L’armada oubliée de la Chine impériale partie 1, à voir absolument.


L’armada oubliée de la Chine impériale partie 1
envoyé par Abal_hassan. – Les dernières bandes annonces en ligne.

Et si un explorateur chinois avait « découvert » l’Amérique près d’un siècle avant Christophe Colomb ? C’est la thèse, plaisante, d’un historien britannique ; mais, étrangement, Pékin refuse jusqu’ici de la reconnaître.
La thèse est contenue dans un livre volumineux dont la version française vient de sortir : « 1421, l’année où la Chine a découvert l’Amérique », par Gavin Menzies, un ancien commandant de sous-marin dans la Royal Navy, devenu à sa retraite historien de la mer. De passage à Paris le mois dernier, l’historien a présenté à la Maison de la Chine (disclaimer : j’étais le modérateur du débat) le facsimile d’une carte ancienne, preuve absolue, selon lui, de l’antériorité des explorations chinoises sur celles des grands voyageurs européens, Colomb, Magellan, Vasco de Gama…

Ce qui est acquis, c’est que Zheng He, un ennuque Hui (musulman chinois) du Yunnan, nommé amiral de la flotte impériale par l’empereur Zhu Di (Yong Le), de la dynastie Ming, aura été, il y a six siècles, le premier grand explorateur maritime moderne. A la tête d’une flotte impressionante et au cours de sept grands voyages, il a franchi le détroit de … Magellan 70 ans avant l’explorateur portugais, a longé la côte orientale de l’Afrique, a visité l’Indonésie, Singapour.

Lors d’une grande exposition à Pékin pour le 600ème anniversaire de ses explorations, en 2005, la Chine avait mis en valeur cet explorateur de génie, encore méconnu, soulignant au passage que, contrairement aux « autres » puissances de l’époque, la Chine n’en avait pas profité pour occuper d’autres pays… Mais Pékin s’était bien gardé de se prononcer sur la thèse de Gavin Menzies. Sans doute pour éviter de donner l’impression que la Chine, qui fait suffisamment peur comme ça, se mettait à revendiquer l’Amérique ! L’historien britannique attribue cette prudence chinoise à des rivalités entre historiens, mais il n’en démord pas. C’est l’analyse des cartes qui l’a conduit à conclure que Zheng He, et pas Christophe Colomb, avait « découvert » l’Amérique. Il raconte dans son ouvrage qu’il a découvert un jour une carte vénitienne de 1424 comportant des éléments géographiques précis sur Porto Rico et la Guadeloupe théoriquement inconnus à l’époque. « Cela voulait dire que quelqu’un avait observé ces îles avec précision quelque soixante-dix ans avant Christophe Colomb. Cette révélation semblait incroyable. Certes, Colomb n’avait pas vraiment découvert le Nouveau Monde, mais son voyage était considéré comme fondateur d’une nouvelle ère. Il marquait le moment où les Européens, menés par les Portugais, s’étaient lancés dans leurs grandes expéditions d’exploration, le début d’une insatiable expansion qui devait s’étendre sur toute la surface du globe et marquer les cinq siècles suivants ».

La Chine disposait des bâteaux et de l’expérience nécessaires

Conclusion de Menzies : « un seul pays disposait à cette époque des ressources matérielles, des connaissances scientifiques, des vaisseaux [voir en vignette ci-dessous le navire amiral de Zheng He comparé à celui, bien plus modeste, de Christophe Colomb] et de l’expérience de la navigation requis pour une telle expédition. C’était la Chine ». Un problème : après les grands voyages de Zheng He, un changement politique amena la Chine à se replier sur elle-même, à renoncer à s’ouvrir au monde et à s’y implanter à l’image des Européens quelques décennies plus tard. « Vers le milieu du XV° siècle, pratiquement toutes les cartes et tous les documents datant de cette période avaient été détruits par les autorités de la Cour impériale chinoise elle-mêmes, à la suite d’un revirement de leur politique extérieure ».

Depuis la conclusion de son livre, Menzies a découvert une carte chinoise, authentifiée par un laboratoire néo-zelandais, contenant tous les éléments qui figuraient sur les cartes européennes antérieures aux voyages de Colomb et des autres navigateurs. La preuve absolue, selon lui, que tout est parti de Zheng He. Gavin Menzies a même ouvert un site internet, http://www.1421.tv, sur lequel des centains de personnes apportent, dit-il, leur contribution à cette recherche mondiale d’indices du passage des explorateurs chinois. Au point de se demander, en annexe du livre, si les flottes de Zheng He ne sont pas arrivées jusqu’à … Rouen ! Le plus intrigant, dans cette thèse, est que les Chinois eux-mêmes rechignent à accepter une nouvelle preuve de leur grandeur passée qu’un Anglais leur présente sur un plateau. Une preuve de plus, peut-être, de leur sagesse…
rue89

C’est quand même incroyable cette histoire.Quand j’avais vu le documentaire sur Arte, il y a un an ou deux, j’avais été stupéfait.
Des centaines de navires,des bateaux rizières, des bateaux soja, les chinois ne connaissaient pas le scorbut !

Certains bateaux étaient si long que nous autres occidentaux devrons attendre de construire des navires en acier pour en faire d’aussi long.

Donc, niveau technologie, les chinois nous surpassaient et de loin !

Mais ce n’est pas le plus important.Ce qui est significatif dans cette histoire c’est le rapport au monde de la Chine.

Vous allez voir en regardant le documentaire, c’est vraiment spécial.
Les chinois n’ont quasiment pas fait la guerre, lorsqu’ils arrivaient dans une nouvelle contrée, avec leurs 300 navires, point de destruction ni massacre ni colonisation, simplement du commerce.

Vous voyez la ou je veux en venir.

Les chinois avec leurs 300 navires et leurs milliers d’hommes n’ont rien détruit ni esclavagiser qui que ce soit.

EN REVANCHE, NOUS AUTRES OCCIDENTAUX, AVEC 3 NAVIRES ET DES DIZAINES DE SOLDATS AVONS EXTERMINÉ DES MILLIONS D’INDIENS ET ANÉANTIS DES CULTURES ENTIÈRES.

La différence de culture entre l’asie et l’europe est énorme.
L’occidental est un malade dégénéré qui ne sait que détruire, ne respecte rien et se croit supérieur.

Attention, je ne veux pas dire que les chinois sont blanc comme neige, le Tibet nous montre clairement le contraire.Mais quand on voit ce que les chinois ont fait avec leurs 300 navires dans l’océan indien et ce que nous avons fait avec 3 navires en amérique du sud, il n’y a pas photo.

Voyages of Zheng He Map 06.04

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

5 Réponses to “L’armada oubliée de la Chine impériale partie 1, à voir absolument.”

  1. razzara Says:

    Oui, et c’est exactement ce qui se passe en Afrique en ce moment. La chine est devenue un partenaire commercial bien plus intéressant pour bon nombre de pays d’Afrique. En effet, la Chine ne fait rien pour chercher à modifier le mode de vie, les croyances, etc, des pays avec lesquels elle commerce. Dans toute son histoire la Chine n’a jamais cherché à imposer ses vues aux pays qu’elle dominait ou influençait. Et les éventuels envahisseurs n’ont jamais rencontré grande résistance … En effet, la Chine est essentiellement un pays de paysans et pas de guerriers. Par contre, les envahisseurs furent en quelques sorte assimilé par la prolifique démographie chinoise. C’est aussi la stratégie utilisée au Tibet … Au train ou vont les choses, d’ici quelques dizaines d’années il n’y aura plus que des Hans au Tibet.
    D’ailleurs les déstabilisations au Tibet et au Xinjiang sont le fait des américains qui cherchent à affaiblir et encercler la chine. C’est pour cela que la répression du pouvoir de Pékin est si violente. Pareil avec la Russie et la Tchétchénie.

  2. Résumé de ces 15 derniers jours(2ième partie) « SHOAH PLANETAIRE Says:

    […] https://fonzibrain.wordpress.com/2009/10/12/larmada-oubliee-de-la-chine-imperiale-partie-1/ un documentaire qui montre que la Chine a été à deux doigts d’empécher les occidentaux de détruire le monde entier. […]

  3. Un soldat US en afghanistan revient à un million de dollars par an.En voila de l’argent bien dépensé… « SHOAH PLANETAIRE Says:

    […] un tel complexe de supériorité ? Quand on compare les contacts de la flotte de Zheng he au déut du 15 ième en asie et en afrique avec ceux des européens en amérique un siecle plus […]

  4. Final destination Iran? « SHOAH PLANETAIRE Says:

    […] soit devenue aussi timbrée. Pour moi un exemple est extraordinairement significatif, cette histoire de la Flotte chinoise immense qui sillonnait les mers au début du 15ième siècle sans jamais exterminer, coloniser ou […]

  5. L’irrésistible et discrète ascencion de la Chine…. | Quelques pensées… Says:

    […] de parfaire les connaissances sur ce sujet, je vous invite à lire le blog  suivant intitulé : L’armada oubliée de la Chine impériale partie 1. Aussi vous saurais-je particulièrement gré de regarder le document de Arte dans ce […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :