Une attaque électronique peut détruire les États-Unis en 15 minutes

La mise en garde a émané d’un ancien conseiller de la Maison Blanche pour la lutte contre le terrorisme, Richard Clark, dans un ouvrage qu’il a rédigé en collaboration avec Robert Nick et intitulé : « la guerre électronique : la prochaine menace de la sécurité nationale » et présenté par le Daily Telegraph.

Selon les deux co-auteurs, les États-Unis pourraient faire l’objet d’une attaque électronique susceptible de les détruire en 15 minutes, s’ils ne prenaient les dispositions de la contrer comme l’ont fait d’autres pays à l’instar de la Chine, la Russie et de la Corée du nord. « Les États-Unis sont plus fragiles que la Russie, la Chine, voire même que la Corée du nord, en cas d’attaque électronique. Car non seulement ces pays ont développé leur systèmes de défense électronique, mais en plus, ils l’ont beaucoup moins rendu tributaire de l’internet » explique le journal.

Dans un scénario apocalyptique brossé dans le livre, survient en tête un brouillage perpétré dans les services de la toile. S’ensuivent des incendies et des explosions dans les usines de raffinage, des émissions de gaz toxiques dans l’atmosphère par des usines chimiques en panne, des accidents d’avions et de métro. Des coupures d’électricité pourraient également survenir et plonger dans l’obscurité plus de 150 villes américaines, causant la mort de dizaines de milliers de personnes.

La raison d’un tel déferlement est que Washington a beaucoup trop exagéré l’introduction sur la toile des différents secteurs économiques, militaires sécuritaires et autres, accentuant leur dépendance à son égard. Selon Clark et Nick, l’administration américaine n’est pas encore consciente de la gravité et de l’ampleur de ce problème. « Alors que ce sont les États-Unis qui ont inventé l’internet, plus de trente pays ont perfectionné les capacités d’une guerre électronique d’attaque, visant à disséminer des virus dans les réseaux des installations militaires comme l’armée, et dans les firmes financières » regrettent-ils.
Ils donnent comme exemple celui de la Corée du nord, « petit et pauvre pays », qui est parvenu à infiltrer les sites internet des ministères américains de l’intérieur et des finances, ainsi que ceux de plusieurs directions gouvernementales en 2009.
http://www.almanar.com.lb
article du Telegraph : Cyber attack \'could fell US within 15 minutes\'
traduction google

Depuis que l’armée américaine a intégré un commandement militarisé d\'internet, nous devons nous attendre à ce qu’ils utilisent cette arme en situation réelle, et quoi de mieux que d’achever l’écononomie mondiale puisque l’occident, après cette crise sera définitivement hors course. Peut être que les -9% du Dow Jones et des valeurs se retrouvant à 0,1 cents ce jeudi 6 mai à New York était un exercice. L’idée du roman de Flore Vasseur prend tout son sens, c’est un roman profondément ancré dans le réel, nous allons le vérifier dans les mois qui suivent…

Pour les élites, Internet doit être bien plus encadré et bien plus surveillé qu’il ne l’est aujourd’hui, et comme d’habitude le mode opératoire choisi sera le false flag, on fera porter le chapeau à la permissivité du réseau et son absence de traçabilité. Déja on parle d’une carte d\'indentité électronique, ça va finir à la chinoise, ou le gouvernement veut interdire l’utilisation des pseudos et obliger à écrire sous sa véritable identité :

" La Chine, l’un des premiers marchés au monde pour l’internet, pourrait mettre en place un système obligeant les internautes à révéler leurs identités avant de publier des commentaires en ligne, a rapporté mercredi le China Daily.
Les administrateurs des principaux portails chinois, responsables du contrôle des commentaires des internautes, sont déjà obligés de s’enregistrer sous leurs vrais noms, selon le quotidien en anglais.
"Nous réfléchissons également à un système d’authentification des identités pour les utilisateurs de forums (BBS)", a indiqué Wang Chen, responsable du Bureau d’information du Conseil d’Etat (gouvernement), cité par le journal.
M. Wang, également numéro deux du Département de la propagande du Parti communiste, n’a pas donné d’autres précisions.
Actuellement, les internautes doivent s’enregistrer avant de faire des commentaires, mais ils ne sont pas obligés de donner leur réelle identité aux sites internet lorsqu’ils s’enregistrent.
Pour la première fois, avec ces propos de M. Wang, le régime chinois confirme vouloir mettre fin à cet anonymat, selon le China Daily.
Depuis plusieurs années, ce sujet provoque un débat en Chine, où certains dénoncent une volonté de s’attaquer à la liberté d’expression.
Internet est devenu en Chine la principale caisse de résonance pour la critique sociale et politique, malgré la censure, dans un pays qui compte plus de 400 millions d’internautes — soit presque un tiers de la population du pays– le plus grand nombre d’usagers au monde.
Les autorités exercent déjà un strict contrôle de l’internet, expurgé de sites politiquement sensibles ou "nocifs" (comme la pornographie)." source

Bref, sans le net, du jour au lendemain on serait bien con. Et si le net était planté, il est possible que ce ne soit que pour faire quelque chose de grave, quelque chose de tellement grave que cela nécessiterait la passivité et l’impossibilité des interconnections sociales , bref ils ne planteront pas le net pour rien.

Sauvegardez les vidéos avec real player ,ainsi que les sites internet grace à des aspirateurs de sites extrèmement efficaces.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 50 autres abonnés

%d bloggers like this: