Les retraites dorées des fonctionnaires Européens, ou les excès d’une nouvelle nomenklatura qui se croit tout permis.

Bonjour la poule aux œufs d’or… Il fait bon travailler comme fonctionnaire de notre appareil communautaire. Il semblerait bien qu’il existe une anomalie particulièrement criante au regard des citoyens normaux que nous sommes. Loin de moi l’idée de jeter le bébé avec l’eau du bain, je suis un Européen convaincu, mais ce n’est pas une raison pour laisser passer ça. Mieux vaut chercher à améliorer le système imparfait, et pour cela, mieux vaut faire le chien de garde plutôt que de se taire.

En effet, j’ai hésité (pas trop longtemps je dois dire) avant de relayer cette information qui circulait par email ces derniers temps. Car je vois déjà le déchainement outrancier qui va s’emparer des lecteurs Agoravoxiens anti-européens convaincus, qui vont se servir de cette information pour soutenir leurs positions. C’est normal, c’est l’exercice démocratique, et je ne peux pas moralement justifier de ne pas relayer cette information sous le prétexte fallacieux que cela donne de l’eau à leur moulin.

Mieux, d’un stricte point de vue pragmatique, cela ne remettra pas en cause l’existence de l’Europe. Au contraire, cela donne l’opportunité aux pro-Européens de faire pression pour améliorer une organisation qui souffre d’un important déficit démocratique. C’est pourquoi je choisis de publier cet article.

De quoi s’agit-il ?

Quelques exemples parlants pour commencer. Ils proviennent de sources internes à l’administration Européenne, un peu comme l’histoire des fichiers des fraudeurs de Eric Woerth.

Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de « contrôleur adjoint de la protection des données », aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € par mois. L’équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié français du secteur privé après une carrière complète (40 ans).
Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, il aura droit à près de 9 000 € de retraite par mois.
Beaucoup d’autres technocrates profitent d’un tel privilège :
Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12 500 € de retraite par mois ; Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12 900 € par mois ; Damaso Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14 000 € par mois. Etc. La liste est assez longue (mais de quelle longueur exactement, je ne sais pas).

Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la « Rolls » des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu’ils touchent.

Pour ces fonctionnaires, c’est le jackpot. En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d’obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire. Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 41 ans.

Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l’allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas de problème, le taux plein c’est 15,5 ans. À l’origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d’autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont nombreux à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateurs, etc. Cela, en soit, c’est déjà assez scandaleux.

Mais le pire, dans cette affaire, c’est qu’ils ne cotisent même pas pour leur super retraite.
Pas un centime d’euro, tout est à la charge du contribuable.

Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c’est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié, aucun passe-droit. Eux, ils (se) sont carrément exonérés. Même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés « contrôler si les dépenses de l’Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l’objectif auxquelles elles sont destinées… », profitent du système et ne paient pas de cotisations.

Tous ces technocrates ne manquent pas une occasion de jouer les « gendarmes de Bruxelles » et ne cessent de donner des leçons d’orthodoxie budgétaire alors qu’ils ont les deux mains, jusqu’aux coudes, dans le pot de confiture. À l’heure où l’avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, des fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12 500 à 14 000 € par mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser…

Quelques média se sont faits l’écho de ces abus. L’article suivant du Point y ajoute quelques détails supplémentaires :

http://www.lepoint.fr/

En démocrate convaincu de l’utilité vitale de l’Europe et de ses bienfaits, je milite pour que ces abus manifestes soient corrigés, afin de remettre un peu d’équité et de justice dans un monde qui en manque tellement. Faire pression sur nos élus Européens, faire pression sur l’administration Européenne elle-même, par toute voie démocratique possible (pétition, médias etc.), me paraît essentiel pour corriger un système dont je suis convaincu de l’importance stratégique et de ses bienfaits pour les citoyens. L’Europe n’est pas parfaite, très loin de là, mais c’est à nous, citoyens, qu’il appartient de faire pression pour donner du sens, de l’équité, et de l’efficacité à ce en quoi nous croyons.

Je ne me lancerai pas ici dans un débat stérile avec les anti-Européens sur la question même de l’Europe Communautaire, je ne jetterai pas le bébé avec l’eau du bain, mais en bon pragmatique, je les invite eux aussi à pousser leur coup de gueule pour faire pression sur nos élus et sur l’administration européenne. Pour une fois que nos convictions et objectifs différents peuvent agir utilement de concert, pourquoi s’en priver ?
agoravox

Une fois de plus je suis tombé par terre quand j’i vu l’ampleur des rémunérations et le ratio temps travaillé /retraite :
« des fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12 500 à 14 000 € par mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser… »

ça vous fout les glandes vous aussi de voir ça, que nos serviteurs se gavent sur notre dos, tu m’étonnes qu’ils défendent l’europe avec acharnement, pour 14 000 euros (90 000 francs) de retraite les gens sont prêt à tout.
C’est la nomenklatura de la nouvelle europe soviétisée, à se gaver pendant que la population trinque.
On sait tous comment finissent tout les systèmes profondément injustes.
C’est franchement une honte, avec ce genre de système, une personne peut se retrouver avec 2 ou 3 retraites assez conséquentes alors qu’ils sont censés servir les citoyens.Normalement, il devrait simplement être pris en charge et ne pas être payé, il faut que ceux qui veulent servir les institutions européennes le fassent par simple volonté de servir ses semblables.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

9 Réponses to “Les retraites dorées des fonctionnaires Européens, ou les excès d’une nouvelle nomenklatura qui se croit tout permis.”

  1. Jean Says:

    Bonjour,

    – Je ne suis pas ici pour me plaindre ou pour défendre quoi que ce soit, mais juste pour expliquer.

    Je suis fonctionnaire européen, et je peux vous affirmer que ce que vous dites est faux.
    Il suffit de lire le statut des fonctionnaires européens pour cela.

    Souvent vous confondez fonctionnaires européens et parlementaires (ex députés européens), c’est comme confondre un préposé aux postes avec un député.

    1) Ce n’est pas 15,5 annuités pour avoir le taux plein de 70% mais 35 annuités jusqu’à la réforme de Mai 2004, et depuis cette réforme le maximum est toujours de 70% à raison de 1,9% par an soit 36,85 annuités: on est loin des 15,5.

    2) De plus l’age minimum de départ à la retraite était de 60 ans jusqu’à cette reforme de 2004 et est maintenant de 63 ans.

    3) De surcroit, il n’y a ni 13eme mois, ni primes.

    4) Et toutes les annuités effectuées avant votre titularisation, par exemple dans le secteur privé et suivant votre pays d’origine ne sont que peu comptées.
    A titre d’exemple en moyenne 3 sur 4 si vous êtes Italien, mais seulement 1 sur 4 si vous êtes issu du secteur privé Français.

    5) Ce qui donne de grandes disparités entre les fonctionnaires eux mêmes.
    – Exemple A:
    John, né en 1950, n’a jamais travaillé auparavant, il est titularisé en 1975 à l’age de 25 ans, embauché comme agent technique de grade B.
    Il partira à la retraite en 2010 (il n’est pas touché par la réforme, car plus de 50 ans en 2004), marié et 2 enfants, sont salaire net est de 7500 euros (allocations familiales incluses) et 35 annuités = 70%.
    Il touchera environ: 5200 euros de retraite nette mensuelle pour 35 ans travaillés (148,5 euros/an).

    – Exemple B:
    Alberto (Italien), né en 1950, a travaillé 20 ans dans le secteur privé auparavant, il est titularisé en 1995 à l’age de 45 ans, embauché comme agent technique de grade B.
    Ces 20 ans dans le privé lui donne le droit à 17 ans dans son nouveau système de retraite.
    Il partira à la retraite en 2010 (il n’est pas touché par la réforme, car plus de 50 ans en 2004), marié et 2 enfants, sont salaire net est de 6500 euros (allocations familiales incluses) et 17+15 = 32 annuités = 64 %.
    Il touchera environ: 4100 euros de retraite nette mensuelle pour 35 ans travaillés (117 euros/an).

    – Exemple C: Jean (Français), né en 1960, a travaillé 21 ans dans le secteur privé auparavant, il est titularisé en 2002 à l’age de 42 ans, embauché comme agent technique de grade B.
    Ces 20 ans dans le privé lui donne le droit à 5 ans dans son nouveau système de retraite.
    Il partira à la retraite en 2022 (il est touché partiellement par la réforme, car moins de 50 ans en 2004), pacsé et 1 enfant, sont salaire net est de 5500 euros (allocations familiales incluses) et 5+20 = 25 annuités = 50 %.
    Il touchera environ: 2700 euros de retraite nette mensuelle pour 41 ans travaillés (65,8 euros/an).

    Jean est beaucoup moins favorisé que ces collegues et on est loin des 9000 euros annoncés ici et des 15,5 annuités….

    Et surtout Jean est aussi loin de la retraite d’un conducteur à la SNCF, qui part à 50 ans (pour travail pénible), et qui sitôt en retraite peut partir au Japon assurer la formation des futurs conducteurs Japonais et cumule donc retraite + salaire très confortable.

    Cordialement…

  2. PhR Says:

    Il existe un article « droit de réponse » à l’adresse http://www.u4unity.eu/dochtm/TheLink_5.htm (Nos retraites, droit de réponses).
    Les 20 premières lignes sont tout à fait factuelles. Complet, précis, vérifié et exact.

  3. Horemi Varvara Says:

    Bonjour,
    Je suis fonctionnaire européenne et je peux vous affirmer que l’article sur les retraites est tout à fait faux.
    Premièrement pour les raisons que « Jean » évoque, et, deuxièment, il y a confusion entre fonctionnaires et membres:
    les juges, les greffiers, les médiateurs et autres, ne sont pas des fonctionnaires européens mais des membres des Institutions européennes qui sont placés là par les états membres.
    Ils ont un statut différent des fonctionnaires européens.
    Pour leurs paiements et retraites ce sont leurs gouvernements respectifs qui décident.
    Or, si vous voulez vous considérer comme auteur sérieux, vous feriez mieux de vérifier vos sources et de vous en prendre à vos propres gouvernements, avant de lancer des propos pareils.
    Sinon, certains pourraient penser que des intérêts personnels se cachent derrière cette polémique.

  4. Paola Casoli » Blog Archive » Sentenza di condanna per l’assassino di Carlo. Polemiche sulle dichiarazioni di Vendola, seconda puntata Says:

    […] Foto:  Salvo d’Acquisto è stato preso dal sito dei Carabinieri; Il controrivoluzionario da Il blog di Max; la nomenklatura dal blog Shoah Planetaire […]

  5. Lucciano Says:

    L’article est tout à fait correct. Bien qu’il est vrai qu’il faut nuancer et séparer les ‘simples’ fonctionnaires des diverses institutions, des autres postes clés comme greffiers et (vices-)présidents de toutes ces institutions.

    Ces postes clés peuvent en effet prétendre à une retraite complète dès 15,5 ans. Alors même qu’ils ne cotisent pas un sous pour leur retraite.
    Tandis que les autres fonctionnaires ont une pension complète avec environ 37 ans ancienneté.

    Une autre injustice profonde, est le fait que les salaires ne sont pas subis à l’impôt (uniquement un impôt communautaire dérisoire). Alors même qu’ils peuvent bénéficier des services publiques comme tout citoyen (sécurité/police/justice, frais de voirie, écoles, transports publiques,…).
    Que ces salaires soient taxer comme Monsieur et Madame tout le monde, au pire soit à l’impôt du pays résident, soit du pays d’origine.

  6. Freddy Besonhé Says:

    encore une fois il faut toujours faire dans les nuances et tenir compte des réalités de vie de chacun. Si je peux m »offuquer des pensions des nabats et demander au nom de la solidarité que cesse ces inégalités, je trouve normal que les pensions touchées après 37 ans de fonctionnariat soient raisonnables. En fait je pense que nous devrions tous avoir une pension de base soit 1000 euros minimum et une proportionatilé selon la vie de travail ou de non travail que la volonté ou la chance nous ont donné. Le maximum devrait se situer autour de 5000 euros soit 1/5 de disparité.

  7. Anonyme Says:

    Réponse aux fonctionnaires européens.

    Et la non imposition de vos salaires est-ce aussi un mensonge?

    Et cette vidéo vue récemment sur internet, où l’on voit un vendredi matin, des fonctionnaires arriver à la commission, à leur étage avec leur valises à roulettes, pointer, et puis repartir chez eux. Journée pointée égale journée payée. Est-ce aussi de la désinformation?

    Les fonctionnaires européens sont bien les seuls travailleus que je n’ai jamais entendu protester, manifester, ….

  8. frederic Says:

    La non imposition des salaires n’est pas un mensonge, mais là aussi il faut relativiser, les traitements des fonctionnaires européens sont exonérés de l’impôt sur le REVENU NATIONAL. Les traitements versés sont en contrepartie soumis à un impôt communautaire retenu à la source, qui est directement reversé au budget de l’UE. Ce prélèvement est appliqué à la tranche imposable du traitement selon une règle de progressivité qui s’étend de 8 à 45 %. Un prélèvement spécial supplémentaire est d’application jusqu’en 2012. Quand aux fonctionnaires qui pointent et repartent chez eux, c’est un mythe de grande désinformation. Déjà parce qu’il n’y a pas de système de pointage pour les travailleurs. Ensuite parce que vous confondez avec les députés européens qui viennent signer les registres pour avoir leur indemnité journalière de 300 euros et qui repartent, système dénoncé et dorénavant traqué.
    Quand au fait que vous n’avez jamais entendu protester les fonctionnaires européens, je vous propose de passer une journée avec moi : vous commencerez à 8h, vous finirez à 18h30, du lundi au vendredi, vous serez en proie au comportement désagréable et arrogant des députés, vous deviendrez schizophrène de devoir accéder à la moindre demande par téléphone, aussi basique soit-elle, par des gens qui ne veulent pas faire le travail eux-mêmes. Mais personne ne vous empêche de bénéficier vous-même de ce traitement paradisiaque, il suffit de passer les examens de l’epso.

  9. Sentenza di condanna per l’assassino di Carlo. Polemiche sulle dichiarazioni di Vendola, seconda puntata | Paola Casoli il Blog Says:

    […] Foto:  Salvo d’Acquisto è stato preso dal sito dei Carabinieri; Il controrivoluzionario da Il blog di Max; la nomenklatura dal blog Shoah Planetaire […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :