Belgique : Si on examine la situation comme on le fait dans une entreprise, la Belgique est en faillite virtuelle, à ceci près que les pouvoirs publics ne peuvent être mis dans cette situation. Il n’est pas midi moins cinq mais midi cinq. Plus on attend, plus la situation s’aggrave », a commenté le ministre.

h-20-1091192-1201692097

Tout le monde doit faire des efforts. Autant les banques que les soins de santé », a affirmé le ministre du Budget, Guy Vanhengel, samedi, dans les colonnes des quotidiens flamands De Standaard et Het Nieuwsblad. Pour lui, un politicien qui exclut actuellement des hausses d’impôts « n’est pas réaliste ».

« Les efforts que nous devrions réaliser sont gigantesques. Si on examine la situation comme on le fait dans une entreprise, la Belgique est en faillite virtuelle, à ceci près que les pouvoirs publics ne peuvent être mis dans cette situation. Il n’est pas midi moins cinq mais midi cinq. Plus on attend, plus la situation s’aggrave », a commenté le ministre.

Pour le ministre libéral flamand, il faut travailler de manière plus efficace avec moins de moyens, ce qui ne signifie « certainement pas plus de fonctionnaires ». M. Vanhengel (Open VLD) se dit convaincu de la possibilité d’une cure d’amaigrissement dans la fonction publique, mais pas au prix de licenciements secs. A ses yeux, il est totalement exclu de taxer davantage le travail. L’objectif doit être au contraire de mettre plus de gens au boulot.

M. Vanhengel a enfin souligné que la tentation du gouvernement flamand de ne pas venir à l’aide du gouvernement fédéral faisait preuve d’une attitude à « très courte vue »: « Le ministre-président Kris Peeters (CD&V) et tout le gouvernement flamand sont suspendus à la même corde pour escalader la montagne. Si le gouvernement fédéral dirigé par Herman Van Rompuy tombe, ils sombreront également. Apparemment, ils ne comprennent pas bien cela en Flandre », a-t-il dit. (belga)
article

Et bien que dire de plus,si ce n’est que cette franchise est pour beaucoup dû au contexte qui est un peut spécial,la dualité Wallons Flamands fait que l’on a pas peur de dire la vérité,surtout si cela est un atout et permet la critique.
En tout cas,ça craint,l’image  » Il n’est pas midi moins cinq mais midi cinq. Plus on attend, plus la situation s’aggrave  » est assez parlante,genre c’est trop tard,one ne fait que s’enfoncer,lol .

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Une Réponse to “Belgique : Si on examine la situation comme on le fait dans une entreprise, la Belgique est en faillite virtuelle, à ceci près que les pouvoirs publics ne peuvent être mis dans cette situation. Il n’est pas midi moins cinq mais midi cinq. Plus on attend, plus la situation s’aggrave », a commenté le ministre.”

  1. Résumé des 15 derniers jours(2ieme partie) « SHOAH PLANETAIRE Says:

    […] https://fonzibrain.wordpress.com/2009/09/07/belgique-si-on-examine-la-situation-comme-on-le-fait-dans… la voila la vérité,c’est trop tard. […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :