Des Etats américains tentés par la sécession, en raison de la crise.

russia_us_in5

Lassés de payer des impôts qui financent deux guerres lointaines et des plans de relance dont ils ne voient pas les retombées concrètes, un nombre croissant d’Américains poussent leurs Etats à mettre en cause les lois fédérales, voire les pressent de faire sécession.

Qu’ils défendent un pouvoir accru des Etats ou leur séparation pure et simple de l’Union, ces Américains s’entendent sur un point: ras-le-bol d’avoir l’Etat fédéral sur le dos.

« L’Etat fédéral a perdu son autorité morale, notre gouvernement est aux ordres de Wall Street », explique à l’AFP Thomas Naylor, ancien professeur d’économie, chef de file du mouvement pour la Seconde République du Vermont (nord-est).

« L’empire s’écroule, voulez-vous couler avec le Titanic ou trouver une autre solution tant que c’est encore possible ? », s’interroge-t-il.

Déjà active bien avant l’élection de Barack Obama président des Etats-Unis, la veine anti-Washington a vu ses rangs grossir avec la récession, l’intervention grandissante de l’Etat dans l’économie et l’explosion des dépenses nationales, affirme Jason Sorens, professeur à l’université de Buffalo à New York.

« On parle plus aujourd’hui d’invalider des lois fédérales au niveau des Etats et de faire sécession qu’on n’en parlait en 1865 », détaille Kirckpatrick Sale, de l’Institut Middlebury, qui étudie la sécession, et l’auto-détermination.

Des groupes actifs de sécessionnistes existent actuellement dans au moins 10 Etats, dont le Texas (sud), le Vermont (nord-est), Hawaii (pacifique) et l’Alaska (nord-ouest).

Rick Perry, le gouverneur du Texas a récemment surpris en suggérant dans une réunion de conservateurs qu’il était favorable à la sécession.

« La sécession est notre seule réponse parce que l’Etat fédéral est en miette et ne peut plus être réparé tel que fonctionne le système politique actuel », déclare à l’AFP Dave Mundy, porte-parole du Mouvement nationaliste texan.

A l’origine, les Etats-Unis d’Amérique ont été conçus comme « une confédération d’Etats indépendants liés entre eux par une défense commune et des intérêts commerciaux », ajoute-t-il, en regrettant qu’années après années, l’Etat fédéral ait acquis un pouvoir, selon lui, excessif.

Mais, nuance J.R. Labbe, directrice éditoriale du Star-Telegram de Forth Worth (Texas), les sécessionnistes « ne sont qu’une minorité » et Dick Perry ne fait que céder à un groupe « petit mais bruyant ».

Il reste malgré tout « peu probable » que les sécessionnistes prennent suffisamment de vigueur pour provoquer une séparation, estime Lyn Spillman, spécialiste du nationalisme.
almanar

Que dire de plus à part LOL !

Même si la situation est catastrophique, je ne pense pas que les États Unis vont perdre leur unité.
Nous oublions, je pense, la puissance de l’état fédéral et ses agences de renseignements.Nous oublions aussi les retombés des black project.
N’imaginez pas que les USA vont s’effondrer et que des états vont faire sécession, les États-Unis vont plutot se transformer en État fasciste.
Tout l’arsenal legislatif mis en place par l’administration Bush n’a pas été construit pour rien.C’est Obama qui va en profiter.Rien n’est fait au hasard, surtout en politique.
Il suffit d’écouter Alex Jones pour s’en convaincre.La police qui se transforme en gestapo, soupçonnant tout un chacun d’être un  » terroriste », l’armée investie les rues et des polices privées se subsituent aux polices locales.
Sans parler des camps de la FEMA, des listes d’américains « pertubateurs » :  » La “No-Fly-List” contient des centaines de milliers de noms et les autorités U.S. s’en servent pour “punir” ceux qui osent se dresser contre elles. 90% des noms sur cette liste sont ceux de militants sociaux, dissidents anti-Bush voire tout simplement de politiques n’étant pas membres du Parti Républicain… le Sénateur Ted Kennedy, par exemple, ou encore la députée US Barbara Boxer. Cela montre bien qu’il s’agit d’une liste politique, de contrôle social et non d’anti-terrorisme. Le terrorisme a toujours été l’excuse pour le pouvoir qui voulait renforcer la mise sous contrôle des populations.. c’était déjà le cas il y 21 siècles, avec les “trompettes de Crassus “ source, ou lisez le Nexus de juillet/aout 2009 qui parle Naomi Wolf et son ouvrage « the end of america  »

Voila une de ses conférences :

Obama est un accélérateur, un boosteur pour passer en mode fascisme.
Un noir à la tête du pays avec une économie chancelante, un virage à 180 degrès par rapport à Bush dans la relation au monde et une FED communisante sont un mélange explosif.Sans compter les déçus d’Obama.
Chaque tranche sociologique de la nation va se retrouver à hair celui qui leur a menti.
Je pense que dans les deux années qui viennent que nous allons être les témoins d’évènements historiques aux USA.

Historiquement, c’est vraiment exaltant ce qui se passe, rarement le monde n’a été aussi instable.Ne voyez pas la un trait de cynisme, je pense plutot que c’est une protection psychologique, j’essaye de ne pas tout prendre au premier degré, sinon c’est la pendaison assurée !

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 Réponses to “Des Etats américains tentés par la sécession, en raison de la crise.”

  1. Trismégiste Says:

    Inch’ Allah , mon frère !… ( à ne pas prendre au 1° degré non plus !…). Mais il faut constater que le monde pénètre en mode extrême : après les sports, les sciences, les loisirs, notre quotidien est devenu extrême … puisque les internautes sont devenus des électeurs permanent, créant donc les assises sauvages de la démocratie directe !!!…

    Il est dès lors normal que les anciens tyrans cherchent à couper les ailes à ce nouveau Pouvoir … qui sera démocratique car il n’aura pas le choix !… Nous sommes déjà devenus des personnages de science-fiction , et dans les pages des bd et mangas, Tcheky Karyo et M. Spock sont en grand débat …. tous comme les scénaristes des Bilderberg et autres « illuminatis », au bord de la crise de nerf , valsant sans freins des bulles financières prêtes à exploser aux épidémies fantômes … qui peuvent balayer aussi les privilégiés !….

    La troisième guerre mondiale est commencée et le problème est de savoir comment ou si elle va finir !… Une partie des Etats-Unis est déjà ravitaillée en carburant par … le Vénézuéla , après que l’administration fédérale ( de Bush ) !… L’an dernier, un député a déposé une question écrite à la Diète japonaise si on devait assister le ravitaiilement en carburant d’une flotte US du Pacifique !!!…

     » Les dieux devaient bien rire dans les nuages  » ( Sax Rohmer, « le docteur Fu Man Chu  » )

  2. Trismégiste Says:

    errata ( post précédent) : il faut ajouter à  » …après que l’administration fédérale ( de Bush )… »  » les ai laissé tomber  » !…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :