GB: un écrivain atteint d’Alzheimer propose des tribunaux de l’euthanasie

« Si je savais que je pourrais mourir quand je le veux, alors chaque jour que je vis vaudrait un million de livres. Si je savais que je pourrais mourir, je vivrais. Ma vie, ma mort, mon choix », devait déclarer lundi soir Sir Terry lors d’un discours intitulé « Serrer la main à la mort ».

Sir Terry propose d’être le premier à faire l’expérience des tribunaux de l’euthanasie.

« Je ne m’attends certainement pas à ce que tous les médecins soient prêts à aider quelqu’un à mourir… Mais il me semble judicieux que nous comptions sur la profession médicale, qui nous aide depuis des siècles à vivre mieux et plus longtemps, pour qu’elle nous aide à mourir en paix chez nous et entourés des nôtres sans devoir passer un long séjour dans la salle d’attente de Dieu », devait ajouter l’écrivain dans une intervention devant le Royal College of Physicians (Université royale des docteurs).

75% des Britanniques sont favorables à une nouvelle loi autorisant le suicide assisté, selon un sondage réalisé par l’institut YouGov auprès de 2.053 personnes et publié dans le Daily Telegraph.

Le discours de l’écrivain intervient peu après la relaxe de Kay Gilderdale, qui a aidé sa fille de 31 ans, atteinte d’encéphalomyélite, à mettre fin à ses jours.

La justice britannique a clarifié en septembre dernier la loi sur le suicide assisté en annonçant que les personnes aidant un parent à se donner la mort ne seront probablement pas poursuivies si ce geste est motivé par la compassion et si le souhait du malade ne fait aucun doute. Mais la loi condamnant le suicide assisté n’a pas été abolie, ni amendée.

La justice britannique avait clarifié sa position à la demande de Debbie Purdy, une Britannique atteinte de sclérose en plaque qui envisage une euthanasie en Suisse et qui craignait que son mari puisse être inquiété s’il l’accompagnait.
le matin

Des  » tribunaux  » de l’euthanasie, ce doit être ce taré de Jacques Attali qui appréciera.Le terme est véritablement malsain, on ne décide de la mort de quelqu’un dans un tribunal, à moins de vivre dans un système totalitaire.
Pourquoi passer par les institutions pour mourrir, si ce monsieur veut mourir, qu’il se tue, mais qu’il n’implique pas l’Autorité.Je ne comprends pas cette volonté de demander le droit à mourrir, c’est débile, je n’y vois qu’une manoeuvre destinée à palier le future problème du vieillissement et donner la capacité à l’administration à tuer en masse les personnes agées.
Souvenez vous l’idée d’Attali :
« Dès qu’on dépasse 60-65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte alors cher à la société. En effet, du point de vue de la société, il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle ne se détériore progressivement. On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de vie à condition de rendre les vieux solvables et créer ainsi un marché.  »

Notre société est malade, elle veut tuer les personnes agées et elle tue en masse les futurs enfants.En France il y a un avortement pour trois naissances, c’est incroyable.220 000 avortements par an, c’est énorme.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

15 Réponses to “GB: un écrivain atteint d’Alzheimer propose des tribunaux de l’euthanasie”

  1. adel Says:

    C’est vraiment HALLUCINANT!!!
    L’euthanasie,le malthusianisme,l’eugénisme,tous ces concepts malsains, qui datent de plusieurs siècles tout de même,commencent insidieusement à s’enraciner dans l’esprit des gens,tout ceci pour le bien-être d’une élite de malades mentaux.

    Il y a une tendance lourde dans la société :c’est la déshumanisation de l’être Humain!!!

    Bienvenue dans « Soleil vert », »l’Age de Cristal », »1984″, »Brazil » pour ne citer que ceux-là.

  2. Pacalvotan Says:

    Encore heureux que le droit à l’avortement existe. Après c’est un problème d’éducation si tant de jeunes filles tombent enceintes. Un sondage datant de hier expliquait qu’un tiers des adolescentes de moins de 18 ans pensaient qu’on ne pouvait pas tomber enceinte lors du premier rapport!
    Quand à l’euthanasie, c’est un faux débat. Tout les médecins l’ont pratiqué au moins une fois. Le vrai problème c’est la souffrance, et ce débat moral n’est jamais traité.
    Merci Fonzi pour la citation D’Attali. Ce mec est un psychopathe. Il a dépassé les 60 ans si je ne m’abuse. Il doit apprécier le monument des Georgia Guidestones.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

  3. E.T. Says:

    Euthanasie, avortement massif, ce ne sont que des symptômes d’une société malade du capatalisme.

  4. badault Says:

    Monsieur,
    Par pitié, laissez aussi un espace après un point. Comme ceci.
    Cordialement,
    Badaudois.

  5. calli Says:

    C’est quoi cette méga dérive pro-life?! Depuis quand c’est « nazi » les avortements?! C’est vraiment n’importe quoi de mélanger euthanasie et avortement, un embryon n’est pas une personne comme veulent nous le faire croire les enragés cathos et autres réacs. Il y’a un problème au niveau de la contraception, surtout au niveau de l’information. Mais les taux d’avortements ne signifient absolument pas que des êtres disparaissent, seulement que les femmes luttent contre le malheur, le leur et celui des êtres en devenir! Faut quand même faire très gaffe aux amalgames rapides, là ce n’est pas un sujet lointain de géopolitique contre lequel on ne peut pas faire grand chose, c’est un acte humaniste à défendre ferment l’avortement, surtout par les temps qui courent!!!!

  6. calli Says:

    Pardon, l’émotion… Je voulais écrire: c’est un acte humaniste de défendre fermement l’avortement.

  7. E.T. Says:

    Tu as raison Calli, sus aux réac ! Ces deux symptômes sont liées plus généralement à un problême monétaire. Le systême ne peut plus entretenir « les vieux » dont la rentabilité monétaire n’existe plus. Souvent malades et sans revenu, dans un systême devenu individualiste ou l’impôt ne sert plus qu’a éponger massivement les pertes privées au lieu d’organiser la solidarité. il n’existe plus de ressource pour eux. Plus généralement le consommateur qui n’est plus doit disparaitre ; à la guerre pour les jeunes désoeuvrés, par la seringue pour nos anciens. C’est une tendance lourde. Pour les jeunes femmes c’est la même chose, des parents absents ; pas d’éducation, pas de ressource pour l’acceuil d’un bb…On n’en revient toujours au même problême. Tant que l’humanité s’en remet à l’échange de coquillage (la monnaie) pour répartir les richesses produites, pas moyen d’échapper à norte condition animale. C’est ça le capitalisme, une société qui ne fait vivre que la part animale de l’humain. A bat l’argent.

  8. Alcide Says:

    Salut les jeunes !
    Il faut que vous sachiez il y a des vieux qui dorment à côté du fusil …et qui ne sont pas près de laisser avancer un type un peu louche avec une seringue à la main…
    Si le chien du Vieux ne bouffe pas le type avant, il faudra qu’il coure plus vite que les plombs!
    Amicalement.

  9. adel Says:

    L’euthanasie et l’avortement sont le corollaire de l’eugénisme.
    Par contre, cela va de soi qu’une femme avorte lorsqu’elle a été victime d’un viol.Mais là, il ne s’agit ni plus ni moins que d’institutionnaliser des pratiques à dessein, et encore une fois, pour le bien-être d’une élite.
    C’est cette élite qu’il faut renverser!!!

  10. E.T. Says:

    « C’est cette élite qu’il faut renverser »

    Je ne crois pas, une révolution par définition tourne en rond. L’élites a tôt fait d’être remplacée si l’occasion se présente. C’est notre logiciel qu’il faut changer. Ils n’existent que parce que leur place est enviable et que l’on se bat chaque jour pour grâvir la pyramide. En ababdonnant se principe de concurrence et de profit personnel, les mécaniques de dominations disparaissent.

  11. Pacalvotan Says:

    Une femme fait ce qu’elle veut de son corps! Si elle tombe enceinte alors qu’elle ne le souhaitait pas ou qu’elle n’a pas les moyens de l’éduquer, c’est légitime pour elle et pour que l’enfant ne vive dans la précarité. L’avortement n’est en rien corollaire avec l’eugénisme! Tes propos Adel, sont extrémistes, dignes des réacs religieux ou des machos. Tu veux réviser le droit des femmes, tu te trompes de combat.

  12. E.T. Says:

    Adel à peut être raison dans une certaine mesure puisque la pression monétaire finit par « interdire » aux pauvres d’enfanter dans de bonne conditions laissant la place à une classe de population privilégiée, qui elle détient le pouvoir de changer les règles (un syndicat d’intérêts). L’avortement aujourd’hui en terme de droit n’est pas de l’eugénisme (héritage de la libération, d’une émancipation) mais on peu se demander si le système économique ne donne pas l’occasion de boulverser cette vision. Il ne légifère pas mais définit le champ des possibles (à l’inverse du politicien…).
    (désolé pour mes innombrables fautes d’orthographes)…

  13. fonzibrain Says:

    bijour à vous tous, hello calli, j’espère que tu vas bien.

    j’ai du mal m’exprimer, bien entendu le droit à l’avortement n’est absolument pas en remmetre en question, j’ai juste été stupéfait d’apprendre que pour 3 naissance, il y a un avortement, je trouve que c’est un chiffre énrome.

    le problème n’est pas l’avortement mais plutot son systématisme, j’ai l’impression que l’avortement est un moyen de contraception, et c’est pas super.

    déja la nana le vit hyper mal, le vrai problème n’est pas l’avortement mais plutot l’éducation sexuelle, ce que dit pacavoltan est très juste, c’est plus un manque d’éducation qui est problématique, que un tier des adolescente imagine que l’on ne peut pas tomber enceinte au premier rapport est tout bonnement sidérant. surtout en occident censément  » éduqué « .

    et c’est évident que la femme est libre de décider d’enfanter ou pas, et que pour le bien être de l’enfant et de la femme, c’est la meilleure solution.
    se retrouver aujourd’hui avec un enfant qui n’est pas désiré est plus destructeur qu’un avorement.

    bref, désolé pour mon manque de clarification.

    calli, bisous, et merci pour ton commentaire

  14. adel Says:

    Salut E.T. , c’est vrai qu’une élite se renouvelle sous couvert de révolution (Révolution française,révolution Bolchévique,chute du Communisme entre autres),pour ma part, je n’envie pas cette « caste », mais ce dont je suis sûr,c’est que l’humanité tout entière aspire en premier lieu à vivre au moins en paix.

    Bonjour Pacalvotan,ton argument économique est caduque, en Occident, il existe des aides financières,matérielles, ou autres pour les femmes et leurs enfants (et c’est tant mieux). La précarité, je crois plutôt qu’elle se trouve dans le Tiers-Monde et surtout dans des pays en guerre depuis plusieurs décennies.
    J’assume et je répète mes propos à savoir que je suis contre l’eugénisme,l’avortement (sous certaines conditions) et l’euthanasie car: 1) En tant que Personne, je n’apporte pas ma caution morale (qu’elle soit scientifique, politique, financière ,intellectuelle ou autre )
    2) Ce sont des instruments qui ont pour but d’asservir et ensuite de massacrer à grande échelle des êtres-humains .
    Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :