Haaretz avoue que c’est bien une société Israélienne de sécurité (ICTS) qui est responsable de la tentative d’attentat de Noël.

The Israeli firm ICTS International (not to be confused with ICTS Europe, which is a different company), and two of its subsidiaries are at the crux of an international investigation in recent days, as experts try to pinpoint the reasons for the security failure that enabled Umar Farouk Abdulmutallab to board Northwest flight 253 and attempt to set alight explosives hidden in his underwear.

A Haaretz investigation has learned that the security officers and their supervisor should have suspected the passenger, even without having early intelligence available to them.

At this time, ICTS and the Dutch security firm G4S are hurling recriminations at each other, as are the authorities at Schiphol Airport in Amsterdam, the Federal Aviation Authority and U.S. intelligence officials.

The failure was a twin flop: An intelligence failure, which U.S. President Barack Obama has already stated, in the poor handling of information that arrived at the State Department and probably also the CIA from both the father of the would-be bomber and the British security service; and a failure within the security system, including that of the Israeli firm ICTS.

The ICTS daughter company, I-SEC, has another daughter company – called PI (Pro-Check International). The firms provide security services to airports: consultation, instruction, training, inspection and supervision.

Two decades ago, ICTS adopted the system used in Israel, namely of profiling and assessing the degree to which a passenger is a potential threat on the basis of a number indicators (including age, name, origin and behavior during questioning). At the same time, a decade ago, the company developed a technological system called APS (Advanced Passenger Screening).

This system is based on a computerized algorithm, and is fed passenger information from the airline company. The system was offered to the Israel Airports Authority and the Shin Bet in the past, but rejected. According to the company’s Web site, most of the large airlines in the United States use the system.

However – in real time – the system of ICTS failed. Even if U.S. intelligence failed and the name of the Nigerian passenger was not pinpointed as a suspect for the airline, he should have stirred the suspicion of the security officers. His age, name, illogical travel route, high-priced ticket purchased at the last minute, his boarding without luggage (only a carry on) and many other signs should have been sufficient to alert the security officers and warrant further examination of the suspect.

However, the security supervisor representing I-SEC and PI allowed him to get on the flight.

ICTS was established in 1982 by former members of the Shin Bet and El Al security. Menachem Atzmon, who has been chairman of the board of directors since 2004, holds the controlling shares in the firm.

The ICTS headquarters are in the Netherlands and the company is traded in the New York Stock Exchange. Some senior managers are Israeli, including the joint managing director Ran Langer.

Another important figure is Doron Zicher, general manager of I-SEC. Zicher has been in charge of operations in the Netherlands for more than two decades and has served as adviser to the Dutch Justice Ministry, which is responsible for setting guidelines for airport security.

The company prides itself on employing 1,300 persons and providing security services to airports in 11 countries including France, Britain, Spain, Hungary, Romania and Russia.

haaretz
traduction google

C’est bien la presse israélienne, si en France on disait cela, on se ferait taxer de conspirationnisme et d’antisémitisme.
Comment une société de sécurité, créée par des anciens du shin bet ont ils peu faire une erreur pareil ?
C’est strictement impossible, il faut arreter de nous prendre pour des cons.

je suis tombé sur ça :

 » D’abord, quelques faits pertinents : l’ICTS assurait la sécurité à l’aéroport Paris Charles de Gaulle lorsque l’« homme au soulier » (« Shoe Bomber ») Richard Reid [qui avait dissimulé un explosif dans sa chaussure] était monté à bord d’un avion à destination des Etats-Unis le 22 décembre 2001. La société assurait également la sécurité du système de bus londoniens au moment des attaques suicide du 7 juillet 2005. Et l’ICTS partageait la responsabilité de la sécurité le 11 septembre 2001 à l’aéroport de Boston Logan d’où étaient partis deux des quatre détournements d’avions suicide à l’origine des attentats.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a d’étranges coïncidences, compte tenu notamment de la prétendue expertise des services israéliens de sécurité à identifier et à prévoir des attaques terroristes. Le personnel de l’ICTS était présent sur place à l’occasion de quatre des attaques terroristes les plus tristement célèbres de ces dix dernières années et, à chaque fois, ils n’avaient pas réussi à faire quelque chose pour stopper les terroristes.  » source

Qu’en penser ?
Lol, moi je sais mais pourtant, il suffit de poser ce genre de question pour se faire taxer d’antisémistisme et de conspirationnisme.
C’est tout même stupéfiant que le simple fait de faire des liens, de se poser des questions nous décridibilise, c’est la base d’un régime totalitaire qui a érigé le mensonge et le déni comme méthode de controle.

Ne posez pas de question, regardez la télé débilisante, ne pensez qu’à vous et votre jouissance, c’est le leitmotiv de notre société, et si vous sortez de cette ligne, vous etes un antisémite, un conspirationniste, un sectaire ou un malade au sens psychiatrique.Le système est bien fait.Mais il ne pourra que s’effondrer, ou se radicaliser…

Internet est la pierre angulaire de la résistance mondiale au fascisme, regardez comme la Chine lutte quotidiennement pour controler son réseau, pas de you tube, ni de twitter, ni facebook, ils en sont à installer des logiciels espions et bloqueurs de sites dans tous les ordinateurs vendus.
Et en occident, on suit la même pente, comme en Italie qui tente de controler toutes les vidéos postées sur internet, et avec le projet ACTA, le net libre ne sera plus.

Bref, quand une société de sécurité est impliquée dans plusieurs attentats, il n’y a pas photo, la société doit perdre ses contrats et doit faire l’objet d’une enquète, c’est la procédure logique.
On empèche les gens de réfléchir, pire le rationalisme et la logique sont associés à une menace, c’est la négation même de la pensée.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Haaretz avoue que c’est bien une société Israélienne de sécurité (ICTS) qui est responsable de la tentative d’attentat de Noël.”

  1. delitdefacies Says:

    A vérifier, mais je crois savoir que cette société était aussi en charge de la sécurité du metro de londre et de madrid, au moment des fameux attentats.

    A voir, sans rapport direct avec le sujet, quoi que… :

    http://www.dailymotion.com/video/xbyweq_la-saga-des-francsmaconslivre-de-fr_news

  2. sony ericsson jalou Says:

    I’m not that much of a internet reader to be honest but your blogs really nice,
    keep it up! I’ll proceed and cite your site to come
    back in the future. All the best

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :