Première réunion du cabinet israélien à Berlin. La guerre approche.

Les membres du cabinet israélien se sont réunis pour la première fois lundi à Berlin, l’ancien coeur du régime nazi, pour un conseil des ministres conjoint avec le gouvernement allemand mettant en lumière le lien étroit unissant les deux pays six décennies après l’Holocauste.

A l’issue de cette réunion consacrée au programme nucléaire iranien, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et la chancelière allemande Angela Merkel ont averti que l’Iran serait confronté à de nouvelles sanctions s’il ne changeait pas de trajectoire.

Le chef du gouvernement israélien a saisi l’occasion de ce rendez-vous pour souligner l’importance de la menace iranienne. « Nous savons » en nous fondant sur « l’histoire récente qu’un régime qui tyrannise son propre peuple tyrannisera le monde », a-t-il lancé.

Les efforts déployés par l’Allemagne pour mettre un frein les ambitions nucléaires de Téhéran ont été évoqués, Mme Merkel déclarant que son pays soutiendrait des sanctions plus dures contre l’Iran s’il ne réduisait pas son programme nucléaire irakien.

Des questions liées à l’environnement, la coopération économique et les efforts visant à relancer le processus de paix au Proche-Orient ont également été évoqués à l’occasion de la visite de M. Nétanyahou et de six de ses ministres, dont ses ministres de la Défense et des Affaires étrangères.

La réunion a commencé à l’issue d’une visite conjointe au mémorial de l’Holocauste à Berlin.

Depuis l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays en 1965, l’Allemagne est peut-être l’allié le plus solide d’Israël en Europe.

Le rendez-vous de lundi a fait suite à une visite historique de trois jours en mars 2008 d’Angela Merkel et de son cabinet destinée à marquer le 60e anniversaire de la création de l’Etat d’Israël. Au cours de cette visite, la chancelière s’était adressée au Parlement israélien en allemand, et avait exprimé sa honte à propos de l’Holocauste. Ce discours de 20 minutes lui avait valu une ovation debout.

Les gouvernements allemand et israélien projettent d’organiser à l’avenir des conseils des ministres conjoints une fois par an. AP
http://fr.news.yahoo.com/3/20100118/twl-allemagne-israel-951b410.html

Merkel est vraiment trop conne, elle fait comme les américains, elle se laisse manipuler par les extrémistes juifs, après construire gratuitement des sous-marins pour ces malades, voila qu’elle les acceuille dans des conseils de ministres commun !!

La guerre contre l’Iran continue à se préparer :

 » A l’issue de cette réunion consacrée au programme nucléaire iranien, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et la chancelière allemande Angela Merkel ont averti que l’Iran serait confronté à de nouvelles sanctions s’il ne changeait pas de trajectoire.  »

Au moins c’est clair.
Comment nos gourvernement peuvent -ils collaborer avec des criminels de guerre comme nétanyahou ou lieberman, des gens qui sont responsables de la morts de milliers de personnes.

Regardez ce que netanyahou pense d’un accord de paix avec les palestiniens :

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou s’est prononcé mercredi en faveur d’une présence israélienne en Cisjordanie, même après la conclusion d’un accord de paix avec les Palestiniens.
Il a souligné que les tirs de roquettes aux frontières d’Israël avec le Liban et la Bande de Gaza exigent qu’Israël soit en mesure d’empêcher l’entrée de roquettes dans une entité palestinienne en Cisjordanie.

Les Palestiniens souhaitent créer un Etat indépendant en Cisjordanie, dans la Bande de Gaza et à Jérusalem Est, sans présence israélienne, militaire ou civile. AP. yahoo

Les juifs extrémistes qui occupent la Palestine ne veulent pas la paix, ceux qui disent le contraire sont débiles ou collabos.

Et encore mieux :

The request by Palestinian President Mahmoud Abbas to the United Nations Human Rights Council last year to postpone the vote on the Goldstone report followed a particularly tense meeting with the head of the Shin Bet security service, Haaretz has learned. At the October meeting in Ramallah, Shin Bet chief Yuval Diskin told Abbas that if he did not ask for a deferral of the vote on the critical report on last year’s military operation, Israel would turn the West Bank into a « second Gaza. »

Diskin, who reports directly to Prime Minister Benjamin Netanyahu, threatened to revoke the easing of restrictions on movement within the West Bank that had been implemented earlier last year. He also said Israel would withdraw permission for mobile phone company Wataniya to operate in the Palestinian Authority. That would have cost the PA tens of millions of dollars in compensation payments to the company.

A PA official close to Abbas told Haaretz that Diskin came to the Muqata compound in Ramallah in October with a foreign diplomatic delegation, and that a senior Israel Defense Forces officer made similar threats to other PA leaders at around the same time.
Haaretz

Le directeur du renseignement israélien a menacé Abbas de transformer la Cisjordanie en « second Gaza » s’il soutenait le rapport Goldstone.
La demande formulée par le président palestinien Mahmoud Abbas à l’ONU Conseil des droits de l’homme l’an dernier de reporter le vote sur le rapport Goldstone a suivi une réunion particulièrement tendues avec le chef du service de sécurité du Shin Bet, Haaretz a appris. Lors de la réunion Octobre à Ramallah, le chef du Shin Bet Youval Diskin a dit Abbas que s’il n’a pas demandé un report du vote sur le rapport critique sur l’opération militaire de l’an dernier, Israël ferait de la Cisjordanie en une «seconde de Gaza ».

Diskin, qui rend compte directement au Premier ministre Benjamin Netanyahu, a menacé de révoquer l’assouplissement des restrictions à la circulation à l’intérieur de la Cisjordanie qui avaient été mises en œuvre plus tôt l’année dernière. Il a également déclaré qu’Israël se retirerait l’autorisation de compagnie de téléphonie mobile Wataniya à opérer dans l’Autorité palestinienne. Cela aurait coûté à l’Autorité palestinienne des dizaines de millions de dollars en paiements de compensation à l’entreprise.

Un gros plan officiel de l’AP à M. Abbas a déclaré à Haaretz que Diskin est venu au composé Muqata à Ramallah en Octobre avec une délégation diplomatique étrangère, et qu’un haut officier des Forces de défense israéliennes ont proféré des menaces similaires à d’autres leaders PA à la même époque.
traduction google

C’est pas beau ça, menacer de transformer la Cisjordanie en second Gaza, ce qui au passage montre bien que ces chiens d’israeliens savent qu’ils font le Mal.Et cela si Abbas soutient le rapport Goldstone, rapport qui accuse Israél de crime de guerre et de crime contre l’humanité.
Et l’Allemagne, la France, les anglais, les USA soutiennent de manière inconditionnelle cet état assassin, en même temps, entre assassins on s’entend bien….

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Première réunion du cabinet israélien à Berlin. La guerre approche.”

  1. Vladivostok1919 Says:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :