LE TOTALITARISME EST À NOTRE PORTE, LE NIVEAU 6 EST RÉELLEMENT ENVISAGÉ

Cela commence hier matin avec Bachelot la criminelle sur RMC, lorsque Bourdin lui demande quelle première mesure pourrait être prise, c’est sans hésitation qu’elle dit

 » par exemple dans le niveau 6, il y a l’interdiction des rassemblements, y compris les rassemblements politiques  »

Voila comment le totalitarisme s’invite, tranquillement, sereinement, sans que personne ne bronche.Au culot pourrait-on dire.

Et voila qu’aujourd’hui Le Figaro annonce fierement :

 » l’alerte maximale envisagée en France  »

La décision de passer au niveau 6 pourrait être prise prochainement. Le Figaro fait le tour des mesures qui pourraient être appliquées.

Lundi, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a évoqué la possibilité que la France passe bientôt au niveau 6 du plan de pandémie grippale. Dix nouveaux décès ont été enregistrés depuis vendredi, «avec des personnes qui pour la plupart n’avaient ni facteur de risque, ni problème particulier». Mme Bachelot s’est empressée toutefois de rappeler que ce plan a été imaginé au moment de la grippe aviaire et qu’il constitue avant tout une «boîte à outils». «Il y a des outils dans le niveau 6 qui peuvent d’ores et déjà être utilisés, par exemple l’interdiction des rassemblements. Mais ça ne veut pas dire qu’on (les) utilisera forcément tous», a-t-elle expliqué sur RMC. « La décision de passer au niveau 6 est envisagée mais pas pour demain», expliquait de son côté Didier Houssin, directeur général de la santé. En France métropolitaine, 2 762 000 personnes ont été touchées par la grippe A. On dénombre 86 décès (plus 28 dans les collectivités d’outre-mer), 305 cas graves dont 101 sont encore en réanimation parmi lesquels 20 % d’enfants de moins de 15 ans.

» Ce que prévoit le niveau 6 :
• Le ministère de l’Intérieur à la tête des opérations

Le passage au niveau 6 pourrait amener des changements dans l’organigramme de la gestion de la pandémie. Le ministère de l’Intérieur pourrait prendre la main et être appelé à piloter les nouvelles mesures, ces dernières étant toujours décidées dans le cadre de la cellule interministérielle de crise. La Place Bauveau serait également chargée de coordonner les actions conduites au niveau départemental et municipal.

• Rassemblements, réunions publiques et déplacements limités

Le plan prévoit toute une série de mesures barrières visant à freiner et à limiter l’extension de la pandémie. Est citée en priorité la fermeture des crèches, des établissements d’enseignement et de formation, des internats et des centres d’accueil de mineurs. Des mesures indispensables dont l’efficacité est démontrée pour limiter la contagion lors d’épidémies grippales, selon les rédacteurs du plan. L’interruption ou la réduction de certains transports locaux, lieux potentiels de transmission du virus, est également indiquée. Les spectacles, les rencontres sportives, les foires et salons ainsi que les rassemblements festifs pourraient eux aussi être suspendus. Ce type de décision s’inscrirait dans une vraie perspective de santé publique à la différence des récents reports de match de foot motivés avant tout par le fait que plusieurs footballeurs étaient infectés par le virus H1N1. Le plan envisage la suspension de la distribution de documents publicitaires par porteurs.

• Visites et accès limités à certains lieux publics

Le plan évoque la possibilité de restreindre les visites et les accès aux établissements hospitaliers, aux maisons de retraite, aux prisons et aux établissements sociaux et médico-sociaux.

• Mesures d’isolement et port de masques

Les opérations de vaccination des dernières semaines ont éclipsé plusieurs mesures d’hygiène qui avaient été abondamment évoquées au début de l’épidémie. Le passage au niveau 6 pourrait remettre à l’ordre du jour le port de protections respiratoires par les personnels de santé ou le port du masque chirurgical par les personnes indemnes dans les espaces publics qui pourrait être rendu obligatoire dans certains lieux.

• Distribution de sacs plastiques à lien pour les déchets des malades

Le plan tient par certains côtés du catalogue à la Prévert. «Les Français ont l’habitude de construire des cathédrales technocratiques et d’essayer de faire rentrer la réalité des choses dans des mesures administratives», ironisait Roselyne Bachelot lundi sur RMC. Exemple, quelques lignes après avoir évoqué la mise en place du contrôle des prix qui pourrait être décidée sur proposition du ministre des Finances, le plan envisage de déroger aux prescriptions techniques applicables aux véhicules funéraires et, en cas de pénurie, de distribuer des sacs plastiques à lien pour les déchets des malades à domicile.
le figaro

Je n’arrive pas à le croire, ils vont vraiment oser le faire. La loi martiale pour une grippe, c’est ahurissant, mais ou sont les journalistes, ou sont les hommes politiques, au secour !!!!
Je n’ai entendu personne dire que le niveau 6 n’a aucune justification, nous vivons dans un monde totalement fou, sans logique aucune.

Comme vous pouvez le voir dans l’article, mise à part le port du masque et les sachets pour dechet au domicile (!), c’est bel et bien l’interdiction des rassemblements et les accès limités qui sont important, ainsi que le basculement des prérogatives du ministère de la santé vers celui de l’interieur.
C’est donc la police, la gendarmerie, bref l’autorité publique qui prend le relais, ça ne pressent rien de bon.

POURQUOI INTERDIRE LES RASSEMBLEMENTS ALORS QUE RIEN, ABSOLUMENT RIEN NE LE JUSTIFIE, IL N’Y A QUE 86 MORTS, ON NE DÉCLARE PAS LA LOI MARTIALE POUR SI PEU.

Souvenez vous des craintes du syndicat de la magistrature en cas de niveau 6 :

 » En cas de pandémie et d’un passage au niveau 6, la phase la plus élevée, les règles de fonctionnement de l’institution judiciaire seraient bouleversées. Le Code de procédure pénale pourrait être modifié par voie d’ordonnance gouvernementale. Des projets prévoient de confier les audiences pénales à un magistrat et de privilégier le huis clos. Il serait aussi possible d’envoyer, au cas par cas, les mineurs devant le tribunal correctionnel et de prolonger les délais de détention provisoire de quatre à six mois.

« Ces mesures, qui sont exceptionnelles, seraient appliquées ponctuellement et temporairement », précise un porte-parole de la garde des Sceaux. « C’est un projet protecteur des libertés individuelles, prévu dans un cadre juridique très précis », poursuit-on, rappelant que la continuité du service public est une obligation constitutionnelle. Ce plan de pandémie du ministère de la Justice a été transmis le 31 juillet aux chefs de cour et aux procureurs généraux des zones de défense.

Des mesures en cours d’examen

Se défendant d’avoir gardé ce plan « secret », la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie assure que les mesures n’ont même pas encore été validées. « On continue de travailler sur le dispositif. Et une phase de concertation est aussi prévue », ajoute un porte-parole.

Mais ces déclarations n’apaisent pas les syndicats, qui n’ont pas encore été consultés. Le Syndicat de la magistrature (SM) fustige un plan « liberticide » et le manque de concertation. Mardi, il a même adressé un courrier à la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie pour dénoncer « la volonté de créer une justice d’exception par ordonnances gouvernementales. » Le SM demande « expressément » à MAM de « renoncer à la mise en oeuvre » de ce plan. Même réaction du côté de l’Union syndicale des magistrats (USM) qui se dit « choquée de ces dispositions ». « Cela ressemble à une réforme de la procédure pénale déguisée ! Le plan pandémie inclut par exemple une proposition du rapport Varinard sur la réforme de la justice des mineurs ! », s’étonne Virginie Valton, secrétaire nationale de l’USM.  »
le point

Quelque chose se prépare, quelque chose de grave risque d’arriver, le gouvernement ne prendrait pas de telles mesures pour une simple grippe, soyez en sûre.Regardez tout autour du monde c’est la même chose, il y a une offensive contre les peuples.

Et dire que j’ai cru que le niveau six ne pourrait pas être instauré avec si peu de morts, j’ai du oublier que nous ne vivons pas dans un monde normal et logique, un monde ou la quasi loi martiale est déclarée pour une grippe et 87 morts.

Honnêtement je pense qu’avec 80% des habitants qui refusent la vaccination, même si le niveau 6 est déclaré les gens garderont la tête froide, j’espère en fait…

Nous vivons un cauchemar, il n’y a pas de mot pour dire ce que je ressens.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “LE TOTALITARISME EST À NOTRE PORTE, LE NIVEAU 6 EST RÉELLEMENT ENVISAGÉ”

  1. Pierrot Says:

    Je suis d’accord avec vous, c’est totalement ahurissant !! Si vraiment cela arrive, c’est que la folie s’est emparée de nos dirigeants ou .. qu’ils savent quelque chose que nous ne savons pas. Ce n’est pas possible de faire tout ce ramdam pour si peu.. Quelle est l’explication?? C’est bien inquiétant en tous les cas ! Merci pour tous les articles que vous publiez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :