourd’hui, fracassé par la croissance démographique hallucinante, le tabou implose  » !!!!!!!!!

Tranquille quoi, le magazine nous dit que l’on peut revenir à ces idées d’un autre âge sans se prendre la tête, les nazis n’étaient pas des criminels puisque l’on reprend aujourd’hui leurs idées sans sourciller, c’est pathétique et extrèmement grave.

Bref, ça craint, les idées nazis reviennent à la charge et personne ne bronche, pauvres palestiniens, plus le temps passe, plus les similitudes entre l’antisémitisme accepté d’avant guerre et l’islamophobie ambiante d’aujourd’hui se font au grand jour.

Nous allons droit dans le mur, les musulmans du monde entier sont en danger, il faut être aveugle pour ne pas le voir.
Les délires de Martin Kramer en sont la preuve flagrante :
 » Kramer est apparu comme assimilant n’importe quelle assistance humanitaire à tout ce qui pousse les Palestiniens à se reproduire. »

Ouvrez les yeux sur ce qui se trame, ne croyez pas les propagandes islamophobes en vigueur, c’est quand même fou qu’il faille constament rappeler aux gens que les musulmans ne sont pas animaux ou des débiles qui tuent les leurs pour lutter conttre un envahisseur…

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Un homme de Harvard appelle à des mesures afin de réduire les naissances Palestiniennes.”

  1. step Says:

    i like the PLO/IRA mural

    being an irish man myself

    great mural

    ONE STRUGGLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :