Automatisation du fascisme : Plusieurs villes se mettent à utiliser leurs caméras de vidéosurveillance pour lutter contre le stationnement gênant.

Plusieurs villes se mettent à utiliser leurs caméras de vidéosurveillance pour lutter contre le stationnement gênant. Si elle peut surprendre, la démarche est légale.

Fini, le petit café vite fait sur le zinc en surveillant sa voiture en double file du coin de l’œil ? Finies les supplications à un contractuel qui «a déjà commencé à rédiger son procès-verbal», mais qui finit souvent- par lâcher prise ? Dans plusieurs villes de France en effet, c’est un œil beaucoup plus implacable qui surveille désormais les automobilistes mal garés : la vidéosurveillance.

A Valenciennes, dans le Nord, le concept est tout récent. Depuis janvier, les 42 caméras originellement destinées à faire baisser la délinquance dans le centre-ville sont également utilisées pour lutter contre le stationnement gênant. D’un côté, un automobiliste indélicat qui boit son café avec sa voiture en double file donc, et de l’autre un agent assermenté qui constate l’infraction, zoome sur la plaque d’immatriculation, et envoie le procès-verbal à l’adresse indiquée sur la carte grise. Bilan : en un mois, une centaine de contraventions ont été dressées.

«Une efficacité inéluctable»
Les policiers valenciennois se sont inspirés de leurs collègues de Draguignan, dans le Var, où l’expérience existe depuis deux ans. «Il est presque impossible de lutter contre le stationnement gênant avec une présence policière», affirme au figaro.fr le directeur de la Police municipale, Gérard Jobey. Résultat? «Une efficacité inéluctable», selon lui, avec 538 verbalisations en 2009 et un seul contentieux.

Pionnière en la matière, la police de la ville se concentre uniquement sur le stationnement en double file, «une plaie dans le Sud» plaisante Gérard Jobey. Accessoirement, les voitures garées sur des places réservées aux handicapés ou des emplacements gênants pour la circulation font aussi l’affaire. «Dans la mesure du raisonnable», assure le policier. «Notre but n’est pas de traquer le petite bête», insiste-t-il.

Dispositif légal

(DR)
Les infractions liées au stationnement sont les seules qui soient légalement répréhensibles par ce biais, comme l’explique au figaro.fr Rémy Josseaume, juriste et président de la commission juridique de l’association «40 millions d’automobilistes» : «A partir du moment où il n’existe pas d’appareil spécifiquement homologué pour constater un stationnement gênant, on peut se servir de la vidéosurveillance.» Comme il existe des «radars feu rouge» par exemple (système de détection automatique de franchissement des feux), un PV ne pourra donc pas être envoyé à un automobiliste pour un feu rouge brûlé si l’infraction est constatée par le biais d’une caméra. Selon le spécialiste, en ce qui concerne spécifiquement le stationnement, «l’œil d’une caméra ou l’œil d’un agent, légalement, il n’y a pas de différence». Reste que les autorités doivent conserver pendant un an la preuve de l’infraction (la photo prise par la caméra de surveillance) pour pouvoir la présenter en cas de contestation.

Pour l’heure, la méthode reste marginale. Cannes l’a mise en place en octobre dernier. A Paris, la préfecture de police indique que «ce n’est ni en place ni prévu pour l’instant». Mais le pionnier de Draguignan, Gérard Jobey, assure qu’«une trentaine de villes l’a contacté pour s’informer» sur les bienfaits d’une telle utilisation de la vidéosurveillance.
le figaro n

On s’enfonce de plus en plus dans une surveillance insidieuse et automatique, les caméras installées pour la surveillance se transforment en caméras qui donnent des PV, c’est un palier de plus, des délinquants on passe à une voiture mal garée.
Etre surveillé en permanence est le signe d’un état totalitaire, la technologie au service du fascisme, rien ne pouvait être pire.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 Réponses to “Automatisation du fascisme : Plusieurs villes se mettent à utiliser leurs caméras de vidéosurveillance pour lutter contre le stationnement gênant.”

  1. Valjean Says:

    On vient petit à petit à toutes ces choses.
    Le problème est qu’elles sont progressives, et qu’elles recoivent l’approbation des foules manipulées par la folie du « tout sécuritaire ».

    C’est sur que quand on nous abreuve tous les jours de scandales sordides à la télé, chaque individu réclame toujours plus de « garanties » sécuritaires.
    C’est une vaste manipulation…

    Si déjà on pouvait faire le point sur les libertés que nous avons perdues en 10 ans, on serait sur le cul !!
    Et ca s’accélère.

    Triste monde.

  2. E.T. Says:

    La liberté n’existe pas, elle est formelle.

  3. ASDF Says:

    S’il n’y avait pas autant de chauffards en double file,
    S’il n’y avait pas autant d’impunité pour ces mêmes chauffards,
    On n’aurait pas besoin de caméras.

    Garez-vous correctement.

  4. GAUTHIER Says:

    A mes yeux et en matière d’automobile, les fachistes, se sont tous ces conducteurs (et conductrices) qui justement usent et abusent du stationnement en double file ou à contre file. Tous ceux qui imposent leur musique en roulant vitres grandes ouvertes et le volume à fond. Tous ceux qui grillent les feux rouges, les stops, etc… Ce sont aussi tous les piétons qui ne respectent pas leurs feux pour traverser. Bref les fachistes ce sont tous ces gens qui estiment qu’au nom de leur confort personnel ils peuvent s’affranchir de toutes les règles au plus grand mépris de leurs concitoyens.

  5. pd Says:

    bonjour les gens comment ca va

  6. Anonyme Says:

    Le respect c’est le respect,un point c’est tout.
    On ne peux plus vivre comme il y a 20 ans.
    Et cela va être de pire en pire.
    Bon courage aux jeunes.

  7. Anonyme Says:

    Complètement d’accord avec ASDF et GAUTHIER : les malpolis, les chauffards et autres coutumiers du stationnement gênant sont les fossoyeurs du bien vivre ensemble et de la tolérance: qu’ils ne se plaignent pas! C’est bien fait pour eux. Je suis tout à fait content que la technologie puisse enfin ne plus laisser impunis que les personnes mal élevées qui se garent sur les passages, ou dans les sorties de garages… et qui emm… les autres usagers de la route, dont ils ont oublié qu’elle n’est pas toute à eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :