Les scop – des entreprises qui associent tous leurs salariés aux résultats et à l’élection des dirigeants – sont un modèle en plein essor.Normal !

Les scop – des entreprises qui associent tous leurs salariés aux résultats et à l’élection des dirigeants – sont un modèle en plein essor.

Alors que le statut d’autoentrepreneur attire un nombre grandissant de Français qui souhaitent tenter seul l’aventure de la création d’entreprise, une autre forme d’entrepreneuriat continue de séduire : les scop ou sociétés coopératives de production, un régime juridique permettant aux salariés d’être les associés majoritaires d’une entreprise, de participer aux décisions et d’élire leurs dirigeants.

«Les scop se développent de manière régulière dans tous les secteurs. Des biotechnologies au centre d’appels en passant par l’industrie, le BTP ou le commerce équitable. Elles se développent particulièrement dans les services aux entreprises et à la personne», explique Patrick Lenancker, président de la Confédération générale des scop.

Tous métiers confondus, leur chiffre d’affaires a doublé en dix ans pour atteindre 3,8 milliards. À fin 2009, on comptait, en France, près de 1 950 scop. Sur un peu plus de 40 000 salariés, un tiers travaille dans le BTP, un quart dans l’industrie et 45 % dans les services. Chaque scop emploie en moyenne 22 personnes. Depuis 2007, il se crée 200 nouvelles coopératives chaque année, contre 120 à 150 les années précédentes. «Les scop ont bien traversé la crise car elles bénéficient des efforts d’investissement que les salariés associés ont réalisé les années précédentes, observe Patrick Lenancker. L’une de leurs forces est en effet de disposer de fonds propres quatre à cinq fois supérieurs à ceux des PME de même taille. «40 à 45 % des bénéfices sont systématiquement affectés à des réserves qui restent dans l’entreprise pour consolider ses fonds propres et sa capacité d’investissement», poursuit Patrick Lenancker.

«Les champions de l’entreprise collective»
Décidées à mieux se faire connaître, les scop lancent une campagne de communication. Leur sigle signifie désormais sociétés coopératives et participatives. «Nous voulons faire savoir que nous sommes les champions de l’entreprise collective. La possibilité d’entreprendre à plusieurs, le coentrepreneuriat est une idée moderne car il repose sur la réussite collective», affirme Patrick Lenancker.

Alors que les pouvoirs publics veulent encourager le développement de PME et réfléchissent aux moyens de relancer l’industrie française, la Confédération générale des scop leur demande de mettre en place trois mesures.

«Nous souhaitons une égalité de traitement entre les salariés qui reprennent une entreprise et les fonds d’investissement. Aujourd’hui, les fonds bénéficient de la garantie de l’État. Les salariés qui se lancent dans l’aventure, non. Ils le mériteraient car ils sauvent des emplois», assure Patrick Lenancker.

La deuxième mesure concerne plus particulièrement la reprise d’entreprise en difficulté. «Les salariés doivent pouvoir recevoir les aides dont ils bénéficieraient en tant que chômeurs afin qu’ils puissent les apporter rapidement au capital de la société qu’ils veulent reprendre. Cela doit être possible avant qu’ils ne deviennent chômeurs, sans attendre que l’entreprise soit mise en liquidation.» La troisième proposition est d’encourager les coopératives à jouer un plus grand rôle dans des secteurs comme l’alimentaire ou l’énergie. Cela permettrait de mettre à l’abri des appétits des capitaux étrangers des laboratoires de recherche puisque les scop ne sont pas opéables.
le figaro

C’est un scandale que ce type d’entreprise ne soit pas plus mis en avant, les scop sont l’avenir de l’entreprise, de taille humaine avec des travailleurs motivés et une bonne ambiance, pourtant :
 » Aujourd’hui, les fonds bénéficient de la garantie de l’État. Les salariés qui se lancent dans l’aventure, non. Ils le mériteraient car ils sauvent des emplois.  »

Et wé, nos dirigeants ne veulent pas nous rendre heureux, ils veulent que nous soyons exploités pour les bénéfices de quelques uns.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Les scop – des entreprises qui associent tous leurs salariés aux résultats et à l’élection des dirigeants – sont un modèle en plein essor.Normal !”

  1. E.T. Says:

    Du coup on peut faire un peu de philo :
    http://www.revoltes.net/spip.php?article1747

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :