Un sénateur australien et porte parole du ministère des finances envisage que les USA ne puissent pas payer leurs dettes, menant à un  » Armagueddon économique « 

BARNABY JOYCE, porte-parole du ministère des finances estime que le gouvernement américain pourrait ne pas rembourser ses dettes une fois celles-ci parvenues à échéance. Ce qui entrainera un « Armageddon économique », à côté duquel la récente crise financière mondiale fera office de plaisanterie.
Le sénateur Joyce a affirmé hier qu’il n’avait nullement l’intention d’alarmer le public, mais qu’il fallait un débat sur le « plan de secours » proposé par l’Australie en vue de pallier une défaillance de la dette souveraine des États-Unis ou de tout autre gouvernement local.
« Une défaillance des États-Unis, a-t-il souligné, causerait un effondrement économique total à travers le monde et nous devons nous interroger sur notre part de responsabilité dans un tel désastre. »
Cette mise en garde intervient alors que le gouvernement de Rudd s’est repris d’avoir taxé le sénateur Joyce d’être un extrémiste économique, à cause de sa ferme opposition à l’investissement souverain de la Chine en Australie.
Pour Wayne Swan, Ministre des finances, le cas du sénateur Joyce appelait à réfléchir. En effet, il avait été promu « du statut de réactionnaire à notre débat économique à celui de deuxième plus important décideur économique du nouveau gouvernement. »
L’examen des offres d’investissement étrangères était conforme et « si nous avions suivi les conseils de certains extrémistes sur la question des investissements étrangers, cela aurait coûté à l’Australie environ 20 000 emplois ».
Selon le sénateur Joyce, l’éventualité d’une défaillance américaine était certes lointaine, mais elle était réelle. Aussi, en refusant de l’admettre, les hommes politiques ne causaient du tort à l’électorat.
La dette du gouvernement fédéral fera grimper les taux d’intérêt, a ajouté le sénateur Joyce, avant de prédire que les gouvernements travaillistes de certains États seraient dans l’incapacité de rembourser leurs emprunts.
« La dette du gouvernement fédéral s’élève à 115,7 milliards de dollars repartis sur les titres du gouvernement australien, les billets et les obligations en cours d’émission, et les États ont une autre dette estimée à 170 milliards de dollars. »
« Nous devons nous demander si les États concernés sont capables de rembourser cette dette.  Dans certains cas, comme celui du Queensland, je dirais qu’ils sont incapables. »
Pour le sénateur Joyce, un redressement de l’économie américaine favoriserait un retour des fonds vers l’Amérique du nord. « Le seul moyen pour l’Australie de conserver des capitaux sur place consiste à revoir les taux d’intérêt à la hausse, ce qui permettrait de ramener les coûts au niveau des ménages », a-t-il précisé.
« Tel est le premier scénario, qui n’est guère avantageux pour l’Australie. Le pire scénario serait que les États-Unis ne remboursent pas leurs dettes – les 2 trillions de dollars qu’ils doivent à la Chine, un trillion de dollars dû au Japon et un trillion de dollars à rembourser aux autres pays. C’est alors que nous serons vraiment cuits. »
« En conséquence, le dollar cessera d’être la monnaie internationale des opérations d’échange et sera remplacé par le yuan, transformant du jour au lendemain la Chine en une économie incroyablement puissante. »
« Voilà la véritable crise financière. C’est dire que ce que nous avons vécu jusqu’ici n’était qu’une plaisanterie. »
A la question de savoir quel type de plan de secours il recommandait, le sénateur Joyce a affirmé que la situation était comparable à la préparation en vue d’un raz-de-marée.  Mais il a suggéré que l’économie compte davantage sur elle-même.
« Les aspects à considérer dans cet Armageddon économique sont la capacité à nous nourrir, à fournir des premiers soins de santé et assurer des biens de première nécessité pour notre nation. »
http://www.brisbanetimes.com.au/
http://www.spreadthetruth.fr

C’est quand même un peu fou qu’il dise cela comme ça, même si il semble coutumier de paroles qui semblent excessives.Excessives pour les bien pensants et les laches.
À ce que je vois c’est l’ensemble des pays occidentaux qui parlent de faire faillite, c’est quand même dingue quand on y pense.
L’occident riche fait faillite, LOL

Demain, je ferai un peu d’économie, ceux à qui j’envoie le leap, je le fais ce soir ou demain midi.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

8 Réponses to “Un sénateur australien et porte parole du ministère des finances envisage que les USA ne puissent pas payer leurs dettes, menant à un  » Armagueddon économique « ”

  1. Werner Combat Says:

    Cela fait quand meme plaisir de voir que maintenant des élus de pays riches osent parler de ce qui se passe.
    A ce propos, je suis vraiment déçu que dans notre pays aucune voie dissonante parmi les assemblées d’élus ne se fasse entendre sur la situation de notre pays, et de l’Europe en général ! Que ce soient des gaullistes convaincus ou des vrais socialistes (il n’y en a plus beaucoup, je sais) le discours reste très policé. C’est une preuve que le système est extrèmement puissant.

    Fonzibrain, merci pour cette revue de presse que je suis depuis 6 mois maintenant.
    D’accord avec toi sur les positions de repli pour les années à venir : moi j’ai acheté un bois et construit une cabane au cas où… le tout pour une bouchée de pain. C’est d’ailleurs incroyable qu’en ces temps de battage médiatico politique sur le climat, et de catastrophe alimentaire annoncée, le prix de la terre agricole ou des forets reste étonamment bas ! Profitez en, ça peut devenir vital dans les années à venir.

    PS: je n’arrive plus à trouver les GEAB, peux-tu m’envoyer les trois derniers ?

  2. Alcide Says:

    Je te rejoins sur les objectifs, ma cabane est terminée depuis deux ans (dans le sud-ouest ). j’ai fait un étang y ait mis des poissons, un potager, un verger .
    Il serait peut-être bon de se munir chacun d’une bonne CB.
    Fraternellement à tous ceux qui préfèrent la vie et la paix.

    • RogeR Says:

      Hum …. un étang , des poissons , un potager et un verger.
      Mon rêve. Mais j’ajouterai deux poules (pour les oeufs) et quelques lapins …….
      La vie. La paix . Et le bling bling à la poubelle

  3. E.T. Says:

    Vivement la faillite !
    En tant qu’amonétariste vous comprendrez que je me réjouis chaque jours qui passe.

  4. E.T. Says:

    C’est un peu comme un tollard qu’attend la quille quoi…

  5. goc Says:

    vous connaissez le « dicton » : si tu es à découvert de 1000 euros, alors tu as un problème avec ta banque, mais si tu as un découvert d’1 million d’euro, alors c’est ta banque qui a un problème.

    Avec le $ et ses créanciers, c’est un peu la même chose. Il suffit de voir à quel point la Chine « baisse la culotte » devant les USA à cause des milliards qu’elle a dans ses coffres.

    Donc je crains que cela ne change rien, les américains continueront à faire tourner la planche a billet, au mépris du reste du monde qui continuera a acheter la dette américaine

  6. sette-Nave Says:

    Que ce monde de pourris se cassent la gueule! Vive l’arnachie! Vive la révolution! Vive les temps nouveaux!

  7. sette-Nave Says:

    Vive l’anarchie parce que l’arnachie c’est autre chose!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :