Grippe A : Le vaccin actuel serait sans effet sur le mutant D225G

Alors que l’Oms vient de publier un rapport qui, contredisant le précédent, confirme que des cas avérés de mutation dans divers pays (Norvège, Brésil, Chine, Etats-Unis, Mexique, Japon, Ukraine) ont été observé depuis avril – on remercie ses fonctionnaires de nous avoir averti il y a quelques jours -, la vague pandémique ukrainienne, volontairement non différentiée entre grippe saisonnière, H1N1, H1N1 D225G, voire autres affections virales pulmonaires encore non officialisées, déborde de ses frontières.

Environ 1,7 millions de malades, 100.000 hospitalisés, 400 morts (chiffres du 24/11) en un peu plus de trois semaines en Ukraine, rien ne semble vouloir arrêter la progression qui semble suivre son rythme de croisière à 500.000 malades supplémentaires par semaine. Sans qu’on sache dans quelle proportion se situent les affections pulmonaires graves dont on a pu apprécier les sordides descriptions dans les nombreux témoignages qui parviennent sur les sites d’information alternative : poumons noirs, brûlés, gorgés de sang, hémorragies pulmonaires, décès en quelques jours.

Le Belarus subit les mêmes maux. Le récent témoignage d’un médecin local décrit une maladie similaire « qui est comme un feu qui, s’il n’est pas éteint, brûle tout […] la structure du virus est celle d’une grippe espagnole ». Curieusement, rien ne filtre de ce pays, les dernières statistiques fiables datent du 10 novembre, et indiquaient 223.000 malades.

Aux Etats-Unis, où des pathologies similaires viennent d’être signalées dans l’IOWA (voir mon précédent article), c’est une vague de résistance au Tamiflu qui vient d’être signalée par Niman, où, contrairement aux affirmations de Roche qui défendent une mutation spontanée, il avance la théorie que c’est déjà le D225G qui se transmet par supports multiples en se recombinant. Il sera difficile, maintenant que l’OMS a admis l’existence d’une mutation aux Etats-Unis, de ne pas y voir le D225G, d’autant avec les similarités pathologiques de l’IOWA. Raison de cette résistance farouche des médias américains ? C’est la même souche que la grippe espagnole de 1918 !
http://www.recombinomics.com/News/11230901/D225G_1918_US.html

Alors que Niman explique qu’en finalité les échantillons de Norvège contiendraient essentiellement le D225E, plutôt que le D225G, présent sur un seul échantillon norvégien, mais majoritaire dans les échantillons ukrainiens , arrive la question du jackpot :

« A : – Est-il possible d’accéder au D225G avec un vaccin ?

Niman : – La cible du vaccin n’était pas le clone avec le D225G

A : – Reposons la question à nouveau : Peut-on raisonnablement penser que le vaccin contienne de quoi atteindre le D225G ?

Niman : – Non. D225G n’est pas dans le vaccin actuellement utilisé dans les vaccinations (il était dans un clone non sélectionné pour la chaîne de fabrication) »

Si Niman avertit que le virus se propage toujours, et pense qu’il va poursuivre sa propagation avec la chute des températures, il ne se prononce pas pour 2010. Personne ne s’étonnera donc du forcing médiatique à faire gober l’actuel vaccin à tous les moutons planétaires. Si D225G doit prospérer, il y aura bien un second vaccin à gober en 2010, et nul doute qu’on passera du gavage médiatique au gavage physique, c’est-à-dire qu’il sera obligatoire, quelles que soient les saloperies qu’il pourra contenir.

LIENS

Belarus :

Article Original : http://www.charter97.org/ru/news/2009/11/21/23888/

Traduction anglaise : http://ukraineplague.blogspot.com/

Dernières statistiques en belarus : http://www.recombinomics.com/News/11100903/Belarus_QMillion.html

Résistance au Tamiflu : http://www.recombinomics.com/News/11230902/H274Y_Explode.html

Réponses de Niman : http://fluboard.rhizalabs.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=3314&p=22701#p22701

Propagation du virus :

http://www.recombinomics.com/News/11240903/Ukraine_397.html
agoravox

Que dire, si c’est vrai, ils nous feront un vaccin encore plus vite fait, nous disant que tout va bien.Le mensonge c’est la vérité.
J’ai de plus en plus l’impression qu’en plus du vaccin malsain, la grippe va devenir réellement mortelle.Ils ne vont pas nous louper, vous allez voir.Si la situation devient réellement grave, mettez vous en quarantaine, si la vaccination devient obligatoire, idem. Et si vous avez des enfants, sortez les des écoles.Cela uniquement si la situation l’exige, comme un grand nombre de mort, ou les poumons détruits, sans verser dans la paranoïa mais en étant extrèmement vigilant.
N’oubliez pas que cette grippe va durer deux années, soyez sure de la démarche exterminatrice des élites, c’est une nécessité.Nous n’y échapperons pas, aussi difficile que ce soit à accepter, c’est la stricte vérité.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses to “Grippe A : Le vaccin actuel serait sans effet sur le mutant D225G”

  1. BB Says:

    En lisant « Le récent témoignage d’un médecin local décrit une maladie similaire « qui est comme un feu qui, s’il n’est pas éteint, brûle tout […] », je ne peux m’empêcher de repenser aux prédictions de Marie-Julie Jahenny :
    « Ce sera horrible. La chaleur qui l’accompagnera sera un feu dévorant, si fort que les parties atteintes du corps en seront d’une rougeur insupportable. Au bout de sept jours, ce mal, semé comme le grain dans un champ, lèvera partout rapidement et fera d’immenses progrès. »
    Voir le site http://www.marie-julie-jahenny.fr/prophetiespourfrance.htm
    Difficile d’être d’accord avec tout (l’idée d’un Jésus souhaitant se venger de l’homme me choque), mais difficile aussi de ne pas voir toutes les concordances actuelles…
    « Un bon prophète est un faux prophète », dit-on, en ce sens que le bon prophète a si bien su faire peur à ceux qui l’écoutent que ceux-ci changeront le futur par leur changement de comportement.
    Malheureusement, j’ai bien peur qu’ici, ce ne soit déjà trop tard… Mais restons optimistes !

  2. Mariton Says:

    La « grippe espagnole » n’a pas été causée par un virus grippal mais par une bactérie et les personnes décédées seraient mortes de pneumonie. C’est ce qui découle d’une étude menée sous l’autorité du microbiologiste John Brundage dont les résultats ont été publié en août 2008 dans le magazine britannique New Scientist.

    http://www.foxnews.com/story/0,2933,398282,00.html

    Ce qui se répand actuellement en Europe de l’Est n’est probablement pas le fait d’un virus mais d’une bactérie, la même que celle qui a tué en 1918 les individus les plus fragilisés…

  3. Mart Says:

    LOL ironie majeure la pub de clinique de vaccins en bas de l’article 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :