La veille du tremblement de terre à Haïti, l’armée US simulait le déploiement des forces armée dans l’ile suite à un ouragan….

Un scénario catastrophe Haïti avait été envisagé au siège de l’US Southern Command (SOUTHCOM) à Miami une journée avant le séisme.

La tenue de pré-simulations de catastrophes naturelles se rapportaient à l’impact d’un ouragan en Haïti. Ils ont eu lieu le 11 Janvier. (Bob Brewin, la Défense lance un système en ligne pour coordonner les efforts de secours Haïti (1/15/10) – GovExec.com, le texte complet de l’article figure en annexe)

La Defense Information Systems Agency (DISA), qui est sous la juridiction du ministère de la Défense (DoD), a été impliqué dans l’organisation de ces scénarios, au nom du US Southern Command. (SOUTHCOM).

Défini comme un soutien au combat de «l’Agence», la DISA a pour mandat de fournir des TI et de télécommunications, les systèmes, les services logistiques à l’appui de l’armée américaine. (Voir site DISA: Defense Information Systems Agency).

Le jour avant le séisme », le lundi [Janvier 11, 2010], Jean Demay, directeur technique de la DISA pour l’agence transnationale partage de l’information Projet de coopération, se trouvait au quartier général du Commandement Sud des États-Unis à Miami préparer pour un test du système dans un scénario impliquant la fourniture de secours à Haïti dans le sillage d’un ouragan. « (Bob Brewin, op cit, nous soulignons)

The Information Sharing Projet de coopération transnationale (SCCI) est un outil de communication des informations qui « liens des organisations non gouvernementales avec les États-Unis [gouvernement et l’armée] et d’autres pays pour le suivi, coordonner et organiser les efforts de secours ». (IT au gouvernement Scrambles Pour Aide Haïti, TECHWEB Janvier 15, 2010).

La SCCI est une composante essentielle de la militarisation de secours d’urgence. L’armée américaine par DISA supervise l’information – système de communication utilisée par les organismes d’aide. Essentiellement, il s’agit d’un système de partage des communications contrôlées par l’armée américaine, qui est mis à la disposition des organisations non agréé, partenaire du gouvernement. La Defense Information Systems Agency aussi « fournit une bande passante à l’aide des organisations impliquées dans les efforts de secours en Haïti. »

Il n’ya pas de détails sur la nature des tests effectués le 11 Janvier au siège SOUTHCOM.

DISA Jean Demay a été chargé de coordonner les essais. Il n’existe pas de rapports sur les participants impliqués dans les scénarios de secours.

On aurait pu s’attendre, compte tenu du mandat de la DISA, que les tests se rapportaient à la simulation des communications. logistique et systèmes d’information dans le cas d’un important programme de secours d’urgence en Haïti.

Le concept fondamental qui sous-tendent la DISA Transnational Information Sharing Projet de coopération (SCCI) est de «réaliser l’interopérabilité avec Warfighters, Coalition partenaires et les ONG » (Defense Daily, Décembre 19, 2008)

Dès l’achèvement des essais et des scénarios catastrophe sur Janvier 11, SCCI a été jugée, par rapport à Haïti, dans « un stade de préparation avancé». Le 13 Janvier, le jour suivant le tremblement de terre, SOUTHCOM a pris la décision d’appliquer le système TISC, qui a été répété à Miami deux jours plus tôt:

«Après le tremblement de terre a frappé le mardi [Janvier 12, 2010], Demay dit SOUTHCOM décidé d’aller vivre avec le système. Le [lendemain] mercredi [Janvier 13, 2010], la DISA a ouvert son Tous les partenaires du réseau d’accès, soutenue par Partage de l’information Projet de coopération transnationale, à toute organisation qui appuie les efforts de secours en Haïti.

Le partage de l’information projet, élaboré avec un soutien des deux SOUTHCOM et le département de la Défense commandement européen, a été en développement pendant trois ans. Il est conçu pour faciliter la collaboration multilatérale entre les organismes fédéraux et non gouvernementaux.

Demay a déclaré que depuis DISA mis en place un Haïti de l’aide humanitaire et de secours aux sinistrés des communautés d’intérêts sur APON mercredi [le jour suivant le tremblement de terre], P rès de 500 organisations et individus y ont adhéré, y compris une gamme d’unités de défense et de diverses organisations non gouvernementales et les secours groupes. (Bob Brewin, de la Défense lance le système en ligne pour coordonner les efforts de secours Haïti (1/15/10) – GovExec.com nous qui soulignons)

DISA est une commande du Sud (SOUTHCOM) Bureau hors Siège à Miami. En vertu du Programme d’urgence en cas de catastrophe Haïti ouverte le Janvier 12, le mandat de la DISA est décrite dans le cadre d’une opération militaire soigneusement planifiée:

«La DISA assure le Commandement Sud des États-Unis avec des capacités de l’information qui appuiera notre nation à répondre rapidement à la situation critique en Haïti, a déclaré Larry K. Huffman, directeur principal de la DISA directeur de Global Information Grid Operations. «Notre expérience dans le soutien aux opérations de contingence dans le monde des postures entre nous de s’adapter pour répondre aux exigences USSOUTHCOM’s. »

DISA, une agence de soutien au combat, les ingénieurs et [sic] prévoit capacités de commandement et de contrôle et d’infrastructure d’entreprise de fonctionner en continu et à assurer un réseau mondial d’entreprise centrées dans le soutien direct aux combattants conjointe, au niveau national des chefs, et de la mission et les autres partenaires de la coalition à travers le spectre complet des opérations. En tant que leader du DoD des communications par satellite, la DISA est d’utiliser le Defense Satellite Communication System pour fournir une fréquence de bande passante et le soutien à toutes les organisations dans l’effort de secours en Haïti. Cela comprend des missions super haute fréquence qui sont offrant une bande passante pour les navires de l’US Navy et une unité expéditionnaire des Marines qui arriver prochainement sur la station de fournir une aide médicale, la sécurité, et d’hélicoptères entre l’appui aux autres. Cela inclut également toutes les communications par satellite pour le tour de manutention US Air Force-the-clock contrôle du trafic aérien et les opérations de fret aérien au port très occupé-au-Prince Airport. DISA fournit également des militaires canaux de fréquence ultra-haute et de contrats de missions SATCOM commerciales supplémentaires qui augmentent considérablement cette capacité aux efforts de secours. (DISA-Communiqué de presse, Janvier 2010, non daté, nous soulignons)

Dans la foulée immédiate du tremblement de terre, la DISA a joué un rôle de soutien clé pour SOUTHCOM, qui a été désigné par l’administration Obama comme de facto le « chef de file» dans le programme d’allégement haïtienne États-Unis. Le système sous-jacent consiste à intégrer les organismes d’aide civile dans l’orbite d’un système de communications avancées de l’information contrôlée par l’armée américaine.

«La DISA est également tirer parti d’une nouvelle technologie en Haïti, qui relie déjà les ONG, les autres nations et les forces américaines ainsi que de suivre, de coordonner et de mieux organiser les efforts de secours» (Ibid)

Related article

La militarisation de l’aide d’urgence à Haïti: Est-ce une opération humanitaire ou une invasion?
– Par Michel Chossudovsky – 2010-01-15

ANNEXE

Défense lance un système en ligne pour coordonner les efforts de secours Haïti

Par Bob Brewin, Govexec.com 01/15/2010

http://www.govexec.com/story_page.cfm?articleid=44407&dcn=e_gvetwww

Que le personnel représentant des centaines d’organismes gouvernementaux et non gouvernementaux de partout dans le monde se précipitent au secours du tremblement de terre a dévasté Haïti, la Defense Information Systems Agency a lancé un portail Web avec des outils de réseaux sociaux multiples afin d’aider à coordonner leurs efforts.

Le lundi [11 Janvier 2010, un jour avant le tremblement de terre], Jean Demay, directeur technique de la DISA pour l’agence transnationale partage de l’information Projet de coopération, se trouvait au quartier général du Commandement Sud des États-Unis à Miami préparer pour un test du système dans un scénario impliquant la fourniture de secours à Haïti dans le sillage d’un ouragan. Après le tremblement de terre a frappé le mardi [Janvier 12, 2010], Demay dit SOUTHCOM décidé d’aller vivre avec le système. Mercredi [13 Janvier, 2010], la DISA a ouvert son Tous les partenaires du réseau d’accès, soutenue par le partage de l’information Projet de coopération transnationale, à toute organisation qui appuie les efforts de secours en Haïti.

Le partage de l’information projet, élaboré avec un soutien des deux SOUTHCOM et le département de la Défense commandement européen, a été en développement pendant trois ans. Il est conçu pour faciliter la collaboration multilatérale entre les organismes fédéraux et non gouvernementaux.

Demay a déclaré que depuis DISA mis en place un Haïti de l’aide humanitaire et de secours aux sinistrés des communautés d’intérêts sur APON le mercredi, près de 500 organisations et individus y ont adhéré, y compris une gamme d’unités de défense et de diverses organisations non gouvernementales et les groupes de secours.

APON offre une série d’outils de collaboration, notamment des systèmes d’information géographique, les wikis, MySpace et YouTube-like pages multilingues et salles de clavardage.

Pendant ce temps, d’autres organisations s’attaquent à différents défis technologiques. Gianluca Bruni, basée à Dubaï chef technologies de l’information pour la préparation et réponse aux urgences pour le Programme alimentaire mondial, est mise en place des réseaux et des systèmes à l’appui des Nations Unies et les organisations non gouvernementales en Haïti. Le PAM a déjà dépêché deux trousses de communication en Haïti, avec des systèmes par satellite qui fonctionnent à 1 mégabit par seconde et peut supporter jusqu’à 100 utilisateurs. Elle a également envoyé des ordinateurs portables, points d’accès Wi-Fi et perspective à long-range-à-point des systèmes sans fil pour connecter les utilisateurs à distance aux terminaux satellite. Bruni dit enfin le PAM prévoit de mettre en place de cybercafés en Haïti pour utiliser tous les travailleurs humanitaires dans le pays.

Jon Anderson, un porte-parole de la DISA, a indiqué l’agence fournit 10 mégabits de capacité satellitaire à la Marine, la Marine et des unités de la Force aérienne engagés dans l’opération de secours en Haïti.

Bon nombre des organisations de secours en Haïti et des organismes apportent leurs systèmes radio propres au pays. DISA a déployé une équipe de trois personnes à partir de son spectre mixte de gestion des éléments pour aider à la gestion du spectre des fréquences radio.

Le Joint Forces Command’s Joint Communications Élément de soutien déployé deux équipes disposant de systèmes par satellite et les téléphones VoIP pour soutenir SOUTCOM à Port-au-Prince mercredi soir. Ces systèmes sont opérationnels »en quelques heures », a déclaré JCSE chef d’état-major Chris Wilson. L’organisation enverra une autre équipe à Haïti dans les prochains jours.

Wilson a dit JCSE a pu obtenir son engin en Haïti rapidement parce que les systèmes étaient déjà chargés sur palettes à Miami en préparation pour un exercice qui a été annulée.

Donc, de nombreux gouvernements et organismes de partout dans le monde ont réagi à la crise en Haïti, qui ont submergé la capacité de Port-au-Prince aéroport pour accueillir des vols de secours entrants. La Federal Aviation Administration a eu un rez-de-stop à bord des avions à destination Haïti pour une grande partie des deux derniers jours.

La FAA a averti dans un vendredi consultatifs que «en raison de l’espace au sol limitée à Port-au-Prince aéroport », à l’exception des vols de fret international « , les Haïtiens sont de ne pas accepter tous les appareils dans leur espace aérien. »

L’avis a ajouté que les vols domestiques civil et militaire américain en Haïti doit être d’abord être autorisé par son centre de commandement. Les dérogations ne peuvent être fondées que sur la base de la rampe. L’agence a également nettement mis en garde « il n’y a pas de carburant » au Port-au-Prince aéroport.

Copyright Bob Brewin, Govexec.com 2010.
traduction google
globalresearch.ca

C’est énorme, je comprends mieux pourquoi chavez s’est permis de dire que le séisme avait été provoqué.La veille du tremblement de terre, les forces armées s’entrainaient à gérer une catastrophe à Haïti , c’est dingue.
Ces gens n’ont aucune considération pour les humains, ils massacrent en toute impunité , pour des ressources, des positions stratégiques, et peut être même pour rien.Avec les délires sataniques débiles de leurs clubs et confréries, tout est possible.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

12 Réponses to “La veille du tremblement de terre à Haïti, l’armée US simulait le déploiement des forces armée dans l’ile suite à un ouragan….”

  1. adel Says:

    Salut Fonzi,il me semble que le compte à rebours s’accélère et qu’il faut s’attendre à une multiplication de catastrophes provoquées par les armes électromagnétiques en tout genre, que les USA et pas seulement eux ont développé, sur certains points chauds de la planète.
    Il faut ajouter ègalement de nouvelles escalades militaires (Guerre contre l’Iran,embrasement du monde musulman chiite et sunnite),des crises économiques,financières provoquées,des crises sanitaires,et l’instauration d’un fascisme écologique avec comme corrolaire le retour en force de l’eugénisme et des idées malthusiennes,mais malgré tout je reste convaincu que cet agenda satanique va connaître des ratés et que cette bande de pervers qui nous gouverne va tomber, mais vraiment de très très haut,j’en ai l’intime conviction.

  2. pacalvotan Says:

    Salut Fonzi,

    C’est vrai que il y avait déjà eu des rumeurs concernant le séisme en Chine.
    On verra bien si l’Iran ou le Vénézuela sont touchés.
    Mais çà peut-être HAARP, SURA (Russie) ou EISCAT (Europe).

  3. suggestif Says:

    La différence ici, c’est que l’accusation ne viens pas de blogueur conspis, mais d’un président et aussi des russes, ce qui du coup est bien plus crédible.On peut donc considéré que maintenant, la réalité a rejoins ce que certains envisageait uniquement comme une fiction.

  4. Durandal Says:

    Ouais, alors c’est les ‘ricains qui ont causés le séisme à Haïti… mais quel délire.

  5. delitdefacies Says:

    Un délire, venant d’un délirant, quand tu aura compris que haiti abrite du pétrole a foison…Et c’est un président qui le dit.De plus le jour ou tu sera réveillé durandal, tu apprendra l’existence de haarp et de la machine a seisme, a moins que ces projets 100% officiels soit du délire pour toi.

    Les bisounours t’empeche de voir la réalité de ce monde mon petit, ouvre tes petits yeux,et allume ton cerveau.

  6. Camilo Says:

    Fonzibrain….
    C’est bien de publier ce genre de choses avec lesquelles je serais plutôt d’accord en général.
    Le (GROS) problème, c’est que tu laisses le soin à Google de traduire l’article original et qu’en plus, tu ne signes pas les articles par ton nom. Je sais, bla bla, privacité, surveillance etc… Mais lorsqu’on se veut journaliste, wordpress et tout le tralala, c’est bien d’avoir les couilles d’assumer ce qu’on avance, surtout quand ce sont de telles accusations.
    Aussi, et encore plus important pour moi: ce n’est pas Chavez qui a dit que les USA auraient provoqué ce séisme, mais des journalistes de la chaîne publique vénézuelienne Vive. Chavez n’a JAMAIS dit ça. Alors VERIFIE TES SOURCES et ne te laisse pas avoir par les vidéos bidouillées et mal traduites que tu as pu voir. Tu dis aux autres d’ouvrir les yeux, alors arrête de regarder ces chaînes stupides.
    Le pire, c’est que sur le fond, je suis totalement d’accord avec toi et effectivement, beaucoup d’évènements, avec un peu d’esprit critique, doivent nous faire réfléchir différemment de comme « ils » veulent qu’on pense.
    STP, le prochaine fois: traduis toi même tes textes ou mieux, ECRIS LES TOI MÊME. Ils seront plus compréhensibles, moins bourrés de fautes et d’incohérences grammaticales et par là même, plus crédibles.
    A bon entendeur…

  7. fonzibrain Says:

    hello, tu as tout a fais raison pour chavez je me suis emporté, mais ici c’est un autre truc, c’est un exeercice simulant une catastrophe et la projection des forces us en haiti suite à un ouragan.

    bref, tu as raison, je ferais plus gaffe la prochaine fois

  8. Jean Maxime Occelin Says:

    Je ne peux pas le croire,tout porte a croire qu’il y a une main humaine derrière cet evenement qui parait naturel.Je suis Haitien, je vis à Port-au-prince,le 12 janvier j’étais chez moi, je vivais ces moments terribles du debut à la fin.Pour moi personnellement, j’ai l’impression que ce tremblement de terre provoqué a été accompagné de perturbations electromagnétiques, parce que ce jour-là je travaillais sur mon pc, il y avait de la musique dans ma chambre,j’étais assis sur une chaise de bureau(roulante),brusquement, je sens quelqu’un tiré ma chaise par derrière,je me suis rapidement tourné la tete, il n’y avait personne. Effrayé,j’ai eu deux secondes pour essayer de comprendre c’était quoi ce delire, puis toute la maison se mettait à vibrer violemment.
    Ce qui a attiré mon attention, c’est la manière dont l’électricité a été coupée.ça diminue lentement jusqu’à coupure totale,comme si le réseau avant d’etre frappé de degats materiels,a subit des perturbations à mon avis de nature electromagnétiques.S’il ya des experts ici prière de me dire est-ce que c’est possible.
    Ensuite, je voudrais confirmer certains arguments:

    C’est vrai, ces derniers temps le pays connaissait des temperatures inhabituelles.
    C’est vrai,on evacue Port-au-prince
    Tout porte à croire qu’il ya une main derrière tout cela.

    Par dessus tout, seul ce que Dieu permet est susceptible de se produire.

  9. franchamont Says:

    Intéressant et troublant votre récit, Jean Maxime. Cette perte de puissance antérieure du réseau peut s’expliquer si la centrale a été touchée avant votre quartier (la vague se déplace à une certaine vitesse). Mais si c’est le cas opposé alors ça pose problème. Chaise qui roule? Le sol a pu se déformer légèrement avant que vous ne sentiez la vague frontale. En quelque sorte vous avez été sensible aux indices, comme un animal 🙂

    Je ne suis pas un expert. Toutefois je peux dire que votre témoignage détaillé ainsi que, si possible, ceux de personnes auxquelles vous pouvez le demander seraient très précieuses.

    Il serait efficace de faire des rapports individuels aussi précis que possible dans le temps et dans la description des phénomènes. Retracez les évènement sur un tableau chronologique : 30s, 15s, 10s, 5s, 2s avant. Puis l’instant zero de la première secousse. Éliminez tout aspect émotionnel, juste les faits. Donnez la position précise (GPS, coordonnées géo) de la centrale électrique qui alimente votre quartier et la votre à ce moment.

    Merci

  10. Ury Says:

    Jean Maxime,

    Etant donne que tu parles de perturbations electromagnetiques, il y a une chose qui me frappe a l’esprit. Ce fameux 12 janvier, il y a eu une anomalie que j’avait toute suite mise sur le compte du reseau de la compagnie de telecom. Eh bien je tapais un SMS pour l’envoyer a quelqu’un, cet SMS est parti sans que j’aie eu a taper SEND et le telephone a ete comme on dit en haiti « freeze » pendant plus de 30 mns et je dirais meme jusqu’a ce que le tremblement ait eu lieu.

    Je ne suis pas du genre a croire a toutes les choses qui circulent sur internet, mais je pense que nous avons effectivement besoin d’avis d’experts competents sur la question.

  11. Louis Jean Guerda Says:

    Personne ne peut comprendre; mais Dieu sait si il ya des mains humaines derriere tout cela et il va corriger j’en suis certaine parce que j’ai perdu ma meilleure amie que je n’arrive pas a supporter ma maison est detruite vous comprenez et avant j’ai un ami qui m’avait appeller pour me dire de laisser port-au-prince et l’endroit ou il m’avait conseiller d’y aller n’avait pas frapper vous comprenez c’est terrible.

  12. ngandeu fabrice Says:

    il est bien vrai que les hommes contrôlent le monde mais allez jusqu’à défier DIEU nous permet de se poser la question de savoir si DIEU existe vraiment?qu’a cela ne tienne ne remettons pas en doute les qualités que les êtres que nous sommons possédons.pour un problème de pouvoir l’homme est capable de tout.alors posons nous plutôt des questions sur ces coïncidences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :