Une fois de plus,le monde marche sur la tête,à Londres, 72 salariés de la banque d’investissement Dresdner Kleinwort ont porté plainte devant un tribunal pour demander le paiement intégral de leurs bonus, dont seuls 10% ont été versés.Mais c’est pas possible,sérieusement c’est pas possible.

2968097680_dfee68309e

Des banquiers londoniens ont décidé de défendre leurs droits au bonus. A une semaine avant le premier anniversaire du dépôt de bilan de Lehman Brothers, et alors que les Etats cherchent à règlementer les rémunérations variables des opérateurs de marché, soixante-douze employés de Dresdner Kleinwort ont porté plainte mardi devant un tribunal londonien pour demander le paiement en intégralité de leurs bonus. Ces salariés de la banque d’investissement filiale de Commerzbank, dont certains ont désormais quitté la société, affirment n’avoir perçu que 10% des sommes qu’ils estiment être en droit de percevoir. Ils sollicitent donc le versement complémentaire de 30 millions de livres, soit 34,16 millions d’euros, au titre des primes promises. Ils sollicitent également le paiement d’indemnités journalières de retard.

Les requérants estiment non acceptable l’invocation par leur maison-mère d’une «clause d’évolution matérielle contraire» pour justifier le règlement partiel de leurs primes, arguant qu’ils ont rapporté plus d’un milliard d’euros à leur employeur l’an dernier.

Ils précisent par ailleurs que Dresdner Kleinwort avait prévu de verser 400 millions d’euros de bonus, avant que Commerzbank n’intervienne et ne limite le paiement des primes. Commerzbank, dont le quart du capital est détenu par l’Etat allemand, a pris le contrôle de cette filiale à l’automne 2008, en rachetant Dresdner Bank, victime de la crise.

Des suites et des précédents
Selon le Financial Times, une petite trentaine d’autres salariés de Dresdner Kleinwort pourraient lancer une procédure parallèle dans les semaines qui viennent.

La justice a déjà eu à se prononcer sur des questions de rémunérations variables chez Dresdner Kleinwort, indique le Financial Times, évoquant notamment un jugement rendu le mois dernier, en faveur des quatre banquiers plaignants.

Face aux nouvelles plaintes qui émergent dans sa filiale d’investissement, Commerzbank entend camper ses positions. «Dresdner Bank avait le droit d’adopter les mesures prises. La banque se défendra avec vigueur contre ces réclamations», promet ainsi une porte-parole de la banque. Par ailleurs, Martin Blessing, le président du directoire de Commerzbank a indiqué ce mercredi qu’un nouveau système de rémunération est à l’étude au sein du groupe : cette réforme concernera chaque salarié, y compris les dirigeants, et visera à récompenser la rentabilité sur le long terme, et non la performance de l’année.

Une tentative de conciliation amiable devrait toutefois être tentée. Si elle s’avérait vaine, un procès serait ouvert l’an prochain. Par le montant des sommes réclamées, il s’agirait alors du plus grand procès jugé par la Haute cour de Londres.
le figaro

Au secours! C’est pas effarant de lire cela,honnêtement,c’est à nous de faire des procès pour récuperer notre argent,c’est au peuple de tout faire pour stopper ce vol à grande echelle,mais non,une fois de plus tout est à l’envers,tout est inversé ce sont les voleurs qui font un procès pour récuperer le fruit de leurs spéculations destructrices.

MAIS COMBIEN DE TEMPS ALLONS NOUS SUPPORTER CE MONDE ABJECT ?

C’est à croire que tout est fait pour que les gens deviennent violents,comment pourrions nous supporter une telle injustice ?

Et ces traders qui osent quémander leurs millions,ils ne sont pas tarés,ils ne sont pas profondément malsains,ils n’en ont pas assez du pognon.En plus cet argent est taché de sang,la spéculation détruit le monde,souvenez vous des émeutes de la faim,et des problèmes occasionnés chez des millions de consommateurs quand le baril avait atteint 150$,et c’est pour avoir fait cela qu’ils veulent leurs bonus,c’est à dire une prime à la destruction,plus ces traders rendent malheureux les gens et plus ils sont payés.

Notre monde touche à sa fin,nous vivons en Enfer,cela a été tellement progressif que beaucoup ne s’en sont pas rendus compte,souvenez vous de l’histoire de la grenouille dans sa casserole sur le feu,c’est exactement ce qui se passe.

RÉVOLTONS NOUS,N’AILLONS PAS PEUR ET SOYONS COURAGEUX.
PENSONS AUX ENFANTS À VENIR.

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :