Hypotèques «jumbo»: le taux d’impayés augmente aux É.-U.

Le pourcentage des prêts hypothécaires de gros montant auxquels s’adossent des titres et dont les paiements accusent un retard d’au moins 60 jours a atteint 9,6% aux États-Unis le mois dernier, comparativement à 9,2% en décembre. Il s’agit d’une 32e hausse consécutive de «grave défaut de paiement», selon Fitch Ratings.

«La tendance en ce qui concerne les défauts de paiement indique que le niveau de 10% pourrait être atteint dès le mois prochain», soutenait hier Vincent Barberio, directeur général de Fitch Ratings, à New York. Le taux a presque triplé en 2009, a-t-il ajouté.

Les prêts hypothécaires de gros montant concernent des sommes plus importantes que celles consenties par des compagnies d’hypothèques bénéficiant de l’appui du gouvernement américain comme Fannie Mae ou Freddie Mac. Leurs limites oscillent maintenant de 417 000$US dans la plupart des villes à 729 750$US dans des secteurs où les coûts sont plus élevés. Les titres garantis par des créances hypothécaires d’organismes non gouvernementaux ne comportent pas les garanties offertes par Fannie Mae, Freddie Mac ou par l’organisme gouvernemental américain Ginnie Mae.

Le nombre de créances douteuses parmi les prêts auxquels s’adossent des titres non gouvernementaux a bondi l’an dernier en raison de nouveaux défauts de paiement causés par la baisse du prix des maisons et de l’emploi. Cette situation s’est produite tandis que le gouvernement fédéral américain a incité les fournisseurs de prêts à envisager des modifications aux dettes et pendant que les États adoptaient des mesures pour ralentir les saisies, ce qui a réduit les liquidations des propriétés après que les emprunteurs eurent cessé d’effectuer leurs paiements.

La proportion des emprunteurs qui n’étaient pas en défaut de paiement le mois précédent mais qui le sont devenus le mois suivant a baissé à 1,2% au cours du mois couvert par les rapports sur les obligations de janvier, comparativement à 1,3% selon les rapports de décembre, a indiqué Fitch Ratings.
la presse affaire

Hihihi, la chute s’accélère, les sommes impayées sont de plus en plus élevées, et en plus l’État américain ne se porte pas garant, ça risque d’être explosif.
Si les membres des thea party choisisent Sarah Palin, ils seront mal barrés, une nana qui lis devant les caméras 4 mots écrit dans sa main est indigne du pouvoir et elle sera manipulée par je ne sais qui.
Stiglitz vient de dire à la télé que le marché de l’emploi aux USA se reprendrait en 2015, LOL, on est au début 2010, et en europe ce va être pareil, en 5 ans il peut s’en passer des choses…

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :