Posts Tagged ‘chomage sans perspective d’emploi’

TRAHISON du HAMAS : J’imagine que la pression a du etre intense mais c’est inacceptable

février 24, 2012

Bey voila, le Hamas s’est consumé dans la trahison étant donné qu’ils ne peuvent pas ignorer la réalité du complot contre la Syrie ( saoud : tout dialogue sur la syrie est vain ), bien entendu les milliers de civils qui sont morts est une tragédie mais ils ne sont pas à mettre sur le dos d’Assad, ce sont ces chiens galeux de wahhabites saoudo/qatari les responsables. Cela ne dédouane pas Assad d’une mauvaise gestion économique, sociale et politque du pays mais ce n’est pas pour autant qu’il est légitime de prendre les armes quand le systeme politque ne convient pas. ( parceque sinon cela aurait du commencer chez nous depuis longtemps). Que voulez vous que les autorités syriennes fassent quand des milliers de personnes armées tuent des policiers, des militaires et des civils ? N’importe quel pays enverrait l’armée les tuer, et je ne vois pas en quoi cela est génant.

Les questions essentielles sont :

Combien d’habitants du quartier baba amro soutiennent les personnes armées qui défient l’armée syrienne ?

Pourquoi les freres musulmans coopèrent avec les wahhabites (autre que pour l’argent et l’aide à prendre le pouvoir) ?

Quels sont les liens ou accords entre les wahhabites ( à quoi joue le qatar) et les américains d’une part et entre les freres musulmans et les américains d’autre part ?

Quid alors du cas de Gaza ( et accesoirement de la Cisjordanie) ? Comment le Hamas réagira quand israel l’allié des saoud sur de nombreux points, attaquera la bande de gaza ?

Maintenant que le Hamas a trahi la Syrie, quelle relation avec l’Iran ? Qui armera le Hamas ?

Je comprends que le Hamas soit dans une position impossible, émanation des frères musulmans, comment ne pas réagir en voyant d’autres frères se faire écraser en Syrie, je comprends que voyant la nouvelle configuration se mettant en place au moyen orient ( islamisme divers : turquie, tunisie, egypte, maroc et peut etre si pas anarchie libye) ils veuillent etre de la partie mais ce que je ne comprends pas c’est pourquoi rejoindre les wahhabites alors qu’ils sont l’essence même de la trahison. Le pragmatisme est une chose, le fourvoiement, la stupidité et la compromission en est une autre.

Les wahhabites pensent oeuvrer pour l’Islam, à défaut de lutter contre israel et l’imperialisme US, ils veulent la totale direction idéologique et politique sur les musulmans et donc éradiquer les seuls qui méritent ce leadership, l’arc iran syrie hezbollah hamas justement parceque ces derniers ne se sont jamais couchés devant les sionistes et les américains. La présence du hamas au sein de cette alliance dépassait le clivage chiite/sunnite et maintenant qu’ils ont trahi, la fitna est totale et la probabilité d’un conflit majeur entre les wahhabites et les mollah devient très élevé. La trahison du Hamas est d’autant plus grave. Le seul moteur du wahhabisme sera une lutte pour la pureté de l’islam et la lutte contre les hérétiques chiites/alaouites et autre nos sunnites.

Voila dépèche de France 24 :

Le Premier ministre du mouvement islamiste palestinien Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a salué vendredi au Caire la quête du peuple syrien pour la "liberté et la démocratie".

Le Hamas a reçu pendant de nombreuses années le soutien du pouvoir en Syrie face à Israël et son bureau politique est basé à Damas. Mais selon des informations de presse, le chef de ce bureau Khaled Mechaal et les autres responsables de l’instance ne résident plus en permanence à Damas.

"Je salue le peuple héroïque de Syrie qui aspire à la liberté, la démocratie et la réforme", a déclaré M. Haniyeh devant une foule de partisans réunis dans la mosquée d’Al-Azhar, pour un rassemblement consacré à "soutenir (la mosquée) Al-Aqsa (à Jérusalem) et le peuple syrien".

"Ni Iran ni Hezbollah, Syrie islamique. Dégage, Bachar, dégage espèce de boucher", ont plus tard scandé les personnes présentes, tandis que M. Haniyeh restait de marbre.

Des divisions semblent être récemment apparues au sein du Hamas sur la stratégie du mouvement palestinien.

Le régime du président Bachar al-Assad réprime depuis 11 mois dans le sang une contestation populaire sans précédent.

france24

Personne ne m’enleverra de l’esprit que ce soir la juiverie, sioniste ou pas, se fend la poire.
Le plan de Brezinski a été recyclé, au lieu de voir l’iran, la russie et la chine se taper sur la gueule, c’est l’arabie saoudite, l’Iran qui vont s’autodétruire.

Je suis hyper déçu, la juiverie compte les points et la Grande Guerre ne se fait que plus certaine.

La clef est dans l’attitude de la majorité sunnite syrienne, pour l’instant ils ont l’air de soutenir le regime et donc la resistance à la compromission, pour combien de temps ?

Il ya aussi le retour de Poutine, j’ose espérer que sa posture sur la Syrie et ses déclarations de réarmement massif et d’opposition au bouclier anti missile ne sont pas que le fait de sa campagne electorale.

article interessant d' alain gresh sur la syrie

rapport du CIRET avt sur la Syrie : syrie : une libanisation fabriquée

rapport des observateurs de la ligue arabe

ce traitre qatari en israel

elle est belle la future resistance…

L’Iran promet d’attaquer tout pays d’où il sera agressé. Et c’est le but des extrémistes juifs… Faire en sorte que sunnite et chiite s’autodétruisent

février 8, 2012

L’Iran attaquera tout pays dont le territoire sera utilisé pour une intervention militaire contre la République islamique, a déclaré dimanche Hossein Salami, commandant adjoint du Corps des Gardiens de la révolution islamique, cité par les médias occidentaux.

"Tout territoire utilisé par l’ennemi pour des opérations contre la République islamique sera attaqué par nos forces armées", a annoncé le général Salami.

La tension monte entre Téhéran et plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, sur fond de divergences concernant le programme nucléaire iranien.

L’Occident soupçonne l’Iran de chercher à se doter de l’arme atomique sous couvert de son programme nucléaire civil, ce que Téhéran dément.

Face à la poursuite des activités nucléaires iraniennes, l’Union européenne, deuxième client pétrolier de l’Iran derrière la Chine, a récemment gelé ses importations de pétrole iranien, se joignant aux Etats-Unis pour frapper au cœur de l’économie de la République islamique. L’Iran a à son tour menacé de fermer le détroit d’Ormuz au transit de pétrole.

novosti

Israel rève de voir la République Islamique d’Iran et ces débiles de saoud s’entretuer, un remake de la guerre Iran/Irak, je ne sais pas si l’armée saoudienne a des soldats compétents mais du materiel ça ils en ont ! Je crois avoir lu que la grande majorité des pilotes sont pakistanais et qu’il y a des milliers d’occidentaux pour entretenir et enseigner l’utilisation des systèmes d’armes.
Les puits de pétrole saoudien sont à l’est et les populations y sont chiites, donc double avantage pour l’Iran, la proximité et des personnes sur place. Cette déclaration nous fait comprendre que la Turquie et l’Irak n’accepteront jamais un survol de leur territoire, même si l’Irak n’a pas la possiblité de bloquer les avions israeliens. Reste les supers traitres, les saoud, les plus grands malsains du monde, avec les juifs se sont surement les plus diaboliques sur terre. À cause des saoud l’Islam est mal vue, ce sont ces gens qui financent al quaida, financent des mosqués ultra integristes dans le monde entier sans compter qu’ ils trempent dans tous les traffics.
Les usa sont clairement en train de jouer l’intégrisme sunnite, mais cete fois ce n’est plus justes quelques milliers de combattants, ce sont tous les pays sunnites qui vont se retrouver avec des gouvernement du style frères musulmans/ salafistes et comme ( dans un premir temps) un conflit avec israel ne sera possible à cause de l’accord passé avec les usa ( on vous laisse arriver au pouvoir mais vous jouez le jeux capitaliste et vous n’emmerdez pas israel) le seul ennemi possible sera les chiites. Le Hamas résiste à ces pressions, espérons que cela ne change pas.
C’est pour cela que la Syrie est une pièce majeure dans l’équilibre au moyen orient, si la Syrie est dirigée par les mêmes personnes qu’en libye ou en tunisie, ce sera foutu, le Hezbollah sera isolé et l’Iran sera seul contre tous. Sans parler de la Chine et de la Russie qui seront directement menacé une fois que l’Iran sera tombé. Le plan est d’agiter les musulmans d’asie centrale et de l’ouest de la Chine via un Iran à la solde des USA.

Quand on voit que :

la Nouvelle libye envoie des djihadistes en syrie : http://fr.rian.ru/world/20111129/192174870.html

la Nouvelle tunisie ( avec son premier ministre qui prie tellement qu’il la marque sur le front ) appelle à couper toute relation diplomatique avec la Syrie http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hatNIwYdTZplLppWlLceeG6IWXCQ?docId=CNG.1df4f922fca702148523f709c41b2907.801

la nouvelle egypte, via son parlement à 70% frere musulman et salafiste a décidé de geler tous les contacts avec le parlement syrien. http://fr.rian.ru/world/20120207/193299470.html

Donc, nous pouvons sans conteste affirmer que ces " révolutions " ont mis au pouvoir des TRAITRES à la resistance Hezbollah-Syrie-Iran et se couchent comme des putes devant les mensonges et les desiderata des atlanto/sioniste.

Et le but ultime est bien de casser la Résistance, de former un Moyen Orient islamiste, en paix avec israel ( les premiers temps) jouant le jeu du libéralisme et ensuite de se servir de ce néo califat pour agiter les musulmans chinois et d’Asie centrale voire pour créer des guerres entre des pays du moyen orient et la chine et la Russie, mais il y a aussi une variante, en effet, imaginez une attaque israélienne sur gaza, ces nouveaux gouvernements islamistes, poussés par leur population exigeront des represailles contre israel, l’occident ne pouvant laisser tomber israel, un grand conflit entre l’occident et le moyen orient entièrement islamiste sera facile à vendre aux occidentaux.

Donc, tous ces pays sunnites sont completement cons, ils travaillent contre leurs propres interets et cela à plusieurs niveaux, c’est incroyable quand on y pense. Heureusement que le Hamas et le Djihad Islamique tiennent encore la route et rehaussent le niveau des sunnites, il est d’ailleurs incompréhensible que les dirigeants sunnites soient des traitres à ce point, bien quzje comprenne la haine entre chiites et sunnites, le fait que les puits de pétrole soient quasi tous sur des terres pleuplées de chiites, je n’arrive pas à comprendre pourquoi les dirigeants sunnites soient stupides à ce point, c’est pathétique.

L’iran devrait créer des émeutes en arabie saoudite et avoir une politique plus offensive, pour l’instant ils subissent plus qu’autre chose, espérons que cette inaction est volontaire et qu’ils gardent les mauvais coups pour les situations critiques…

Sinon, n’hésitez jamais appeler les rédactions du Monde, du Figaro et de Libé pour vous plaindre de leurs mensonges, quand on voit dans libé la soeur d’un membre important du CNS nous écrire un article sur la Syrie sans qu’il soit averti que cette Ala Kodmani est juge et partie dans la crise syrienne il est obligatoire d’appeler ce journal pour leur dire qu’ils se foutent de la gueule du monde.

Chavez évoque une technologie américaine pour inoculer le cancer

décembre 29, 2011

Le président vénézuélien Hugo Chavez a évoqué mercredi l’existence d’une technologie américaine pour inoculer le cancer, au lendemain de l’annonce du cancer de la présidente argentine Cristina Kirchner, victime de la maladie dans la foulée de plusieurs de ses homologues du continent.

Ne serait-il pas étonnant qu’ils aient développé une technologie pour inoculer le cancer sans que personne ne le sache?, a avancé M. Chavez au sujet des Etats-Unis, cible récurrente de ses critiques et, parfois, de ses dérapages verbaux.

M. Chavez, qui affirme s’être remis d’un cancer dans la zone pelvienne dont il a été opéré en juin, a assuré de pas vouloir lancer d’accusation hâtive mais a insisté sur l’étrangeté de la série de cancers dont ont été victimes les présidents et ex-présidents sud-américains depuis 2009.

La présidente argentine est devenue mardi, après les Brésiliens Luiz Inacio Lula da Silva et Dilma Roussef, le Paraguayen Fernando Lugo et le Vénézuélien Hugo Chavez, le cinquième chef ou ex-chef d’Etat d’Amérique du Sud à avoir souffert d’un cancer ces dernières années.

Cette série noire est très difficile à expliquer, a poursuivi le leader de la gauche radicale latino-américaine dans une intervention retransmise par les médias publics. C’est étrange, très étrange, a-t-il insisté, ajoutant que le pot aux roses sera peut-être découvert au cours de ces 50 prochaines années.

Washington et Caracas entretiennent des relations bilatérales très limitées et n’ont pas d’ambassadeurs respectifs depuis l’an dernier.

M. Chavez, au pouvoir depuis 1999, dénonce continuellement les actes d’ingérence des Etats-Unis dans les affaires internes de son pays, et les accuse notamment de financer l’opposition à son gouvernement.

La présidence argentine a annoncé mardi soir que Mme Kirchner est atteinte d’un cancer de la thyroïde, diagnostiqué le 22 décembre dernier lors d’examens de routine, et va être opérée dès le 4 janvier.


romandie

Il y a une semaine c’est exactement ce que je disais à mon père !!! C’est quand même très étrange qu’autant de dirigieants Sud Americains de gauche aient un cancer, ces chiens d’américains ont du inventer un moyen de donner le cancer, en même temps cela fait des années que ce genre de trucs existe mais je pensais que seul les russes empoisonnaient les gens génants …

Syrie, Turquie, Irak, Iran, Pakistan, Russie : que passa ?

novembre 27, 2011

Ce week end, un flot d’information grave s’accumule.

Au Pakistan, 26 soldats ont été tué et 14 blessés par une frappe de l’OTAN, cette attaque meurtière est celle de trop, voila la réaction pakistanaise: " A l’issue d’une réunion extraordinaire de ses principaux responsables, le gouvernement pakistanais a par ailleurs ordonné aux Américains de se retirer dans les 15 jours de la base aérienne de Shamsi, située dans le sud-ouest du Pakistan, et a fermé toutes les voies d’approvisionnement de l’Otan en Afghanistan à partir de son territoire." http://www.lexpress.fr/actualites

Si le Pakistan se tient à ses déclarations c’est un bouleversement stratégique majeur dans la région.
Je me demande si cette attaque n’a pas été volontaire, depuis la " mort " de ben laden, les usa ont réduit d’un tiers leur aide au Pakistan , ils veulent se désengager du Pakistan et s’en faire un ennemi.

Aujourd’hui la Ligue Arabe se réunit pour définir des sanctions contre la Syrie, sanctions très dures :
" Le projet prévoit le "gel de toutes les transactions commerciales gouvernementales avec le gouvernement syrien, à l’exception de produits vitaux dont le peuple syrien pourrait se ressentir".
Il stipule aussi "le gel des comptes bancaires du gouvernement syrien" dans les pays arabes, et le gel des "transactions financières" avec la Syrie et de "toutes les transactions avec sa Banque centrale".
Le texte comporte aussi une "interdiction de voyager dans les pays arabes pour des personnalités et responsables syriens" dont la Ligue arabe dressera une liste ultérieurement, précise le document.
Les sanctions prévoient aussi le gel des liaisons aériennes entre les pays arabes et la Syrie et le gel des projets financés par les pays arabes en Syrie." l'orientlejour.com

Pour autant, dans le même article, on y apprend que : " L’Irak a fait part de ses réserves sur le projet de décision de la Ligue arabe", a déclaré samedi le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, ajoutant qu’il était "impossible, du point de vue de l’Irak, d’imposer des sanctions à la Syrie".
Dès jeudi, le Liban avait fait savoir qu’il ne voterait pas en faveur des sanctions.
Et samedi, le ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Jawdeh, a demandé que les sanctions soient "compatibles avec les intérêts de chaque Etat", rappelant par exemple que les importations jordaniennes transitaient par voie terrestre par la Syrie. "

Donc, même si les sanctions sont votées, elles seront appliquées selon les intérets particuliers des membres de la ligue arabe, ce qui en limiterait grandement les effets. L’Irak, par la voie de son president Jalal Talabani déclare que : " son pays s’opposerait catégorqiuement à toute intervention militaire contre la Syrie. "Il n’est pas question que l’Irak prête main forte à l’Otan face à la Syrie et ce que notre pays demande c’est le soutien aux réformes annoncées par le président Assad " french.irib

L’Iran est entré dans la danse aujourd’hui en disant : "L’Iran, si jamais il était menacé par une intervention militaire étrangère, prendrait pour cible le bouclier antimissile de l’Otan en Turquie, a averti samedi le général Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces aériennes des Gardiens de la Révolution.

"Si nous sommes menacés, nous comptons d’abord prendre pour cible le bouclier de défense antimissile de l’Otan en Turquie. Et ensuite nous nous en prendrons à d’autres cibles", a déclaré le général Hajizadeh, cité par l’agence de presse iranienne Mehr.

Jusqu’ici, des responsables iraniens avaient affirmé à plusieurs reprises qu’en cas d’attaque contre l’Iran, leurs forces armées mèneraient en représailles des frappes de missiles contre Israël.

Les propos sur la Turquie comme cible sont la première déclaration en ce sens de la part du commandement des Gardiens de la Révolution. " http://www.lalibre.be

La aussi, c’est une déclaration très importante, c’est la première fois que l’iran menace la Turquie. La politique de " zéro probleme " avec ses voisins est en train de tourner au fiasco. Au lieu de n’avoir qu’israel comme ennemi dans la région la Turquie va se retrouver isolée, si la syrie, le Liban et l’iran lui sont hostile, tout son flan Sud et Sud Est devra être surveillé, sans parler de sa frontière kurdisto/irakienne qui n’a jamais été vraiment sûre. Je ne comprends absolument pas la politique d’Erdogan, j’aimerai bien savoir ce qu’il lui a été promis pour ce comportement belliqueux envers la syrie. Il semblerait pourtant que la ligne dure d’Erdogan ne soit pas totalement partagée dans son propre gouvernement, un article traduit (comme souvent pour les papiers importants ! )par Djazaïri : " La Turquie a déclaré que le soulèvement en Syrie est une affaire intérieure de son voisin et qu’elle ne permettra à aucun pays d’intervenir militairement contre la brutale répression per le régime d’une insurrection qui dure depuis huit mois, et a écarté toute possibilité de voir la Turquie militairement impliquée.

« Nous n’enverrons pas de soldats [en Syrie], nous n’interviendrons pas et nous ne permettrons pas et ne créerons pas les conditions pour que d’autres interviennent, » a déclaré le vice premier ministre et porte parole du gouvernement Bülent Arinç à une station de télévision locale, affirmant que toute intervention étrangère créera des divisions non seulement en Syrie mais dans toute la région. Il a ajouté que les incidents en Syrie se développaient suivant des lignes ethniques et que le sectarisme joue également un rôle." (lisez la suite)

Cette déclaration tranche avec celles d’Erdogan, maintenant qui faut il croire ?

Gilles Munier, citant le canard enchainé nous dit que la dgse entraine et fait transiter des hommes et des armes au Liban et en Turquie : " Nicolas Sarkozy n’a tiré aucun d’enseignement des conséquences catastrophiques provoquées par l’effondrement du régime libyen. Il s’apprête à reconnaître officiellement le CNS (Conseil National Syrien) qui devrait emménager dans les locaux de l’ambassade, rue Vanneau. Le Canard enchaîné a révélé que des instructeurs du Service action de la DGSE, du COS (Commandement des opérations spéciales) et du MI6 britannique forment les extrémistes armés de l’Armée syrienne libre (ASL) à la guérilla urbaine, au Liban et en Turquie (3)."
Un média iranien citant la presse turque nous dit la même chose : " A Turkish newspaper has unveiled that French military forces are training armed Syrian rebels to fight the government of President Bashar al-Assad.
According to Milliyet, as cited by IRNA, France has sent its military training forces to Turkey and Lebanon to coach the so-called Free Syrian Army — a group of defectors operating out of Turkey and Lebanon — in an effort to wage war against Syria’s military. " presstv.ir

Gilles Munier nous parle aussi de flotte russe faisant route vers la Syrie: " La presse israélienne s’est inquiétée de la présence en Méditerranée de plusieurs navires de guerre russes (1), mais ce n’est rien à côté de ceux qui se profilent à l’horizon (2). Le porte-avions Maréchal Kouznetsov a quitté Mourmansk le 13 novembre. A bord, une trentaine d’avions de chasse et des d’hélicoptères, des missiles à capacité nucléaire d’une portée de 550 km. Le destroyer anti-sous-marin Amiral Chabanenko fait partie de l’escadre qui l’accompagne. Après des exercices en mer de Barentz, le Kouznetsov a pris la direction de la Méditerranée orientale via l’Atlantique nord. Il devrait mouiller à Tartous mi-janvier, où il sera sans doute rejoint par des éléments de la flotte russe de la mer Noire, comme cela a été le cas en 2008 ".

Mais l’information, si elle vrai, qui montre que la tension vraiment palpable est l’envoie par la Russie de système de défense S-300 en Syrie : " “Les navires de guerre russes qui ont atteints les eaux syriennes ces derniers jours transportaient entr’autre, des conseillers techniques russes qui ont aidé les Syriens à installer tout un réseau de missiles S-300 que Damas avaient reçu ces dernières semaines, dit un article dans le journal de langue anglaise basé à Londres Al Quds-Al Arabi ce Jeudi. Citant des sources en Russie et en Syrie, l’article dit que Moscou voit une attaque occidentale sur la Syrie comme “le dépassement d’une ligne rouge qui ne pourrait être toléré”, rapporte Arutz Sheva. ( israelnationalnews.com ) ( traduit par resistance71

Bon, voila la situation et ce n’est pas rien. Une chose est sûre la déstabilisation de la Syrie va se poursuivre, il faut juste savoir si la Russie va continuer à soutenir coute que coute la Syrie et si la Chine va prendre le Pakistan sous son aile. Si on regarde ces 20 dernières années, la Russie s’est toujours couchée, Irak, Yougoslavie, Serbie, ses anciens satellites dans l’OTAN, Sebastopol à peine sauvée, la libye, même saakashvili est resté en place ! Il serait temps que la Russie tienne tête à l’occident. La Chine doit pertinement savoir que les USA ne payeront jamais leur dette, alors je me demande combien de temps ils vont faire semblant de jouer le jeu….

Personnellement je pense que la Grande Guerre est inévitable, après la Première on a eu la SDN, après la Seconde on a eu l’ONU, après la Troisième on aura surement une sorte de gouvernement mondial.

Sinon, humour européen :" Le Fonds monétaire international (FMI) a préparé un plan de secours de 600 milliards d’euros pour l’Italie au cas où la crise de la dette de ce pays s’aggraverait, a affirmé dimanche le journal italien La Stampa, citant des responsables du FMI. Le prêt envisagé par le FMI, qui atteindrait entre 400 et 600 milliards d’euros, permettrait à l’Italie de disposer d’une fenêtre de 12 à 18 mois pour mettre en place des réductions budgétaires et des réformes économiques destinées à renforcer la croissance" en mettant de côté la nécessité de refinancer la dette", affirme La Stampa.

Le FMI garantirait des taux de 4 à 6 % pour ce prêt, bien inférieurs aux taux obtenus par Rome sur le marché où le taux des emprunts de l’Italie pour les obligations à deux et cinq ans ont dépassé les 7 %. lepoint.fr

600 milliards, lol et combien pour l’Espagne , la France ou bien les USA ???
Vive la dette qui rachète de la dette !!

Pierre Hillard : " humainement c’est cuit, il faut assurer la relève, transmettre les bonnes idées et attendre la providence… "

novembre 25, 2011

" Il faut se préparer psychologiquement à des moments très dures, ou la vie humaine comptera peu, parceque il ne faut pas se leurrer, cette crise va mettre à l’épreuve notre resistance nerveuse. Il faudra savoir lutter et se battre parceque une guerre civil on l’aura tôt ou tard, une guerre tout court on l’aura tôt ou tard parceque ce sera l’effondrement généralisé du système… "

Hihihihi, et oui il faut regarder les choses en face, même si c’est terrible.
Soral n’est pas d’accord avec Hillard la dessus, soral pense que quoiqu’il en soit les rapports humains induisent une dynamique historico/marxiste qui de fait rend impossible toute tendance irreversible. Je pense qu’il a tort, le degrés d’abrutissement des populations, la totalités des outils de contrôle fermement en main et surtout les stupéfiantes avancés technologiques font que cette fois je ne vois pas d’altrnative à l’asservissement définitif des habitants de la planète. Les trois quart des habitants vont devoir mourir, c’est fou mais c’est certain.

Le nouveau toutou d’israel : Mitt Romney " My first foreign trip will be to Israel, to show the world we care about that country and that region "

novembre 23, 2011

Mitt Romney pledged Tuesday night that if he’s elected president, his first foreign trip will be to Israel.

“My first foreign trip will be to Israel, to show the world we care about that country and that region,” said Romney, who frequently bashes the Obama administration’s handling of Israel on the campaign trail.

Continue Reading
Romney stumbled a bit as he rattled off a list of steps he would take to protect Israel from Iranian aggression, starting to stay that he would indict Iranian President Mahmoud Ahmadinejad for violating the Geneva Conventions – before correcting himself to say the Convention on Genocide.
http://www.politico.com

Et bey ça promet si ce débile est élu….

Magnifique, BHL nous mache le travail, voila ce qu’il vient de déclarer : : "C’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique, que j’ai contribué à définir des fronts militants, que j’ai contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre pays une stratégie et des tactiques". "Je ne l’aurais pas fait si je n’avais pas été juif " !!!!!!!

novembre 21, 2011

Le philosophe Bernard-Henri Lévy a déclaré aujourd’hui que "c’est en tant que juif" qu’il avait "participé à l’aventure politique en Libye", lors de la première Convention nationale organisé par le Conseil représentation des organisations juives de France (Crif). "J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël", a-t-il déclaré.

Le Crif tenait à Paris sa première convention nationale, intitulée "Demain les Juifs de France", à laquelle participaient de nombreux intellectuels, politologues, sociologues, chercheurs. Près de 900 personnes ont ainsi assisté à des débats, très ouverts, souvent animés, sur les défis communautaires, les nouveaux visages de l’antisémitisme, ou les nouveaux défis pour les juifs de France.

Bernard-Henri Lévy, invité à s’exprimer sur ce thème a déclaré: "C’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique, que j’ai contribué à définir des fronts militants, que j’ai contribué à élaborer pour mon pays et pour un autre pays une stratégie et des tactiques". "Je ne l’aurais pas fait si je n’avais pas été juif", a poursuivi le philosophe. "Ce que je vous dis là, je l’ai dit à Tripoli, à Bengazi, devant des foules arabes, je l’ai dit lors d’une allocution prononcée le 13 avril dernier sur la grand place de Benghazi devant 30.000 jeunes combattants représentatifs de toutes les tribus de Libye", a-t-il ajouté.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/20/97001-20111120FILWWW00182-libye-bhl-s-est-engage-en-tant-que-juif.php

C’est magnifique, il nous décrit l’essence du judaisme fauteur de troubles, manipulateur et faiseur de guerre et il est tout fier !!!

Le juif se croit investi d’une mission divine, attali l’a également expliqué, le " réparer le monde " , l’obsession du juif, dixit attali. Et comme ces gens pensent de travers, " réparer le monde " signifie détruire le monde….

C’est fou, j’en reviens pas, il ose le dire " J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël" !!!! Il dit devant la planete entiere qu’il est loyal à israel avant tout , qu’il oeuvre pour la victoire du sionisme dans/sur le monde !!!!

Ce pingouin chevelu est sidérant, il est la preuve de la victoire de la médiocrité juive puisque même si il touche le fond du pathétique (ses multiples plagiat, botul) même si il se permet de nous dire qu’il fait éclater des guerres parcequ’il est juif et qu’il doit faire ça pour israel, pour le sionisme et en réalité pour le judaisme et bien aucune réaction ne sera palpaple, personne ne dira rien, personne ne fera rien, mieux il continuera à etre invité partout, il continuera à écrire ses tribunes maléfiques.

La soumission est totale, c’est gravissime.

Pour etre grossier, ce monsieur nous dit " je fais ce que je veux de vous, vous etes des merdes, vous etes soumis au judaisme "

La Russie pourrait être impliquée dans un conflit nucléaire…

novembre 20, 2011

La Russie pourrait se voir impliquée dans un conflit dans lequel des armes de destruction massive seraient utilisées, a déclaré jeudi à Moscou le chef d’Etat-major général russe Nikolaï Makarov, intervenant devant la Chambre civile russe (organe consultatif auprès du Kremlin).
"Si l’on regarde de près ce qui se passe à nos frontières à l’heure actuelle, il devient évident que le risque d’implication de la Russie dans des conflits locaux a augmenté", a indiqué M.Makarov, évoquant les "tentatives d’intégrer l’Ukraine et la Géorgie au sein de l’Alliance atlantique".
"Et sous certaines conditions, les conflits régionaux risquent de dégénérer en conflits d’envergure avec un possible emploi d’armes nucléaires", a déclaré le général russe.
http://fr.rian.ru

Bon, j’espère que cette déclaration signifie quelque chose de concret, que ce n’est pas une ultime bravade russe. Cette Grande Guerre est inevitable, cela fait 10 000 ans que les hommes se tapent sur la gueule et je ne vois pas pourquoi ça changerait.
Il faut se demander si nous sommes devant un acte pivot dans relations internationales, est ce que pour la première fois depuis la chute de l’union soviétique, la Russie va se confronter militairement via pays interposés à l’occident. C’est la seule question importante à se poser. Avec la Georgie en 2008 nous avons déja eu un élément de réponse même si l’aventure de saakashvili était voué à l’échec.
La Russie n’a pas l’air de vouloir lacher la Syrie et c’est dans des termes dures que la Russie a jugé le raport de l’AIEA sur l’Iran : " Pour le ministère russe, ce rapport est "une compilation de faits connus, enrobée d’une tonalité politique" et ses interprétations rappellent le recours à de fausses informations des services de renseignements pour justifier l’intervention militaire anglo-américaine de 2003 en Irak." les echos
L’agence de presse syrienne annonce que des navires russes vont etre déployés sur zone, je ne sais pas quoi en penser.
Que penser de la déclaration de ce général, est ce de sa propre initiative, comment est il perçu par l’armée, les politiques ou la population, je connais pas assez bien la Russie pour y répondre, ce qui est sûre c’est que le contexte laisserait entendre que la Russie, cette fois, ne lachera pas un allié.
Assad, bien sure est inflexible : "la Syrie ne s’inclinera pas" en dépit des pressions croissantes de l’Occident et des Arabes et la multiplication des appels à son départ. Il s’est dit aussi "tout à fait" prêt à combattre et à mourir s’il devait affronter des forces étrangères – "cela va sans dire et c’est indéniable". l'orientlejour.com
Je ne vois pas comment la situation pourrait s’arranger, à moins que les révoltes reprennent violement en Égypte, bloquant surement de fait toute nouvelle réunion importante de la ligue arabe, au koweit aussi ce n’est pas tout rose, le parlement a été envahi par des milliers de manifestants il y a quelques jours.

Je vous conseille cet article d' El Pais, traduit par Djazaïri. Je tiens à préciser que je suis consterné par la propagande anti Assad ( après celle contre kadhfi) des trois " grands " journaux français, plus que la propagande, c’est l’absence totale de débat contradictoire ou d’interview de spécialistes qui ne valident pas la doxa en vigueur. C’est 100% contre Assad dans la presse française ! Pas le choix !

Enfin bref, l’occident continue dans sa longue faillite mais j’ai l’impression que quoiqu’il en soit , tout est sous contrôle, je viens d’apprendre que Mario Monti est le chef d’antenne europe de la
trilateral ! http://www.trilateral.org/ . Il est évident que, vue le temps que prend le système à s’effondrer, des solutions post krach sont déja en place et il est tout aussi évident que le nouveau système sera encore plus mauvais pour les habitants…

Après avoir dit que cette guerre lui avait été imposée, Berlusconi avoue que la " rebellion " n ‘est pas le fait d’ un " soulèvement populaire ". Mieux il dit " Kadhafi était aimé de son peuple ".

septembre 10, 2011

La rebellion libyenne, qui a renversé le colonel Mouammar Kadhafi, "n’a pas été un soulèvement populaire" mais un acte d'"hommes de pouvoir" décidés à le chasser, a déclaré aujourd’hui le président du Conseil Silvio Berlusconi.

"Cela n’a pas été un soulèvement populaire" comme dans d’autres pays nord-africains, "où un vent de liberté commence à souffler", a déclaré le Cavaliere devant des jeunes de son parti, le Peuple de la liberté, rassemblés à Rome. Au contraire, a-t-il observé, à Tripoli, "des hommes de pouvoir ont décidé de donner vie à une nouvelle ère en mettant Kadhafi dehors". "Cela n’a pas été un soulèvement populaire parce que Kadhafi était aimé de son peuple comme j’ai pu le constater quand je suis allé en Libye".

Jusqu’au soulèvement au début de l’année, le président du Conseil italien avait entretenu des rapports étroits avec le régime libyen. La réconciliation avec le régime de Tripoli "m’a apporté la sympathie non seulement de la Libye mais de nombreux dirigeants de pays africains", et "ainsi nous avons pu consolider notre présence, importante pour les fournitures de gaz et de pétrole", s’est-il justifié devant ses jeunes partisans.
figaro

et berlusconi contre la guerre en libye

Comme ça c ‘est dit, un dirigeant de premier plan européen, membre de l’Otan et qui a fini sa carrière politique nous dit que cette guerre a été imposé sur de faux prétextes et mieux, que Khaddafi été aimé de son peuple, on ne peut pas faire mieux dans le démenti.

Voyons comment les civils sont protégés a Syrthe, Bani walid ou Sebha, à la télé on ose nous dire que les combattants a Bani walid étaient une cinquantaine ! J ‘ai trop rigolé quand j’ai entendu ça.
Bientot trois semaines que juppé a dit que c ‘était fini pour Kadhafi, quand Tripoli tombait, il semblerait que même si le Guide ne revienne au pouvoir, le CNT n’arrivera pas à imposer une autorité, allez savoir ce qui va se passer.


Une vraie rockstar

L’europe, 1000 ans de frontières mouvantes.

septembre 9, 2011

Notons que seules trois nations existent réellement sans discontinuer durant ce millénaire, la France, la Russie et ces enfoirés d’anglais.

Une seule a renoncé totalement à sa souveraineté, la France.Les anglais ont au moins gardé leur monnaie, la Russie, malgrè le drame du bolchévisme, existe toujours et libre.

Vive l’Europe des Nations

Humour noir : Abdelhakim Belhadj, le nouveau commandant militaire de Tripoli grace à l’ otan, demande des excuses à la CIA et au MI6 pour l’avoir torturé et livré à Kaddhafi…. C ‘est beau la politique !!

septembre 8, 2011

Ancien militant islamiste et opposant au régime Kaddafi, aujourd’hui « héros » de la rébellion, Abdelhakim Belhadj aurait été arrêté en 2004, livré aux autorités libyennes par la CIA et les services secrets britanniques puis torturé. Il réclame aujourd’hui des excuses de la part de ces gouvernements.
Il possède tout de la figure du héros. Abdelhakim Belhaj, président du conseil militaire des révolutionnaires de Tripoli, s’est illustré lors de la bataille pour la libération de la capitale libyenne, en étant le premier à entrer, en tête de sa brigade, dans le quartier général de Mouammar Kaddafi. Un rebelle de la première heure, et qui revient de loin.
En 2004, Abdelhakim Belhadj, militant islamiste et opposant au régime Kaddafi, se ferait appeler « Abdullah al-Sadiq ». En provenance de Kuala Lumpur, l’homme serait arrivé à Bangkok, en Thaïlande, où il aurait été capturé par la CIA, aux côtés de sa femme enceinte. Ces informations proviennent de documents découverts par l’ONG Human Rights Watch dans un immeuble des services secrets libyen à Tripoli, parmi lesquels, un mémorandum émanant de la CIA.
Demande d’excuses
Livré aux autorités libyennes, Abdelhakil Belhadj resta incarcéré pendant 7 années à la prison Abou Selim de Tripoli, fut soumis à la torture, selon ses dires. « On m’a injecté quelque chose, suspendu à un mur par les bras et les jambes et placé dans un conteneur entouré de glace », a-t-il relaté. « Ils ne me laissaient pas dormir et il y avait du bruit constamment. J’ai été régulièrement torturé ».
Abdelhakim Belhadj affirme aussi avoir subi des interrogatoires de la part de services secrets britanniques. « Je suis étonné que les Britanniques aient été mêlés à ce qui a été une période très douloureuse de ma vie », a-t-il regretté. Passé du statut d’ennemi du régime à celui de « héros », l’homme peut aujourd’hui réclamer des excuses, de la part de ceux qui l’ont jadis livré au régime libyen.
« Ce qui m’est arrivé était illégal et mérite des excuses », a-t-il asséné à la BBC. En outre, le militaire aurait confié au quotidien britannique The Guardian qu’il comptait poursuivre devant la justice, les gouvernements britannique et américain.
Conserver des "relations normales"
Parmi les documents retrouvés, figurait également un courrier, dans lequel un haut responsable des renseignements britanniques félicite les Libyens pour l’arrivée d’ « Abdullah al-Sadiq ». « C’est bien le moins que nous pouvions faire pour vous », déclare dans ce texte le responsable britannique à Moussa Koussa, alors chef de l’espionnage du régime Kaddafi, tout en soulignant que la direction de l’opération « était britannique ».
Le Royaume-Uni souhaite répondre de ces accusations en enquêtant sur la coopération présumée de ses services secrets avec Mouammar Kaddafi. « Nous allons nous pencher sur les allégations selon lesquelles le Royaume-Uni serait impliqué dans la livraison de détenus à la Libye », a expliqué un porte-parole de la commission indépendante sur les pratiques des services secrets britanniques. « Nos investigations portent sur le degré d’implication des autorités britanniques et leur connaissance des mauvais traitements aux détenus, y compris le fait de les livrer », a-t-il expliqué, précisant que cette mission était du ressort de la commission.
Jack Straw, le ministre des Affaires étrangères travailliste au moment des faits, a pour sa part défendu sur la BBC l’attitude des gouvernements britanniques successifs. « Non seulement nous n’avons jamais approuvé ces méthodes, mais nous ne nous en sommes jamais rendus complices et n’avons jamais fermé les yeux », a-t-il déclaré.
Pour autant, ces révélations n’ont pas, comme objectif, de mettre à mal les relations de ces Occidentaux avec la nouvelle Libye. Abdelhakim Belhadj souhaite que le pays conserve « des relations normales avec les États-Unis et la Grande Bretagne ».
http://www.jeuneafrique.com

Ce matin en lisant le journal,je me suis pris un fou rire en tombant sur cette info, les mois qui suivent risquent d’être palpitant en libye.

Lisez le le rapport du CIRET-AVT , le resultat d’une mission d’information avec yves bonnet, l’ancien boss de la dst, éric denécé, Directeur du CF2R (Centre français de recherche sur le renseignement) et d’autres, vous verrez c ‘est très bien fait et sans appel, kaddhafi n’ a pas tiré sur le peuple et ce n’ était pas de simple manifestation, c’était aussi une insurrection armée de mafieux, d’étrangers et d’islamistes.
Je ne sais pas trop ce qui se passe avec la famille et la tribu d’ Abdel Fattah Younès, l’ancien chef militaire des traitres assassiné par l’actuel commandant militaire de tripoli et qui se veut chef de la nouvelle armée libyenne, mais j’ai pas l’impression qu’ils veuillent oublier ce meurtre, d’autant qu’il a été gravement torturé.
Les américains ont dit à Sarko " attaque la libye, et prend les honneurs, nous, on sera quasi invisible, les médias sont déja briefés " et ce con a dit ou, comme un chien, aidé du démon bhl.
J ‘espère que les libyens vont comprendre ce qui se passe et jeter dehors cette bande de traitres qui ne survivent qu’avec l’otan.
Cela fait bientot trois semaines que Tripoli est tombée et le cnt ne s’y est toujours pas installé, il semblerait qu’ils aient peur de venir…

L’ otan a fait très fort, hollywood à la rescousse…

août 28, 2011

http://actualidad.rt.com/

Et tout ça pour qu’un gars d’al quaida prenne Tripoli….

Ha je vous jure, et pendant ce temps, nos soldats meurent en Afghanistan…

" Soyons francs : l’univers préféré de Dominique, c’est l’esthétique érotique d’Eyes Wide Shut ", de Stanley Kubrick, se souvient une ancienne collaboratrice. A sa conseillère, Nina Mitz, il vante le Da Vinci Code, best-seller de Dan Brown, dont il raffole des messages cryptés, des machinations, des rituels occultes, des libertés prises avec la morale chrétienne…..

juillet 3, 2011

Sous le choc des images de leur " Dominique " menotté, ils ont recensé les alertes du passé. " Soyons francs : l’univers préféré de Dominique, c’est l’esthétique érotique d’Eyes Wide Shut ", de Stanley Kubrick, se souvient une ancienne collaboratrice. A sa conseillère, Nina Mitz, il vante le Da Vinci Code, best-seller de Dan Brown, dont il raffole des messages cryptés, des machinations, des rituels occultes, des libertés prises avec la morale chrétienne……
le monde

Voila ce que ces amis disent de lui, il aime " l’esthétique érotique d’Eyes Wide Shut " et " les rituels occultes et les libertés prises avec la morale chrétienne"

Et ce sont ces amis qui disent ça , heureusement que la plupart des gens sont zombifiės et ne prennent pas la mesure de ces paroles, sinon la cote de popularité du violeur tomberait à zéro. C ‘est donc bel et bien un dégénéré de la pire espèce , et sa femme et aussi coupable que lui, loin de fermer les yeux, à mon avis elle participe elle aussi à ce genre de délire malsain.
La femme de ménage a menti sur son arrivée aux USA, rien de plus normal, des gens de son ethnie ont déposé 100000 dollars sur son compte en deux ans, ça concerne le fisc et rien d autre et il semblerait qu’elle ait fait une chambre avant de faire part du viol à ses collègues,et alors ? Quant à dire à un membre de son ethnie emprisonné pour trafic de drogue qu’elle comptait bien se faire de l’ argent sur cette affaire, rien de plus normal, qui n en profiterait pas ?

L avocat de la victime assure que des traces de violence ont été trouvées sur son corps, avec le sperme, cela suffit à prouver le viol. De toute façon même une prostitué peut être violée.
Et comme j ai pu le lire sur France eternelle, http://france.eternelle.over-blog.com/article-dsk-bientot-libre—etes-vous-surpris-par-ce-coup-de-theatre-78325773.html , les juifs sont à tous les étages dans cette affaire et n’oublions pas que pour ces juifs, il n est pas moralement condamnable de violer une goy, mieux c est la femme la responsable et nous allons en avoir la preuve rapidement….

Question à 1000 milliards de Yen, pourquoi le maire de tokyo, 3 mois après le méga séisme et le terrible tsunami, veut que le Japon développe des armes nucléaires ?

juin 29, 2011

Le controversé gouverneur de Tokyo, Shintaro Ishihara a tenu des propos polémiques en remettant sur le tapis la question de la remilitarisation du Japon.
Ce qu’il demande:
Si le Japon veut être traité comme une nation mature, le Japon doit se doter de l’arme nucléaire,
Le Japon doit devenir une puissance militaire. Sinon, il deviendra un état vassal d’un autre pays,
Le Japon a besoin d’une armée de conscription.
http://networkedblogs.com

Cette intervention est selon moi loin d’ étre anodine, 3 mois après la plus grave catastrophe "naturelle " que le Japon ait vécu, le gouverneur de Tokyo nous dit que pour étre une nation digne de ce nom et non pas un état vassal, le pays doit posséder l’arme atomique.

Comme il ne fait aucun doute que le Japon est vassalisé par les USA, il est logique de se demander si cette déclaration est liée à la terrible catastrophe du 11 mars 2011.( la date est déja en soit un signe)

Les élites japonaises savent elles que ce séisme est une attaque américaine afin de forcer le Japon à s’aligner toujours plus sur la politique impériale américaine et à continuer à financer sans retour l’économie US ?

Je n’en sais rien mais cette intervention n’est pas gratuite, il faut savoir lire entre les lignes, certains japonais en ont marre d’être soumis, pillés et détruit par ceux qui les ont vaincus il y plus de 60 ans, ça fait cher la défaite….

Les juifs qui occupent la Palestine sont tellement tarés qu’ils ont envoyé des hélico et des chasseurs contre un ennemi qui était en réalité des étoiles….Véridique !!!

juin 6, 2011


Suspicious lights ….

Air Force control tower sends out two warplanes, two assault helicopters towards suspicious lights, which turn out to be Cassiopeia constellation

The security forces’ fear of an infiltration of hostile elements into Israel appears to be so deep, that air traffic controllers recently sent two warplanes and two assault helicopters towards suspicious lights in the sky, which turned out to be… stars.

Weekly magazine Bamahane, published by the Israel Defense Forces, reports that on the evening after the ‘Nakba Day’ events two weeks ago, the control tower at the Air Force’s Haifa base spotted a number of unidentified aircraft.

The Air Control Unit immediately sent out warplanes and assault helicopters to search for the intruders. As they were scanning the sky, the pilots began suspecting that the flashing lights mistaken as aircraft were in fact a Cassiopeia constellation formed by five bright stars in the northern skies.

One of the helicopters landed near the control towers, and after observing the threat with the air traffic controllers, the pilot confirmed that the suspicious "enemy aircraft" were indeed stars.

The pilots told Bamahane that they handled the situation with the utmost care until it became clear that the State of Israel was not in any danger.

"Many things seem unnecessary in retrospect, but in real time it’s important not to take any risks," one of them said.
http://www.ynetnews.com/

Qu ‘est ce que vous voulez qu’on fasse avec des gens aussi dingues, franchement ?
Ces gens sont fous, litteralement fou, ils attaquent les étoiles !!!! ils me font penser à un chien perturbé qui attaque tout ce qui voit, un putain de chien enragé.

Il faut euthanasier le chien enragé avant qu’il ne morde tout le monde…

Hahaha, les juifs de Palestine se foutent de la gueule d’obama en donnant son nom à une nouvelle colonie !!!

juin 5, 2011


territoire interdit en orange…

La construction d’une nouvelle colonie sioniste dédiée à Obama

Les responsables sionistes sont tombés d’accord, pour la construction d’une nouvelle colonie sioniste portant le nom d’Obama, dans l’Est de Qods, afin de le remercier, pour sa prise de position. Selon Farsnews, cette construction a commencé, un jour, après le récent discours de Barack Obama, et quelques heures, seulement, après celui de Netanyahu, le Premier ministre de ce régime, devant le Congrès américain. Selon ce rapport, la construction de cette colonie avance rapidement. Le régime sioniste a multiplié ses implantations de colonies, afin de changer le tissu démographique des régions à population palestinienne, en faveur des Sionistes. Barack Obama, en soutenant le régime sioniste, lors des récentes réunions annuelles de l’"AIPAC", a, une nouvelle fois, déclaré son engagement, pour préserver la sécurité d’Israël.
french irib
http://english.ahram.org.

Trop bon, les juifs extrémistes ont le sens de l’humour en se payant obama après son bras de fer perdu avec bibi.
Appeler une colonie " obama ", elle est vraiment bonne celle la, quelle lopette ce obama, faire semblant de s’opposer aux fous furieux de tel aviv pour ensuite céder sur tout.
La gifle est tellement énorme que la France voyant que les usa sont hors course veut régler toute seule le " probléme " ( cad israel) israélo-paestinien.(source)

Turbulences sur la Zone euro et chiffres US en berne : les marchés se reconnectent à la réalité

mai 25, 2011

▪ Les places boursières se sont levées du pied gauche ce lundi avec une chute de 1,5% de Tokyo puis de 2,9% de Shanghai. Ces résultats font suite à la parution de chiffres de production manufacturière décevants en Chine selon une estimation jugée crédible de HSBC.

Pékin semble également être parvenu à freiner l’expansion du crédit et ceci alimente maintenant la crainte de l’éclatement de la bulle immobilière. Si cela se produisait, il en résulterait un sentiment de frustration (dissipation du sentiment de richesse virtuelle) qui pourrait affecter la consommation des classes moyennes et supérieures.

Mais le véritable danger réside dans la fragilisation du système bancaire chinois dont la solidité — mise en doute par de nombreux experts occidentaux — serait mise à rude épreuve.

En cas de nécessité d’une recapitalisation massive, il n’est pas difficile d’imaginer que la Chine se montrerait beaucoup moins présente sur le marché de la dette internationale ; cela affecterait sensiblement le rendement des émissions de la Fed et de la BCE.

Sachant que ces deux acteurs sont en concurrence frontale pour capter l’épargne disponible, la Chine aurait alors deux choix possibles. Soit elle se tourne vers une Amérique qui ne lève pas le petit doigt pour réduire ses déficits abyssaux (et qui inonde la planète de monnaie de singe). Soit elle se tourne vers une Europe qui serre les boulons, mais en pure perte car l’austérité ne fait qu’enfoncer les pays périphériques dans la spirale de l’insolvabilité — et que vaut l’euro dans ces conditions ?

▪ Ces derniers jours, les dettes souveraines européennes ont été mises à mal. Fitch a abaissé de trois crans la notation de la dette grecque (réduite désormais à l’équivalent de junk bond) ; le placement de la dette italienne a été mis sous “surveillance négative” par Standard & Poors. Dans ces circonstances, les investisseurs se retrouvent tétanisés par le retour des craintes sur la dette souveraine des pays périphériques de la Zone euro.

N’oublions pas non plus que la notation du Portugal a été dégradée dans l’indifférence générale fin avril… l’économie irlandaise est en état de mort clinique depuis deux ans… l’Espagne triche sur le montant réel de sa dette en faisant comme si les centaines de milliards de créances immobilières douteuses portées par les Caisses régionales ne bénéficiaient pas de la garantie tacite (et bien concrète !) de Madrid.

Dublin — qui accueille aujourd’hui Barack Obama — s’efforce par tous les moyens d’obtenir des délais de remboursement et la mansuétude de la BCE et de Bruxelles concernant les taux qui lui ont été consentis. La presse britannique se montre beaucoup plus discrète au sujet du naufrage irlandais, tandis qu’elle concentre le feu de ses critiques sur le désastre grec.

C’est bien compréhensible car dans le cas de l’Irlande, c’est la City qui se trouve en première ligne. Dans un cas comme dans l’autre, la faillite résulte de causes en réalité très similaires.

Dublin pratique le dumping fiscal au nez et la barbe de Bruxelles et de ses partenaires européens depuis 15 ans ; le pays s’est délibérément privé de tout moyen de collecter les recettes nécessaires à son équilibre budgétaire en période de ralentissement économique.

Athènes a laissé prospérer la fraude fiscale et triché sur l’état de ses finances, avec la complicité active de Goldman Sachs qui n’est guère inquiété pour ce motif. Pendant ce temps, Angela Merkel livre les citoyens grecs à la vindicte de la City et de Wall Street en dénonçant leur train de vie, leur inappétence pour le travail et une législation hédoniste concernant les congés.

Qui est le plus coupable ? Celui qui a puisé allègrement dans le pot de confiture ou celui qui lui a indiqué l’endroit où il était caché et comment se gaver sans vergogne “ni vu ni connu” ?

▪ Et puisque nous passons en revue quelques situations “excentriques”, que faut-il penser des Etats-Unis ? Ces derniers impriment 3,14 $ pour générer 1 $ de PIB supplémentaire et tout le monde feint de croire que cette carambouille ne tournera pas à la catastrophe…

Les Etats-Unis nous proposent une version assez comique de la quadrature du cercle. Sachant que le diamètre de son PIB est égal à 15 000 milliards de dollars, calculez le périmètre de sa dette et inscrivez le tout dans un carré correspondant à un billet vert plié en deux.

Ne vous étonnez pas que ceux qui détiennent du dollar se plient en quatre pour s’en débarrasser !

Mais ô paradoxe de la sur-médiatisation des ennuis de la Grèce, de l’Italie et de l’Espagne, c’est l’euro qui a validé un puissant signal baissier en rechutant sous les 1,425 $ puis les 1,40 $. Il entraîne dans son sillage le pétrole qui replonge de 3% vers 97 $ sur le Nymex.

▪ Le coup de projecteur de S&P sur l’Italie a occulté ce lundi les menus soucis domestiques auxquels sont confrontés les Etats-Unis depuis décembre 2010. Nous pensons notamment à la parution de l’indice d’activité de la Fed de Chicago qui recule de 0,4% au mois de mai.

Le PMI affiche son plus faible score depuis le mois d’août 2010. C’est cet indice qui alimentait toutes les spéculations d’une récession en double creux avant que la Fed ne décide de mettre en oeuvre un QE2 pour contrer les risques d’une récession.

Nous mesurons aujourd’hui à quel point il s’avère d’une totale inefficacité pour soutenir la croissance et l’emploi. Les Etats-Unis battent le record de bons d’alimentation distribués au profit des victimes de la crise. Ils sont 43 millions de bénéficiaires, soit au bas mot 15% de la population, une proportion digne des heures les plus sombres de la crise de 1929.

▪ Nous n’allons pas refaire l’inventaire des raisons — tellement nombreuses — pouvant justifier une correction boursière ; notre interrogation concerne le timing de celle-ci.

Pourquoi s’enclenche-t-elle ce 23 mai ?

Pourquoi les marchés se reconnecteraient-ils avec la réalité aujourd’hui alors qu’ils sont parvenus à ignorer Fukushima et la récession japonaise durant deux mois ?

La main invisible a-t-elle attendu la “journée des Trois sorcières” du 20 mai pour empoigner le levier qui tire la trappe ?

Il est prématuré d’assimiler la chute des indices survenue ce lundi à l’ouverture des abysses !

Paris (-2,1%) termine la séance au plus bas du jour, à 3 906 points L’indice subit sa plus lourde correction depuis le 18 avril dernier (menace de dégradation de la dette américaine) et pour des raisons relativement similaires, que nous avons copieusement évoquées en préambule.
chronique agora

Hey bey, tout va bien !! Je me demande comment obama va faire pour gagner les élections, avec autant de pauvres et de gens qui ne s’en sortent pas, reconduire le président en exercice risque d’être compliqué…. Sans compter que les juifs ne peuvent plus voir obama en peinture….

Bientot la méga faillite, la méga guerre et le méga génocide, enfin pourrait on dire, cette mascarade a assez duré, j’en ai marre de voir le laid, le mensonge et l’incompétence régner dans ce monde.

Des missiles iraniens au Venezuela ? Chiche !!!

mai 24, 2011

Cela pourrait être une nouvelle version de la crise des missiles cubains de 1962. Selon un article publié par un journal allemand, l’Iran aurait l’intention d’installer des missiles au Venezuela. Des missiles qui pourraient atteindre le territoire des Etats-Unis si le projet se réalisait.

L’endroit serait déjà choisi : la péninsule de Paraguaná, située dans le nord du Venezuela. C’est ici que pourrait être installé des missiles iraniens du président Ahmadinejad avec l’accord de son homologue vénézuélien.

Un accord secret entre Hugo Chavez, le président vénézuélien, et le président iranien aurait été conclu au mois d’octobre de l’an dernier. C’est ce qu’affirme le journal allemand Die Welt. Des responsables militaires iraniens sont même venus visiter les lieux début février. Le projet serait dans sa phase de préparation affirme Clemens Wergin, le journaliste qui publie cette information.

« J’ai des sources au sein de services secrets occidentaux », confirme Clemens Wergin et il ajoute : « Je ne peux pas dévoiler de détails sur ces sources. Mais après la publication de mon article, un responsable diplomatique américain m’a confirmé que des gouvernements dans la région sont au courant de ces faits ».

Pour l’instant personne n’a confirmé officiellement cette menace. De même ni Caracas, ni Téhéran ne se sont exprimés. Cette information a cependant été reprise par plusieurs publications en Amérique du Sud ainsi qu’aux Etats-Unis.

Si elle s’avère réelle, la tension pourrait monter d’un cran entre les Etats-Unis et les deux pays en question.
rfi

Allez savoir si c’est de la propagande, j ‘espère que non, le plus plus beau serait que le regime iranien possède la bombe atomique et les vecteurs necessaires pour l’envoyer sur la cote Est !! En même temps, les autorités US ( enfin les Mafia au pouvoir )
sont tellement démentes qu’une bombe atomique lancée sur New York les arrangerait !!!

Ce qui est sûre c ‘est que le temps passe, plus l’Iran et d’autres nations ont accès à des technologies qui risquent dre remmettre en cause l’avancé technologique occidentale, le tout est de savoir si les usa ont établi et conservent une rupture technologique les mettant à l’abri de toute attaque, il restera toujours une approche assymétrique, quelques individus bien motivés et intelligents peuvent facilement déstabiliser un pays. Si par exemple ben laden haissait réellement les usa et qu’il avait envoyé des avions kamikazes le 11/09, ce n’est pas des batiments symboliques qui auraient été touchés mais des centrales nucléaires, dans ce cas la, oui un petit nombre de personnes peut concretement mettre un pays en grande difficulté. Imaginez 3 ou 4 accidents de l’envergure de fukushima, entre 10 et 15 réacteurs et leurs piscines à l’air libre. Mais non, ben laden a décidé de faire dans le symbolique, n’importe quoi !

Bref, on verra bien pour les missiles iraniens au vénezuéla, même si cette info fait très propagande !!

Délirant : des avocats américains veulent que l’Iran soit déclaré coupable des attentats du 11/09 !!! Ils ne savent vraiment plus quoi inventer…

mai 21, 2011

Des avocats qui représentent des familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis veulent qu’un juge déclare l’Iran coupable des attaques, affirmant que de nouvelles preuves montrent que des responsables iraniens étaient au courant du complot et ont participé à l’entraînement des terroristes.
Les documents déposés jeudi devant un tribunal de Manhattan affirment qu’il y a des preuves «claires et convaincantes» pour conclure que des dommages-intérêts devraient être versés aux plaignants dans le cadre d’un jugement par défaut.
Pour appuyer leurs arguments, les avocats citent les témoignages de trois anciens agents du renseignement iranien, qui ont affirmé qu’ils travaillaient à des postes leur donnant accès à des informations sensibles sur le parrainage d’activités terroristes par l’Iran. Les avocats affirment que leurs témoignages soutiennent l’allégation voulant que des responsables iraniens connaissaient les projets d’attentat et que l’Iran a participé à l’entraînement de ceux qui les ont commis.
L’Iran n’a pas réagi à la poursuite, qui a d’abord été déposée à Washington avant d’être transférée à New York.
Le régime chiite au pouvoir en Iran et Al-Qaïda, un groupe sunnite, sont des ennemis naturels, même s’ils ont parfois eu une relation de connivence basée sur leur haine commune des États-Unis.
Les avocats affirment que l’Iran et «son organisation terroriste par procuration», le Hezbollah libanais, sont entrés dans une alliance terroriste avec Al-Qaïda au début des années 1990, alliance qui s’est poursuivie tout au long de la préparation des attentats de 2001. Ils affirment que l’Iran et le Hezbollah ont fourni un soutien matériel à Al-Qaïda après les attentats en aidant certains leaders du groupe terroriste et leur famille à échapper à l’invasion américaine en Afghanistan.
Dans le cadre de leur preuve, les avocats se sont dits prêts à déposer un témoignage vidéo dans lequel trois anciens agents du renseignement iranien impliquent «directement et de façon circonstancielle» l’Iran et le Hezbollah dans les attentats de septembre 2001
source

Malgrès les PREUVES FLAGRANTES ( il suffit de voir le WTC 7 s’effondrer ou les dégats du pentagone, l’absence de vidéo et la "vaporisation" du boeing) impliquant des membres du gouvernement US, voila que des abrutis déclarent que c ‘est l’Iran qui est coupable, si on regarde les noms de ces avocats, il n’y a pas de doute, c’est encore un coup des circoncis du 8ième jour.

Il faut avoir un sacré culot pour accuser l’Iran alors que les mêmes dégénérés ont accusé l’Irak voila 7 ou 8 ans avec le résultat que l’ont connait, en même temps rien de plus logique, ils doivent absolument accuser quelqu’un et faire diversion à ce que la logique nous crie depuis 10 ans.

L’Iran est dans une posture difficile, entre la crise au sein du régime, l’attaque contre la Syrie grace au fausse révolution et israél qui est sous pression US, nous pouvons nous attendre à du changement dans les prochains mois.

Bref, personnellement je soutiens le régime des mollah, malgrès leurs défauts, ce sont quand même les victimes et les plus faibles du jeu….

Les iraniens responsables du 11/09, elle est vraiment bonne celle la….

Le dégénéré violeur en habit du dimanche !!!!

mai 21, 2011

c ‘est pas beau à voir !!!

En taule les malades et ceux qui le soutiennent, comme les bhl, les jean françois kahn, les jack lang et consort talmudistes, comprennez que si ils le soutiennent c’est parceque selon eux violer une goy ce n’est pas mal, nous sommes des animaux pour ces gens la….

Ahmadinejad: l’Occident a des plans pour provoquer la sécheresse en Iran

mai 20, 2011

Les pays occidentaux ont élaboré des plans pour provoquer la sécheresse en Iran, a affirmé jeudi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad lors de l’inauguration d’un barrage dans le centre du pays.

Les dirigeants iraniens accusent quotidiennement les pays occidentaux, Etats-Unis en tête, de multiples complots pour affaiblir leur pays, qu’il s’agisse de perturber son économie, son développement scientifique, son unité, son indépendance, son système politique, sa culture ou ses relations internationales.

Les pays occidentaux ont élaboré des plans pour créer de la sécheresse dans certaines parties du monde, notamment en Iran, a dit le président iranien en déplacement à Arak (centre), cité par l’agence officielle IRNA.

Selon des rapports sur le climat dont l’exactitude s’est vérifiée, les pays européens utilisent des équipements spéciaux pour faire pleuvoir les nuages (sur l’Europe) et empêcher les nuages de pluie de parvenir dans la région (du Moyen-Orient) notamment en Iran, a-t-il ajouté.

Il a également rappelé, selon IRNA, un article d’un responsable politique occidental non identifié qui aurait, selon lui, prédit pour les trente prochaines années des sécheresses dans certaines régions s’étendant de la Turquie et l’Iran jusqu’à l’est de l’Asie.

Les régions évoquées par l’article de ce politicien occidental incluent des pays dont la culture et la civilisation inquiètent (les Occidentaux), a relevé M. Ahmadinejad à l’appui de sa démonstration.

L’Iran a connu plusieurs périodes de sécheresse ces dernières années.
romandie

On va encore le traiter de fou, mais il est fort probable qu’il ait raison ! Un peu de secheresse, un peu de spéculation et hop, les gens ne peuvent plus acheter à manger et c’est la révolution….
En revanche il semble qu’il y ait de gros problèmes au sein du pouvoir iranien, Ahmadinejad et le guide de la révolution serait brouillés, comme je ne sais pas ce qui se passe, je ne me hasarderai pas à dire quoique ce soit, mais selon moi c’est Khamenei qui dirige le pays et ahmadinejad ne devrait pas s’opposer aux mollahs, maintenant quid des pasdaran ? Vers qui vont ils aller ?
Obtenir des informations non propagandiste au sujet de l’Iran est quasiment impossible, c’est dommage j’aimerai bien comprendre ce qui se passe !!!

Bref, le moyen orient est en ébullition, hier obama a dit que la Palestine devrait exister sur les frontière de 67, les israéliens ont hurlé et s’y sont ouvertement opposés !! Maintenant, c’est sûre, obama va se faire assassiner !!!

Notons que les espagnoles s’inspirent directement du mouvement de protestation des pays arabes et occupent depuis plusieurs jours une grande place à Madrid

Et voila que le gouvernement veut interdire ces manifestation pour cause d’élection !!!!!
le monde

Le nouvel ordre mondial d’attali ou comment le judaisme se croit la lumière du monde…

avril 11, 2011

à 16mn et 25 secondes :

En parlant des convitions de ceux qui ont voulu diriger le monde, voila ce que nous dit ce malade d’ attali :

"Comment se forme les convictions, en ce qui concerne les miennes, elles se forment à deux sources, la tradition et la raison, la tradition c’est ce dont j’ai hérité dans mon éducation religieuse; et donc l’obséssion de la justice sociale qui est au coeur de mon éducation familliale et religieuse, l’obséssion de ce que l’on appelle en hebreux, puisque telle est ma source, le kikoulonam, réparer le monde et puis la deuxieme dimension, c’est la raison [....] et si on ne prend pas ses rèves pour la réalité on ne les réalise jamais "

Donc, attali veut diriger le monde, grace à sa religion, la même matrice intellectuelle qui a créé le communisme, le freudisme, la relativité et le relativisme ainsi que d’autres idées déstructurantes et mortifères.
Notons que par deux fois il utilise le mot obséssion….

Le nouvel ordre mondial est un projet relevant du judaisme, il nous le dit clairement.
Je ne veux pas d’un projet juif pour la planète, c’est l’extermination assurée.

Sinon, en passant, deux infos du réseau voltaire :

Alexander Mashkevitch envisage de créer une chaîne d’info continue sioniste :

Le milliardaire israélien d’originaire d’Asie centrale, Alexander Mashkevitch, a annoncé son intention de créer en 2012 une chaîne satellitaire mondiale d’information continue présentant une vision sioniste de l’actualité. Il devrait présenter prochainement son projet au président Shimon Peres.

On serait tenté de dire qu’il en a déjà beaucoup, mais M. Mashkevitch, souhaite qu’elle présente le point de vue officiel israélien.

Alexander Mashkevitch a fait fortune avec ses amis Patokh Chodiev et Alijan Ibragimov à la chute de l’Union soviétique. Connus comme le « trio des Kazakhs », ils exploitent les principales ressources minière du Kazahkstan via Eurasian Natural Resources Corporation (ENRC), une société basée à Londres. Ils ont progressivement étendu leur empire en Zambie, RDC, Indonésie, Russie et Kosovo.

M. Mashkevitch préside l’Euro-Asian Jewish Congress, l’une des cinq branches régionales de Congrès juif mondial. Il milite pour la création d’un parlement mondial de la diaspora juive. Juif orthodoxe, il a financé la construction de nombreuses synagogues dans le monde.
Il a défrayé la chronique en septembre 2010 lorsqu’il a été arrêté, avec d’autres personnalités, au cours d’une partie organisée sur le Savarona, le yacht ayant appartenu à Kemal Atatürk. Selon la police turque, Alexander Mashkevitch serait un des membres d’une importante organisation internationale de traite des femmes, dirigée par Taufik "David" Arif. Il aurait reçu et caché dans ses hôtels de jeunes filles russes et ukrainiennes achetées et importées par Arif.
Le yacht avait été loué 300 000 dollars pour 9 jours par M. Mashkevitch pour divertir les clients de l’organisation. Lors du coup de filet, les policiers ont libéré des jeunes filles de 13-14 ans.
http://www.voltairenet.org
http://www.ynetnews.com

voila donc ce que ces gens font de leur loisir, enlever des femmes et des enfants pour les violer dans des croisières… C’est beau le judaisme.

et un petit tour chez zuckerberg

Facebook censure les pages appelant à un soulèvement en Palestine :

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg (photo), a ordonné la suppression de comptes et pages de son réseau social appelant à un soulèvement en Palestine, le 15 mai prochain, anniversaire de la Nakba.

Depuis le 6 mars, plusieurs pages Facebook ont appelé à une troisième intifada. Elles ont réunies jusqu’à un demi-million d’internautes.

La décision de Facebook a été prise à la demande des autorités israéliennes.
http://www.voltairenet.org

Tranquille quoi, facebook pour renverser les dirigeants arabes c’est bien, mais facebook pour unifier le peuple palestinien c’est mal.

Appelons attali et son " réparer le monde " !!!!!
Ha merde, c’est vrai que ce qui est bon pour les juifs ne l’est pas pour les goyim….

Mais quelle bande de dégénérée, c’est à peine croyable.

Photos aériennes HD de la centrale de Fukushima….. On dirait qu’elle a été bombardée….

avril 11, 2011


Damaged Unit 3, left, and Unit 4 (Air Photo Service Co. Ltd., Japan)


Unit 4, left, and Unit 3 (Air Photo Service Co. Ltd., Japan)


Damaged Unit 3 of the crippled Fukushima Dai-ichi nuclear power plant


Damaged Unit 3 of the crippled Fukushima Dai-ichi nuclear power plant in Okumamachi, Fukushima Prefecture


Damaged Unit 4


From top to bottom: Unit 1, Unit 2, Unit 3 and Unit 4. (Air Photo Service Co. Ltd., Japan)


damaged Unit 4, left, and Unit 3


From left: Unit 1, partially seen; Unit 2, Unit 3 and Unit 4. (Air Photo Service Co. Ltd., Japan)


From right to left: Unit 1, Unit 2 and Unit 3. (Air Photo Service Co. Ltd., Japan)


From right to left: Unit 1, Unit2, Unit 3 and Unit 4. (Air Photo Service Co. Ltd., Japan)

source

Et on nous dit qu’après une telle explosion l’intégrité des réacteurs et des piscines de stockage sont indemnes !!!!

Ce qui me gène avec cette catastrophe c’est que c’est arrivé un 11….
Sachant que ces dégénérés satanistes aiment jouer avec les chiffres, je me demande si ce tremblement de terre et ce tsunami n’ont pas été créés volontairement…
le nom de la centrale est aussi peut être un indice, fukushima est proche d’un fuck-ushima, ça me fait penser à l’opération de la CIA à Pont-Saint-Esprit avec l’empoisonnement au LSD.
Les lieux touchés sont avant tout des zones agricoles, ce qui a grandement limité le nombre de mort (quand on voit que c’est près de 600 kilomètres de cotes qui ont été touchés, 30 000 morts et disparus c’est beaucoup mais pas énorme non plus.)

Maintenant, allez savoir pourquoi, les USA auraient fait cela, à moins que la Chine possède également cette technologie.
Ou alors c’est la Nature-Cosmos qui est responsable :

Ma foi, je n’en sais rien.
Pauvres japonais en tout cas.

Incroyable : deux scientifiques suédois osent dire la vérité sur le problème relatif à la sur-attribution des prix nobels aux juifs…. et bien sure le Monde s’insurge….

avril 7, 2011

Un nouveau revisionisme : le prix Nobel et les juifs

Dans une lettre ouverte datée du 31 mars, signée par deux scientifiques, Jan C Biro, professeur honoraire à l’Institut Karolinska de Stockholm, et Kevin B. MacDonald, professeur de psychologie à l’Université d’Etat de Californie, un comité agissant sous le nom de "Revision Comity of the Nobel Foundation", dénonce : "The Jewish bias of the Nobel Prize", le "parti pris juif" du prix Nobel. Sauf que le comité Nobel d’aujourd’hui n’est en rien celui d’il y a vingt ans, n’est en rien celui d’il y a quarante ans et moins encore celui qui l’attribua à Einstein et à Bergson avant le Seconde guerre mondiale, il y plus de quatre-vingts ans…

Les deux auteurs déclarent que ce parti pris est une violation de la volonté d’Alfred Nobel aussi bien que de la législation suédoise. On voudrait bien savoir en quoi ? Ils nous l’expliquent longuement et avec force détails et de nombreux tableaux de pourcentage à l’appui dans leur pamphlet de treize pages.

En ouverture, ils déclarent qu’aucun d’eux, bien sûr, n’est antisémite mais qu’il est toutefois nécessaire d’analyser et de corriger "The Jewish bias of the Nobel Prize". Pour ce faire, ils terminent leur lettre ouverte par un appel à leurs collègues juifs "hautement respectables" pour qu’ils les rejoignent dans cette sorte de croisade d’un nouveau genre pour sauver le prix Nobel du pouvoir de ce parti pris juif.

Leur longue analyse rappelle pour commencer le règlement établi par Alfred Nobel stipulant que les prix doivent être distribués sans considération de la nationalité des lauréats, aux plus méritants. On en eût douté !

Après ces prémisses, nous entrons dans le vif du débat. La Fondation Nobel a ignoré ce principe fondateur. En effet de 1901 à 2010 (soit en 110 ans), selon leur calcul, 543 prix Nobel ont été attribués à 817 lauréats et 23 organisations. 181 récipiendaires, soit 21,5 %, étaient juifs alors qu’au plus 659 étaient des lauréats non-juifs (ou "gentils", selon la terminologie retenue par les auteurs). Ces derniers entrent ensuite dans de savants et pernicieux calculs par rapport à la population mondiale. Etant donné que les juifs ne représentent jamais que 0,2 % de l’humanité, les 659 lauréats non-juifs ou "gentils" correspondent à 6,6 % des lauréats, alors que les 181 lauréats juifs correspondent à 905 % des lauréats en valeur globale. En somme, écrivent les signataires, il y aurait 137 fois plus de juifs que de non-juifs récompensés au niveau mondial par le Nobel (mais simplement 26,3 fois plus pour ce qui est des Etats-Unis).

On ne voit pas à quoi conduisent de pareils calculs, si ce n’est à une sorte de haine qui ne dit son nom, sous les apparences d’analyse objective, puisque statistique, mais les statistiques ont servi à comptabiliser aussi l’extermination d’êtres humains. Un dernier mot sur ces statistiques. La proportion de lauréats juifs aurait plus que doublée (2,3) après la Seconde guerre mondiale. Est-ce la faute à Hitler ? Ainsi, l’augmentation de Nobel entre juifs et non-juifs serait, depuis soixante ans, de 8,8 fois supérieur au bénéfice des premiers.

SURENCHÈRE

Cette lettre ouverte sous prétexte de relever des pourcentages et des taux de sur-représentation des uns par rapport aux autres, ne propose rien d’autre qu’une immonde surenchère des juifs par rapport aux non-juifs, comme il y eut l’abominable surenchère des victimes des génocides, comme si les victimes ou au contraire les possédés de tous les racismes et antisémitismes et de toute obédience, n’en avaient jamais fini avec les surenchères qui fomentent ou attisent les haines.

Outre le mythe du complot qui se fraye un chemin à travers tout le discours de Jan C Biro, une autre question se lève : mais que fait-il de ces juifs non-juifs, convertis, athées, voire anti-sionistes, ou pire antisémites ? Y a-t-il pensé à ces représentants malgré eux d’un peuple, d’une communauté ou pire d’une religion, qu’ils rejettent, qu’ils ne reconnaissent en rien comme étant les leurs ? C’est eux justement qu’ils voudraient bien récupérer.

Imaginons un Jean-Marie Lustiger prix Nobel ! Il serait donc par la force des choses comptabilisé à la fois, selon la logique de l’analyse, comme juif et comme non-juif, puisque converti au christianisme. Cette logique apparente est donc un leurre qui déborde de haine et de jalousie envers les juifs.

Dans l’introduction à cette étude hautement diabolique, M. Biro reconnaît que les juifs en tant qu’entité, ont de tout temps étudié, surtout à des époques ou les petits enfants de Pologne, de Russie, ou du Kansas, courraient aux champs quand un instituteur apparaissait dans leur village. Il tire cela d’une anecdote de George H. W. Bush sur les mères juives des ghettos, mettant du miel, le premier jour d’école (le heder, en yiddish), sur les lettres hébraïques, afin que leurs tout jeunes garçons prennent plaisir à l’étude. Bush oubliait de dire que le lendemain pourtant, ces mêmes garçons, du haut de leurs trois ou quatre ans, devaient continuer à apprendre sur de vieux volumes usés et jaunis, sans plus une goutte de miel.

A la fin de son étude, M. Biro enfonce pour ainsi dire les clous sur la croix, en affirmant ceci : "The J-bias as a violation of Nobel’s will" ("le parti pris juif comme une violation du prix Nobel")…

"COMPLOT IMPLICITE"

Il reconnaît pourtant que ce ne sont plus les juifs directement qui seraient les appariteurs de ce "complot" implicite, mais les "gentils", les non-juifs eux-mêmes… Les non-juifs seraient ainsi les instruments à leur corps défendant, ou à leur insu, des juifs, ne voulant pas voir que cela dure depuis 3 000 ans. "Le comportement fortement compétitif des juifs n’est pas spécifique au prix Nobel ni à la période post-Seconde guerre mondiale." Les non-juifs comprennent mal ce phénomène, explique-t-il, c’est pourquoi il lui appartient de leur faire voir en face la réalité sur ce peuple.

Cette "nation" en effet, écrit-il encore, ne vit pas sur une seule terre mais dans tous les pays du monde. On reconnaît ici l’idée du complot de l’Internationale juive, qui sévit partout dans le monde à partir des positions importantes qu’ils occupent.

En définitive, ce Pr. Biro veut avec toute sa force de conviction prouver aux juifs "non-juifs" ou anti-juifs, que ce "J-bia " leur nuit à eux aussi et qu’il est urgent de le dénoncer pour mieux le combattre.

Longtemps, la haine du juif, depuis les années quatre-vingt, tournait autour du révisionnisme concernant la Shoah et autour du sionisme. Aujourd’hui, à visage découvert et fiers de la spécificité du débat qu’ils mettent sur la place publique et d’abord au devant de la communauté scientifique mondiale, M. Biro et le co-signataire de sa lettre ouverte, Kewin B. MacDonald, s’en prennent à l’excellence juive : plus de révisionnisme post-Auschwitz, plus d’anti-sionisme primaire mais un révisionnisme sournois, odieux, qui dénoncent ce "J-bias" au sein du comité du prix le plus couru du monde, le Nobel…

Ce discours sans être totalement neuf, laisse pourtant pressentir avec plus de force qu’auparavant un nouvel ordre mondial rêvé par des millions de gens, où c’est finalement l’excellence juive qu’il faut sinon étouffer, du moins ramener à l’échelle des autres peuples pour la rendre invisible et inodore – voire indolore, à ceux auxquels elle provoque un irrépressible prurit.

Nous sommes ici dans l’insondable de la détestation de l’autre, que dénoncèrent tant Jankélévitch et Levinas – et qui est invulnérable.
http://www.lemonde.fr/

Putain, comme c’est beau de lire ça, enfin pas les jeremiades du Monde, mais bien le texte de ces deux suédois. Et oui, le parti pris juif existe, la juiverie a résussi à faire croire au monde entier qu’eux seuls PENSENT et réfléchissent, précisons que le goy est bien stupide d’adherer à cette idéee sans la remettre en question.

Bien entendu, la circoncision au 8 ieme jour, en tant qu’instrument eugéniste diabolique y est pour quelque chose mais merde les goy ne sont pas non plus des écervelés, pourquoi lorsque un juif et un goy présentent leurs travaux, le choix du prix nobel se porte sur le juif ?
Nous, les goy, sommes totalement enjuivés, c’est litteralement incroyable quand on y pense, même si le juif nous opprime intellectuellement, le goy se laisse opprimer. C’est pathétique.

Le simple fait de voir la réaction merdeuse du monde démontre cette autoflagellation mentale, face à un constat simple, une infime partie de la population mondiale est sur-représenté dans l’attribution des prix nobel, le Monde nous dit que ceux qui mettent en exergue cette aberration sont des antisémites ( expression juive à totalement bannir, c’est le juif et sa maladie mentale qu’il colporte depuis 3000 ans qui est à combattre et non une quelconque base ethnique qui d’ailleurs n’existe pas, les juifs n’ont rien de sémite).

Il convient de préciser que les philosémites dégénérés qui n’apprécieront pas mon point de vue ne sont même pas digne de retenir mon attention, je vous prierai donc de passer votre chemin.

Le problème juif est une problématique cosmique qui dépasse la simple divergence d’opinion.

Sinon, je me dis que tout n’est pas perdu, actuellement en voyage en asie, entre la thailande la chine et la birmanie, j’ai plusieurs fois rencontré des gens qui m’ont clairement dit que le comportement des juifs à l’étanger était exécrable, ils restent entre eux et prennent tout le monde de haut,( voila ce qu’ils m’ont dit) cela m’a fait grandement plaisir de voir que des gens absolument pas politisés et ne connaissant rien du combat civilisationnel entre les " mal élus " et nous les goy prennaient la mesure de la malsainité structurelle de cette religion diabolique.
Qui sait, peut être que l’Histoire pourrait une fois de plus punir ces gens.

Libye : révolte populaire, guerre civile ou agression militaire ?

mars 14, 2011

Depuis trois semaines, des affrontements opposent les troupes fidèles au colonel Kadhafi à des forces d’opposition issues de l’est du pays. Après Ben Ali et Moubarak, Kadhafi sera-t-il le prochain dictateur à tomber ? Ce qui se passe en Libye est-il semblable aux révoltes populaires en Tunisie et en Egypte ? Comment comprendre les frasques et les retournements de veste du colonel ? Pourquoi l’Otan se prépare-t-elle à la guerre ? Comment expliquer la différence entre un bon Arabe et un mauvais Arabe ? Dans ce nouveau chapitre de notre série Comprendre le monde musulman, Mohamed Hassan répond aux questions d’Investig’Action…

Interview : Grégoire Lalieu & Michel Collon

Après la Tunisie et l’Egypte, la révolution arabe aurait-elle gagné la Libye ?
Ce qui se passe actuellement en Libye est différent. En Tunisie et en Egypte, le manque de libertés était flagrant. Mais ce sont les conditions sociales déplorables qui ont véritablement poussé les jeunes à la révolte. Tunisiens et Egyptiens n’avaient aucune possibilité d’entrevoir un avenir.

En Libye, le régime de Mouammar Kadhafi est corrompu, monopolise une grande partie des richesses et a toujours réprimé sévèrement toute contestation. Mais les conditions sociales des Libyens sont meilleures que dans les pays voisins. L’espérance de vie en Libye est plus importante que dans le reste de l’Afrique. Les systèmes de santé et d’éducation sont convenables. La Libye est d’ailleurs l’un des premiers pays africains à avoir éradiqué la malaria. Même s’il y a de fortes inégalités dans la répartition des richesses, le PIB par habitant est d’environ 11.000 dollars. Un des plus élevés du monde arabe. Vous ne retrouvez donc pas en Libye les mêmes conditions objectives qui ont conduit aux révoltes populaires en Tunisie et en Egypte.

Comment expliquez-vous alors ce qui se passe en Libye ?

Pour bien comprendre les événements actuels, nous devons les replacer dans leur contexte historique. La Libye était autrefois une province ottomane. En 1830, la France s’empara de l’Algérie. Par ailleurs, le gouverneur égyptien Mohamed Ali, sous tutelle de l’Empire ottoman, menait une politique de plus en plus indépendante. Avec, d’une part, les Français en Algérie et, d’autre part, Mohamed Ali en Egypte, les Ottomans craignaient de perdre le contrôle de la région : ils envoyèrent leurs troupes en Libye.

A cette époque, la confrérie des Senoussis exerçait une influence très forte dans le pays. Elle avait été fondée par Sayid Mohammed Ibn Ali as Senoussi, un Algérien qui, après avoir étudié dans son pays et au Maroc, alla prêcher sa vision de l’islam en Tunisie et en Libye. Au début du 19ème siècle, Senoussi commençait à faire de nombreux adeptes, mais n’était pas bien perçu par certaines autorités religieuses ottomanes qu’il critiquait dans ses prêches. Après un passage en Egypte et à la Mecque, Senoussi décida de s’exiler définitivement en Cyrénaïque, dans l’est de la Libye.

Sa confrérie s’y développa et organisa la vie dans la région, y percevant des taxes, résolvant les conflits entre les tribus, etc. Elle possédait même sa propre armée et proposait ses services pour escorter les caravanes de commerçants passant par là. Finalement, cette confrérie des Senoussis devint le gouvernement de fait de la Cyrénaïque, étendant même son influence jusque dans le nord du Tchad. Mais ensuite, les puissances coloniales européennes s’implantèrent en Afrique, divisant la partie sub-saharienne du continent. Cela eut un impact négatif pour les Senoussis. L’invasion de la Libye par l’Italie entama aussi sérieusement l’hégémonie de la confrérie dans la région.

En 2008, l’Italie a versé des compensations à la Libye pour les crimes coloniaux. La colonisation avait été à ce point terrible ? Ou bien Berlusconi voulait se faire bien voir pour conclure des accords commerciaux avec Kadhafi ?

La colonisation de la Libye fut atroce. Au début du 20ème siècle, un groupe fasciste commença à diffuser une propagande prétendant que l’Italie, vaincue par l’armée éthiopienne à la bataille d’Adoua en 1896, devait rétablir la primauté de l’homme blanc sur le continent noir. Il fallait laver la grande nation civilisée de l’affront infligé par les barbares. Cette propagande affirmait que la Libye était un pays sauvage, habité par quelques nomades arriérés et qu’il conviendrait aux Italiens de s’installer dans cette région agréable, avec son paysage de carte postale.

L’invasion de la Libye déboucha sur la guerre italo-turque de 1911, un conflit particulièrement sanglant qui se solda par la victoire de l’Italie un an plus tard. Cependant, la puissance européenne ne contrôlait que la région de la Tripolitaine et devait faire face à une résistance tenace dans le reste du pays, particulièrement dans la Cyrénaïque. Le clan des Senoussis y appuyait Omar Al-Mokhtar qui dirigea une lutte de guérilla remarquable dans les montagnes. Il infligea de sérieux dégâts à l’armée italienne pourtant mieux équipée et supérieure en nombre.

Finalement, au début des années trente, l’Italie de Mussolini prit des mesures radicales pour éliminer la résistance. La répression devint extrêmement féroce et l’un de ses principaux bouchers, le général Rodolfo Graziani écrivit : « Les soldats italiens étaient convaincus qu’ils étaient investis d’une mission noble et civilisatrice. (…) Ils se devaient de remplir ce devoir humain quel qu’en fût le prix. (…) Si les Libyens ne se convainquent pas du bien-fondé de ce qui leur est proposé, alors les Italiens devront mener une lutte continuelle contre eux et pourront détruire tout le peuple libyen pour parvenir à la paix, la paix des cimetières… ».

En 2008, Silvio Berlusconi a payé des compensations à la Libye pour ces crimes coloniaux. C’était bien sûr une démarche intéressée : Berlusconi voulait bien se faire voir de Kadhafi pour conclure des partenariats économiques. Néanmoins, on peut dire que le peuple libyen a terriblement souffert du colonialisme. Et parler de génocide ne serait pas exagéré.

Omar Al-Mokhtar

Comment la Libye gagna-t-elle son indépendance ?

Pendant que les colons italiens réprimaient la résistance en Cyrénaïque, le chef des Senoussis, Idriss, s’exila en Egypte pour négocier avec les Britanniques. Après la Seconde Guerre mondiale, l’empire colonial européen fut progressivement démantelé et la Libye devint indépendante en 1951. Appuyé par la Grande-Bretagne, Idriss prit le pouvoir. Pourtant, une partie de la bourgeoisie libyenne, influencée par le nationalisme arabe qui se développait au Caire, souhaitait que la Libye soit rattachée à l’Egypte. Mais les puissances impérialistes ne voulaient pas voir se développer une grande nation arabe. Elles appuyèrent donc l’indépendance de la Libye en y plaçant leur marionnette, Idriss.

Le roi Idriss répondit-il aux attentes ?

Tout à fait. A l’indépendance, les trois régions qui constituent la Libye – la Tripolitaine, le Fezzan et la Cyrénaïque – se sont retrouvées unifiées dans un système fédéral. Mais il faut savoir que le territoire libyen est trois fois plus grand que la France. A cause du manque d’infrastructures, les limites de ce territoire n’ont pu être clairement définies qu’après l’invention de l’avion. Et en 1951, le pays ne comptait qu’un million d’habitants. De plus, les trois régions nouvellement unifiées avaient une culture et une histoire très différentes. Enfin, le pays manquait de routes permettant aux régions de communiquer. En fait, la Libye était à un stade très arriéré, ce n’était pas une véritable nation.

Pouvez-vous préciser ce concept ?

L’Etat-nation est un concept lié à l’apparition de la bourgeoisie et du capitalisme. En Europe, durant le moyen-âge, la bourgeoisie capitaliste souhaitait développer son commerce sur une échelle aussi large que possible, mais était freinée par toutes les contraintes du système féodal. Les territoires étaient morcelés en de nombreuses petites entités, ce qui imposait aux commerçants de payer un grand nombre de taxes pour livrer une marchandise d’un endroit à un autre. Sans compter les divers privilèges dont il fallait s’acquitter auprès des seigneurs féodaux. Toutes ces entraves ont été supprimées par les révolutions bourgeoises capitalistes qui ont permis la création d’Etats-nations avec de grands marchés nationaux sans entraves.

Mais la nation libyenne a été créée alors qu’elle était encore à un stade précapitaliste. Elle manquait d’infrastructures, une grande partie de la population était nomade et impossible à contrôler, les divisions étaient très fortes au sein de la société, l’esclavage était encore pratiqué… De plus, le roi Idriss n’avait aucun projet pour développer le pays. Il était totalement dépendant des aides US et britanniques.

Pourquoi la Grande-Bretagne et les Etats-Unis le soutenaient-ils ? Le pétrole ?

En 1951, le pétrole libyen n’avait pas encore été découvert. Mais les Anglo-Saxons avaient des bases militaires dans ce pays qui occupe une position stratégique pour le contrôle de la mer Rouge et de la Méditerranée.

Ce n’est qu’en 1954 qu’un riche Texan, Nelson Bunker Hunt, découvrit le pétrole libyen. A l’époque, le pétrole arabe se vendait aux alentours de 90 cents le baril. Mais le pétrole libyen était acheté à 30 cents le baril tellement ce pays était arriéré. C’était peut-être le plus misérable d’Afrique.

De l’argent rentrait pourtant grâce au pétrole. A quoi servait-il ?

Le roi Idriss et son clan, les Senoussis, s’enrichissaient personnellement. Ils redistribuaient également une partie des revenus pétroliers aux chefs des autres tribus pour apaiser les tensions. Une petite élite s’est développée grâce au commerce du pétrole et quelques infrastructures ont été construites, principalement sur la côte méditerranéenne, la partie la plus intéressante pour commercer avec l’extérieur. Mais les zones rurales dans le cœur du pays restaient extrêmement pauvres et des tas de miséreux s’amassaient dans des bidonvilles autour des cités. Cela a continué jusqu’en 1969, quand trois officiers ont renversé le roi. Parmi eux, Kadhafi.

Comment se fait-il que la révolution soit venue d’officiers de l’armée ?

Dans un pays profondément marqué par les divisions tribales, l’armée était en fait la seule institution nationale. La Libye n’existait pas en tant que telle sauf à travers cette armée. A côté de ça, les Senoussis du roi Idriss possédaient leur propre milice. Mais dans l’armée nationale, les jeunes Libyens issus des différentes régions et tribus pouvaient se retrouver.

Kadhafi a d’abord évolué au sein d’un groupe nassériste, mais lorsqu’il a compris que cette formation ne serait pas capable de renverser la monarchie, il s’est engagé dans l’armée. Les trois officiers qui ont destitué le roi Idriss étaient très influencés par Nasser. Gamal Abdel Nasser était lui-même un officier de l’armée égyptienne qui renversa le roi Farouk. Inspiré par le socialisme, Nasser s’opposait à l’ingérence des puissances néocoloniales et prônait l’unité du monde arabe. Il nationalisa d’ailleurs le canal de Suez, jusque là géré par la France et la Grande-Bretagne, s’attirant les foudres et les bombardements de l’Occident en 1956.
Le panarabisme révolutionnaire de Nasser avait eu un effet important en Libye, notamment dans l’armée et sur Kadhafi. Les officiers libyens auteurs du coup d’Etat de 1969 suivirent le même agenda que Nasser.

Quels furent les effets de la révolution en Libye ?

Kadhafi avait deux options. Soit laisser le pétrole libyen aux mains des compagnies occidentales comme l’avait fait le roi Idriss. La Libye serait alors devenue comme ces monarchies pétrolières du Golfe où l’esclavage est encore pratiqué, où les femmes n’ont aucun droit et où des architectes européens peuvent s’éclater à construire des tours farfelues avec des budgets astronomiques qui proviennent en fait des richesses des peuples arabes. Soit suivre une voie indépendante des puissances néocoloniales. Kadhafi a choisi cette deuxième option, il a nationalisé le pétrole libyen, provoquant la colère des impérialistes.

Dans les années 50, une blague circulait à la Maison Blanche, au sein de l’administration Eisenhower qui se développa ensuite en véritable théorie politique sous Reagan. Comment distinguer les bons des mauvais Arabes ? Un bon Arabe fait ce que les Etats-Unis lui disent. En échange, il reçoit des avions, est autorisé à déposer son argent en Suisse, est invité à Washington, etc. Eisenhower et Reagan nommaient ces bons Arabes : les rois d’Arabie Saoudite et de Jordanie, les cheikhs et émirs du Koweït et du Golfe, le Shah d’Iran, le roi du Maroc et bien-sûr, le roi Idriss de Libye. Les mauvais Arabes ? Ceux qui n’obéissaient pas à Washington : Nasser, Kadhafi, Saddam plus tard…

Tout de même, Kadhafi n’est pas très…

Kadhafi n’est pas un mauvais Arabe parce qu’il fait tirer sur la foule. On fait la même chose en Arabie Saoudite ou au Bahreïn et les dirigeants de ces pays reçoivent tous les honneurs de l’Occident. Kadhafi est un mauvais Arabe parce qu’il a nationalisé le pétrole libyen que les compagnies occidentales considéraient – jusqu’à la révolution de 69 – comme leur appartenant. Ce faisant, Kadhafi a apporté des changements positifs en Libye, au niveau des infrastructures, de l’éducation, de la santé, de la condition des femmes, etc.

Bon, Kadhafi renverse la monarchie, nationalise le pétrole, s’oppose aux puissances impériales et apporte des changements positifs en Libye. Pourtant, quarante ans plus tard, c’est un dictateur corrompu, qui réprime l’opposition et qui ouvre à nouveau les portes du pays aux compagnies occidentales. Comment expliquer ce changement ?

Dès le départ, Kadhafi s’est opposé aux grandes puissances coloniales et a généreusement soutenu divers mouvements de libération dans le monde. Je trouve qu’il a été très bien pour ça. Mais pour être complet, il faut aussi préciser que le colonel était anticommuniste. En 1971 par exemple, il fit dérouter vers le Soudan un avion transportant des dissidents communistes soudanais qui furent aussitôt exécutés par le président Nimeyri.

En fait, Kadhafi n’a jamais été un grand visionnaire. Sa révolution était une révolution de nationaliste bourgeois et il a instauré en Libye un capitalisme d’Etat. Pour comprendre comment son régime est parti à la dérive, nous devons analyser le contexte qui n’a pas joué en sa faveur, mais aussi les erreurs personnelles du colonel.
Tout d’abord, nous avons vu que Kadhafi était parti de rien en Libye. Le pays était très arriéré. Il n’y avait donc pas de gens éduqués ou une forte classe ouvrière pour appuyer la révolution. La plupart des personnes ayant reçu une éducation faisaient partie de l’élite qui bradait les richesses libyennes aux puissances néocoloniales. Evidemment, ces gens n’allaient pas soutenir la révolution et la plupart d’entre eux quittèrent le pays pour organiser l’opposition à l’étranger.

De plus, les officiers libyens qui ont renversé le roi Idriss étaient très influencés par Nasser. L’Egypte et la Libye prévoyait d’ailleurs de nouer un partenariat stratégique. Mais la mort de Nasser en 1970 fit tomber le projet à l’eau et l’Egypte devint un pays contre-révolutionnaire, aligné sur l’Ouest. Le nouveau président égyptien, Anouar al-Sadate, se rapprocha des Etats-Unis, libéralisa progressivement l’économie et s’allia avec Israël. Un bref conflit éclata même avec la Libye en 1977. Imaginez la situation dans laquelle se trouvait Kadhafi : le pays qui l’avait inspiré et avec lequel il devait conclure une alliance capitale devenait soudainement son ennemi !

Un autre élément contextuel a joué en défaveur de la révolution libyenne : la baisse importante du cours du pétrole dans les années 80. En 1973, dans le cadre de la guerre israélo-arabe, les pays producteurs de pétrole décidèrent d’un embargo, faisant grimper en flèche le prix du baril. Cet embargo provoqua le premier grand transfert de richesses du Nord vers le Sud. Mais dans les années 80, eut lieu ce qu’on pourrait appeler une contre-révolution pétrolière orchestrée par Reagan et les Saoudiens. L’Arabie Saoudite augmenta considérablement sa production de pétrole et inonda le marché, provoquant une chute radicale des prix. Le baril passa de 35 dollars le baril à 8 dollars.

L’Arabie Saoudite ne se tirait-elle pas une balle dans le pied ?

Cela eut en effet un impact négatif sur l’économie saoudienne. Mais le pétrole n’est pas le plus important pour l’Arabie Saoudite. Sa relation avec les Etats-Unis prime avant tout, car c’est le soutien de Washington qui permet à la dynastie saoudienne de se maintenir au pouvoir.

Ce raz-de-marée pétrolier eut des conséquences catastrophiques pour de nombreux pays producteurs de pétrole qui s’endettèrent. Et tout cela se produisit dix années seulement après la montée au pouvoir de Kadhafi. Le dirigeant libyen, parti de rien, voyait en plus les seuls moyens dont il disposait pour construire quelque chose, fondre comme neige au soleil avec la chute des cours du pétrole.
Notez également que cette contre-révolution pétrolière accéléra la chute de l’URSS, alors empêtrée en Afghanistan. Avec la disparition du bloc soviétique, la Libye perdait son principal soutien politique et se retrouva très isolée sur la scène internationale. Isolement d’autant plus grand que l’administration Reagan avait placé la Libye sur la liste des Etats-terroristes et imposé toute une série de sanctions.

Qu’en est-il des erreurs commises par Kadhafi ?

Comme je l’ai dit, ce n’était pas un grand visionnaire. La théorie développée autour de son livre vert est un mélange d’anti-impérialisme, d’islamisme, de nationalisme, de capitalisme d’Etat et d’autres choses encore. Outre son manque de vision politique, Kadhafi a d’abord commis une grave erreur en attaquant le Tchad dans les années 70. Le Tchad est le cinquième plus grand pays d’Afrique et le colonel, considérant sans doute que la Libye était trop petite pour ses ambitions mégalomaniaques, a annexé la bande d’Aozou. Il est vrai qu’historiquement, la confrérie des Senoussis exerçait son influence jusque dans cette région. Et en 1935, le ministre français des Affaires étrangères, Pierre Laval, voulut acheter Mussolini en lui proposant la bande d’Aozou. Mais finalement, Mussolini se rapprocha d’Hitler et l’accord resta lettre morte.

Kadhafi a néanmoins voulu annexer ce territoire et s’est livré à une lutte d’influence avec Paris dans cette ancienne colonie française. Finalement, les Etats-Unis, la France, l’Egypte, le Soudan et d’autres forces réactionnaires de la région, ont soutenu l’armée tchadienne qui mit en déroute les troupes libyennes. Des milliers de soldats et d’importantes quantités d’armes furent capturés. Le président du Tchad, Hissène Habré, vendit ces soldats à l’administration Reagan. Et la CIA les utilisa comme mercenaires au Kenya et en Amérique latine.

Mais la plus grande erreur de la révolution libyenne est d’avoir tout misé sur les ressources pétrolières. En effet, les ressources humaines sont la plus grande richesse d’un pays. Vous ne pouvez pas réussir une révolution si vous ne développez pas l’harmonie nationale, la justice sociale et une juste répartition des richesses.
Or, le colonel n’a jamais supprimé les discriminations ancestrales en Libye. Comment mobiliser la population si vous ne montrez pas aux Libyens que, quelque soit leur appartenance ethnique ou tribale, tous sont égaux et peuvent œuvrer ensemble pour le bien de la nation ? La majorité de la population libyenne est arabe, parle la même langue et partage la même religion. La diversité ethnique n’est pas très importante. Il était possible d’abolir les discriminations pour mobiliser la population.

Kadhafi a également été incapable d’éduquer le peuple libyen sur les enjeux de la révolution. Il n’a pas élevé le niveau de conscience politique de ses citoyens et n’a pas développé de parti pour appuyer la révolution.

Pourtant, dans la foulée de son livre vert de 1975, il instaure des comités populaires, sorte de démocratie directe.

Cette tentative de démocratie directe était influencée par des concepts marxistes-léninistes. Mais ces comités populaires en Libye ne s’appuyaient sur aucune analyse politique, aucune idéologie claire. Ce fut un échec. Kadhafi n’a pas non plus développé de parti politique pour appuyer sa révolution. Finalement, il s’est coupé du peuple. La révolution libyenne est devenue le projet d’une seule personne. Tout tournait autour de ce leader charismatique déconnecté de la réalité. Et lorsque le fossé se creuse entre un dirigeant et son peuple, la sécurité et la répression viennent combler le vide. Les excès se sont multipliés, la corruption s’est développée de manière importante et les divisions tribales se sont cristallisées.

Aujourd’hui, ces divisions resurgissent dans la crise libyenne. Il y a bien sûr une partie de la jeunesse en Libye qui est fatiguée de la dictature et qui est influencée par les événements en Tunisie et en Egypte. Mais ces sentiments populaires sont instrumentalisés par l’opposition dans l’est du pays qui réclame sa part du gâteau, la répartition des richesses étant très inégale sous le régime de Kadhafi. Bientôt, les véritables contradictions vont apparaître au grand jour.

On ne sait d’ailleurs pas grand-chose sur ce mouvement d’opposition. Qui sont-ils ? Quel est leur programme ? S’ils voulaient vraiment mener une révolution démocratique, pourquoi ont-ils ressorti les drapeaux du roi Idriss, symboles d’un temps où la Cyrénaïque était la province dominante du pays ? Ont-ils demandé leur avis aux autres Libyens ? Peut-on parler de mouvement démocratique lorsque ces opposants massacrent les Noirs de la région ? Si vous faites partie de l’opposition d’un pays, que vous êtes patriotique et que vous souhaitez renverser votre gouvernement, vous tentez cela correctement. Vous ne créez pas une guerre civile dans votre propre pays et vous ne lui faites pas courir le risque d’une balkanisation.

Selon vous, il s’agirait donc plus d’une guerre civile résultant des contradictions entre clans libyens ?

C’est pire, je pense. Il y a déjà eu des contradictions entre les tribus, mais elles n’ont jamais pris une telle ampleur. Ici, les Etats-Unis alimentent ces tensions afin de pouvoir intervenir militairement en Libye. Dès les premiers jours de l’insurrection, la secrétaire d’Etat Hillary Clinton a proposé d’apporter des armes aux opposants. Dans un premier temps, l’opposition organisée sous le Conseil National a refusé toute ingérence des puissances étrangères, car elle savait que cela jetterait le discrédit sur son mouvement. Mais aujourd’hui, certains opposants en appellent à une intervention armée.

Depuis que le conflit a éclaté, le président Obama a dit envisager toutes les options possibles et le sénat US appelle la communauté internationale à décréter une zone de non-vol au-dessus du territoire libyen, ce qui serait un véritable acte de guerre. De plus, le porte-avion nucléaire USS Enterprise, positionné dans le golfe d’Aden pour combattre la piraterie, est remonté jusqu’aux côtes libyennes. Deux navires amphibies, l’USS Kearsage et l’USS Ponce, avec à leur bord plusieurs milliers de marines et des flottes d’hélicoptère de combat, se sont également positionnés dans la Méditerranée.

La semaine passée, Louis Michel, l’ancien commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire de l’Union Européenne, s’est demandé avec force sur un plateau de télévision quel gouvernement aurait le courage de défendre devant son parlement la nécessité d’intervenir militairement en Libye. Mais Louis Michel n’a jamais appelé à une telle intervention en Egypte ou à Bahreïn. Pourquoi ?

La répression n’est-elle pas plus violente en Libye ?

La répression était très violente en Egypte, mais l’Otan n’a jamais positionné des navires de guerre le long des côtes égyptiennes pour menacer Moubarak. On l’a tout juste appelé à trouver une issue démocratique !

Pour la Libye, il faut être très prudent avec les informations qui nous parviennent. Un jour, on parle de 2.000 morts et le lendemain, le bilan est revu à 300. On a aussi dit dès le début de la crise que Kadhafi avait bombardé son propre peuple, mais l’armée russe, qui surveille la situation par satellite, a officiellement démenti cette information. Si l’Otan se prépare à intervenir militairement en Libye, nous pouvons être sûrs que les médias dominants vont diffuser la propagande de guerre habituelle.

En fait, la même chose s’est passée en Roumanie avec Ceausescu. Le soir du réveillon de Noël 1989, le premier ministre belge Wilfried Martens a fait un discours à la télévision. Il a prétendu que les forces de sécurité de Ceausescu venaient de tuer 12.000 personnes. C’était faux. Les images du fameux charnier de Timisoara ont également fait le tour du monde. Elles étaient censées démontrer la violence aveugle du président roumain. Mais il s’est avéré plus tard que tout cela était une mise en scène : des cadavres avaient été sortis de la morgue et placé dans des fosses pour impressionner les journalistes. On a aussi dit que les communistes avaient empoisonné l’eau, que des mercenaires syriens et palestiniens étaient présents en Roumanie ou bien encore que Ceausescu avait formé des orphelins pour en faire des machines à tuer. C’était de la pure propagande pour déstabiliser le régime.

Finalement, Ceausescu et sa femme furent tués après un simulacre de procès qui dura 55 minutes. Bien sûr, tout comme Kadhafi, le président roumain n’était pas un enfant de chœur. Mais que s’est-il passé depuis ? La Roumanie est devenue une semi-colonie de l’Europe. La main d’œuvre bon marché y est exploitée. De nombreux services ont été privatisés au profit des compagnies occidentales et sont hors de prix pour une grande partie de la population. Et maintenant, chaque année, des tas de Roumains vont pleurer sur la tombe de Ceausescu. La dictature était une chose terrible, mais depuis que le pays a été économiquement détruit, c’est pire !

Pourquoi les Etats-Unis voudraient-ils renverser Kadhafi ? Depuis une dizaine d’années, le colonel est devenu à nouveau fréquentable pour l’Occident et a privatisé une grande partie de l’économie libyenne au profit des compagnies occidentales.

Il faut analyser tous ces événements à la lumière des nouveaux rapports de force dans le monde. Les puissances impérialistes sont en déclin alors que d’autres forces sont en plein essor. Récemment, la Chine a proposé de racheter la dette portugaise ! En Grèce, la population est de plus en plus hostile à cette Union Européenne qu’elle perçoit comme une couverture de l’impérialisme allemand. Les mêmes sentiments se développent dans les pays de l’Est. Par ailleurs, les Etats-Unis ont attaqué l’Irak pour s’emparer du pétrole mais au final, seule une compagnie US en profite, le reste étant exploité par des compagnies malaisiennes et chinoises. Bref, l’impérialisme est en crise.

Par ailleurs, la révolution tunisienne a fortement surpris l’Occident. Et la chute de Moubarak encore plus. Washington tente de récupérer ces mouvements populaires, mais le contrôle lui échappe. En Tunisie, le premier ministre Mohamed Ghannouchi, un pur produit de la dictature Ben Ali, était censé assurer la transition et donner l’illusion d’un changement. Mais la détermination du peuple l’a contraint à démissionner. En Egypte, les Etats-Unis comptent sur l’armée pour maintenir en place un système acceptable. Mais des informations me sont parvenues confirmant que dans les innombrables casernes militaires disséminées à travers le pays, de jeunes officiers s’organisent en comités révolutionnaires par solidarité avec le peuple égyptien. Ils auraient même fait arrêter certains officiers associés au régime de Moubarak.

La région pourrait échapper au contrôle des Etats-Unis. Intervenir en Libye permettrait donc à Washington de briser ce mouvement révolutionnaire et d’éviter qu’il ne s’étende au reste du monde arabe et à l’Afrique. Depuis une semaine, des jeunes se révoltent au Burkina-Faso mais les médias n’en parlent pas. Pas plus que des manifestations en Irak.

L’autre danger pour les Etats-Unis est de voir émerger des gouvernements anti-impérialistes en Tunisie et en Egypte. Dans ce cas, Kadhafi ne serait plus isolé et pourrait revenir sur les accords conclus avec l’Occident. Libye, Egypte et Tunisie pourraient s’unir et former un bloc anti-impérialiste. Avec toutes les ressources dont ils disposent, notamment les importantes réserves de devises étrangères de Kadhafi, ces trois pays pourraient devenir une puissance importante de la région. Probablement plus importante que la Turquie.

Pourtant, Kadhafi avait soutenu Ben Ali lorsque le peuple tunisien s’est révolté.

Cela montre à quel point il est faible, isolé et déconnecté de la réalité. Mais les rapports de force changeants dans la région pourraient modifier la donne. Kadhafi pourrait changer son fusil d’épaule, ce ne serait pas la première fois.

Comment pourrait évoluer la situation en Libye ?

Les puissances occidentales et ce soi-disant mouvement d’opposition ont rejeté la proposition de médiation de Chavez. Ce qui laisse entendre qu’ils ne veulent pas d’issue pacifique au conflit. Mais les effets d’une intervention de l’Otan seront désastreux. On a vu ce que cela a donné au Kosovo ou en Afghanistan.

De plus, une agression militaire pourrait favoriser l’entrée en Libye de groupes islamistes qui pourraient s’emparer d’importants arsenaux sur place. Al-Qaïda pourrait s’infiltrer et faire de la Libye un deuxième Irak. Il y a d’ailleurs déjà des groupes armés au Niger que personne ne parvient à contrôler. Leur influence pourrait s’étendre à la Libye, au Tchad, au Mali, à l’Algérie… En fait, en préparant une intervention militaire, l’impérialisme est en train de s’ouvrir les portes de l’enfer !

En conclusion, le peuple libyen mérite mieux que ce mouvement d’opposition qui plonge le pays dans le chaos. Il lui faudrait un véritable mouvement démocratique pour remplacer le régime de Kadhafi et instaurer la justice sociale. En tout cas, les Libyens ne méritent pas une agression militaire. Les forces impérialistes en déroute semblent pourtant préparer une offensive contre-révolutionnaire dans le monde arabe. Attaquer la Libye est leur solution d’urgence. Mais cela leur retomberait sur les pieds.

Source : http://www.michelcollon.info

Réagir à cet article

Mohamed Hassan* est un spécialiste de la géopolitique et du monde arabe. Né à Addis Abeba (Ethiopie), il a participé aux mouvements d’étudiants dans la cadre de la révolution socialiste de 1974 dans son pays. Il a étudié les sciences politiques en Egypte avant de se spécialiser dans l’administration publique à Bruxelles. Diplomate pour son pays d’origine dans les années 90, il a travaillé à Washington, Pékin et Bruxelles. Co-auteur de L’Irak sous l’occupation (EPO, 2003), il a aussi participé à des ouvrages sur le nationalisme arabe et les mouvements islamiques, et sur le nationalisme flamand. C’est un des meilleurs connaisseurs contemporains du monde arabe et musulman.
http://www.michelcollon.info/

Voila toute une série d\'article innteressant sur la situation en Libye.

Marine le pen dévoile son jeu avec radio J : la voila qui déclare que le FN n’est pas antisémite mais que les frères musulmans le sont ….

mars 10, 2011

M.Le Pen s’en prend au Crif et affirme que les Juifs "n’ont rien à craindre du FN"

Marine Le Pen déplore mercredi que Radio J ait annulé son interview prévue dimanche prochain, affirmant que "des menaces de mort ont été adressées à la station pour l’empêcher de dire aux Juifs de France qu’ils n’ont rien à craindre du FN, bien au contraire". "Que nous ne sommes ni antisémites, ni racistes, ni xénophobes mais patriotes", poursuit la présidente du Front national dans un communiqué. "A ce titre, nous défendons tous les Français quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent, pour peu qu’ils partagent notre amour de la France, de sa culture, de ses valeurs". "Depuis des années, certaines associations communautaristes, type CRIF, UEJF et autres, nourrissent artificiellement la peur du FN chez nos compatriotes de confession israélite", écrit Marine Le Pen. "Elles devraient avoir honte et, plutôt que de jeter l’anathème sur moi, s’attaquer au véritable antisémitisme qui sévit en France et se développe par l’intermédiaire d’organisations comme les Frères musulmans".
guysen

Voila, tout est dit, cette petite conne de marine vient de clairement dévoiler son positionnement sioniste, comme l’extrème droite italienne, comme wilders en hollande, l’extrème droite française se définit comme une force pro sioniste, anti islam et pro choc des civilisations.

Cette femme est clairement un pion du système mis en place par ces dégénérés de juifs extrémistes, je suis plein de honte, d’amertume et extrèmement déçu par la disparition d’une force nationale libre et souveraine en France.

Oser dire que les frères musulmans sont antisémites pour s’attirer les sympathies juives, putain elle est bonne celle la.
Encore une fois, je précise que l’islam politique n’est pas antisémite, il est profondément anti sioniste, cela n’a rien à voir.
Dois je vous rappeler que les juifs ont vécu en très bonne intelligence avec les musulmans en terre d’islam et cela depuis le début de l’expansion musulmane, c’est l’europe et la chrétienté qui a été profondément antisémite ( et pour de très bonne raison ) mais l’Église Chrétienne n’existe plus, j’ai d’ailleurs été horrifié par la position révisionniste du Pape : " les juifs ne sont plus tenus responsable de la mort de Jésus " source
C’est qui alors qui l’a tué, des musulmans ????
Sachez que pour le judaisme, jésus n’est pas reconnu comme un prophète, n’avez vous jamais vu ces colons juifs hurler qu’ils enculent jesus.

Chez les musulmans en revanche, Jésus est reconnu comme un prophète (mais pas comme le fils de Dieu ).

Enfin bref, nous avons aujourd’hui la preuve que marine le pen n’est en aucun cas une candidate qui défend la France, elle n’est qu’un pion de plus dans ce plan juif qui menera à la guerre civile en europe.

N’oubliez jamais cette phrase :

" Depuis des années, certaines associations communautaristes, type CRIF, UEJF et autres, nourrissent artificiellement la peur du FN chez nos compatriotes de confession israélite", écrit Marine Le Pen. "Elles devraient avoir honte et, plutôt que de jeter l’anathème sur moi, s’attaquer au véritable antisémitisme qui sévit en France et se développe par l’intermédiaire d’organisations comme les Frères musulmans".

Marine le pen est une sioniste, elle roule pour eretz israel et la guerre civile en France, c’est une manipulatrice et un danger pour mon pays.

Soutenez François Asselineau, c’est un homme honnète qui aime la France Libre.

Si les leaders de l’extrème droite des années 30 voyaient ce qu’est devenu le mouvement, c’est à dire des auxiliaires du judaisme mondialiste, ils les pendraient tous.

Hahahaha, Galliano viré pour insulte antisémite ! la " victime" n’est pas juive !!

mars 2, 2011


Le gars est complètement saoul, se servir de ses paroles dans cet état pour le virer est totalement débile.

La femme qui a porté plainte contre John Galliano donne sa version des faits sur Europe 1.
"J’étais assise avec un ami, la table à côté était libre. Un type bizarre s’assoit, commande un mojito et commence à me traiter de pute", a raconté la femme qui souhaite conserver l’anonymat.

"Au début c’était surtout sale pute", après des insultes antisémites et racistes ont été proférées, a confié la femme qui dit être alors allée voir la serveuse et les vigiles. "On ne peut pas le virer, c’est un ami du patron" auraient-ils répondu ajoutant : "c’est une star, c’est John Galliano".

"Je ne suis pas juive mais dans ces cas-là je me sens solidaire d’un arabe, d’un juif", a conclut la jeune femme dont l’ami a également porté plainte.
http://www.jeanmarcmorandini.com

Précisons qu’aucun témoin n’a corroboré les dires du couple " agressé "

Selon une source proche de l’enquête, ce couple a maintenu l’intégralité de ses accusations. Mais elles n’ont été confirmées ni dans les lettres de trois employés du bar ni dans les dépositions de deux consommateurs présents au moment des faits et entendus par la police, a ajouté cette source.
http://www.liberation.fr

Précisons également que galliano aurait également traité l’ami de la non juive , un asiatique de " sale asiatique ", ce qui , il semble, n’ait pas posé plus de problème que ça.

Vous vous rendez compte comment ça va loin ces histoires d’antisémitisme, un gars saoul dit à une nana " sale juive ", la nana n’est pas juive mais porte plainte pour insulte antisémite et le gars se fait virer de son travail.

Il a fallu que nathalie portman ( Hershlag) ouvre sa gueule : " A la lumière de cette vidéo, en temps qu’individu fière d’être juive, je ne souhaite pas être associée avec Mr Galliano de quelque façon que ce soit. J’espère qu’au moins, ces terribles commentaires serviront à nous rappeler qu’il faut combattre ces préjugés qui existent toujours et qui sont l’opposé de ce qui est beau. " http://www.closermag.fr

Est ce que jackie chan s’est fendu d’une déclaration similaire, bien sûre que non !!!

À mon avis il y a une magouille derrière cette histoire, des gens ont du voir cette vidéo avant tout le monde et ont créé de toute pièce cette altercation parisienne, pour ensuite la prouver en montrant la vidéo précèdement filmée.

J’espère que ce n’est qu’un prétexte pour le virer, sinon ces histoire d’antisémitisme commencent à serieusement devenir malsaine.

Ha oui, un peu d’humour, tenez vous bien, la niece de christian dior, françoise dior était une nazi convaicue, elle s’est marriée avec un véritable néo nazi anglais !!
http://www.ina.fr/mademoiselle-dior-va-epouser-un-nazi-anglais.fr. ( merci totalité)

Libye: interdire le survol nécessite d’étudier une implication de l’Otan, assure Fillon

février 28, 2011

Le Premier ministre François Fillon a indiqué lundi qu’interdire le survol de la Libye pour empêcher des massacres impliquait de "réfléchir" à une "implication de l’Otan", et estimé qu’il fallait étudier "toutes les solutions" pour inciter Mouammar Kadhafi à quitter le pouvoir.
"Nous étudions toutes les solutions pour faire en sorte que le colonel Kadhafi comprenne qu’il doit s’en aller. (…) Je sais qu’on évoque des solutions militaires, ces solutions font l’objet d’évaluation de la part du gouvernement français", a affirmé M. Fillon sur RTL.
"J’ai entendu plusieurs observateurs expliquer qu’il fallait par exemple interdire le survol du territoire libyen. C’est une option qui est étudiée", a-t-il poursuivi.
Mais, selon le chef du gouvernement français, une telle décision "ne peut être prise que sur la base d’une décision du conseil de sécurité des Nations unies (…) et ne peut l’être que dans le cadre d’une opération conjointe avec des grands pays".
"Personne aujourd’hui en Europe n’a les moyens tout seul de réaliser cette opération. Il faudrait donc impliquer l’Otan et je pense là qu’il y a une réflexion à avoir", a avancé le Premier ministre.
"Est-ce que l’Otan doit être impliquée dans une guerre civile au sud de la Méditerranée? C’est une question qui pour le moins mérite d’être réfléchie avant d’être lancée", a-t-il souligné.
Selon le New York Times, les Etats-Unis et ses alliés européens envisagent d’interdire tout survol de la Libye pour empêcher le massacre de civils par l’aviation libyenne fidèle au dictateur Mouammar Kadhafi.
D’après le quotidien, citant un haut responsable de l’administration américaine ayant requis l’anonymat, aucune décision n’a encore été prise.
http://www.lesechos.fr

Castro en a parlé tout de suite, je ne pensais pas que ce soit possible mais il semblerait que cette option existe réellement. De la à voir l’Otan occuper la Libye, je doute fortement.
On verra bien, je ne sais plus trop quoi penser de ces révolutions, en Tunisie, les gens ne se laissent pas faire, ils continuent de manifester, c’est très bien, ils veulent purger la Tunisie de tous ceux qui ont aidé ben ali à régner. En Egypte, depuis que j’ai appris que les inititateurs de la révolte ont été formés par les serbes qui ont renversé Milosevic et qu’ils sont financés par des fonds américains, je suis assez perplexe et surtout déçu, tous ces pauvres gens sont en train de se faire manipuler, espérons qu’ils soient assez lucide.
Pour la Libye c’est sûre que kadhafi est un dingue, le soutenir est impossible mais doit on soutenir une révolution si l’on sait que c’est une machination.

Pour L’acteur Juif Jesse Eisenberg Les Remises De Prix Cinématographique Sont Des Bar Mitzvahs"

février 28, 2011

L’acteur Jesse Eisenberg à l’affiche en ce moment dans le film "jewish connection", s’exprimant sur les cérémonies de remise des prix à Hollywood a déclaré «j’ai ‘impression d’avoir 13 ans et de devoir aller à des Bar Mitzvahs tous les week-ends. C’est le même sentiment. Il faut mettre un costume tous les week-ends pour aller socialiser avec un groupe de Juifs. »

Jesse Eisenberg jouera Sam Gold, un juif orthodoxe impliqué contre sa volonté dans un vaste trafic de drogue.

http://goyitude.over-blog.com ( un petit blog fort sympa)

Bon bey voila, tout est dit, il n’est pas le seul d’ailleurs, Rachel Weisz a dit que Les juifs dirigent Hollywood.
Je me souviens avoir vu un doc sur une chaine thématique qui vantait l’influence positive des juifs dans les
" avancés sociales " aux USA, qu’ à travers leurs films, les dirigeants de la MGM ont modelés les États -unis.
Regardez par exemple qui étaient les dirigeants de cette entreprise , Metro-Goldwyn-Mayer , Marcus Loew, Louis B. Mayer , Irving Thalberg , Nicholas Schenck, David O. Selznick, uniquement des juifs. Pourquoi, pourquoi cet outil formidable de propagande et de modelage social et psychologique est il juif ? C’est la seule question à se poser

empoisonnement de nos enfants : 1 enfant autiste sur 2500 il y a 20 ans contre 1 sur 175 aujourd’hui… Assassiner les coupables est il de la légitime défense ?

février 28, 2011

Bon, comment on fait si c’est vrai, empoisonner à ce point des bébés, ça dépasse l’entendement.

On nous tue, on nous empoisonne quotidiennement et dans des proportions ahurissantes et pourtant il ne se passe rien, c’est pathétique.
Pourquoi aucun parent n’est allé tuer un responsable de laboratoire , un homme politique corrompu ou un agent de l’état assermenté qui ment pour protéger un labo ?

J’ai honte de voir tous ces gens si faible, il me font penser aux juifs qui allaient se faire fusiller sans broncher dans les fosses des einsatzgruppen.
Putain les gars, du nerf, on vous assassine, quoiqu’il en soit on va vous tuer, alors n’aillez pas peur de vous battre et d’amener le fer chez ceux qui vous assassinent vous et vos enfants
C’est la moindre des choses.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 49 autres abonnés