Iran: la Chine fait front et refuse les sanctions voulues par la France….

La Chine, par la voix de son chef de la diplomatie en visite à Paris, a fait front jeudi en rejetant la volonté française et américaine d’imposer de nouvelles sanctions à l’Iran, accusé de vouloir développer une arme nucléaire sous couvert d’un programme civil.
Au sein du groupe des six puissances chargées de ce contentieux – Etats-Unis, Chine, Russie, France, Grande-Bretagne et Allemagne -, Pékin est isolé et sous pression pour reconnaître que l’Iran viole des résolutions de l’ONU en continuant d’enrichir de l’uranium.
« Parler de sanctions en ce moment compliquera la situation » et les Iraniens n’ont pas « complètement fermé la porte », a affirmé jeudi le ministre chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi, devant l’Institut français des relations internationales (Ifri), un institut de recherche indépendant.
Cette déclaration survient deux jours après l’affirmation du président iranien Mahmoud Ahmadinejad que son pays n’avait « pas de problème » pour un échange d’uranium avec les grandes puissances et au lendemain de déclarations françaises et américaines en faveur de prochaines sanctions renforcées.
Elle intervient aussi quelques heures avant un entretien de Yang Jiechi avec le président français Nicolas Sarkozy. La veille, le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, n’avait pas réussi à infléchir la position de Pékin, dont les intérêts commerciaux et énergétiques sont très importants en Iran.
« Les choses continuent de bouger et nous pensons qu’il est très important de se concentrer sur le processus diplomatique, à travers le dialogue et la consultation », a martelé Yang Jiechi. En fin de semaine, il devrait réitérer ce leitmotiv à la Conférence sur la sécurité de Munich (Allemagne) qui accueillera pour la première fois un ministre chinois des Affaires étrangères.
Pour la Chine, la non-réponse de l’Iran à l’offre de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de lui fournir du combustible nucléaire pour un réacteur de recherche à partir d’uranium enrichi par les Iraniens n’est pas sans appel et le « dialogue » doit rester une priorité.
Pour les Etats-Unis, la France, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, les rodomontades de l’Iran ne visent qu’à lui faire gagner du temps. Imaginée à l’automne pour faire diminuer la tension, sans régler le problème de fond des centrifugeuses iraniennes qui continuent de tourner, l’offre de l’AIEA reste officiellement sur la table.
Mais « il n’y a pas de réponse officielle » de Téhéran et pendant des années « nous n’avons pas cessé de dialoguer », s’est insurgé mercredi Bernard Kouchner.
Mercredi soir, le Premier ministre français François Fillon a estimé que « le moment est venu d’agir » et annoncé que Paris allait demander à l’ONU une nouvelle résolution avec « des sanctions fortes » contre l’Iran. Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a aussi menacé Téhéran de « fortes sanctions ».
Reste à savoir si la Chine, qui a un droit de veto au Conseil de sécurité, ira jusqu’à l’utiliser. Des diplomates occidentaux relèvent que Pékin a voté les trois dernières résolutions incluant des sanctions à l’égard de l’Iran.
Et ils n’imaginaient pas ces dernières semaines encore que la Chine, même avec une puissance de plus en plus affirmée sur la scène internationale, s’oppose seule, lors d’un vote, aux quatre autres membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU.
Dans le cas contraire, les Etats-Unis n’auront d’autre recours que d’adopter des sanctions nationales renforcées et la France a déjà fait part de son intention de plaider dans le même sens au sein de l’Union européenne.
source

Depuis quelques semaines, les chinois s’imposent, je pense que les iraniens et les chinois sont en contact régulier, ce n’est pas la première fois que la Chine s’oppose à des sanctions, quelques heures après que les iraniens annoncent vouloir coopérer.
Sans les chinois, la guere contre l’Iran sera illégale, au sens que ce ne sera pas l’ONU qui validera ces sanctions.
À terme, les chinois risqueraient ils un conflit quasi ouvert avec l’occident, d’autant que la Russie est loin d’etre aussi intraitable que les occidentaux envers l’iran :

 » La Russie accueillera avec joie la décision iranienne d’accepter l’accord d’enrichissement d’ uranium initié par l’Agence internationale de l’énergie atomique ( AIEA), a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« Si l’Iran souhaite reprendre l’accord sur lequel nous nous étions mis d’accord plus tôt, nous ne pourrons que l’accueillir avec joie », a expliqué M. Lavrov. french.people.com.cn

Donc même si les russes semblent se rapprocher des occidentaux à la bottes des juifs extrémistes, ils sont également proche des chinois, comme le dit le directeur général du Centre d’étude de l’Iran contemporain Radjab
Safarov : « le soutien apporté par Moscou aux nouvelles sanctions contre Téhéran entraînerait une dégradation substantielle des relations russo-iraniennes dans tous les domaines. Cette démarche porterait également préjudice aux relations russo-chinoises, car ces sanctions mettraient en danger les intérêts de Pékin qui investit d’énormes ressources dans les gisements iraniens de pétrole ». novosti

Bref, la situaton est compliquée, l’opportunisme est la règle, surtout du coté russe, ils disent tout et leur contraire, au final je ne sais pas ce que fera la Russie, mais si les chinois restent intransigeants, je ne vois pas les russes perdre les investissements chinois et des ventes de gaz pour être simplement bien vue des américains.

Chine et iran sont liés par des accords énergétiques, et la Chine se sent prête à imposer son leadership mondial et l’Iran n’est dans ce cas qu’un prétexte pour célébrer le retour de la Chine sur la scène internationale.En 1842 Hong Kong est cédé aux Britanniques, les chinois s’en souviennent, ils nourissent un fort sentiment nationaliste et le pouvoir pourra aisément en jouer en cas de conflit.Il y aussi les les terres rares à prendre en compte,, les chinois représentent 95% de la production mondiale, et ces minerais sont stratégiques, du coup tout devient possible, surtout quand on entend la chine parler de prendre des sanctions contres des entreprises US, LOL, c’est la Chine qui prend des sanctions contre les USA !!! , le monde a déja changé.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :